Ronsard

Sonnets pour Hélène, 1578



 
Mon âme mille fois m’a prédit mon dommage :
Mais la sotte qu’elle est, après l’avoir prédit,
Maintenant s’en repent, maintenant s’en dédit,
Et voyant ma Maîtresse, elle aime davantage.
 
Si l’âme, si l’esprit, qui sont de Dieu l’ouvrage,
Deviennent amoureux, à grand tort on médit
Du corps qui suit les sens, non brutal, comme on dit,
S’il se trouve ébloui des rais d’un beau visage.
 
Le corps ne languirait d’un amoureux souci,
Si l’âme, si l’esprit ne le voulaient ainsi.
Mais du premier assaut l’âme se tient rendue,
 
Conseillant, comme Reine, au corps d’en faire autant.
Ainsi le Citoyen trahi du combattant,
Se rend aux ennemis, quand la ville est perdue.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 22 mars 2022 à 13h25

Le seigneur d’Alpha Scarabaei
-----------

De ministres ce roi se prive sans dommage,
Il gouverne tout seul, car c’est un vieux bandit ;
Mais tu peux observer que nul ne le maudit,
Car aucun vil forfait n’a terni son image.

Le peuple ne va pas jusqu’à lui rendre hommage,
Ce recoin du Cosmos n’est pas un paradis ;
La boue couvre les sols et baigne les taudis,
Les troquets sont fermés, les gens sont au chômage.

Ils chantent cependant, malgré tous leurs soucis,
Ne pouvant s’attrister, car leur âme est ainsi ;
Ils vont vers le bonheur par une route ardue.

Certains jours j’aimerais pouvoir en faire autant,
Je suis contre les maux un piètre combattant ;
Je fais quelques efforts, mais c’est peine perdue.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rаmuz : Lе Ρауs

Rоllinаt : Lе Сhаt

Соrbièrе : Rоndеl

Jаrrу : Μinérаl

Βоukау : Rеgrеts à Νinоn

Αpоllinаirе : «Εt tоi mоn сœur pоurquоi bаts-tu ?...»

Αpоllinаirе : Lа Grеnоuillèrе

Villiеrs dе L’Ιslе-Αdаm : Αu bоrd dе lа mеr

Αpоllinаirе : Lа Grеnоuillèrе

Νеrvаl : Lеs Éсrivаins

☆ ☆ ☆ ☆

Сrоs : Сrоquis

Rаmuz : Lе Ρауs

Jаrrу : Sаint-Βriеuс dеs Сhоuх

Lаfоrguе : Stupеur

Сrоs : Lе Βut

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lа Vаguе еt lа Сlосhе (Соppéе)

De Сосhоnfuсius sur Сhоsеs fаtаlеs (Rоdеnbасh)

De Сосhоnfuсius sur «Si tu vеuх vivrе еn Соur, Dilliеrs, sоuviеnnе-tоi...» (Du Βеllау)

De Dаmе dе flаmmе sur «Du tristе сœur vоudrаis lа flаmmе étеindrе...» (Sаint-Gеlаis)

De Сurаrе- sur «С’еst оrеs, mоn Vinеus, mоn сhеr Vinеus, с’еst оrе...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Lа Ρеtitе Ruе silеnсiеusе (Fоrt)

De Сurаrе- sur «Τu еs sеulе mоn сœur, mоn sаng еt mа Déеssе...» (Rоnsаrd)

De Dаmе dе flаmmе sur «Τоi qui trоublеs lа pаiх dеs nоnсhаlаntеs еаuх...» (Βеrnаrd)

De Jаdis sur À l’еnvеrs (Sеgаlеn)

De Xi’аn sur Μirlitоn (Соrbièrе)

De Jаdis sur Lа Сhèvrе (Rоllinаt)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De Dаmе dе flаmmе sur Vеrlаinе

De Сurаrе= sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Wеb-dеvеlоppеur sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Jаdis sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Xiаn sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Yеаts sur Ρаul-Jеаn Τоulеt

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

De Rоzès sur Μédесins (Siсаud)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе