Commentaires récents

(Flux RSS)

De Cochonfucius sur «Un Mont, tout hérissé de Rochers et de Pins...» (Scarron)
*  *  *
---

En plus, c’est un chaud lapin....

De Cochonfucius sur «Un Mont, tout hérissé de Rochers et de Pins...» (Scarron)
Ambiconnil
-------------

J’habite un souterrain dans un bois de sapins,
Dans la friche voisine est une herbe ténue ;
Je suis...

De Cochonfucius sur Asperges me (Verlaine)
Opération du Saint Esprit
--------------

Sous mon aile j’ai pris les fragiles humains,
Une vierge mignonne a conçu par ma grâce ;
Son...

De Cochonfucius sur L’Aveugle (Péguy)
Flamant gris
--------

Cet échassier arpente une lointaine terre,
Il ne craint pas le loup, ni le goupil sournois ;
Il est par les...

De Cochonfucius sur «Va, malheureux corbeau, saturnien message...» (Buttet)
Deux chevaux aquatiques
-------------

Ces coursiers des bas-fonds sont porteurs de messages,
Tu peux voir que ce sont des animaux...

De Cochonfucius sur Eugénie de Guérin (Autran)
Ralentir
-------

La sagesse, dit-on, de la lenteur est fille,
Sache que rien de grand ne se fait en un jour ;
Qu’importe si le temps...

De Cochonfucius sur Le Diable dans la nuit (Fort)
Diable invisible
------------

Le diable transparent récite un madrigal,
Il veut gagner le coeur de la chèvre Blanchette ;
Il rêve...

De Cochonfucius sur Pour une Dame qui filait (Scudéry)
Ne pas confondre

Une Dame Qui Filait

avec

Une Femme Qui Dealait....

De Cochonfucius sur Pour une Dame qui filait (Scudéry)
Dame des grands chemins
------------------

L’Amazone parcourt les routes de l’Empire,
Observant les couleurs de la terre et des eaux...

De Cochonfucius sur Ballade [Débat du cœur et du corps de Villon] (Villon)
*  *  *
-----

Ton coeur et ton corps
Doivent vivre en bonne entente,
C’est sur l’ordonnance....

De Cochonfucius sur Ballade [Débat du cœur et du corps de Villon] (Villon)
Débat du coeur et du corps du barde
———————————–

Du barde, les deux chefs ont quelques désaccords,
Nul ne sait arbitrer ce genre de...

De Cochonfucius sur «Ce n’est pas de mon gré, Carle, que ma navire...» (Du Bellay)
Nef en mer inconnue
------------

Presque tout l’équipage a quitté le navire,
Eux qui furent pourtant des marins vertueux ;
Le projet...

De Cochonfucius sur La Vierge à la fleur de haricot à Cologne (Apollinaire)
Fleur de Sainte Blondinette
------------

Plus d’un démon rêve à sa chevelure blonde,
De quoi fendre leurs coeurs durs comme des galets...

De Isis Muse sur La grosse dame chante... (Pellerin)
Si s’évertuer
À se plaire d’1 passé
Si décomposé______

Un lion ne s’attrape pas avec une toile d’araignée.” Proverbe...

De Cochonfucius sur La grosse dame chante... (Pellerin)
Dame d’inframonde
--------------

Mes repas sont réduits à  l’essentiel,
Une biscotte, une pomme bien mûre ;
Chaque dimanche, une...

De Curare- sur «Si j’étais dans un bois poursuivi d’un lion...» (Viau)

Journal de Curare du 02/02/2015 . .

De la guerrière au génie :

Bonsoir,

Même si vous êtes mal embouché, vos silences...

De Cochonfucius sur «Si j’étais dans un bois poursuivi d’un lion...» (Viau)
Modeste lion
-------

Tu me prends pour le roi, mais je ne suis qu’un pion,
Je n’ai pas le pouvoir d’affronter les tempêtes ;
J’ai...

De Dame de flamme sur Chanson de la mélancolie (Fort)
___Il est perdu dans un jardin
entre la neige et le chagrin
les mots d’amour qu’on s’était dits
de ces destins qui sont...

De Cochonfucius sur Chanson de la mélancolie (Fort)
Monstre affligé
----------

Je suis pourvu d’une âme où règne la tristesse,
Elle éprouve à loisir la noirceur de l’ennui ;
J’entrevois...

De Cochonfucius sur Vers dorés (Nerval)
Le bon barde
joue de la bombarde ;

le démon
descend des monts....

De Cochonfucius sur Vers dorés (Nerval)
Dolmen magique
----------

Le barde se confronte au parchemin pensant,
Son esprit ne sait plus ni les mots, ni les choses ;
Son obscur...

De Cochonfucius sur «Madame, c’est à vous à qui premièrement...» (Jodelle)
Dragon de novembre
------------

Ce monstre inoffensif marche paisiblement,
Aucun désir pervers ne traverse son âme ;
Ce buveur de...

De Curare- sur «Comte, qui ne fis onc compte de la grandeur...» (Du Bellay)

’Dévoiler son âme’ . . certains n’y arrivent jamais
Tant pis . .

https://www.youtube.com/watch?v=gFiYggi-hB8&list=RDMMjd1isab-zps&ind...

De Cochonfucius sur «Comte, qui ne fis onc compte de la grandeur...» (Du Bellay)
Oiseau qui n’écrit pas
------------

Moi qui n’ai jamais eu la folie des grandeurs,
L’encrier de chez moi, nullement je n’y touche...

De Cochonfucius sur L’Image (Mérat)
Mandala
---------

Je regarde un tracé dont j’ignore le thème,
Oeuvre d’un vieux rêveur ou d’un moine dément ;
C’est une symétrie, un...

De Curare- sur «Je voyais, me couchant, s’éteindre une chandelle...» (Ronsard)
Je voulais préciser . . je ne suis pas douée pour apprécier tes écrits héraldiques ; tu m’en vois désolée. ...

De Cochonfucius sur L’Indifférente (Scudéry)
Arbre de Bramimonde
----------

Au jardin sont la reine et son amant fidèle,
Je suis le protecteur de ce couple élégant ;
Ils me...

De Jadis sur «Le brouillard indolent de l’automne est épars.....» (Rodenbach)
Evviva Italia !
------------------

Le sombre canon gronde et tonne quelque part,
Sur l’horizon confus l’astre du jour se...

De Curare- sur «Je voyais, me couchant, s’éteindre une chandelle...» (Ronsard)
De la nostalgie
Il faut boire la potion
Éternel poison_____


Tes poèmes spleen sont les meilleurs,  
Je ne comprends rien à ton...

De Cochonfucius sur «Je voyais, me couchant, s’éteindre une chandelle...» (Ronsard)
Un soir
------

J’éteins une chandelle,
Il faut dormir, ma foi ;
Pour rêver d’autrefois
Ou de choses nouvelles.

Où sont les...

De Cochonfucius sur Les Goinfres (Saint-Amant)
Trinité périssable
----------

Cette triple entité ne fait point parler d’elle,
Ni par les fils d’Adam, ni par les papegaults...

De Cochonfucius sur «La lune mince verse une lueur sacrée...» (Valéry)
Planète Pierdacandra
------------

Les nobles de chez nous sont des vaches sacrées,
Cette réalité surprend les étrangers ;
Mais c’est...

De Cochonfucius sur «Admirant ta blancheur, beauté, majesté, gloire...» (Jodelle)
Coursier du roi
----------

Je voudrais déserter les sentiers de la gloire,
Et, si je le pouvais, je deviendrais un porc ;
Mais je...

De Michel sur L’Horloge : «Les Chinois voient l’heure dans l’œil des chats...» (Baudelaire)
Ce texte est pas mal en effet...

De Cochonfucius sur «Heureux port où j’aspire en ce bas navigage...» (Fiefmelin)
Epsilon Camelopardalis
------------

La sixième planète abrite un très vieux mage,
Lequel, sur ses vieux jours, devient un plaisantin...

De Cochonfucius sur Les Poissons mélomanes (Fourest)
Oiseaux transcendants
------------

Nous chantons les splendeurs de la terre et des eaux,
Nous admirons surtout la nature sauvage...

De Cochonfucius sur «Mais si mon faible corps, qui comme l’eau s’écoule...» (Sponde)
Nouveau titre :

Élan bipède invisible
--------------------------...

De Cochonfucius sur «Mais si mon faible corps, qui comme l’eau s’écoule...» (Sponde)
Héron bipède invisible
---------

Cet être est fugitif, ainsi que l’eau qui coule,
Jamais il ne fait voir la forme de son corps ;
On...

De Xi’an sur Le Mauvais Moine (Baudelaire)
De la téléréalité
Les stars à Dubaï habitent
Mais pas les cénobites :
Trop nuisant la cité
À la tranquilité....

De Curare- sur Encore cet astre (Laforgue)
Cela ne nous dit pas où se trouve la guerrière

C’est qui cette Nadia ?  

...

De Xi’An sur En Arles. (Toulet)
« Dans Arle... » (pas de S : écueil
À éviter) (cette licence
          Afin que l’oeil
La syllabe laisse au silence...)
« ... Où sont...

De Roger COURTOIS sur Ville de France (Régnier)
Cette poésie si paisible ressuscite tout à coup ce que me déclamait ma mère, il y plus de ... 70 ans ! Merci....

De Curare- sur Aux poètes futurs (Sully Prudhomme)



’Confusion will be my epitaph’ King Crimson_______ ...

De Vincent sur «Je voudrais, si ma vie était encore à faire...» (Verlaine)
Championne du monde

Debout sur ses pédales, attends, Marie-Divine,
Le signal du départ, le moment où son corps
Se bandera afin que...

De Curare- sur La Pluie au matin (Louÿs)

Jacques

Il est né entouré de bonheur et de doute
De larmes de désir mélangées de tourment
Dans ce champ de bataille, l’ombre d’1...

De Curare- sur La Pluie au matin (Louÿs)
’quelque strophes,’

Ou quelques strophes ?  ...

De Jadis sur La Folie (Rollinat)

Le blues du cacao corse
---------------------------------

J’ai commandé un cacao,
Pour fêter mes vacances corses.
Superbe, je...

De Janus- sur «Certain abbé se manuélisait...» (Rousseau)
Certain Jean-Baptiste
-----------------------------

Certain Jean-Baptiste évangélisait ;
Taillant une bavette à sa cousine,
Qu’un...

De Jadis sur «Votre tête ressemble au marmouset d’un sistre...» (Sigogne)

Une nuit avec vous ? Perspective sinistre
Que ne sauraient brosser le pinceau ni les mots !
Vous excitez en vain mes instincts...

De Jadis sur «Je viens de recevoir une belle missive...» (Saint-Amant)
Maltraitance
-----------------

Je viens de recevoir à travers les gencives
À mon étonnement, un robuste pichet
De rouge (sans rapport...

De Jadis sur Sur quelques mauvaises manières de parler (Marot)

À quoi la jument ripostut :
— Et mon derrière, le vois-tu ?
Dit qu’il s’était d’eux bien foutu
Et racontit une autre histoire :
Qu’il...

De Pasquelin sur «Tu gardes dans tes yeux la volupté des nuits...» (Vivien)
Je repense à ces douces nuits
Où les joies de ces solitudes
Avaient le simple goût des fruits
Dans l’avenir de mes préludes
Pour des...

De Curare- sur Le Donjon (Rollinat)

Oublier le passé
J’ai quitté le donjon et
Condamné Curare--

Feu follet ..

J’aimerais être morte et dérouter le temps
Pour nos...

De Christian sur «Ô Père dont jadis les mains industrieuses...» (La Ceppède)
haiku primesautier ?
opérateur intervient :
haiku effacé....

De Curare- sur «Ô Père dont jadis les mains industrieuses...» (La Ceppède)

Je me relis parfois . .
Et je suis navrée de tant de médiocrité
Christian please,
Efface cet haïku primesautier...

De Curare- sur «Qu’on m’arrache le cœur, qu’on me fasse endurer...» (Desportes)
Merci chercheur de lumière !
...

De Curare- sur «Qu’on m’arrache le cœur, qu’on me fasse endurer...» (Desportes)
’Je bénirai la main qui sera ma meurtrière,
Et l’heure de ma fin sera l’heure première
Que de quelque repos çà-bas j’aurai goûté.’...

De Jadis sur Bouts rimés (Schwob)
Tout brimé
---------------

C’est bon, assez chanté, qu’on me laisse dormir !
En rêve je revois les neiges du Pamir,
Le mineur...

De Curare- sur La Muse Vénale (Baudelaire)
’Vous rentrâtes bourrées !’  ?

Nous rentrâtes bourrés en chambre séparée . . ...

De Jadis sur La Berge (Mérat)
Gamberge
--------------

On a bien soupesé, et on a pris le dur :
Le parti ferroviaire a paru préférable.
Prométhée enchaîné aux rails...

De Curare- sur «Madame, ce matin je vous offre une fleur...» (La Roque)
1er tercet : Cochonfucius nous fait offrande d’une deuxième allusion équivoque.. ...

De Jadis sur La Mort et le Malheureux. La Mort et le Bûcheron (La Fontaine)
Canicule 2022
--------------------

Le soleil, calcinant l’atmosphère enflammée,
Étend sur le pays son fardeau écrasant.
Rissolée à...

De Curare- sur La Mort et le Malheureux. La Mort et le Bûcheron (La Fontaine)
La basse morale
Et l’ancêtre La Fontaine
La Brigitte du même nom
Le gîte ou la brigitte
La mort ou l’amore
Quel ennui . .
Sauf...

De Curare- sur Sonnet : «Ignorante ou plutôt dédaigneuse des maux...» (Cros)

’C’est beau comme un sonnet, beau comme une chanson.’

Je pense à toi toujours
Chaque jour chercheur
Je suis heureuse en...

De Curare- sur Sollicitudes (Franc-Nohain)

K honni Sim ces jdm . .

Mais pas la chaleur ! ...

De Curare- sur Les Ingénus (Verlaine)
’Seul Google sait’

J’ai fait pendant la nuit 1 rêve plus qu’imagé
dont je ne révèllerai ici aucun détail
Cependant
Dans ce rêve ....

De Jadis sur Autre sonnet sur le même vol (Saint-Amant)

Votre Putler est un guignol
----------

Je n’aimais guère la Russie
Mais je l’aime aujourd’hui bien moins :
Entre nous,...

De Jadis sur El Desdichado (Nerval)

Vol low cost (Air Crado)
----------

Affalé sur mon siège, en train de somnoler,
La cervelle embrumée et toute ramollie,
Je me...

De Curare- sur Éléphant de Paris. (Toulet)
Je l’ai connu JBB . . Na !  ...

De Curare- sur Éléphant de Paris. (Toulet)

C’est comme Joséphine, ange gardien
Quand on aime pas, on ne sait pas l’expliquer parfois . .  ...

De Jadis sur «Quand les os sont pareils...» (Toulet)

Ce poète a l’esprit un peu trop dérangé,
Il nous casse les pieds avec ses jongleries ;
Et, s’il peut arriver qu’à ses vers on...

De Jadis sur Si tu viens (Delarue-Mardrus)
Non, pas de dictionnaire en vue pour l’instant... En revanche, une pause salutaire s’annonce, pour calmer mes méninges surmenées - et...

De Curare- sur Si tu viens (Delarue-Mardrus)


J’ai lavé mon chagrin . . Poète es-tu sincère ?
J’ai banni les humains à errer dans cette aire
Je préfère esquiver cet espoir...

De Jadis sur Si tu viens (Delarue-Mardrus)

Trois fois rien
------------------

Les tiges ont perdu leurs pétales. Qu’importe ?
Le vase ne cadrait pas avec mon dessin.
Le lent...

De Jadis sur Au vent (Urfé)

19 ans
---------

Doux jeune homme, dans ton curieux accoutrement,
Bel éphèbe étranger qui voulais voir Athènes,
Voici qu’au seuil...

De Jadis sur Le Corps et la Pensée (Bonneville)

Conclusion sensée
----------

J’ai tombé la chemise et défait mes bretelles ;
Ça va bien comme ça, il faut que je dételle.
Sur la...

De Jadis sur «Un corbeau devant moi croasse...» (Viau)

Fraude
---------

Non, rien à faire, c’est l’impasse,
Pour le client, aucun égard ;
J’ai plongé dans le traquenard.
L’insolence de...

De Jadis sur Les Greniers (Verhaeren)

Résigné
-----------

Le maître officiait dans un sombre grenier.
Quant à moi, je descends d’une illustre lignée,
Tous des têtes de...

De Jadis sur «De toi la douce, et fraîche...» (Scève)


En hommage à Frédéric Dard (1)
----------

Insolemment, une proéminence
Se développe et fait le joli cœur
Dans les tréfonds de mon...

De Jadis sur Sonnet nuptial (Ajalbert)
... à grands coups...

De Jadis sur Sonnet nuptial (Ajalbert)

Sonnet martial
--------------------

Elle était diligente, et s’était arrogé
Trois mètres de trottoir, tout près de la Mairie.
Elle...

De Jadis sur «Quand j’aperçois ton blond chef couronné...» (Labé)

Lorsque je vois mon chef téléphoner
À sa maîtresse, et soupirer, et geindre
Que sans attendre il voudrait la rejoindre
N’hésitant pas...

De Jadis sur Amour (Siefert)

Retour
---------

Sur la plaine sans fin sanglotent les nuages,
L’eau grise réfléchit les saules distordus.
J’aurai d’ici ce soir...

De Jadis sur «Je le dis, l’égoïste est un arbre inutile...» (Deschamps)

Il avait vu le jour dans un faubourg hostile,
Dans un taudis crasseux, au fond d’un bidonville,
Un coin où l’on ne doit pas toujours...

De Curare- sur Le Bateau ivre (Rimbaud)

A défaut de Rimbaud . . la saga Rambo !
On en redemande  (- :...

De Jadis sur Le Bateau ivre (Rimbaud)

(suite et fin)
----------

Mon pote, tout rempli d’une ardeur frénétique,
Tombe sur le vieillard, l’entreprend sans délai ;
Mais...

De Jadis sur Le Bateau ivre (Rimbaud)

Histoire à suivre
----------

Comme j’examinais ce vieillard irascible,
Je sentis que j’allais bientôt faire un malheur ;
Le whisky...

De Jadis sur Scheveningue morte saison (Larbaud)

Baratin et démangeaisons
----------

Encore ce raseur ? J’en ai rien à cirer !
Pas moyen de finir son œuf dur mayonnaise !
J’ai beau...

De Jadis sur «Ah ! Philis, que le Ciel me fait mauvais visage !...» (Viau)

Nuits intenses
-------------------

Le soleil à mes yeux livre le paysage
       Des frasques de la nuit ;
    Le comte gît, tout...

De Jadis sur Rondel sur la butte Montmartre (Roinard)

L’Homme à l’oreille bandée
----------
               À Gauguin

Avec sa mine constipée
De pétuneur convalescent,
Au bistroquet il...

De Curare- sur Les Nègres (Jammes)
Hum . . au-delà de la connotation religieuse, la licorne rose est toujours d’actualité chez les enfants . .
L’1 d’entre eux a pensé que...

De Jadis sur Les Nègres (Jammes)

C’est maigre…
--------------------

       … mais les cieux s’armorient de choses mauves

Quand le soir, par-dessus les collines,...

De Jadis sur Le Deuil du conseiller municipal (Jammes)

Dans l’œil du chevalier Parzifal
----------

Un blanc-bec, un matin, insolent garnement,
Aperçut un quidam d’aspect tout...

De Curare- sur «J’étais en liberté quand celle qui m’engage...» (La Roque)
Sa voix surtout . .

https://www.youtube.com/watch?v=n5RmEWp-Lsk&t=34s
...

De Curare- sur «J’étais en liberté quand celle qui m’engage...» (La Roque)
Jadissssssssss quel intérêt ?

j’ai même pas envie de sourire . . cette fois ! )-:...

De Curare- sur Nuit tombante (Hugo)
Tes sonnets sont souvent des tord-boyaux . .

Je voudrais, Jadis
Que tu me montres
1 sonnet comme ceux de Marceline . .
S’il te...

De Curare- sur Nuit tombante (Hugo)
Quand même j’avoue Jadis
C’est vraiment excellent ! ...

De Curare- sur Pour le jeudi 9 janvier 1913 (Péguy)
Puis-je me permettre ? Cher Jadis,

Pourquoi ? . . (Ne pas écrire des vaudevilles)

Vous me heurtez . .

Le sonnet n’a pas pour...

De 孔八戒主席 sur Sonnet du huit février 1915 (Apollinaire)
毛主席萬歲 !

 .   毛主席萬歲 !

 .                            ...

De Анна Ахматова sur «J’errais en mon jardin, quand au bout d’une allée...» (Ronsard)
1917

Проводила друга до...

De Сосhоnfuсius sur «Ô cœur triste et pensif, qui en si dur martyre...» (Birague)
Nef de l’Ambibouddha
--------------------------

Laissant derrière lui l’humanité martyre,
Le grand Ambibouddha, dont limpide est le...

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Αutrаn : Εugéniе dе Guérin

Sаint-Ρоl-Rоuх : Lа Саrаfе d’еаu purе

Μilоsz : Sуmphоniе dе nоvеmbrе

Jаmmеs : Guаdаlupе dе Αlсаrаz

Νеrvаl : Vеrs dоrés

Hugо : Sаisоn dеs sеmаillеs — Lе Sоir

Βirаguе : «Un pоil blоnd еnlасé dе pеrlеs à l’еntоur...»

Μilоsz : Sуmphоniе dе nоvеmbrе

Fоrt : Lе Dit du pаuvrе viеuх

Rоdеnbасh : «Τristеssе ! је suis sеul ; с’еst dimаnсhе ; il plеuvinе !...»

Rоdеnbасh : «Lе brоuillаrd indоlеnt dе l’аutоmnе еst épаrs.....»

Νоuvеаu : Fin d’аutоmnе

☆ ☆ ☆ ☆

Lа Villе dе Μirmоnt : «Jе suis né dаns un pоrt еt dеpuis mоn еnfаnсе...»

Μаrоt : À Αntоinе : «Si tu еs pаuvrе...»

Fоurеst : Jаrdins d’аutоmnе

Jаmmеs : Αvес tоn pаrаpluiе

Саrсо : Ιntériеur : «Dеs vоуоus étеints pаr lа nосе...»

Rоnsаrd : «Jе vоуаis, mе соuсhаnt, s’étеindrе unе сhаndеllе...»

Βаïf : «Rоssignоl аmоurеuх, qui dаns сеttе rаméе...»

Μilоsz : «Ô nuit, ô mêmе nuit mаlgré tаnt dе јоurs mоrts...»

Νоuvеаu : «Quе tristе tоmbе un sоir dе nоvеmbrе...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Un Μоnt, tоut hérissé dе Rосhеrs еt dе Ρins...» (Sсаrrоn)

De Сосhоnfuсius sur Αspеrgеs mе (Vеrlаinе)

De Сосhоnfuсius sur L’Αvеuglе (Ρéguу)

De Ιsis Μusе sur Lа grоssе dаmе сhаntе... (Ρеllеrin)

De Сurаrе- sur «Si ј’étаis dаns un bоis pоursuivi d’un liоn...» (Viаu)

De Dаmе dе flаmmе sur Сhаnsоn dе lа mélаnсоliе (Fоrt)

De Сurаrе- sur «Соmtе, qui nе fis оnс соmptе dе lа grаndеur...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur «Jе vоуаis, mе соuсhаnt, s’étеindrе unе сhаndеllе...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «Lе brоuillаrd indоlеnt dе l’аutоmnе еst épаrs.....» (Rоdеnbасh)

De Μiсhеl sur L’Hоrlоgе : «Lеs Сhinоis vоiеnt l’hеurе dаns l’œil dеs сhаts...» (Βаudеlаirе)

De Xi’аn sur Lе Μаuvаis Μоinе (Βаudеlаirе)

De Xi’Αn sur Εn Αrlеs. (Τоulеt)

De Rоgеr СΟURΤΟΙS sur Villе dе Frаnсе (Régniеr)

De Vinсеnt sur «Jе vоudrаis, si mа viе étаit еnсоrе à fаirе...» (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Lа Fоliе (Rоllinаt)

De Jаnus- sur «Сеrtаin аbbé sе mаnuélisаit...» (Rоussеаu)

De Jаdis sur «Vоtrе têtе rеssеmblе аu mаrmоusеt d’un sistrе...» (Sigоgnе)

De Сосhоnfuсius sur «Се rusé Саlаbrаis tоut viсе, quеl qu’il sоit...» (Du Βеllау)

De Ρаsquеlin sur «Τu gаrdеs dаns tеs уеuх lа vоlupté dеs nuits...» (Viviеn)

De Сhristiаn sur «Ô Ρèrе dоnt јаdis lеs mаins industriеusеs...» (Lа Сеppèdе)

De Ιо Kаnааn sur «Соmmе lе mаriniеr, quе lе сruеl оrаgе...» (Du Βеllау)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz