Commentaires récents

(Flux RSS)

De Cochonfucius sur «Dès que ce Dieu...» (Jodelle)
Herbe trinitaire
---------

L’air est humide et la terre est bien grasse,
Tout le jour brille un soleil sans éclat ;
Un peu plus tôt...

De Cochonfucius sur Le Rhin (Musset)
Poisson d’inframonde
----------

En ce sombre lieu sont des chemins non tracés,
Où sans nulle raison l’éclairage varie ;
L’onde à...

De Cochonfucius sur Thébaïde (Ménard)
Mélancolie des vieux murs
----------

La maison se souvient de ceux qui sont partis,
Les cadrans arrêtés ne marquent plus les heures...

De Cochonfucius sur «Fuis le jour, demeure caché...» (Maynard)
Perplexité du goupil de pourpre
------------------------

Les mots ont-ils un sens caché ?
Comme on est loin d’une évidence !
Le récit...

De Christian sur L’âne était petit (Jammes)
J’aime à lire un sonnet dans lequel brame un âne.
Point n’est besoin qu’il pousse un triomphal hi-han :
suffit qu’il soit charmant,...

De Christian sur Rimbaud
Jean-Arthur le poète-démiurge
écrivit un pamphlet anti-surge.
Ce monsieur se disit : « Mais il urge
du lycée ce t-enfant que l’on purge...

De Cochonfucius sur Espoir timide (Coppée)
Planète Elmantandra
-----------

Sur ce monde perdu, les oiseaux volent bas
Et presque au ras du sol dans les endroits qu’ils aiment...

De Cochonfucius sur Ambition (Louÿs)
Le roi d’Alpha Cicadae
------------

Depuis toujours, ce roi se lève tard,
C’est bien dommage, et pourtant chacun l’aime,
Même et...

De Cochonfucius sur «Tout passe par leurs mains...» (Grévin)
Planète Sadepandra
-----------------------

Ces gens-là n’aiment point se livrer à des jeux,
Contents de leur misère et de leur...

De Cochonfucius sur Songe (Du Bellay)
IX quater   Dieu lucifuge
                -----------

Au bois obscur chante un dieu noctambule,
C’est, paraît-il, un oiseau vertueux...

De Cochonfucius sur «Ce n’est pas sans propos qu’en vous le ciel a mis...» (Du Bellay)
Royal plumage
---------

À cet oiseau royal les autres sont soumis,
Qui de son noble père a su suivre les traces ;
Il est fort bien...

De Cochonfucius sur La Mort de l’Aigle (Heredia)
Aérovestale
----------

Ma trajectoire, c’est la dérive éternelle,
Car je suis, pour toujours la vestale des airs ;
C’est dur par...

De Gardien des oies sur Mon testament (Piron)
Bonjour,

Vous avez raison ; ce sera corrigé... bientôt...

Merci !...

De Cochonfucius sur «Vague et noyée au fond du brouillard hiémal...» (Samain)
Oiseau de Lilith
-----------------

Je suis l’oiseau du bien, je sus l’oiseau du mal
Et l’oiseau du serpent et l’oiseau de la rose...

De Cochonfucius sur Le Mort joyeux (Baudelaire)
Empereur de sinople
-----------

Te souviens-tu de lui, tavernière Margot ?
Ce fut un jeune prince aux ivresses profondes...

De Cochonfucius sur «Tout aussitôt que je commence à prendre...» (Labé)
Après tant d’années
-----

Lettres de trois muses
Dormant au fond d’un garage,
Presque à l’abandon....

De Cochonfucius sur Amitié (Fréchette)
Danseuse du siècle passé   (retouche)
-----

Toi, serais-tu donc un ange
De ses ailes dépouillé ?
Ou bien l’ondine du Gange
Avec ses...

De Cochonfucius sur «Tout aussitôt que je commence à prendre...» (Labé)
Maison de sinople
---------

Ici vécut jadis la muse polyandre,
Elle qui toujours prit ce qu’elle a désiré :
Cette maison se dresse en...

De Cochonfucius sur Amitié (Fréchette)
Danseuse du siècle passé
-----

Toi, serais-tu donc un ange
De ses ailes dépouillé ?
Ou bien l’ondine du Gange
Avec ses cheveux...

De Cochonfucius sur L’Ecclésiaste (Leconte de Lisle)
Amphore de Pise
--------------

Le gardien de la Tour est un bon petit vieux,
J’aime en sa compagnie me divertir et boire ;
Il a dans...

De Cochonfucius sur Plus Ultra (Heredia)
Trinité du Cercle Polaire
------------

L’aurore boréale étale ses couleurs
Et le vent dit des mots qui n’ont rien de futile ;
Ici ne...

De Cochonfucius sur Square (Montesquiou)
Sagesse de Panurge
----------

Panurge dit souvent des choses ridicules,
Mais il sut autrefois rendre sage un oiseau ;
Ce volatile...

De Cochonfucius sur La Bibliothèque (Rollinat)
Moulin rustique
----------

Ce moulin fut construit du bois d’une forêt,
Abritant d’un meunier la présence spectrale ;
Je l’entends...

De Cochonfucius sur Après trois ans (Verlaine)
Grand chien solipsiste
----------

Cet animal ne vient jamais quand on l’appelle,
Que ce soit en moldave, en russe ou en latin ;
Il va...

De Cochonfucius sur Polyphème en furie (Tristan L'Hermite)
Polyphème et la licorne == retouche
--------------

Le cyclope a rêvé qu’il prenait son plaisir
Avec une licorne en de charmants...

De Cochonfucius sur Polyphème en furie (Tristan L'Hermite)
Polyphème et la llicorne
--------------

Le cyclope a rêvé qu’il prenait son plaisir
Avec une licorne en de charmants parages ;
Lui,...

De Cochonfucius sur Soir : «C’est un soir tendre comme un visage de femme...» (Samain)
L’âne de Janus
----------

Le dieu Janus possède un âne zérogame
Dont le calme regard ne saurait être dur ;
J’observe rarement cet...

De Cochonfucius sur Carolo Quinto imperante (Heredia)
Prière de la sirène
----------

Quelques mots en l’honneur des matelots défunts,
Le cachalot m’écoute ainsi que la murène ;
Femme du...

De Cochonfucius sur «Ce n’est le fleuve tusque au superbe rivage...» (Du Bellay)
蓮之露
—–

Mon coeur abreuvé
De la rosée d’un lotus
A vaincu la soif....

De Esprit de celle sur Maria Garcia (Banville)
Esprits unis par le destin

Un rêve cousu d’or

Pour la Dame de vos pensées . .






...

De Cochonfucius sur «Ce n’est le fleuve tusque au superbe rivage...» (Du Bellay)
L’arbre du rivage
-----------

J’aime rendre visite à l’arbre du rivage,
Auquel donna Linné son joli nom latin ;
On y voit des oiseaux...

De Cochonfucius sur Maria Garcia (Banville)
一心一徳
------

Le futur printemps
Est déjà dans nos poumons,
Joyeux interlude....

De Cochonfucius sur Le Flambeau vivant (Baudelaire)
Serviteurs de celui qui doute == retouche
-----------------

Nous portons cet écu dans la vive lumière,
Celui qu’au temps jadis des...

De Cochonfucius sur Maria Garcia (Banville)
Loup d’azur invisible
----------

Je parcours les grands bois quand je n’ai pas sommeil,
Je peux y rencontrer quelques démons farouches...

De Curare- sur «De voir mignon du Roi un courtisan honnête...» (Du Bellay)
Ce soir mon verre en main ce besoin de pleurer
Pour l’absence du chant de l’espoir en attente
Dense de ses dépens sa présence...

De maugueg sur «Il pleut sur la mer, lentement...» (Haraucourt)
Haraucourt a-t-il composé ce poème à Bréhat, où il avait fait construire une maison ?

La pluie, métaphore filée des pleurs du...

De MadameConnasse sur «Combien que ton Magny ait la plume si bonne...» (Du Bellay)
Ambilope, ça rime beaucoup avec ’salope’  . . ...

De Vincent sur Féerie (Valéry)
La guerre, la vraie

Un tapis froid et gris couvre la Voie sacrée,
Sur lequel des camions mènent des passagers
Vers Verdun, des...

De Cornu sur Mon testament (Piron)
Etes-vous sûr de la version: j’en une, avec par exemple :

"Que tous les Jacobins en prêchant leurs sermonts
...
je sois chier utile...

De Curare- sur «Je vous envoie un bouquet...» (Ronsard)
La vraie version de l’hirondelle et du cochon

(Désolée Vincent)

https://www.forum-metaphysique.com/t4554-ma-vie-est-1-acte-manque...

De Vincent sur «De votre Dianet (de votre nom j’appelle...» (Du Bellay)
La haine pour temple

Un prêtre poignardé, d’une voix faible, appelle
Une âme secourable, un ange protecteur,
Quelqu’un pour qui...

De Vincent sur «Je vous envoie un bouquet...» (Ronsard)
Version tragique

Sur une élève un prof lève la main,
Autant dire qu’elle n’est pas ravie
Puisqu’elle veut s’en prendre à la vie
De...

De Vincent sur «Bel albâtre vivant qu’un fin crêpe nous cache...» (La Roque)
Et dire qu’ils s’insultent en se dénommant "vache" !...

De Vincent sur «Bel albâtre vivant qu’un fin crêpe nous cache...» (La Roque)
« Si je souhaite durer, il faut que je me cache,
Les vieux voudront ma peau, ma chair et puis mon sang,
Quand le jet de mes pis ne sera...

De Vincent sur «Amour est sans milieu, c’est une chose extrême...» (Ronsard)
Paix

L’on voit proliférer une violence extrême,
Par exemple, d’un homme on en fait des moitiés,
Juste pour un dessin : se réduit la...

De Vincent sur Nymphée (Heredia)
https://misquette.wordpress.com/2020/11/04/jesus-revient/...

De Vincent sur Pourrières (Nouveau)
À Buchenwald

Sur le site du camp, en haut de la colline,
On entend à nouveau gazouiller les oiseaux,
Tandis que silencieux, des...

De Vincent sur Jason et Médée (Heredia)
Nourrit, blanchit, logé, dorloté


Sûr que son patient vit son ultime saison,
Le psychiatre devant son équipe s’alarme :
« Il est vide...

De lacote sur D’un bouquet d’œillets gris et rouges (Saint-Gelais)
L’abbé flutiste et la choriste

Pour ne pas succomber, il fait feu de tout bois.
Si quand elle l’aborde, il fuit à tire d’aile,
C’est...

De Gardeur de canards sur Ballade des Enfants sans souci (Glatigny)
Bonjour,

Merci ! C’est corrigé.

Cordialement, CT...

De JACQUES FOURNIER sur Ballade des Enfants sans souci (Glatigny)
Bonjour
La Ballade des enfants sans souci d’Alfred Glatigny n’est pas extraite de Gilles et Pasquins, mais a paru dans le vol.II du...

De Vincent sur «Si vous voyiez mon cœur ainsi que mon visage...» (Aubigné)
À Samuel Paty

Il n’avait jamais vu les traits de son visage,
Pas plus qu’il ne savait quel ton avait sa voix,
Alors il a trouvé...

De Gardeur de canards sur Vue (Valéry)
Merci beaucoup,
C’est corrigé.
Cordialement
CT...

De Christian Laballery sur Vue (Valéry)
Le premier vers est erroné il faut le remplacer par:

"Si la plage penche, si
..."

Site copieux et très...

De lacote sur «En un petit esquif éperdu, malheureux...» (Aubigné)
Traiteur maltraité


Jadis gai, le traiteur n’est plus que malheureux,
À force de manger de la vache enragée ;
Dans son fusil, il a,...

De Vincent sur «Gordes, j’ai en horreur un vieillard vicieux...» (Du Bellay)
Au goulot


Elle boit au goulot un fameux Whisky vieux,
La blonde qui au bar, se dit être maudite
Parce que son mari, sous une forme...

De Vincent sur Le Bibliophile (Bertrand)
Œil pour œil, dent pour dent


Pour ne pas l’éveiller, il part tout doucement,
Sans l’avoir avertie et, vexation ultime,
Il emporte...

De Vincent sur «Qui a nombré, quand l’astre, qui plus luit...» (Du Bellay)
Lui

Elle ne cherche rien d’autre que Lui,
Toujours et dans tout ce qui l’environne.
D’épines est confectionnée la couronne,
De celui...

De Vincent sur «Beauté des femmes, leur faiblesse, et ces mains pâles...» (Verlaine)
Virginie DESPENTES, alias Tranxène


Son rimel contrastait avec son teint très pâle,
Ses traits étaient tirés, elle me semblait...

De Vincent sur Éloge à la jeune fille (Segalen)
Divin remède



Il cherche le secret de la vie indolente
Dans des feuillets sacrés patiemment assemblés
(On y dit que sa mort fait...

De Vincent sur «Comme un corps féminin...» (Papillon de Lasphrise)

L’angoisse en déroute


Ils n’ont pas eu besoin de forcer leur nature,
Les gens de l’IME, quand un virus vicieux,
Contraignit les...

De Curare- sur Le Mort joyeux (Baudelaire)
L’enfant et l’escargot

Un gosse de Gascogne ausculte un escargot
Fraîchement extirpé /d’une si/este profonde- (13)
L’ange palpe son...

De Curare- sur «Le son du cor s’afflige vers les bois...» (Verlaine)
Le ceusse réglé
Comme l’horloge du temps
Incommensurable ______  ...

De Curare- sur L’École buissonnière (Durocher)
’Pourquoi vivre, à quoi bon rimer ?’

Dis-moi Muse pourquoi tes yeux noyés dans l’onde ?
Ton cœur 1 gouffre d’ombre 1 corps absent et...

De Curare- sur «Je vogue sur la mer, où mon âme craintive...» (Gombaud)
Extrait  :  Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859)
Recueil : Pauvres fleurs (1839).

’’Toi, ne sois pas jaloux ! Quand tu me vois...

De Curare- sur «Je vogue sur la mer, où mon âme craintive...» (Gombaud)
Pour employer le passé ?
Pour passer de l’autre côté peut-être
Pour être passée à côté
A côté du passé simple
Et pour passer sur...

De Curare- sur Le Vœu (Heredia)
Journal de bord du 13/03/13

Le carnet ; les choses obscures


Tu es mon fantôme
De mes nuits et de mes jours-
Aux cheveux si longs...

De Curare- sur «Je vogue sur la mer, où mon âme craintive...» (Gombaud)
Ola-la Vincent . . Tu as quel age ?  
Pour la pine (euh la peine) Relis les sonnets de Marceline DESBORDES - Cet abruti de Pascal Obispo a...

De Curare- sur «Je vogue sur la mer, où mon âme craintive...» (Gombaud)
’Qu’il/ pu/bli/e/ le/ ma/tin/ (7) mais /qu’il /é/ crit /soir,’ /5

Qu’il publie à l’aube en écrivant le soir
Il écrit dans la nuit et...

De Curare- sur Sonnet à Sir Bob (Corbière)
Il s’agit de Bib ? ;-)...

De Jadis sur «Mon âme a son secret, ma vie a son mystère...» (Arvers)
La douche a son secret, le bain a son mystère,
Tous les sujets sont bons, sinon équivalents;
Auteur, vous en doutez ? Mieux vaut alors...

De 孔八戒主席 sur Sonnet du huit février 1915 (Apollinaire)
毛主席萬歲 !

 .   毛主席萬歲 !

 .                            ...

De Анна Ахматова sur «J’errais en mon jardin, quand au bout d’une allée...» (Ronsard)
1917

Проводила друга до...

De Сосhоnfuсius sur «Ô cœur triste et pensif, qui en si dur martyre...» (Birague)
Nef de l’Ambibouddha
--------------------------

Laissant derrière lui l’humanité martyre,
Le grand Ambibouddha, dont limpide est le...

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Τоulеt : «Gérоntе d’unе аutrе Ιsаbеllе...»

Vоiturе : «Μа fоi, с’еst fаit...»

Τоulеt : Сhеvаuх dе bоis.

Τоulеt : «Се n’еst pаs drôlе dе mоurir...»

Μénаrd : Βlаnсhе

Hugо : «Jеunеs gеns, prеnеz gаrdе аuх сhоsеs quе vоus ditеs...»

Μаrtinеt : Τu vаs tе bаttrе...

Jаmmеs : Ιl vа nеigеr

Τristаn L’Hеrmitе : Ρоlуphèmе еn furiе

Vеrlаinе : «Μêmе quаnd tu nе bаndеs pаs...»

☆ ☆ ☆ ☆

Rоnsаrd : «Αfin qu’à tоut јаmаis dе sièсlе еn sièсlе vivе...»

Lаfоrguе : L’Îlе

Frаnс-Νоhаin : Ρауsаgе dе nеigе

Frаnс-Νоhаin : Βеrсеusе оbsсènе

Βruаnt : Сrânеusе

Fоurеst : Αndrоmаquе

Αpоllinаirе : Lа Νuit d’аvril 1915

Lоuÿs : Αmbitiоn

Μénаrd : Τhébаïdе

Соppéе : Sоnnеt dit pаr l’аutеur аu 3е bаnquеt dе Lа Ρlumе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Dès quе се Diеu...» (Jоdеllе)

De Сосhоnfuсius sur Lе Rhin (Μussеt)

De Сосhоnfuсius sur Τhébаïdе (Μénаrd)

De Сhristiаn sur L’ânе étаit pеtit (Jаmmеs)

De Сhristiаn sur Rimbаud

De Gаrdiеn dеs оiеs sur Μоn tеstаmеnt (Ρirоn)

De Εsprit dе сеllе sur Μаriа Gаrсiа (Βаnvillе)

De Сurаrе- sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

De mаuguеg sur «Ιl plеut sur lа mеr, lеntеmеnt...» (Hаrаuсоurt)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur «Соmbiеn quе tоn Μаgnу аit lа plumе si bоnnе...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur Féеriе (Vаlérу)

De Сurаrе- sur «Jе vоus еnvоiе un bоuquеt...» (Rоnsаrd)

De Vinсеnt sur «Dе vоtrе Diаnеt (dе vоtrе nоm ј’аppеllе...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur «Βеl аlbâtrе vivаnt qu’un fin сrêpе nоus сасhе...» (Lа Rоquе)

De Hоrаtius Flассus sur Αriаnе (Hеrеdiа)

De Ιо Kаnааn sur «Ô qu’hеurеuх еst сеlui qui pеut pаssеr sоn âgе...» (Du Βеllау)

De lасоtе sur D’un bоuquеt d’œillеts gris еt rоugеs (Sаint-Gеlаis)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Βаllаdе dеs Εnfаnts sаns sоuсi (Glаtignу)

De Τhundеrbird sur «Ρrélаt, à qui lеs сiеuх се bоnhеur оnt dоnné...» (Du Βеllау)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Vuе (Vаlérу)

De lасоtе sur «Εn un pеtit еsquif épеrdu, mаlhеurеuх...» (Αubigné)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz