Commentaires récents

(Flux RSS)

De Cochonfucius sur «Afin qu’à tout jamais de siècle en siècle vive...» (Ronsard)
Comte à plumes
---------------

Ce seigneur vint de l’autre rive,
Un vent du Ponant le portait ;
Sa douce oiselle l’escortait,
Très...

De Cochonfucius sur Polyphème en furie (Tristan L'Hermite)
Licorne obscure
---------------

Sobres sont les plaisirs
De la licorne sage ;
Car ses rares désirs
Ne sont que de...

De Cochonfucius sur «Cette source de mort...» (Gombaud)
Source magique
---------------

Ici débute un flot modeste,
Plus vif au printemps qu’en été ;
D’une amphore il est projeté,
Ce...

De Cochonfucius sur Le Regret des joujoux (Nelligan)
Olifant d’azur
--------

Cor en deuil, sa peine est profonde,
À l’entendre mon coeur se fend ;
Lui qui jadis fut triomphant,
Il se...

De Cochonfucius sur Les Conquérants (Heredia)
Village qui flotte
--------

Loin de leur rivage natal,
Ils suivent leur route incertaine ;
Aucun d’entre eux n’est capitaine,
Ce...

De Cochonfucius sur Sur l’eau (Sully Prudhomme)
Cette fleur s’éveille
------------------

De plus en plus courtes les nuits,
L’hiver est mort, nul ne le pleure ;
Chacun se lève de...

De Cochonfucius sur «Las, où est maintenant ce mépris de fortune ?...» (Du Bellay)
Petit dieu sans nom
-----------

Je suis sans gloire et sans fortune,
J’affronte mille adversités ;
Moi, l’anonyme, le raté,
Le...

De Cochonfucius sur Le Mendiant (Apollinaire)
Oiseau de proie
-----------

« De nobles ancêtres me viennent
D’inimitables qualités ;
Mon renom, je l’ai mérité,
Et la grandeur qui...

De Cochonfucius sur Au Démon secret (Segalen)
Dans une pyramide
-----------------

Obscur est le couloir central,
Sauf quelques lueurs hésitantes ;
Quelques chauves-souris...

De Cochonfucius sur Écrit sur l’album d’une dame inconnue (Privat d'Anglemont)
Manuscrit médiéval
----------

Dans une cave sombre
L’objet fut découvert ;
Caché sous les décombres,
C’est un recueil de vers.
...

De Cochonfucius sur «Ores que je suis mort, je vais, je viens, je vire...» (Vermeil)
Lions d’inframonde
----------

Nous avons conquis cet empire
Plus vivant que notre désert ;
Nous régnons sur ce gouffre amer,
Chez...

De Cochonfucius sur Méditation (Satie)
Vieille tour
---------

J’habite un lieu déshérité,
Le soir j’allume trois bougies ;
Ici n’est aucune magie,
C’est un logis sans...

De Cochonfucius sur «Des astres, des forêts, et d’Achéron l’honneur...» (Jodelle)
Dans une tour d’ivoire
----------

Abri d’un modeste bonheur,
C’est la demeure où je réside ;
Pour y venir, que Dieu te guide,
Il...

De Iohannes sur Prière de confidence (Péguy)
Voir en effet

http://www.paradis-des-albatros.fr/?poeme=peguy/presentation-de-la-beauce-a-notre-dame-de-chartres

(le premier...

De Christian sur Prière de confidence (Péguy)
J’ai toujours cru que c’était la Beauce !...

De Cochonfucius sur «Encor que toi, Diane, à Diane tu sois...» (Jodelle)
Monstre de mars
--------------

C’est l’être le plus fou qui soit,
Troublé d’un délire céleste ;
Il fut immature, il le reste,
Il ne...

De Iohannes sur Prière de confidence (Péguy)
C’est la nappe de la table du dernier repas des apôtres avec leur Maître.

La nappe où furent posés le pain, qui est le corps divin, et...

De Jean Luc PROFFIT sur Prière de confidence (Péguy)
J’ai dit maintes fois ce poème et soudain je me demande à quoi se réfère ’cette belle nappe ’.
Merci de m’éclairer....

De Cochonfucius sur «Comme on voit sur la branche au mois de Mai la rose...» (Ronsard)
Vieille branche
----------

Sur la branche se pose
Un souvenir de fleur ;
Vive en est la couleur,
Une larme l’arrose.

Un prince...

De Cochonfucius sur Le Pont (Milosz)
Le pont des rêves
---------------

Pont que je traverse en dormant,
L’autre rive est assez lointaine ;
Je vois des formes...

De Cochonfucius sur Le Cygne (Valéry)
*  *  *
----

Ainsi songeait la tavernière,
Disant « Je t’offre la dernière ».
...

De Cochonfucius sur Le Cygne (Valéry)
Semaine d’inframonde
----------

Chaque jour une page blanche,
Les lendemains ne sont futurs ;
Au bout de sept jours est un...

De Cochonfucius sur «Je sens dedans mon âme une guerre civile...» (Sponde)
Poisson de combat
----------

Mon coeur est pur et mon âme est virile,
Des opprimés j’adopte le parti ;
Je suis gardien des mondes...

De Cochonfucius sur «Je sens dedans mon âme une guerre civile...» (Sponde)
Les sept nations
--------------------

En Terre d’Argent sont personnes fort civiles
Qui toujours du bon sens adoptent le parti ;
En...

De Cochonfucius sur Pseudo-sonnet plus spécialement truculent et allégorique (Fourest)
Diable exoplanétaire
------------

Les cornes du démon sont de chrysobéryl,
Son coeur fut tourmenté par l’amour d’une rose ;
Il rêve...

De Cochonfucius sur Ariane (Heredia)
Basilic épiscopal
----------

Je confesse mon souverain,
Je suis intime avec la reine ;
De mes neveux c’est la marraine,
Qui pour...

De Cochonfucius sur La Fleur d’Adonis (Malleville)
La fleur et le rhapsode
------------

Nulle plante n’est immortelle,
Mais de nouveaux grains sont semés ;
Un poète, me trouvant...

De Cochonfucius sur «Vu le soin ménager dont travaillé je suis...» (Du Bellay)
La chanson que je chante
-----------

« Je chante, donc je suis »,
Que nul ne me démente !
Parfois je me lamente,
Mais le réconfort...

De Cochonfucius sur «Je veux brûler, pour m’envoler aux cieux...» (Ronsard)
Je vole à mon gré
--------------

Je traverse les cieux,
Je fuis les tâches vaines ;
C’est à l’engeance humaine
Que les assigne...

De Cochonfucius sur «Chemins qui ne mènent nulle part...» (Rilke)
Sur les chemins
-----------

Ma voiture est toujours partante
Pour suivre de nouveaux sentiers ;
Mais elle fonctionne à moitié,
Ses...

De Cochonfucius sur «Chemins qui ne mènent nulle part...» (Rilke)
Voir aussi

https://paysdepoesie.wordpress.com/2022/05/01/chemins-qui-ne-menent-nulle-part/

...

De Cochonfucius sur «Solitaire et pensif, dans un bois écarté...» (Desportes)
Sapin solitaire
----------

Du chemin l’arbre est écarté,
Perdu dans la broussaille épaisse ;
Il est d’une ordinaire espèce,
C’est un...

De Curare- sur Les Feuilles mortes (Gourmont)
Près de l’occulte source une feuille étourdie
Cadavre au vent s’envole emportée alourdie  
La muse avec douceur effleure son ami

Qui...

De Lilith sur Verlaine

Bonjour tristesse de l’homophobie . .  ...

De Jadis sur Carolo Quinto imperante (Heredia)
Rigolo, cuite indécente
----------

Refoulant sans égards bonniches et biffins,
Il a fui les flonflons de la fête foraine ;
Et,...

De Bob dit l’âne sur Carolo Quinto imperante (Heredia)
Gérard Menjoui
Il s’en réjouit
Gérard Mensoif
Il s’en . . ...

De Curare- sur Sonnet : «Un livre n’aurait pas suffi...» (Privat d'Anglemont)
’Les seuls ouvrages qui m’intéressent,
on dirait,
sont les livres abandonnés.’

Tellement vrai . .  
Dans mon village de...

De Christian sur Sonnet : «Un livre n’aurait pas suffi...» (Privat d'Anglemont)
Bibliothèques de nos villes :
100% catéchistes woke désormais.
Les bons ouvrages y sont en réserve
(en attente d’être revendus au...

De Bib la baleine sur À une mystérieuse (Rollinat)
’Ce que j’aime le mieux de l’Ange ou de la Femme !’

Rien à voir avec ’l’amour’ n’est-ce-pas ?  
On aura essayé toute 1 vie
De...

De Curare- sur L’Ange (Louÿs)
Que c’est beau . . ...

De Albatroce sur «Douce plage où naquit mon âme...» (Toulet)
Le vélociraptor : pas un reptile infâme,
Mais un oiseau...
Mais c’était avant qu’Adam se suçe les os
Créant la...

De Cochonfucius sur À M. A. T. : «Ainsi, mon cher ami, vous allez donc partir !...» (Musset)
Voir aussi

Les cent mille milliards de poèmes de Queneau:

http://x42.com/active/queneau.html

...

De Curare- sur À M. A. T. : «Ainsi, mon cher ami, vous allez donc partir !...» (Musset)

https://www.laclassevirtuelle.fr/danquen2

C’est du matraquage de sonnet
Aucun intérêt
la poésie est morte . ....

De Gef sur À M. A. T. : «Ainsi, mon cher ami, vous allez donc partir !...» (Musset)


Princesse du sol
------------------------

Le sol le sait, le stencil va partir
Et, pour toute une nuit, rejoindre une autre...

De Curare- sur À M. A. T. : «Ainsi, mon cher ami, vous allez donc partir !...» (Musset)
’Recevant avec  J oie’

Ô joie Ô des espoirs
peut-être remplacer ’parasol’ ’sourcil’  etc . .
par d’autres maux ?...

De Gef sur À M. A. T. : «Ainsi, mon cher ami, vous allez donc partir !...» (Musset)
Rudesse du parasol
------------------------

Le parasol le sait, le sourcil va partir
Et, pour toute une nuit, rejoindre une autre...

De Cochonfucius sur «Comme jadis l’âme de l’univers...» (Du Bellay)
***
--

En se promenant,
Le léosaure d’azur
Est un peu rêveur....

De Jadis sur «Douce plage où naquit mon âme...» (Toulet)

La Valse des monstres
----------

Un Yann Tiersen faisait des gammes ;
       Un vélociraptor
Le surveillait d’un air retors
    ...

De Gef sur Villes : «Ce sont des villes !...» (Rimbaud)
S + 7
---

Ce sont des violations ! C’est un peuple pour qui se sont montés ces Alleghanys et ces Libans de rêve ! Des chambellans de...

De Jadis sur Tableau (Cros)

Pâlot
-------

Descendant l’escalier, la tronche endolorie
Par les coups échangés, après la beuverie,
Tout en rasant les murs, dont...

De Bibosaure sur À Alf. T. : «Qu’il est doux d’être au monde, et quel bien que la vie !...» (Musset)

Christian s’te plait

Pourrais-tu déplacer le sonnet ennuyeux de Jadis

Il nous gache les aventures de  Leosaure . . pfff ...

De Jadis sur À Alf. T. : «Qu’il est doux d’être au monde, et quel bien que la vie !...» (Musset)

Aménités
-------------

Mon copain, c’est Bruno, et moi, je suis Sylvie ;
Tous les deux, moissonneurs de l’éternel été,
Nous...

De Bourg sur «Longtemps si j’ai demeuré seul...» (Toulet)
Bonsoir,
Je note le vers: ... je te revoie" de Paul-Jean Toulet
Cordialement...

De non sur Verlaine
il là sortait
pour là rentrer
cela ​⠀compense
quoi qu’on en pense...

De Jadis sur Épigramme d’amour sur son nom (Aubespine)

Et huit grammes d’humour, puis filons
------------

Certain petit lapin, fort gracieux ma foi,
Par un beau jour d’été recherchait sa...

De Jadis sur Un homme (Fourest)

Équanimité
---------------

Le jour ou j’aperçus de noires fumerolles
Qui, montant vers le ciel, s’échappaient de mon...

De Curare- sur Les Remords (Louÿs)
Ni remords ni regret  
au seul mot de la poésie
On ne tire pas 1 trait
Pour entrer dans la légende __________


Dis ma vie, raconte...

De Curare- sur Un début (Autran)

’Je t’aime sans raison et sans combinaison  ..’

Ce final, ce saut, ce vol plané . .
N’est-ce-pas Christian ?
As-tu de ton vivant...

De Isis Muse sur La grosse dame chante... (Pellerin)
Si s’évertuer
À se plaire d’1 passé
Si décomposé______

Un lion ne s’attrape pas avec une toile d’araignée.” Proverbe...

De Curare- sur «Si j’étais dans un bois poursuivi d’un lion...» (Viau)

Journal de Curare du 02/02/2015 . .

De la guerrière au génie :

Bonsoir,

Même si vous êtes mal embouché, vos silences...

De Dame de flamme sur Chanson de la mélancolie (Fort)
___Il est perdu dans un jardin
entre la neige et le chagrin
les mots d’amour qu’on s’était dits
de ces destins qui sont...

De Curare- sur «Comte, qui ne fis onc compte de la grandeur...» (Du Bellay)

’Dévoiler son âme’ . . certains n’y arrivent jamais
Tant pis . .

https://www.youtube.com/watch?v=gFiYggi-hB8&list=RDMMjd1isab-zps&ind...

De Curare- sur «Je voyais, me couchant, s’éteindre une chandelle...» (Ronsard)
Je voulais préciser . . je ne suis pas douée pour apprécier tes écrits héraldiques ; tu m’en vois désolée. ...

De Jadis sur «Le brouillard indolent de l’automne est épars.....» (Rodenbach)
Evviva Italia !
------------------

Le sombre canon gronde et tonne quelque part,
Sur l’horizon confus l’astre du jour se...

De Curare- sur «Je voyais, me couchant, s’éteindre une chandelle...» (Ronsard)
De la nostalgie
Il faut boire la potion
Éternel poison_____


Tes poèmes spleen sont les meilleurs,  
Je ne comprends rien à ton...

De Curare- sur Encore cet astre (Laforgue)
Cela ne nous dit pas où se trouve la guerrière

C’est qui cette Nadia ?  

...

De Curare- sur Aux poètes futurs (Sully Prudhomme)



’Confusion will be my epitaph’ King Crimson_______ ...

De Curare- sur La Pluie au matin (Louÿs)

Jacques

Il est né entouré de bonheur et de doute
De larmes de désir mélangées de tourment
Dans ce champ de bataille, l’ombre d’1...

De Curare- sur La Pluie au matin (Louÿs)
’quelque strophes,’

Ou quelques strophes ?  ...

De Jadis sur La Folie (Rollinat)

Le blues du cacao corse
---------------------------------

J’ai commandé un cacao,
Pour fêter mes vacances corses.
Superbe, je...

De Jadis sur «Votre tête ressemble au marmouset d’un sistre...» (Sigogne)

Une nuit avec vous ? Perspective sinistre
Que ne sauraient brosser le pinceau ni les mots !
Vous excitez en vain mes instincts...

De Jadis sur «Je viens de recevoir une belle missive...» (Saint-Amant)
Maltraitance
-----------------

Je viens de recevoir à travers les gencives
À mon étonnement, un robuste pichet
De rouge (sans rapport...

De Jadis sur Sur quelques mauvaises manières de parler (Marot)

À quoi la jument ripostut :
— Et mon derrière, le vois-tu ?
Dit qu’il s’était d’eux bien foutu
Et racontit une autre histoire :
Qu’il...

De Curare- sur Le Donjon (Rollinat)

Oublier le passé
J’ai quitté le donjon et
Condamné Curare--

Feu follet ..

J’aimerais être morte et dérouter le temps
Pour nos...

De Curare- sur «Ô Père dont jadis les mains industrieuses...» (La Ceppède)

Je me relis parfois . .
Et je suis navrée de tant de médiocrité
Christian please,
Efface cet haïku primesautier...

De Curare- sur «Qu’on m’arrache le cœur, qu’on me fasse endurer...» (Desportes)
Merci chercheur de lumière !
...

De Curare- sur «Qu’on m’arrache le cœur, qu’on me fasse endurer...» (Desportes)
’Je bénirai la main qui sera ma meurtrière,
Et l’heure de ma fin sera l’heure première
Que de quelque repos çà-bas j’aurai goûté.’...

De Jadis sur Bouts rimés (Schwob)
Tout brimé
---------------

C’est bon, assez chanté, qu’on me laisse dormir !
En rêve je revois les neiges du Pamir,
Le mineur...

De Curare- sur La Muse Vénale (Baudelaire)
’Vous rentrâtes bourrées !’  ?

Nous rentrâtes bourrés en chambre séparée . . ...

De Jadis sur La Berge (Mérat)
Gamberge
--------------

On a bien soupesé, et on a pris le dur :
Le parti ferroviaire a paru préférable.
Prométhée enchaîné aux rails...

De Curare- sur «Madame, ce matin je vous offre une fleur...» (La Roque)
1er tercet : Cochonfucius nous fait offrande d’une deuxième allusion équivoque.. ...

De Jadis sur La Mort et le Malheureux. La Mort et le Bûcheron (La Fontaine)
Canicule 2022
--------------------

Le soleil, calcinant l’atmosphère enflammée,
Étend sur le pays son fardeau écrasant.
Rissolée à...

De Curare- sur La Mort et le Malheureux. La Mort et le Bûcheron (La Fontaine)
La basse morale
Et l’ancêtre La Fontaine
La Brigitte du même nom
Le gîte ou la brigitte
La mort ou l’amore
Quel ennui . .
Sauf...

De Curare- sur Sonnet : «Ignorante ou plutôt dédaigneuse des maux...» (Cros)

’C’est beau comme un sonnet, beau comme une chanson.’

Je pense à toi toujours
Chaque jour chercheur
Je suis heureuse en...

De Curare- sur Sollicitudes (Franc-Nohain)

K honni Sim ces jdm . .

Mais pas la chaleur ! ...

De Curare- sur Les Ingénus (Verlaine)
’Seul Google sait’

J’ai fait pendant la nuit 1 rêve plus qu’imagé
dont je ne révèllerai ici aucun détail
Cependant
Dans ce rêve ....

De Jadis sur Autre sonnet sur le même vol (Saint-Amant)

Votre Putler est un guignol
----------

Je n’aimais guère la Russie
Mais je l’aime aujourd’hui bien moins :
Entre nous,...

De Jadis sur El Desdichado (Nerval)

Vol low cost (Air Crado)
----------

Affalé sur mon siège, en train de somnoler,
La cervelle embrumée et toute ramollie,
Je me...

De Curare- sur Éléphant de Paris. (Toulet)
Je l’ai connu JBB . . Na !  ...

De Curare- sur Éléphant de Paris. (Toulet)

C’est comme Joséphine, ange gardien
Quand on aime pas, on ne sait pas l’expliquer parfois . .  ...

De Jadis sur «Quand les os sont pareils...» (Toulet)

Ce poète a l’esprit un peu trop dérangé,
Il nous casse les pieds avec ses jongleries ;
Et, s’il peut arriver qu’à ses vers on...

De Jadis sur Si tu viens (Delarue-Mardrus)
Non, pas de dictionnaire en vue pour l’instant... En revanche, une pause salutaire s’annonce, pour calmer mes méninges surmenées - et...

De Curare- sur Si tu viens (Delarue-Mardrus)


J’ai lavé mon chagrin . . Poète es-tu sincère ?
J’ai banni les humains à errer dans cette aire
Je préfère esquiver cet espoir...

De Jadis sur Si tu viens (Delarue-Mardrus)

Trois fois rien
------------------

Les tiges ont perdu leurs pétales. Qu’importe ?
Le vase ne cadrait pas avec mon dessin.
Le lent...

De Jadis sur Au vent (Urfé)

19 ans
---------

Doux jeune homme, dans ton curieux accoutrement,
Bel éphèbe étranger qui voulais voir Athènes,
Voici qu’au seuil...

De Jadis sur Le Corps et la Pensée (Bonneville)

Conclusion sensée
----------

J’ai tombé la chemise et défait mes bretelles ;
Ça va bien comme ça, il faut que je dételle.
Sur la...

De Jadis sur «Un corbeau devant moi croasse...» (Viau)

Fraude
---------

Non, rien à faire, c’est l’impasse,
Pour le client, aucun égard ;
J’ai plongé dans le traquenard.
L’insolence de...

De Jadis sur Les Greniers (Verhaeren)

Résigné
-----------

Le maître officiait dans un sombre grenier.
Quant à moi, je descends d’une illustre lignée,
Tous des têtes de...

De Jadis sur «De toi la douce, et fraîche...» (Scève)


En hommage à Frédéric Dard (1)
----------

Insolemment, une proéminence
Se développe et fait le joli cœur
Dans les tréfonds de mon...

De Jadis sur Sonnet nuptial (Ajalbert)
... à grands coups...

De Jadis sur Sonnet nuptial (Ajalbert)

Sonnet martial
--------------------

Elle était diligente, et s’était arrogé
Trois mètres de trottoir, tout près de la Mairie.
Elle...

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Ρérin : Αubе

Αpоllinаirе : Lе Drоmаdаirе

Соignаrd : «Οbsсurе nuit, lаissе tоn nоir mаntеаu...»

Lаfоrguе : Βоufféе dе printеmps

Τоulеt : «Si vivrе еst un dеvоir...»

Ρéguу : Ρrésеntаtiоn dе lа Βеаuсе à Νоtrе-Dаmе dе Сhаrtrеs

☆ ☆ ☆ ☆

Vеrlаinе : L’Αubеrgе

Vеrlаinе : À Hоrаtiо

Соrnеillе : Sоnnеt : «Dеuх sоnnеts pаrtаgеnt lа villе...»

Fоurеst : Sаrdinеs à l’huilе

Sullу Ρrudhоmmе : Lеs Сhаînеs

Ρоnсhоn : Lе Gigоt

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Αfin qu’à tоut јаmаis dе sièсlе еn sièсlе vivе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur Ρоlуphèmе еn furiе (Τristаn L'Hеrmitе)

De Сосhоnfuсius sur «Сеttе sоurсе dе mоrt...» (Gоmbаud)

De Ιоhаnnеs sur Ρrièrе dе соnfidеnсе (Ρéguу)

De Сurаrе- sur Lеs Fеuillеs mоrtеs (Gоurmоnt)

De Lilith sur Vеrlаinе

De Μоntеrrоsо sur Lа Μоuсhе (Αpоllinаirе)

De Jаdis sur Саrоlо Quintо impеrаntе (Hеrеdiа)

De Сurаrе- sur Sоnnеt : «Un livrе n’аurаit pаs suffi...» (Ρrivаt d'Αnglеmоnt)

De Τrуphоn Τоurnеsоl sur À unе mуstériеusе (Rоllinаt)

De Сurаrе- sur L’Αngе (Lоuÿs)

De Αlbаtrосе sur «Dоuсе plаgе оù nаquit mоn âmе...» (Τоulеt)

De Gеf sur À Μ. Α. Τ. : «Αinsi, mоn сhеr аmi, vоus аllеz dоnс pаrtir !...» (Μussеt)

De Gеf sur Villеs : «Се sоnt dеs villеs !...» (Rimbаud)

De Jаdis sur Τаblеаu (Сrоs)

De Βibоsаurе sur À Αlf. Τ. : «Qu’il еst dоuх d’êtrе аu mоndе, еt quеl biеn quе lа viе !...» (Μussеt)

De Βоurg sur «Lоngtеmps si ј’аi dеmеuré sеul...» (Τоulеt)

De Jаdis sur Épigrаmmе d’аmоur sur sоn nоm (Αubеspinе)

De Ιsis Μusе sur Lа grоssе dаmе сhаntе... (Ρеllеrin)

De Dаmе dе flаmmе sur Сhаnsоn dе lа mélаnсоliе (Fоrt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz