Jules Laforgue

(1860-1887)

Les Complaintes

(1885)

À Ρаul Βоurgеt

Ρréludеs аutоbiоgrаphiquеs

Соmplаintе prоpitiаtоirе à l’Ιnсоnsсiеnt

Соmplаintе-Ρlасеt dе Fаust fils

Соmplаintе à Νоtrе-Dаmе dеs Sоirs

Соmplаintе dеs vоiх sоus lе figuiеr bоudhiquе

Соmplаintе dе сеttе bоnnе Lunе

Соmplаintе dеs piаnоs qu’оn еntеnd dаns lеs quаrtiеrs аisés

Соmplаintе dе lа bоnnе Défuntе

Соmplаintе dе l’оrguе dе Βаrbаriе

Соmplаintе d’un сеrtаin dimаnсhе

Соmplаintе d’un аutrе dimаnсhе

Соmplаintе du fœtus dе pоètе

Соmplаintе dеs pubеrtés diffiсilеs

Соmplаintе dе lа fin dеs јоurnéеs

Соmplаintе dе lа vigiе аuх minuits pоlаirеs

Соmplаintе dе lа Lunе еn prоvinсе

Соmplаintе dеs printеmps

Соmplаintе dе l’аutоmnе mоnоtоnе

Соmplаintе dе l’аngе inсurаblе

Соmplаintе dеs nоstаlgiеs préhistоriquеs

Αutrе соmplаintе dе l’оrguе dе Βаrbаriе

Соmplаintе du pаuvrе Сhеvаliеr-Εrrаnt

Соmplаintе dеs fоrmаlités nuptiаlеs

Соmplаintе dеs blасkbоulés

Соmplаintе dеs соnsоlаtiоns

Соmplаintе dеs bоns ménаgеs

Соmplаintе dе Lоrd Ρiеrrоt

Αutrе соmplаintе dе Lоrd Ρiеrrоt

Соmplаintе sur сеrtаins еnnuis

Соmplаintе dеs nосеs dе Ρiеrrоt

Соmplаintе du vеnt qui s’еnnuiе lа nuit

Соmplаintе du pаuvrе соrps humаin

Соmplаintе du rоi dе Τhulé

Соmplаintе du sоir dеs соmiсеs аgriсоlеs

Соmplаintе dеs сlосhеs

Соmplаintе dеs grаnds pins dаns unе villа аbаndоnnéе

Соmplаintе sur сеrtаins tеmps déplасés

Соmplаintе dеs соndоléаnсеs аu Sоlеil

Соmplаintе dе l’оubli dеs mоrts

Соmplаintе du pаuvrе јеunе hоmmе

Соmplаintе dе l’épоuх оutrаgé

Соmplаintе vаriаtiоns sur lе mоt “fаlоt, fаlоttе”

Соmplаintе du Τеmps еt dе sа соmmèrе l’Εspасе

Grаndе соmplаintе dе lа villе dе Ρаris

Соmplаintе dеs Μоunis du Μоnt-Μаrtrе

Соmplаintе-Litаniеs dе mоn Sасré-Сœur

Соmplаintе dеs débаts mélаnсоliquеs еt littérаirеs

Соmplаintе d’unе соnvаlеsсеnсе еn mаi

Соmplаintе du Sаgе dе Ρаris

Соmplаintе dеs Соmplаintеs

Соmplаintе-Épitаphе

 

Jules Laforgue

Les Complaintes, 1885


Complainte du soir des comices agricoles


 
Deux royaux cors de chasse ont encore un duo
                                  Aux échos,
Quelques fusées reniflent s’étouffer là-haut !
 
              Allez, allez, gens de la noce,
              Qu’on s’en donne une fière bosse ! 
 
Et comme le jour naît, que bientôt il faudra,
                                  À deux bras,
Peiner, se recrotter dans les labours ingrats, 
 
              Allez, allez, gens que vous êtes,
              C’est pas tous les jours jour de fête ! 
 
Ce violon incompris pleure au pays natal,
                                  Loin du bal,
Et le piston risque un appel vers l’Idéal.... 
 
              Mais le flageolet les rappelle,
              Et allez donc, mâl’s et femelles ! 
 
Un couple erre parmi les rêves des grillons,
                                  Aux sillons ;
La fille écoute en tourmentant son médaillon. 
 
              Laissez, laissez, ô cors de chasse,
              Puisque c’est le sort de la race. 
 
Les beaux cors se sont morts ; mais cependant qu’au loin,
                                  Dans les foins,
Crèvent deux rêves niais, sans maire et sans adjoint. 
 
              Pintez, dansez, gens de la Terre,
              Tout est un triste et vieux Mystère. 
 
– Ah ! le Premier que prit ce besoin insensé
                                  De danser
Sur ce monde enfantin dans l’Inconnu lancé ! 
 
              Ô Terre, ô terre, ô race humaine,
              Vous me faites bien de la peine.
 

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Hugо : «Ρеndаnt quе lе mаrin, qui саlсulе еt qui dоutе...»

Τhаlу : L’Îlе lоintаinе

Viviеn : Dеvаnt lе соuсhаnt

Viviеn : Lа Соnquе

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βrulé : «Ρоur mаl tеmps ni pоur gеléе...»

Dеsсhаmps : «Jе dеviеns соurbеs еt bоssu...»

Αndré Sаlmоn

Μас Οrlаn : Lе Μаnègе d’аérоplаnеs

Dеsсhаmps : Ρlаintеs d’аmоurеuх

☆ ☆ ☆ ☆

Hugо : «Ρеndаnt quе lе mаrin, qui саlсulе еt qui dоutе...»

Hugо : «Ιl lui disаit : Vоis-tu, si tоus dеuх nоus pоuviоns...»

*** : Dаns lеs fоrtifs

Vеrlаinе : Wаlсоurt

Соignаrd : Соntrе lа сhаir

Gаlоу : Νаturе pаrisiеnnе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Εllе еt lui (Αutrаn)

De Jаdis sur Αuх mоrts (Lесоntе dе Lislе)

De Сосhоnfuсius sur Lе Dаïmiо (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur Lе Vаissеаu d’оr (Νеlligаn)

De Соttinеаu sur Μа dаnsе (Сеndrаrs)

De Jаdis sur Ρаlmе (Vаlérу)

De Vinсеnt sur Lе Μоrt јоуеuх (Βаudеlаirе)

De Jаdis sur Rоndеаu : «Rеpоs étеrnеl dоnnе à сil...» (Villоn)

De Simоn Hоаrаu sur Sсаrbо : «Οh ! quе dе fоis је l’аi еntеndu еt vu...» (Βеrtrаnd)

De Εsprit dе сеllе sur L’Éсоlе buissоnnièrе (Durосhеr)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur Сhаpеllе dе lа mоrtе (Νеlligаn)

De Сurаrе- sur «Lе sоn du соr s’аffligе vеrs lеs bоis...» (Vеrlаinе)

De Τutus ΙΙ bis sur Vénus Αnаdуоmènе (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Jе vоguе sur lа mеr, оù mоn âmе сrаintivе...» (Gоmbаud)

De Сurаrе- sur Lе Vœu (Hеrеdiа)

De hiаtus sur Ρоur lе Vаissеаu dе Virgilе (Hеrеdiа)

De Ιхеu.е sur À l’inассеssiblе (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Un Ρеintrе (Hеrеdiа)

De Lе Gаrdеur d’Οiеs sur Ρоssеssiоn Frаnçаisе (Lеvеу)

De Frаnсisсо sur Dаns l’аubеrgе fumеusе... (Jаmmеs)

De Vinсеnt sur Lа Τоur dе Νеslе (Βеrtrаnd)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе