Germain Nouveau

Valentines, 1887


Avant-propos


 
Vous savez comme moi, Madame,
Que Platon fout hors des cités
Le Poëtastre qui déclame
Des blagues trop fortes pour l’âme
Amoureuse de vérités ;
 
Oui, Tu le sais, oui, ma Mignonne.
Platon eût bien transbahuté
Le Pédantisme qui se donne
Pour plus beau, l’Amour s’en étonne,
Que la pure simplicité ;
 
Tu sais le grec... si... comme un ange,
Et que loin de toute Cité
Platon met le rhéteur étrange
Que son propre mensonge mange
Jusqu’à... la préciosité.
 
Hé, bien ! je poursuis la chimère
De vous chanter en bon français,
Qui ne dis pas : j’aime ma mère !
Tout en respectant la grammaire,
Si je veux avoir du succès ;
 
Vais-je, avec l’œuvre que je crée,
Passer pour un menteur aussi ?
Ah ! mon âme en serait navrée !
Non pour moi, ma Femme Adorée !
Pour moi, je n’en ai point souci.
 
C’est pour Vous, dont je chante l’Âme,
L’Esprit, même un peu le Baiser,
Le Cœur tel qu’un Soleil enflamme !
Ce serait dommage, Madame,
Que le monde allât supposer...
 
Platon verra, lui, si j’invente,
Si je dis rien d’exagéré...
Ma poésie est ta servante ;
Oui, ma Mignonne si savante,
Près de Toi, je suis inspiré !
 
Pour perpétuer la mémoire
De votre suprême Beauté,
Que n’ai-je une lyre en ivoire
Le plus éclatant sur la noire
Et toujours jeune Antiquité !
 
Oui, pour bien célébrer la fête,
Finissant... au bout de tes doigts,
De ton corps de Femme parfaite,
Et la noblesse de ta tête
Et la puissance de ta voix ;
 
Que n’ai-je la lyre d’un Homme
Connu de tout votre salon,
Qu’avant même d’avoir vu Rome,
Le premier prix des Beaux-Arts nomme
Phœbus... oui Phœbus-Apollon !
 
J’en pincerais fort à mon aise,
Sans savoir en jouer du tout...
Et ça ferait mieux qu’une chaise
Dans la République Française
Où, ce me semble, on dort debout.
 

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rimbаud : «Qu’еst-се pоur nоus, mоn сœur...»

Ρоnсhоn : Lе Gigоt

Τоulеt : «Étrаngеr, је sеns bоn...»

Riсhеpin : Сhаnsоn dеs сlосhеs dе bаptêmеs

Régniеr : Lа Lunе јаunе

Rаmuz : Lе Viеuх Jеаn-Lоuis

Βаudеlаirе : Саusеriе

Βruаnt : À Μоntpеrnаssе

Rimbаud : Βаrbаrе

Rоnsаrd

☆ ☆ ☆ ☆

Gоudеаu : Lа Rоndе du rеmоrds

Viоn Dаlibrау : «Quеl еmbаrrаs à сеttе pоrtе !...»

Βrissаrt : Lа Dаmе а un аmi

Μоntеsquiоu :

Αpоllinаirе : Αnniе

Ρrоust : «Αfin dе mе соuvrir dе fоurrurе еt dе mоirе...»

Rоstаnd : Ρаstоrаlе dеs сосhоns rоsеs

Lоuvigné du Dézеrt : «Guillоt, tiеn сеstе сhеsvrе à lа соrnе dоréе...»

Vеrlаinе : Αrt pоétiquе

Εlskаmp : Μаis соmmе еn imаgе à présеnt

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur «Lоirе qui vаs dе tоn оndе vitréе...» (Τоurs)

De Jаdis sur Соuplеts dе l’оisеlièrе (Çа fаit pеur аuх оisеаuх) (Gаlоppе d'Οnquаirе)

De Сосhоnfuсius sur «Αmоur vоmit sur mоi sа furеur еt sа rаgе...» (Jоdеllе)

De Τhundеrbird sur L’Éсlаtаntе viсtоirе dе Sаrrеbruсk (Rimbаud)

De Jаdis sur Lа grоssе dаmе сhаntе... (Ρеllеrin)

De Сосhоnfuсius sur Lе Viеuх Ρоnt (Rоllinаt)

De Сосhоnfuсius sur Ρrinсе dеs јоiеs défеnduеs (Sеgаlеn)

De Сurаrе- sur «Εllе а bеаuсоup dе l’аir d’unе аntiquе mаrоttе...» (Sigоgnе)

De Vinсеnt sur «Соmmе un соrps féminin...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Élеvеur sur Sоnnеt : «Ιl у а dеs mоmеnts оù lеs fеmmеs sоnt flеurs...» (Сrоs)

De Quеlсаin sur «Dаphné sе vit еn lаuriеr соnvеrtiе...» (Sсаliоn dе Virblunеаu)

De Сurаrе- sur Végétаl (Jаrrу)

De Ρlutоrquе sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Εsprit dе сеllе sur «Τоn оrguеil pеut durеr аu plus dеuх оu trоis аns...» (Viаu)

De Сurаrе- sur Sоlitudе (Μilоsz)

De Τh. dе Viаu sur Lеs trоis hуmnеs primitifs (Sеgаlеn)

De Сосhоnnе Furius sur Sоnnеt : «J’аi pеur dе lа fеmmе qui dоrt...» (Сrоs)

De Αrсhivistе sur Βаllаdе dе l’аrbrе d’аmоur (Сhаrtiеr)

De Duguinе sur Αmstеrdаm (Jаmmеs)

De Gаrdiеn dеs саnаrds sur Μа dаnsе (Сеndrаrs)

De Суоrаnе- sur «Ρаr l’аmplе mеr, lоin dеs pоrts еt аrènеs» (Sаint-Gеlаis)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе