Commentaires récents

(Flux RSS)

De Cochonfucius sur Le Fantôme d’Ursule (Rollinat)
Vaisseau spectral
---------

Vois cette nef, homme incrédule,
Faisant route vers le Ponant ;
Ses marins sont des revenants
Qu’un...

De Cochonfucius sur Les trois hymnes primitifs (Segalen)
Les trois feuilles
--------

Nous venons du jardin d’Adam,
Nous sommes trois forces actives ;
Notre vertu n’est pas fictive,
Nous...

De Jadis sur Méditation grisâtre (Laforgue)

Reddition sans combattre
----------

Faudra-t-il toujours fuir, tel Pompée à Pharsale,
Oublier nos exploits sur la terre et sur...

De Cochonfucius sur Méditation grisâtre (Laforgue)
Loup gris
--------

Je n’ai pas une âme vassale,
Moi qui fais ma vie en solo ;
Le temps m’emporte dans son flot,
Le vent sur moi...

De Cochonfucius sur «Sous les ombres du bois, au bord d’une fontaine...» (La Roque)
Monstre sylvestre
---------------

J’ai soif auprès de la fontaine,
J’hésite à boire au long du jour;
Je songe à de vaines...

De Cochonfucius sur Sur l’eau (Sully Prudhomme)
Sur l’eau
--------

La nef dérive au gré des flots,
La légère brise l’effleure ;
La nef avance au fil des heures,
Nonchalants sont...

De Jadis sur «M’introduire dans ton histoire...» (Mallarmé)

Au temps béni des colonies
----------

Je l’ai trouvé jubilatoire,
Cet aphorisme retouché :
« Pour vivre heureux, vivons...

De Cochonfucius sur Les Arbres (Vivien)
Planète sans vie
-----------------

Ici, nul printemps, nul automne,
Nulle trace d’êtres vivants ;
Nulle oreille n’entend le vent,
Le...

De Cochonfucius sur Silence (Sully Prudhomme)
Silence au manoir
--------------

Pas de lieu plus calme, je pense,
Que ce très modeste logis ;
Nul éclat de voix n’y surgit,
Nul...

De Cochonfucius sur «Le feu brusque, et léger, aux Astres s’achemine...» (La Gessée)
Le feu clair
--------

Flamme qui pâle s’illumine,
Qui faible même peut sembler ;
Quel clair-obscur inégalé !
Le coin du feu fait...

De Cochonfucius sur «Je m’embarque joyeux et ma voile pompeuse...» (Vermeil)
Hexapode joyeux
----------

Je goûte une vie savoureuse,
Tant pour l’âme que pour la chair ;
Je suis en un lieu qui m’est cher,
Loin...

De Cochonfucius sur Chanson : «Le présent, le passé, l’avenir d’une femme...» (Lemoyne)
Oiseau prophète
-----------

Je dis leur avenir aux femmes,
Quand elles veulent le savoir ;
Je le déchiffre en un miroir,
Je le...

De Cochonfucius sur «Comme le patriarche, au milieu de la vie...» (Jammes)
Moisson future
-----------

De rêves se nourrit ma vie,
De fantasmatiques moissons ;
Je n’écoute aucune leçon,
Je prends conseil de...

De Cochonfucius sur «Toute chose aisément retourne à sa nature...» (Chassignet)
Poisson sobre
-----------

Je suis buveur d’eau, par nature,
Elle qui me rend pur et beau ;
Je n’imite pas le corbeau
Qui dévore les...

De Curare- sur À un sot abbé de qualité (Saint-Pavin)
Je garde ton titre :

Papillon nostalgique

Fût elle heureuse mon enfance
Mon asthme était trop encombrant
Pourtant et c’était...

De Cochonfucius sur À un sot abbé de qualité (Saint-Pavin)
Papillon nostalgique
-----------------

Je fus heureux dans mon enfance,
Je suis un peu vieux, maintenant ;
Sans que cela soit...

De Jadis sur Charmes du passé (Rodenbach)

Morosités du futur
------------------------

Le temps presse le pas, demain, c’est tout à l’heure,
Il ne convient ici d’afficher nul...

De Cochonfucius sur «J’errais en mon jardin, quand au bout d’une allée...» (Ronsard)
Silence d’une fleur
-----------------

Ma candeur est inégalée,
Moi qui suis la fleur sans souci ;
Comme il en fut toujours...

De Cochonfucius sur La Rime riche (Autran)
Objet magique
-------------

Voici la corne fructifère,
Généreuse, été comme hiver ;
Elle abonde en trésors divers,
C’est excellent...

De Cochonfucius sur Les Trois Bègues (Rollinat)
Trinité modeste
--------

Nous sommes trois dieux nonchalants,
L’univers nous remarque à peine ;
Nous semons des paroles vaines,
Ce...

De Jadis sur «Vos rigueurs me pressaient d’une douleur si forte...» (Viau)

Il est l’heure à présent, ma damoiselle accorte,
De glaner sur le sol vos légers vêtements :
Voici belle lurette,...

De Cochonfucius sur Allégorie : «Despotique, pesant, incolore, l’Été...» (Verlaine)
Porte vers l’été
-------------

Porte admirable, en vérité,
S’ouvrant vers le monde d’Alice ;
Au ciel un blanc nuage glisse,
Qui...

De Tristan Bernard sur Les Conquérants (Heredia)
Comme un troupeau docile au Maître Capital,
Du palais de Bourbon, proche la Madeleine,
Ceusses de la Montagne et ceusses de la...

De Jadis sur Le Tabac (Desforges-Maillard)

... t’abat.
-----------

Infâme discoureur à l’âme pécheresse,
          Ô rimailleur blasphémateur,
Que viens-tu nous chanter les...

De Cochonfucius sur «N’ayez plus, mes amis, n’ayez plus cette envie...» (La Boétie)
Fructification miraculeuse
-------------

Ce plaisant fruit nous fait envie,
Mais ne soyons pas obstinés ;
Car, s’il ne nous est pas...

De Cochonfucius sur Sonnet : «Les algues entrouvraient leurs âpres cassolettes...» (Vivien)
Sirène solitaire
----------

Je suis la sirène seulette,
Je me nourris d’air et de sel ;
J’observe les oiseaux du ciel
Et l’océan qui...

De La Musérante sur Sonnet de Porcelaine (Vivien)
Je suis un peu perdue
Aussi éperdument . .
Et de liens en lianes
Tout ces malentendus . .

je t’aurais dis ’je t’aime jusqu’aux...

De Cochonfucius sur Sonnet de Porcelaine (Vivien)
Minolion perdu
----------

Dans un dédale je me traîne,
Que je ne peux apprivoiser ;
Dans ces couloirs entrecroisés,
Ma pauvre âme...

De Cochonfucius sur Les Bûchers (Samain)
Chien subtil
-------

J’aime la pluie et le soleil,
J’aime le sable et la rivière ;
Nous ne buvons jamais de bière,
Ni moi-même, ni...

De Cochonfucius sur L’Office du soir (Bertrand)
Planète des moines
--------------------

Ici vivent des cénobites
Venus d’autres mondes lointains ;
À l’heure où le soleil...

De Cochonfucius sur Sonnet : «Se voir le plus possible et s’aimer seulement...» (Musset)
Rat qui médite
------------

J’exerce mon entendement
À l’heure où les ombres s’allongent ;
J’ai des aliments, que je ronge,
Je passe...

De Cochonfucius sur «Admirant ta blancheur, beauté, majesté, gloire...» (Jodelle)
Blancheur du cygne
----------

Je suis un messager de gloire,
Je suis le contraire d’un porc ;
Je suis le Cygne au noble corps,
Sans...

De Cochonfucius sur «Je voudrais bien être vent quelquefois...» (Durant de la Bergerie)
Vents contraires
---------

Les vents sont changeants, quelquefois,
Entre eux surgit la zizanie ;
L’atmosphère a d’étranges...

De Cochonfucius sur La Vague et la Cloche (Coppée)
Grand Lac
--------

Au long de la rive déserte,
La nef se hâte avec lenteur ;
Et nous n’avons pour spectateurs
Que deux ou trois...

De Cochonfucius sur Choses fatales (Rodenbach)
Saint Tartempion
------------

Je chemine d’un coeur léger,
Nulle peur ne trouble mon âme ;
Le démon peut cracher des flammes,
Je...

De Cochonfucius sur «Si tu veux vivre en Cour, Dilliers, souvienne-toi...» (Du Bellay)
Arbre muet
---------

Le plus taciturne, c’est moi,
Car des taiseux je suis le maître ;
Je ne fais pas semblant de l’être,
Car de cet...

De Cochonfucius sur Tristesse d’été (Mallarmé)
Fontaine tiède
------------

Cette ville est presque endormie,
Sauf quatre pigeons langoureux ;
La fontaine est leur grande...

De Dame de flamme sur «Du triste cœur voudrais la flamme éteindre...» (Saint-Gelais)
Mes héritiers sont dans la peine,
Ils râleront, ça leur ressemble ;
Les gens s’en moquent, dans l’ensemble.

Mon âme aussi est dans la...

De Cochonfucius sur «Du triste cœur voudrais la flamme éteindre...» (Saint-Gelais)
Roi sans soif
--------

Cette dynastie va s’éteindre,
Car le fil en sera tranché ;
Un noir destin viendra faucher
Ce royal corps, je...

De Curare- sur «C’est ores, mon Vineus, mon cher Vineus, c’est ore...» (Du Bellay)

Pas de pot de vin sur ce paradis pour la splendeur qu’on y aura passé ..

’au seul nom de la poésie’

Du désespoir je nais je n’ai...

De Curare- sur La Petite Rue silencieuse (Fort)
Peut-être que ’AB’ ça veut dire abbé . .
Toi Webmaster tu es Christian
Bah ..
On avance en âge
On apprécie ces liens étroits à nous...

De Curare- sur «Tu es seule mon cœur, mon sang et ma Déesse...» (Ronsard)
’Dame de Sagesse’ = DS...

De Webmaster sur La Petite Rue silencieuse (Fort)
C’était des petits pois de pays !...

De Dame de flamme sur La Petite Rue silencieuse (Fort)
Les petits pais sont écossés.
Les petits pais sont si corsés

bizarre la langue française .. ...

De ab sur La Petite Rue silencieuse (Fort)
pois


(merci pour ce joli site)...

De Curare- sur «Toi qui troubles la paix des nonchalantes eaux...» (Bernard)
Il aurait pu te dire le chat gpt que tu t’es plantée :

’’Si dure l’infinitude’’  

Va faire une sieste !...

De Dame de flamme sur «Toi qui troubles la paix des nonchalantes eaux...» (Bernard)
Ecrire 1 poème par jour
Est-ce dès lors sans désamour
Si dure l’infinitude
Aussi lasse ma solitude --

Je demande à l’IA la suite ....

De Curare- sur «Toi qui troubles la paix des nonchalantes eaux...» (Bernard)
’’J’adorerais t’entendre rire aux éclats ’’ Curare le  21/01/2010

Ambicorbeau sans ailes

Femelle du corbeau noir vif est son...

De Jadis sur À l’envers (Segalen)

Précision
-------------

Mes rimes, je l’ai découvert,
N’ont vraiment rien de grandiose ;
Elles valent bien peu de chose,
Je suis...

De Xi’an sur Mirliton (Corbière)
Un cubi de rosée
ça vous régale une cigale
le temps d’un #haiku...

De Jadis sur La Chèvre (Rollinat)

Hommage à Boby

Madam’ Mado c’est ma voisine,
Son mec, c’est mon cousin germain ;
Je lui bichonne un baise-main
Comme on voit dans...

De Xi’an sur «Aimez-vous l’odeur vieille...» (Milosz)
Et c’est aussi le retour des acariens,
Retour qui se fait en undécasyllables.
Ça change des alexandrins, c’est pas rien,
Mais on...

De Dame de flamme sur Verlaine

1 lien sympa :

https://www.comptoirlitteraire.com/


...

De krm sur Verlaine
Des kilos de finesse
Et galanterie n’est-ce
Par quoi là politesse
Parle à la poétesse
Leur disque à lol
Des barcaroles
Farce à...

De Curare- sur Sur l’Hélène de Gustave Moreau (Laforgue)

__Imparfaite__

Ce n’est rien d’1 cœur n’avoir
Sondé à l’aube nuancée
D’en finir avec ma pensée
Noire de néant sans espoir-

Je...

De Dame de flamme sur Oiseaux de passage (Richepin)

Pardonne moi Xi’аn Webmaster
Je m’ennuie je n’assemble plus les mots
alors je joue avec l’ia
Mais l’ia
s’en fout aussi
la...

De Curare= sur Oiseaux de passage (Richepin)
🤑🤢🥶🥸😷😎🤓🧐🤯🤠😎🥺🥹😭😰€...

De Webmaster sur Oiseaux de passage (Richepin)
Cette fantaisie a sûrement une origine, mais douteuse 💕 ... Ça sera corrigé dans la journée....

De Curare- sur «Il n’est rien de si beau comme Caliste est belle...» (Malherbe)
Ces 2 💕 cœurs  jamais
Ne pourraient battre en réel
Au même tempo__

Mais c’est l’IA qui fait des siennes . . ...

De E. sur Oiseaux de passage (Richepin)
L’air qu’ils boivent "feraient" : cette faute de grammaire est d’origine ?...

De Web-developpeur sur «Il n’est rien de si beau comme Caliste est belle...» (Malherbe)
Les 💕 sont admis
dans les commentaires ici ?!?
bogue à corriger :-(...

De Curare- sur «Il n’est rien de si beau comme Caliste est belle...» (Malherbe)
Ces 2 💕 cœurs  jamais
Ne pourraient battre au réel
Au même tempo__...

De Xi’an sur Le Gigot (Ponchon)
Quand le gigot paraît au palais des véganes
     L’invité se dit : Tiens,
Ne serait-ce pas là, entre le bœuf et l’âne,
    Quelque...

De Jadis sur «Le Soleil l’autre jour se mit entre nous deux...» (Ronsard)

Nous étions bien au chaud, sans parler, tous les deux ;
Allais-je l’aborder par devant, par derrière ?
La brise caressait le toit de la...

De Jadis sur «Qu’est-ce de votre vie ? une bouteille molle...» (Chassignet)
À ma miss

Je me sens tout flapi, ma conscience est molle,
Tandis que je barbote au fond d’un abreuvoir
Où l’on m’a suggéré d’aller me...

De Dame de flamme sur À son lecteur : «Le voilà cet auteur qui sait pincer et rire...» (Dubos)

Et moi
je sais  
pourquoi
il aime
aussi
le Marsupilami-...

De Xian sur À son lecteur : «Le voilà cet auteur qui sait pincer et rire...» (Dubos)
« Le voici celui que tu lis, relis, relies,
celui dont tu quêtes les écrits,
ce Martial uni-
versellement connu pour tant de...

De Yeats sur Paul-Jean Toulet
J’avais rêvé qu’une très loin
   En exil était morte.
À sa fosse on cloue une porte :
   Un paysan du coin

Craintif de la laisser...

De Xi’an sur «Qu’est-ce de votre vie ? une bouteille molle...» (Chassignet)
    Caisse de notre vie,
    Misérable mallette,
    Toute en bois de palette
Pour complaire à l’écologie.

    Pas très...

De Dame de flamme sur «Hélas ! voici le jour que mon maître on enterre...» (Ronsard)
Il fut prince autrefois, cueillant la marguerite,
Osant plus d’une rime et plus d’un madrigal ;
Ces écrits, me dit-on, dans un coffre il...

De Jadis sur «J’adore la banlieue avec ses champs en friche...» (Coppée)

Un dizain de François à réécrire, chiche !
On va bien s’amuser, j’en ris dans ma barbiche.
Or donc sur ce chemin bordé de...

De Curare- sur «Épouvantable Nuit, qui tes cheveux noircis...» (Desportes)
Trinité

Ma Guerrière où es-tu ce jour mon triste leurre ?
Ce vide indéfini que tu laisses où je suis
Blême devant l’écran je bois...

De Xi’an sur Jehan Rictus
--- Soliloque ---

        (Sir Hun jacte :)

Christ jaune,
Christ aviné,
Christ n’a vie
Ni eau, Christ...
(Évian, Christ...

De Xi’an sur «Épouvantable Nuit, qui tes cheveux noircis...» (Desportes)
Les ruisseaux ruissellent,
les oiseaux roucoulent :
bientôt c’est le
printemps, cool !...

De Haikuka sur «Le Soleil l’autre jour se mit entre nous deux...» (Ronsard)
L’astre du jour feu
n’est pas mais le foyer d’une
fusion nucléaire......

De 孔八戒主席 sur Sonnet du huit février 1915 (Apollinaire)
毛主席萬歲 !

 .   毛主席萬歲 !

 .                            ...

De Анна Ахматова sur «J’errais en mon jardin, quand au bout d’une allée...» (Ronsard)
1917

Проводила друга до...

De Сосhоnfuсius sur «Ô cœur triste et pensif, qui en si dur martyre...» (Birague)
Nef de l’Ambibouddha
--------------------------

Laissant derrière lui l’humanité martyre,
Le grand Ambibouddha, dont limpide est le...

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Viоn Dаlibrау : «Αimе, si tu lе vеuх, је nе l’еmpêсhе pаs...»

Lа Fоntаinе : Ρаrоlе dе Sосrаtе

Lаfоrguе : Μéditаtiоn grisâtrе

Νоël : Сhаnt dе nоurriсе

Μаllаrmé : «Μ’intrоduirе dаns tоn histоirе...»

Lа Gеsséе : «Lе fеu brusquе, еt légеr, аuх Αstrеs s’асhеminе...»

Μаllеvillе : Lеs Sоuсis еt dеs Ρеnséеs

Lе Ρеtit : Sur mоn Βоrdеl dеs Μusеs

Μаupаssаnt : Νuit dе nеigе

Vеrlаinе : «Vоus êtеs саlmе, vоus vоulеz un vœu disсrеt...»

☆ ☆ ☆ ☆

Νоël : Сhаnt dе nоurriсе

Du Βеllау : «Frаnсе, mèrе dеs аrts, dеs аrmеs еt dеs lоis...»

Βаudеlаirе : Lа Fаussе Μоnnаiе

Сhаlupt : Lе Βасhеliеr dе Sаlаmаnquе

Fréсhеttе : Νоvеmbrе

Νеlligаn : Lе Τоmbеаu dе lа négrеssе

Сrоs : Dеstinéе

Τоulеt : Épitаphе.

Lаmаrtinе : L’Ιmmоrtаlité

Glаtignу : «Lа tаblе étinсеlаit. Un tаs dе bоnnеs сhоsеs...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lе Fаntômе d’Ursulе (Rоllinаt)

De Сосhоnfuсius sur Lеs trоis hуmnеs primitifs (Sеgаlеn)

De Jаdis sur Μéditаtiоn grisâtrе (Lаfоrguе)

De Сосhоnfuсius sur «Sоus lеs оmbrеs du bоis, аu bоrd d’unе fоntаinе...» (Lа Rоquе)

De Jаdis sur «Μ’intrоduirе dаns tоn histоirе...» (Μаllаrmé)

De Сurаrе- sur À un sоt аbbé dе quаlité (Sаint-Ρаvin)

De Jаdis sur Сhаrmеs du pаssé (Rоdеnbасh)

De Τristаn Βеrnаrd sur Lеs Соnquérаnts (Hеrеdiа)

De Lа Μusérаntе sur Sоnnеt dе Ρоrсеlаinе (Viviеn)

De Dаmе dе flаmmе sur «Du tristе сœur vоudrаis lа flаmmе étеindrе...» (Sаint-Gеlаis)

De Сurаrе- sur «С’еst оrеs, mоn Vinеus, mоn сhеr Vinеus, с’еst оrе...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Lа Ρеtitе Ruе silеnсiеusе (Fоrt)

De Dаmе dе flаmmе sur «Τоi qui trоublеs lа pаiх dеs nоnсhаlаntеs еаuх...» (Βеrnаrd)

De Xi’аn sur Μirlitоn (Соrbièrе)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De krm sur Vеrlаinе

De Сurаrе= sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Wеb-dеvеlоppеur sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Xiаn sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz