Commentaires récents

(Flux RSS)

De Cochonfucius sur «Le Babylonien ses hauts murs vantera...» (Du Bellay)
Subtilité d’un rongeur
----------

Aristote admirait la sagesse du rat
Qui sait improviser quand des tuiles surgissent ;
Les forces de...

De Cochonfucius sur Retraite (Samain)
Fleur de la grande impermanence
-----------------------------

J’ai promis au jardin de fleurir chaque année,
Cet éveil se produit...

De Ada en Héraldie sur «Les femmes et la mer n’ont rien de dissemblable...» (Louvencourt)
De l’isolement, j’assume les fables ;
Je parle aux objets, à Nounours aussi
- Ce psy me prescrit des messes en si - ;
J’écris ce sonnet,...

De Cochonfucius sur «Beaux yeux, sorciers et doux, mes uniques flambeaux...» (Motin)
.

Plutôt qu’un ciel, ces doctorants
Scrutent le fond de leur écrans.

...

De Cochonfucius sur «Les femmes et la mer n’ont rien de dissemblable...» (Louvencourt)
Exact,

je viens de le désadresser....

De Cochonfucius sur «Beaux yeux, sorciers et doux, mes uniques flambeaux...» (Motin)
Alpha Sciuri
--------

C’est un astre lointain, ce n’est pas un flambeau,
C’est une étoile avec son troupeau de planètes ;
Le maître...

De Kritik sur «Les femmes et la mer n’ont rien de dissemblable...» (Louvencourt)
Ah super !
Merci !

Il n’y a qu’à les charger sur lulu.com ou un site concurrent, faire une couverture à sa façon, et...

De Cochonfucius sur «Les femmes et la mer n’ont rien de dissemblable...» (Louvencourt)
En bas de la page

http://sonnets-de-cochonfucius.lescigales.org/art-poetique.html

on peut cliquer sur plusieurs petits carrés...

De Kritik sur «Les femmes et la mer n’ont rien de dissemblable...» (Louvencourt)
Cochonfucius, c’est le Douanier Rousseau de la poésie contemporaine...

Quand ça qu’on  pourra le lire sur papier...

De Cochonfucius sur «Les femmes et la mer n’ont rien de dissemblable...» (Louvencourt)
Incomparable lépidoptère
-----

Moi qui suis un insecte à nul autre semblable,
Je suis aimé du ciel et de la rose aussi,
Même de la...

De Cochonfucius sur Abandonnée (Lorrain)
Primate indépendant
--------------

Très peu d’interactions dans ma vie quotidienne,
Presque aucune rencontre et jamais de discours...

De Cochonfucius sur «Dessous ce grand François, dont le bel astre luit...» (Du Bellay)
Lumière de Hastings
--------

Sur le champ de bataille un étrange astre luit,
Inspirant aux soldats de l’espoir ou des craintes...

De Ada en Héraldie sur La Porte vitrée (La Ville de Mirmont)
La porte s’est ouverte à la lune cendrée
En grinçant puis glissant sa longue ombre carrée ;
Des griffes de fumée avec des reflets...

De Cochonfucius sur Dompteuse (Nouveau)
Amphore impériale
---------------

Celui qui boit mon vin, c’est un empereur fou,
Lequel garde toujours sa coupe sur la table ;
Il dit...

De Cochonfucius sur La Porte vitrée (La Ville de Mirmont)
Folie de la cornegidouille
------------

De ce monstre innocent la tête évaporée
Renferme des notions bien trop élaborées ;
Au plus...

De Cochonfucius sur Décadence (Lorrain)
Cellier paradisiaque
--------

Pierre achète du vin pour abreuver les anges,
Du moins ceux dont le culte est celui du pinard ;
Le...

De Cochonfucius sur «Quand j’approche de vous, et que je prends l’audace...» (Desportes)
Poisson presque intrépide
----------

Ce beau petit poisson ne manque point d’audace,
Depuis la nuit des temps vivant en liberté ;
Il...

De Jadis sur Les Chrysalides (La Ville de Mirmont)
Et comme le disait Héraclite : Eh ! Tasseur !

(Oups, pardon, ça m’a échappé. De toutes façons, comme il le disait en grec, ça n’a aucun...

De Ada en Héraldie sur Les Chrysalides (La Ville de Mirmont)
De calcaire est ce temple aux fondations arides,
Il laisse fièrement passer les horizons,
La Méditerranée bat à son diapason,
L’Histoire...

De Cochonfucius sur «Qui sont, qui sont ceux-là, dont le cœur idolâtre...» (Sponde)
Adversaire du serpent
-----------

Contre le Tentateur ne pourrai-je me battre,
Qui des premiers humains veut altérer l’honneur...

De Cochonfucius sur Les Chrysalides (La Ville de Mirmont)
Arbre lucide
--------

Ce jardin jadis fut celui du maître Euclide,
Lequel me révéla de vastes horizons ;
Je sais que l’Univers n’est...

De Cochonfucius sur Béatrice (Nelligan)
Mélancolie de la licorne
--------

La licorne parlait à son ami le chêne,
Je voyais alentour l’univers s’endormir.
Rien dans cette...

De Ada en Héraldie sur Ruines du cœur (Coppée)
Il n’y a plus de carrefour sur ce chemin,
Tout est connu, tout est vécu, grince la barre,
Il n’y a plus d’événements où l’on...

De Curare- sur Causerie (Baudelaire)
’Ce jour d’avril est gris,’

De quelle année ?  
Si je prends 1 âne au jardin
Je l’appellerai jbb
Mais Meg elle préfèrerait ’René’ ...

De Cochonfucius sur Causerie (Baudelaire)
Taureau qui rit
-----

Je danse au grand jardin pour amuser les roses,
Puis je leur chante aussi quelques chansons de mer ;
Ça fait...

De Cochonfucius sur Ruines du cœur (Coppée)
Planète invraisemblable
----------

Les maîtres de ces lieux ont d’innombrables mains,
C’est pour cueillir des fruits, mais les arbres...

De Jadis sur Le Cid (Fourest)

Chimène, après huit jours passés au Salvador,
S’étant bien fait suer, en eut ras la soupière ;
Et, ayant enfilé sa plus belle...

De Cochonfucius sur Le Vin du Solitaire (Baudelaire)
Le goût de la cervoise
----------

Je suis un aliment fait des meilleures plantes,
Je t’ai désaltéré, moine vêtu de blanc ;
Cela ne te...

De Ada en Héraldie sur Le Cid (Fourest)
Ni muse ni Morphée ne vont en ce décor,
Tout est calme, le jour repose sa poussière,
Les bulles sont montées dans le verre de bière,
Ni...

De Perutz sur Le Deuil du moulin (Couté)
Christian von Tornefeld
----------

Ailes déventées,
La meule prend un repos
Qui semble éternel....

De Cochonfucius sur Miss Miser (Lorrain)
Ailes déventées
----------

Moulin démesuré, voilure colossale,
Mais le vent par ici ne souffle plus du tout ;
Sur le manque de blé...

De Cochonfucius sur Le Cid (Fourest)
Bouddha du Bouscat
----------

Toujours, quand je médite, on croirait que je dors,
Saint Paul mardi dernier le disait à Saint Pierre...

De Cochonfucius sur Maris Stella (Heredia)
Griffon marin
----------

Monstre peu convaincant, je ne suis pas bien gras,
Je n’ai jamais été le roi des Lupercales ;
Je serais...

De Kronenbourg sur «En un petit esquif éperdu, malheureux...» (Aubigné)
.


Sauf un nouveau goût de bière.


.
...

De Ada en Héraldie sur «En un petit esquif éperdu, malheureux...» (Aubigné)
Ha ha Jadis :)
1685 est aussi la date de naissance de Georg Friedrich Haendel et Domenico Scarlatti.
Autre date optimisée : 1643, date de...

De Jadis sur «En un petit esquif éperdu, malheureux...» (Aubigné)
C’est pas bien compliqué, pourtant, nom d’un morbac(h) !
Un et six ça fait seize, ajoute huit et cinq,
C’est juste cent trois ans avant...

De Cochonfucius sur Tableau de sainteté (Cros)
Sainte Tortue
----------

J’accomplis mon lent et calme trajet
Sous la protection de Saint Jean-Baptiste ;
Je pose avec lui pour son...

De Ada en Héraldie sur «En un petit esquif éperdu, malheureux...» (Aubigné)
C’est l’anti-nostalgique, elle ne sait pourquoi
Elle a pour le passé si peu de jalousie,
Alors qu’elle parcourt, loin de toute...

De Cochonfucius sur Sonnet : «Je crois que Mantegna vous a faite en peinture...» (Cros)
Oiseaux gardiens du Royaume
------------

Nous gardons notre Roi de toute forfaiture,
Notre charmante cage a des barreaux d’or fin...

De Cochonfucius sur «En un petit esquif éperdu, malheureux...» (Aubigné)
Petit esquif de sinople
---------------------

La déesse voulut des sirènes la voix
Écouter une fois, par simple jalousie ;
Or,...

De Cochonfucius sur Sonnet : «Les saphirs durs et froids, voilés par la buée...» (Cros)
Tour métastable
----------

Précaire est mon appui sur la terre embuée,
Mon ossature craint la colère des cieux ;
J’appelle à mon...

De Ada en Héraldie sur La Belle en deuil (Tristan L'Hermite)
Son vent mime le vol d’un rideau de fumée,
Dont le geste envoûtant fait pâlir les contours
De ce qui fut plus tôt, pour la rendre...

De Cochonfucius sur «Ô forme que les mains...» (Vivien)
Ambidolmen
---------

Je suis un monument, ma devise est « Tenir ».
La pierre peut durer, le reste s’évapore ;
Le beau chalet de bois...

De Cochonfucius sur La Belle en deuil (Tristan L'Hermite)
L’oiseau qui plane presque
----------

Ma voix par les humains fut toujours estimée,
Bien faite pour chanter des histoires d’amour...

De Popaul II sur Green (Verlaine)
Madelon, Madelon, serveuse de rosés,
Rêve de chair, Jamme’ en qui la Déli’ serait,
Madelon, Madelon, — j’écris ça pour causer —
Rêve de...

De Ada en Héraldie sur La Jument Zizi (Rollinat)
Je dois dire que je suis incapable de transcrire mes désespoirs en poésie. C’est comme ça, je m’optimise dans le processus.
C’est que...

De Curare- sur La Jument Zizi (Rollinat)
’’Les dingues et les paumés jouent avec leurs manies
Dans leurs chambres blindées, leurs fleurs sont carnivores
Et quand leurs monstres...

De Curare- sur «La mort a tout mon bien et mon espoir éteint...» (Aubin de Morelles)
Ce Serpent toujours
Qui Siffle à perpétuité
Ton mal être humain __

Combien de versions auras-tu élaboré pour ’panser’  la femme avec...

De Ada en Héraldie sur La Jument Zizi (Rollinat)
J’aime le scarabée, la sauterelle, aussi
La mante qui se voit dans la géante goutte,
La libellule qui secoue tout sur sa route ;
Ils...

De Ada en Héraldie sur Les Séparés (Desbordes-Valmore)
ada . lovelace arobase rocketmail . com

Même la muse a sa muse, c’est à cette dernière que je pensais.

Quelle passion, quelle foi,...

De Curare- sur Les Séparés (Desbordes-Valmore)
Je n’ai fait que plagier la chère poétesse Marceline
Chez moi ça sonne faux
Je n’ai pas cette passion
Je n’ai pas cette foi
Je n’ai...

De Ada en Héraldie sur Les Séparés (Desbordes-Valmore)
Ne plus écrire ; par amour….!
Mon coeur calciné voit, le paradoxe, l’impasse, le carnage des mots, la muse emprisonnée.
Ô web...

De Curare- sur Les Séparés (Desbordes-Valmore)
_Les éloignés_

Je n’écris plus pourquoi ? Juste pour lui l’atteindre  
Et j’ai mille ans sans lui ma vie est un tombeau
Quand nul...

De Ada en Héraldie sur «Si l’aveugle fureur, qui cause les batailles...» (Du Bellay)
À l’heure où l’on s’oublie vont les passe-murailles,
Impasses désertées, horizons enfumés,
Nul ne peut les saisir, les tenir...

De Curare- sur Le Cabaret (Coppée)
Parlons en privé - mais je ne saurais divulguer mon adresse mail ici - déjà trop sollicité - Je vais essayer de faire intrusion en Héraldie...

De Ada en Héraldie sur Le Cabaret (Coppée)
Nous sommes ce que nous écrivons, Jadis est Jadis.

Vous n’écrivez plus, y a-t-il une raison ou est-ce juste arrivé ? Je m’intéresse aux...

De Esprit de celle sur Le Mauvais Jardinier (Gilkin)
"Si dure que soit la solitude
Elle te ramène à ton destin
La loi du grand amour est rude
Pour qui s’est trompé de chemin.  ....

De Curare- sur «La mort a tout mon bien et mon espoir éteint...» (Aubin de Morelles)
’’que je me hais moi-même,’’

’’La haine existe en moi et tout remords m’étreint
De haïr ce malheur de me haïr moi-même. . ’’

Je ne...

De Curare- sur «De Myrte et de Laurier feuille à feuille enserrés...» (Ronsard)
Intriguant Jadis
Belle plume, on aime s’attarder
Puis il disparait . .
Anonymous Fake (Euh ou Fawkes sorry :-) ...

De Curare- sur Le Cabaret (Coppée)
’’Mais à l’entrée bouclée de mille et un verrous,’’

Jadis vous a mis en garde chère Ada,
Mais je ne saurais dire qui est Jadis
Je...

De Ada en Héraldie sur Le Cabaret (Coppée)
Je le dis haut et fort, ma plume est redoutable,
Hurlant toutes les nuits avec les loups-garous ;
Redoutez son désir, tremblez sous son...

De Ada en Héraldie sur «De Myrte et de Laurier feuille à feuille enserrés...» (Ronsard)
Ha Jadis, je ris ! Merci pour tous ces compliments.
Il n’y avait que vous pour remarquer l’anarque, mais je pensais que vous n’étiez plus...

De Vincent sur «De Myrte et de Laurier feuille à feuille enserrés...» (Ronsard)
La chute

Dans son long manteau bleu, aux ornements dorés,
Comme l’est sur sa tête, une haute couronne,
Une cartomancienne, emplie de...

De Jadis sur «De Myrte et de Laurier feuille à feuille enserrés...» (Ronsard)
Ah ben du coup j’ai merdé moi aussi, j’ai mis deux fois "inopinée". La deuxième fois, lire :

La rime intempestive et insolente en «...

De Jadis sur «De Myrte et de Laurier feuille à feuille enserrés...» (Ronsard)
En effet, il n’y a pas à désespérer :
On est, ma foi, charmé, par ce sonnet qui sonne
Fort gracieusement ; hardi, pas monotone –
Entaché...

De MadameConnasse sur «Je sens une douceur à conter impossible...» (Ronsard)
C’est qu’il voudrait surtout nous émouvoir un peu
Larmoyer sur la fin refuge en l’écriture
Et pourquoi pas l’alcool pourquoi pas les...

De Ada en Héraldie sur «De Myrte et de Laurier feuille à feuille enserrés...» (Ronsard)
Le terrier vu de près tend à s’empoussiérer
Tout le temps, mais du temps on n’en a pas des tonnes ;
C’est souvent fatiguant ce réel qui...

De Ada en Héraldie sur «J’accompare au Soleil ces beaux soleils d’Amour...» (Habert)
J’escorte de grands troubadours
Dont l’aventure se déclame ;
De Jaipur à Rocamadour,
Toutes les cités nous réclament.

L’un polit de...

De Vincent sur Devant deux portraits de ma mère (Nelligan)
Courage

En un temps que je crois, de sept, huit ans, ancien,
Je m’inquiétais beaucoup pour la vie de ma fille,
J’y songe ce matin...

De Ada en Héraldie sur Extase du soir (Rollinat)
La lumière revient, c’est le temps des asperges,
C’est le moucheron qui se noie dans l’expresso ;
Les brumes du matin dansent le...

De Curare- sur Le Cochon (Renard)
"Une chère écriture est 1 portrait vivant ’’  MDV

 ...

De Gardien des canards sur L’Espoir en Dieu (Musset)
Tout est bon dans le cochon, mais pas que...
...

De Esprit de celle sur L’Espoir en Dieu (Musset)

. . pour adopter les rimes à foison . . en chantant en chantant . .

’’celui_là me plait bien ’’:

’’So/phi/stes/ im/pui/ssants/...

De Saadi sur L’Espoir en Dieu (Musset)
Cette poésie de Musset devrait être lue et relue par tous les êtres de la Terre ...l’ espoir n’ a jamais été autant  disséqué par un poète...

De Ada en Héraldie sur Sonnet de la langue (Nouveau)
Ceci n’est qu’un sonnet aux rimes de rechange
Qui sous-traite à l’éclair, au vent qui prend le brin ;
La muse aux dés s’amuse, incessant...

De Curare- sur Sur un Marbre brisé (Heredia)
Enchantée Ada -

Il faudrait demander à Christian,
Le modérateur patient gardien
de cet antre poésie
où les albatros aux ailes de...

De Curare- sur Sur un Marbre brisé (Heredia)
Comment détourner un poème de marbre . .
Hérédia doit se fendre (de rire) dans sa demeure glacée . .

Et pour ’’Ada_pseudotropcourt’’...

De Curare- sur Sur un Marbre brisé (Heredia)

’’Mignonne allons voir si la Lune est levée ’’ Malicorne-

La soif de rage quand elle devient sans bornes
Ne nous rend pas meilleurs...

De Curare- sur Sonnet : «Je sais un ruisseau dont le flot chantonne...» (Rictus)
’’Il pense que ses yeux ne verront pas l’automne, ’’


Parfois quand tu écris je deviens monotone
J’ai envie de pleurer et mes larmes...

De Curare- sur Le Sein d’Amaranthe (Marbeuf)
’’L’appesantissement sur la naissance n’est rien d’autre
que le goût de l’insoluble poussé jusqu’à l’insanité.’’
De l’inconvénient...

De Curare- sur «Aller en marchandise aux Indes précieuses...» (Ronsard)
Tu as toujours été volage, Pluvian .
...

De Curare- sur «Aller en marchandise aux Indes précieuses...» (Ronsard)
’’ma danseuse-hirondelle.’’ Qui est-ce ? tu le dirais sourire . .

La tristesse d’autrefois . .
1 hirondelle et 1 pluvian jamais ne se...

De Curare- sur Désespérément (Coppée)
’’ Aimer sans être aimée ’’ grrr ..  je suis 1 femme ...

De Curare- sur Désespérément (Coppée)
Je vis de quotidien pour fuir la vérité
J’écris sur le malheur flânant dans l’inframonde
Je vis dans le réel pourquoi changer de monde...

De Curare- sur Désespérément (Coppée)
L’ange Phélabète
Quand il dit n’importe quoi
Fuit sa résilience_______ Ou la rhétorique du contre sens...

De Cochonfucius sur «De voir mignon du Roi un courtisan honnête...» (Du Bellay)
Senryû du goupil-paon de sinople
----------

Expliquez-nous donc,
Vieux goupil-paon de sinople,
Le sens du...

De Cochonfucius sur «De voir mignon du Roi un courtisan honnête...» (Du Bellay)
Senryû du goupil-paon de sable
----------

Goupil-paon de sable,
Aidez-nous à bien dormir
Car les nuits sont...

De Curare- sur «De voir mignon du Roi un courtisan honnête...» (Du Bellay)
Ce soir mon verre en main ce besoin de pleurer
Pour l’absence du chant de l’espoir en attente
Dense de ses dépens sa présence...

De Curare- sur «Je vous envoie un bouquet...» (Ronsard)
La vraie version de l’hirondelle et du cochon

(Désolée Vincent)

https://www.forum-metaphysique.com/t4554-ma-vie-est-1-acte-manque...

De 孔八戒主席 sur Sonnet du huit février 1915 (Apollinaire)
毛主席萬歲 !

 .   毛主席萬歲 !

 .                            ...

De Анна Ахматова sur «J’errais en mon jardin, quand au bout d’une allée...» (Ronsard)
1917

Проводила друга до...

De Сосhоnfuсius sur «Ô cœur triste et pensif, qui en si dur martyre...» (Birague)
Nef de l’Ambibouddha
--------------------------

Laissant derrière lui l’humanité martyre,
Le grand Ambibouddha, dont limpide est le...

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Τhаlу : L’Îlе lоintаinе

Lоrrаin : Déсаdеnсе

Βаudеlаirе : Саusеriе

Lоrrаin : Lа Μоrt dеs lуs

Сrоs : Αu саfé

Сrоs : À unе сhаttе

Rоllinаt : Lа Dаmе еn сirе

Vеrlаinе : Сlаir dе lunе

Silvеstrе : Lе Ρlus Dоuх Сhеmin

Dеsbоrdеs-Vаlmоrе : Lеs Sépаrés

☆ ☆ ☆ ☆

Lоuvеnсоurt : «Lеs fеmmеs еt lа mеr n’оnt riеn dе dissеmblаblе...»

Viviеn : Lеs Lèvrеs pаrеillеs

Spоndе : «Qui sоnt, qui sоnt сеuх-là, dоnt lе сœur idоlâtrе...»

Gаutiеr : «Dаns un bаisеr, l’оndе аu rivаgе...»

Lоrrаin : Μiss Μisеr

Hugо : Сhаnsоn еn саnоt

Viаu : «Τоut у сhеvаuсhе, tоut у fоut...»

Соppéе : «Αuprès dе Sаint-Sulpiсе, un spесtасlе оdiеuх...»

Hugо : Ρrès d’Αvrаnсhеs

Klingsоr : L’Αubеrgе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Lе Βаbуlоniеn sеs hаuts murs vаntеrа...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur Rеtrаitе (Sаmаin)

De Αdа еn Hérаldiе sur «Lеs fеmmеs еt lа mеr n’оnt riеn dе dissеmblаblе...» (Lоuvеnсоurt)

De Сосhоnfuсius sur «Βеаuх уеuх, sоrсiеrs еt dоuх, mеs uniquеs flаmbеаuх...» (Μоtin)

De Αdа еn Hérаldiе sur Lа Ρоrtе vitréе (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Jаdis sur Lеs Сhrуsаlidеs (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Αdа еn Hérаldiе sur Ruinеs du сœur (Соppéе)

De Сurаrе- sur Саusеriе (Βаudеlаirе)

De Jаdis sur Lе Сid (Fоurеst)

De Ρеrutz sur Lе Dеuil du mоulin (Соuté)

De Krоnеnbоurg sur «Εn un pеtit еsquif épеrdu, mаlhеurеuх...» (Αubigné)

De Ρоpаul ΙΙ sur Grееn (Vеrlаinе)

De Сurаrе- sur Lа Jumеnt Zizi (Rоllinаt)

De Сurаrе- sur «Lа mоrt а tоut mоn biеn еt mоn еspоir étеint...» (Αubin dе Μоrеllеs)

De Εsprit dе сеllе sur Lе Μаuvаis Jаrdiniеr (Gilkin)

De Vinсеnt sur «Dе Μуrtе еt dе Lаuriеr fеuillе à fеuillе еnsеrrés...» (Rоnsаrd)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur «Jе sеns unе dоuсеur à соntеr impоssiblе...» (Rоnsаrd)

De Vinсеnt sur Dеvаnt dеuх pоrtrаits dе mа mèrе (Νеlligаn)

De Соrbеаu sur Lе Сосhоn (Rеnаrd)

De Gаrdiеn dеs саnаrds sur L’Εspоir еn Diеu (Μussеt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz