Oscar V. de L. Milosz

Le Poème de Décadences


Voyage


 
Fanny, ma nostalgique aux yeux couleur de cieux
Défunts ! partons, vers le Jadis, en diligence...
Ô ! la route sentimentale, et le silence
Des vieux soleils, et ce désordre en vos cheveux,
 
Ma frêle amie aux yeux couleur de fleur-de-lin !
Le postillon jovial active les collines
En fuite à contre-sens, et les brises câlines
Agacent les feuillets de votre Jocelyn.
 
Ce lac, ce lointain lac, petit comme une fleur !
Ah ! puisse-t-il ne point finir, le cher voyage !
Vos yeux sont les calmes dormants d’avant l’orage
L’ennui blanc des chemins grelotte de chaleur.
 
Le véhicule roule avec des rythmes doux
Vers le vieux pays des brigands et des musées.
La forêt vous bénit de branches amusées,
Mélancolique enfant fière de votre toux...
 
C’est la vieille chanson qui vient pleurer tout bas
Dans le parc orphelin de jadis, c’est l’amère
Et chevrotante mélodie, ô ma bien chère,
Du pauvre bon vieux temps qui ne reviendra pas...
 

Commentaire (s)
Déposé par Jadis le 27 octobre 2021 à 18h44


Saccage
-----------

Un clair de lune triste et beau tombe des cieux,
Et le jet d’eau jaillit comme une résurgence
Qui éclabousserait les portes du silence.
En tendant bien l’oreille, on perçoit, si l’on veut,
 
Les soupirs, dans le parc tendu de zinzolin,
De quelque blanc Pierrot qui, sur sa mandoline,
Mélancolise « Nuits de Chine, nuits câlines ».
Cependant dans le ciel passent les zeppelins,
 
Les U2, Messerschmitt et avions renifleurs.
Le firmament n’est plus qu’un grand embouteillage ;
Partout les réacteurs rugissent avec rage,
L’obscurité vomit ces engins de malheur.
 
Parfois, griffant l’éther, surgi on ne sait d’où,
S’inscrit subitement le trait d’une fusée
Dont la flamme bondit dans l’ombre perfusée
Et puis, sans autre avis, redisparaît itou.

Tout cela va et vient, mais nous deux, ici-bas,
Sachant que le plaisir sur terre est éphémère,
Nous trinquons, rigolons, et faisons bonne chère,
Comme les deux amis du Monomotapa.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Ρеllеrin : L’Αutоbus ivrе

Vignу : Élоа, оu Lа Sœur dеs Αngеs

Νеlligаn : Сlаir dе lunе intеllесtuеl

Siсаud : Lе Сhеmin dе sаblе

Соrbièrе : Épitаphе

Rеvеrdу : Lеndеmаin

Rеvеrdу : Lа Viе durе

Rеvеrdу : Lа Сlосhе сœur

Klingsоr : Αu јоli јеu dеs fоurbеriеs

Gаutiеr : Ρréfасе

☆ ☆ ☆ ☆

Саrсо : Lаissеz-mоi

Νоuvеаu : Сru

Τоulеt : «Lе sаblе оù nоs pаs оnt сrié...»

Dеlаruе-Μаrdrus : Εrrеmеnts

Frаnс-Νоhаin : Αllеgrо dеs Соаltаrs

Hеrеdiа : L’Épéе

Vеrlаinе : Dédiсасе

Сhаtеаubriаnd : Lе Μоntаgnаrd ехilé

Τоulеt : «Lеs Quаrаntе...»

Rimbаud : Vénus Αnаdуоmènе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Сlаir dе lunе intеllесtuеl (Νеlligаn)

De Сосhоnfuсius sur Dе sоi-mêmе (Lа Gеsséе)

De Rоzès sur Lе Сhеmin dе sаblе (Siсаud)

De Сосhоnfuсius sur «Quоi vоus l’аvеz dоnс dit mа сruеllе Βеllоnnе...» (Νuуsеmеnt)

De Sеzоr sur «Jе vоudrаis biеn êtrе vеnt quеlquеfоis...» (Durаnt dе lа Βеrgеriе)

De KUΝG Lоuisе sur Villе dе Frаnсе (Régniеr)

De Сurаrе- sur «Épоuvаntаblе Νuit, qui tеs сhеvеuх nоirсis...» (Dеspоrtеs)

De Xi’аn sur Jеhаn Riсtus

De Villеrеу јеаn -pаul sur Détrеssе (Dеubеl)

De ΒооmеrаngΒS sur «Βiеnhеurеuх sоit lе јоur, еt lе mоis, еt l’аnnéе...» (Μаgnу)

De Hаikukа sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Gаrdiеn dеs Суmеs sur Сhаnt dе Νоël (Νоël)

De Сurаrе- sur «Lа mоrt а tоut mоn biеn еt mоn еspоir étеint...» (Αubin dе Μоrеllеs)

De Сurаrе- sur Jоurnаlistе piеuх (Fréсhеttе)

De аunrуz sur Rêvеriе (Lаrguiеr)

De Сhristiаn sur Сrépusсulе dе dimаnсhе d’été (Lаfоrguе)

De Τhundеrbird sur Αgnus Dеi (Vеrlаinе)

De L’hеndéсаpé sуllаbis sur Lа Ρаssаntе (Νеlligаn)

De Сhristiаn sur «Lе сhеmin qui mènе аuх étоilеs...» (Αpоllinаirе)

De Ιо Kаnааn sur Jоуаu mémоriаl (Sеgаlеn)

De Lilith sur «Се fut un Vеndrеdi quе ј’аpеrçus lеs Diеuх...» (Νuуsеmеnt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе