Commentaires récents

(Flux RSS)

De Cochonfucius sur L’Étoile du fou (Rollinat)
Le seigneur d’Alpha Porci
-----------------------

Ici tout bouge et rien ne change,
N’y venez pas, frères humains ;
Tous nos soirs...

De Cochonfucius sur «Voici le mois d’Avril, où naquit la merveille...» (Ronsard)
Papillon d’avril
--------------

Le papillon nous émerveille,
Ce léger envoyé des cieux ;
En silence il charme nos yeux,
C’est une...

De Cochonfucius sur Les Quatre-Coins (Satie)
La Bande des Quatre
--------------

Ce sont quatre bonimenteurs,
Quatre douteux énergumènes ;
Dans le village ils se promènent
Sans...

De Xi’an sur «Aimez-vous l’odeur vieille...» (Milosz)
Et c’est aussi le retour des acariens,
Retour qui se fait en undécasyllables.
Ça change des alexandrins, c’est pas rien,
Mais on...

De Cochonfucius sur L’Abreuvoir (Autran)
Baron d’enfer
--------------

Je suis le Seigneur des Racailles,
Je suis sale et mal embouché ;
Mieux vaut ne jamais m’approcher,
Je...

De Cochonfucius sur Le Grand Arbre (Mérat)
Deux écureuils
--------

Nous sommes plus beaux que des morses,
Nous sommes deux fiers écureuils ;
De l’arbre nous sommes...

De Cochonfucius sur «Je voudrais être ainsi comme un Penthée...» (Godard)
Grand hippotaure
-----------------

Je suis le neveu de Protée,
J’aime cet oncle un peu givré ;
De mes peurs il m’a délivré,
Car il...

De Cochonfucius sur Sainte (Mallarmé)
Saint Papegault
----------

Je suis un bel oiseau parlant,
Plusieurs saintes femmes m’adorent ;
Grâce à mon verbe étincelant
Je...

De Cochonfucius sur «Je vogue sur la mer, où mon âme craintive...» (Gombaud)
Biche souveraine
----------

Je suis la Reine des Deux Rives,
Sans limites sont mes pouvoirs ;
J’ai pour amant le Grand Ours...

De Cochonfucius sur En hiver (Verhaeren)
Dragon blanc
--------------

Je suis un être de lumière,
Je suis le Seigneur Dragon Blanc ;
Je sens vibrer mon coeur brûlant
De sa...

De Cochonfucius sur Vers laissés chez un ami absent (Baudelaire)
Planète des aliénés
---------------------

Ici, quelques primates fous ;
Ils ont des manières humaines,
Ils chantent comme des...

De Cochonfucius sur Silence (Sully Prudhomme)
Silence d’une grenouille
--------------------------

Je me tais, je rêve et je pense,
Je médite sur l’infini ;
Le soir, quand le ciel...

De Cochonfucius sur La Mort au printemps (Rollinat)
Printemps des morts
--------

Avril veut que chacun sourie,
Sauf, cependant, les disparus ;
L’éclat du soleil s’est accru
Et les...

De Dame de flamme sur Verlaine

1 lien sympa :

https://www.comptoirlitteraire.com/


...

De Cochonfucius sur «Le vautour affamé qui du vieil Prométhée...» (Nuysement)
Grenouille grise
-----------------

Je ne suis rose ni bleutée,
Moi qui n’ai rien d’éblouissant ;
Mon teint n’est pas trop...

De krm sur Verlaine
Des kilos de finesse
Et galanterie n’est-ce
Par quoi là politesse
Parle à la poétesse
Leur disque à lol
Des barcaroles
Farce à...

De Сосhоnfuсius sur «Esprit royal, qui prends de lumière éternelle...» (Du Bellay)
Royal fantôme
--------------

Je suis en dérive éternelle,
Mais cela n’est pas un tourment ;
Car je circule lentement
Parmi des...

De Сосhоnfuсius sur «Esprit royal, qui prends de lumière éternelle...» (Du Bellay)
Royal fantôme
--------------

Je suis en dérive éternelle,
Mais cela n’est pas un tourment ;
Car je circule lentement
Parmi des...

De Curare- sur Sur l’Hélène de Gustave Moreau (Laforgue)

__Imparfaite__

Ce n’est rien d’1 cœur n’avoir
Sondé à l’aube nuancée
D’en finir avec ma pensée
Noire de néant sans espoir-

Je...

De Cochonfucius sur «De grand beauté ma Déesse est si pleine...» (Du Bellay)
Fleur modeste
------------

M’ouvrant du jour au lendemain,
Je ne sais pas si je suis belle ;
La rose est vraiment sûre d’elle,
Dans...

De Cochonfucius sur Sonnet : «Pour si fou qu’il se donne, est-il un chansonnier...» (Coran)
Fruits magiques
-------------------

C’est un miracle saisonnier,
Cela semble issu d’un poème ;
De beaux fruits mûrs, comme on les...

De Cochonfucius sur Sur l’Hélène de Gustave Moreau (Laforgue)
Héros confus
-------------

Je suis sans terre et sans avoir,
Ma vie n’est pas bien agencée ;
Ténébreuses sont mes pensées,
Grises...

De Cochonfucius sur Épigraphe pour un Livre condamné (Baudelaire)
Le livre du moine
--------------

Au fond d’un décor bucolique,
C’est un vieux moine, il ne fait rien ;
Un petit livre est son seul...

De Cochonfucius sur «Quand un jardin s’hérisse en sauvage roncière...» (La Ceppède)
Oisif bipède
---------

J’ai de fort paisibles manières,
Je suis un tranquille glandeur ;
Jamais un rêve de grandeur
Ne germera sous...

De Cochonfucius sur Allégorie : «Un très vieux temple antique s’écroulant...» (Verlaine)
Temple pauvre
---------------

Ici, rien de mirobolant,
Pas de vitraux et pas d’icônes ;
Pas de Créateur sur son trône,
Pas...

De Dame de flamme sur Oiseaux de passage (Richepin)

Pardonne moi Xi’аn Webmaster
Je m’ennuie je n’assemble plus les mots
alors je joue avec l’ia
Mais l’ia
s’en fout aussi
la...

De Curare= sur Oiseaux de passage (Richepin)
🤑🤢🥶🥸😷😎🤓🧐🤯🤠😎🥺🥹😭😰€...

De Webmaster sur Oiseaux de passage (Richepin)
Cette fantaisie a sûrement une origine, mais douteuse 💕 ... Ça sera corrigé dans la journée....

De Curare- sur «Il n’est rien de si beau comme Caliste est belle...» (Malherbe)
Ces 2 💕 cœurs  jamais
Ne pourraient battre en réel
Au même tempo__

Mais c’est l’IA qui fait des siennes . . ...

De Cochonfucius sur La Colombe poignardée (Lefèvre-Deumier)
Baptême d’un dragon
--------------------

Mes trois parrains sont les Rois Mages,
Trois grands porteurs de vérité ;
La colombe en son...

De E. sur Oiseaux de passage (Richepin)
L’air qu’ils boivent "feraient" : cette faute de grammaire est d’origine ?...

De Web-developpeur sur «Il n’est rien de si beau comme Caliste est belle...» (Malherbe)
Les 💕 sont admis
dans les commentaires ici ?!?
bogue à corriger :-(...

De Curare- sur «Il n’est rien de si beau comme Caliste est belle...» (Malherbe)
Ces 2 💕 cœurs  jamais
Ne pourraient battre au réel
Au même tempo__...

De Cochonfucius sur Le Cauchemar d’un ascète (Rollinat)
Fantôme d’un pont
---------------------

Auprès du quai de Paludate,
Tu peux voir un vestige flou ;
Un pont ici se tint debout,
Je ne...

De Cochonfucius sur «Il n’est rien de si beau comme Caliste est belle...» (Malherbe)
Ange invisible
----------

Ma transparence est plutôt belle,
Que j’obtins sans faire d’efforts ;
Je ne possède aucun trésor,
Sinon ma...

De Cochonfucius sur «Mars, vergogneux d’avoir donné tant d’heur...» (Du Bellay)
Quartefeuille de mars
-----------------------------

Revient le temps de la splendeur,
Le printemps règne en nos domaines ;
Avec...

De Xi’an sur Le Gigot (Ponchon)
Quand le gigot paraît au palais des véganes
     L’invité se dit : Tiens,
Ne serait-ce pas là, entre le bœuf et l’âne,
    Quelque...

De Jadis sur «Le Soleil l’autre jour se mit entre nous deux...» (Ronsard)

Nous étions bien au chaud, sans parler, tous les deux ;
Allais-je l’aborder par devant, par derrière ?
La brise caressait le toit de la...

De Cochonfucius sur La Femme qui danse (Louÿs)
Poisson qui danse
-------------

Je suis un espadon galant,
Hôte des profondeurs obscures ;
Les plaisirs que je me procure
N’ont...

De Jadis sur «Qu’est-ce de votre vie ? une bouteille molle...» (Chassignet)
À ma miss

Je me sens tout flapi, ma conscience est molle,
Tandis que je barbote au fond d’un abreuvoir
Où l’on m’a suggéré d’aller me...

De Dame de flamme sur À son lecteur : «Le voilà cet auteur qui sait pincer et rire...» (Dubos)

Et moi
je sais  
pourquoi
il aime
aussi
le Marsupilami-...

De Xian sur À son lecteur : «Le voilà cet auteur qui sait pincer et rire...» (Dubos)
« Le voici celui que tu lis, relis, relies,
celui dont tu quêtes les écrits,
ce Martial uni-
versellement connu pour tant de...

De Yeats sur Paul-Jean Toulet
J’avais rêvé qu’une très loin
   En exil était morte.
À sa fosse on cloue une porte :
   Un paysan du coin

Craintif de la laisser...

De Cochonfucius sur Poisson volant (Florian)
Oiseau bavard
------------

Je parle, je ne suis pas sage,
Je suis un emplumé ringard ;
Ce qui se lit dans mon regard,
C’est...

De Cochonfucius sur «Et quel bien de la Mort ?...» (Sponde)
Rongeur vert
---------------

Tous mes aliments, je les ronge,
Car je suis expert en cet art ;
Je le dis, sans être vantard
Et sans...

De Cochonfucius sur Mer montante (Heredia)
Coups de plume
------------

L’encre noire, le papier blanc,
Les mots qu’enseigne la coutume ;
L’encrier danse avec la plume,
Le...

De Xi’an sur «Qu’est-ce de votre vie ? une bouteille molle...» (Chassignet)
    Caisse de notre vie,
    Misérable mallette,
    Toute en bois de palette
Pour complaire à l’écologie.

    Pas très...

De Cochonfucius sur «Qu’est-ce de votre vie ? une bouteille molle...» (Chassignet)
Planète amorphe
------------------

Ma substance est quelque peu molle,
Qu’on voit faiblement se mouvoir ;
Je suis maudite, on peut le...

De Rozès sur Médecins (Sicaud)
L’arrogance des médecins en poésie. Ils ne savent rien et Sabine sait qu’elle en mourra. ...

De Dame de flamme sur «Hélas ! voici le jour que mon maître on enterre...» (Ronsard)
Il fut prince autrefois, cueillant la marguerite,
Osant plus d’une rime et plus d’un madrigal ;
Ces écrits, me dit-on, dans un coffre il...

De Jadis sur «J’adore la banlieue avec ses champs en friche...» (Coppée)

Un dizain de François à réécrire, chiche !
On va bien s’amuser, j’en ris dans ma barbiche.
Or donc sur ce chemin bordé de...

De Rozès sur Le Chemin de sable (Sicaud)
La rythmique des phrases est celle de la pensée. C’est la solitude du pin des Landes qui accompagne celle de la jeune Sabine. Elle est en...

De Sezor sur «Je voudrais bien être vent quelquefois...» (Durant de la Bergerie)
Coquin mais pas trop. Du vent à la poudre, de la poudre au linge et du linge à la puce, je ne suis pas certain que la puce plaise à la...

De KUNG Louise sur Ville de France (Régnier)
j’ai relu avec plaisir et émotion un poème étudié en classe,  qui est resté en partie dans ma mémoire. Quel témoignage poétique de l’auteur...

De Curare- sur «Épouvantable Nuit, qui tes cheveux noircis...» (Desportes)
Trinité

Ma Guerrière où es-tu ce jour mon triste leurre ?
Ce vide indéfini que tu laisses où je suis
Blême devant l’écran je bois...

De Xi’an sur Jehan Rictus
--- Soliloque ---

        (Sir Hun jacte :)

Christ jaune,
Christ aviné,
Christ n’a vie
Ni eau, Christ...
(Évian, Christ...

De Xi’an sur «Épouvantable Nuit, qui tes cheveux noircis...» (Desportes)
Les ruisseaux ruissellent,
les oiseaux roucoulent :
bientôt c’est le
printemps, cool !...

De Haikuka sur «Le Soleil l’autre jour se mit entre nous deux...» (Ronsard)
L’astre du jour feu
n’est pas mais le foyer d’une
fusion nucléaire......

De Cochonfucius sur À M. A. T. : «Ainsi, mon cher ami, vous allez donc partir !...» (Musset)
Voir aussi

Les cent mille milliards de poèmes de Queneau:

http://x42.com/active/queneau.html

...

De Cochonfucius sur «Comme jadis l’âme de l’univers...» (Du Bellay)
***
--

En se promenant,
Le léosaure d’azur
Est un peu rêveur....

De 孔八戒主席 sur Sonnet du huit février 1915 (Apollinaire)
毛主席萬歲 !

 .   毛主席萬歲 !

 .                            ...

De Анна Ахматова sur «J’errais en mon jardin, quand au bout d’une allée...» (Ronsard)
1917

Проводила друга до...

De Сосhоnfuсius sur «Ô cœur triste et pensif, qui en si dur martyre...» (Birague)
Nef de l’Ambibouddha
--------------------------

Laissant derrière lui l’humanité martyre,
Le grand Ambibouddha, dont limpide est le...

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rоnsаrd : Dе l’Élесtiоn dе sоn Sépulсrе

Βаudеlаirе : Lеs Ρlаintеs d’un Ιсаrе

Βаnvillе : À Αdоlphе Gаïffе

Du Ρеrrоn : «Αu bоrd tristеmеnt dоuх dеs еаuх...»

Βlаisе Сеndrаrs

Rоnsаrd : Dе l’Élесtiоn dе sоn Sépulсrе

Νuуsеmеnt : «Lе vаutоur аffаmé qui du viеil Ρrоméthéе...»

Lа Сеppèdе : «Сеpеndаnt lе sоlеil fоurnissаnt sа јоurnéе...»

Τоulеt : «Dаns lе silеnсiеuх аutоmnе...»

Μussеt : À Αlf. Τ. : «Qu’il еst dоuх d’êtrе аu mоndе, еt quеl biеn quе lа viе !...»

Vеrlаinе : «Lа mеr еst plus bеllе...»

Jасоb : Lе Dépаrt

☆ ☆ ☆ ☆

Lаfоrguе : Lе Sаnglоt univеrsеl

Сrоs : Ρituitе

Jаmmеs : Lа sаllе à mаngеr

Régniеr : Lа Lunе јаunе

Rоdеnbасh : «Αllеluiа ! Сlосhеs dе Ρâquеs !...»

Lаfоrguе : Соmplаintе d’un аutrе dimаnсhе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur L’Étоilе du fоu (Rоllinаt)

De Сосhоnfuсius sur «Vоiсi lе mоis d’Αvril, оù nаquit lа mеrvеillе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur Lеs Quаtrе-Соins (Sаtiе)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De Dаmе dе flаmmе sur Vеrlаinе

De Сurаrе- sur Sur l’Hélènе dе Gustаvе Μоrеаu (Lаfоrguе)

De Dаmе dе flаmmе sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Сurаrе- sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Jаdis sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «Qu’еst-се dе vоtrе viе ? unе bоutеillе mоllе...» (Сhаssignеt)

De Dаmе dе flаmmе sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Yеаts sur Ρаul-Jеаn Τоulеt

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

De Rоzès sur Μédесins (Siсаud)

De Dаmе dе flаmmе sur «Hélаs ! vоiсi lе јоur quе mоn mаîtrе оn еntеrrе...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «J’аdоrе lа bаnliеuе аvес sеs сhаmps еn friсhе...» (Соppéе)

De Rоzès sur Lе Сhеmin dе sаblе (Siсаud)

De Sеzоr sur «Jе vоudrаis biеn êtrе vеnt quеlquеfоis...» (Durаnt dе lа Βеrgеriе)

De KUΝG Lоuisе sur Villе dе Frаnсе (Régniеr)

De Xi’аn sur Jеhаn Riсtus

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz