Villon

Le Jargon, 1460



 
— En Parouart, la grand mathe gaudie
Ou accolés sont caux et agarcis
Noce ce sont, c’est belle mélodie :
La sont beffleurs au plus haut bout assis,
Et vendengeurs, des anses circoncis
Comme servis, sur ce jonc gracïeux,
D’ance plaisant et mets délicieux.
— Car Coquillard n’y remaint grand espace
Que, vueille ou non, ne soit fait des sieurs ;
Mais le pis est marïage — M’en passe !
 
— Reboursez tous, quoi que l’en vous en die,
Car on aura beaucoup de vous mercis.
Ronde n’y vault në plus qu’en Lombardie.
Échec, échec pour ces coffres massis !
De gros barreaux de fer sont les chassis.
— Poste à Gautier si serez un peu mieux.
Plantez picons sur ces beaux sires dieux ;
Luez au bec que roastre ne passe,
Et m’abattez de ces grains neufs et vieux.
— Mais le pis est marïage — M’en passe !
 
— Que faites-vous ? — Toute menestrandie !
Antonnez poiz et marques six à six
Et les plantez au bien en paillardie ;
Sur la sorne que sires sont rassis,
Sornillez-moi ces georgets si farcis,
Puis échéquez sur gourds passants tous neufs.
— De seyme oyez, soyez beaucoup brenneux.
Plantez vos hiscz jusques elle repasse,
Car qui est grup il est tout roupïeux,
Mais le pis est marïage — M’en passe !
 
— Prince planteur, dire ver’té vous veux :
Mais Coquillart, pour les dessuditz veulx
Avant ses jours piteusement trespasse,
Et à la fin en tire ses cheveux.
Mais le pis est marïage — M’en passe !
 

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Klingsоr : Lеs Ânеs

Τristаn Klingsоr

Rimbаud : Βаl dеs Ρеndus

Εrik Sаtiе

Lаbé : «Τоut аussitôt quе је соmmеnсе à prеndrе...»

Соppéе : «Sеptеmbrе аu сiеl légеr tасhé dе сеrfs-vоlаnts...»

Sаtiе : Lа Ρêсhе

Vеrlаinе : «Lе сiеl еst, pаr-dеssus lе tоit...»

☆ ☆ ☆ ☆

Klingsоr : Klingsоr

Τоulеt : «Сеttе frаîсhеur du sоir...»

Ghil : Lеs Yеuх dе l’аïеulе

Sсhwоb : Βоuts rimés

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Αu Μêmе (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur Ρоurrièrеs (Νоuvеаu)

De Vinсеnt sur Jаsоn еt Μédéе (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur Lе Squеlеttе (Vеrlаinе)

De lасоtе sur D’un bоuquеt d’œillеts gris еt rоugеs (Sаint-Gеlаis)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Βаllаdе dеs Εnfаnts sаns sоuсi (Glаtignу)

De Vinсеnt sur «Si vоus vоуiеz mоn сœur аinsi quе mоn visаgе...» (Αubigné)

De Τhundеrbird sur «Ρrélаt, à qui lеs сiеuх се bоnhеur оnt dоnné...» (Du Βеllау)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Vuе (Vаlérу)

De Τhundеrbird sur «Dеpuis quе ј’аi lаissé mоn nаturеl séјоur...» (Du Βеllау)

De lасоtе sur «Εn un pеtit еsquif épеrdu, mаlhеurеuх...» (Αubigné)

De Τhundеrbird sur Fin d’еmpirе (Sаmаin)

De Vinсеnt sur «Gоrdеs, ј’аi еn hоrrеur un viеillаrd viсiеuх...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur «Vоуоns, d’оù viеnt lе vеrbе ?...» (Hugо)

De Сurаrе- sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Сurаrе- sur Сhаnsоn : «Lе bаtеаu sеntаit lе thé...» (Dоminiquе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sisinа (Βаudеlаirе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Μа Βоhèmе (Rimbаud)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sоnnеt аu Lесtеur (Μussеt)

De јоh.lisа sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе