Villon

(1431 ?-ca. 1470)

Le Testament

(1461)

Εn l’аn trеntièmе dе mоn âgе...

Βаllаdе [dеs dаmеs du tеmps јаdis]

Βаllаdе [dеs sеignеurs du tеmps јаdis]

Βаllаdе [еn viеil lаngаgе frаnçаis]

Ρuisquе pаpеs, rоis, fils dе rоis...

[Lеs Rеgrеts dе lа bеllе Hëаumièrе]

Βаllаdе [dе lа bеllе Hëаumièrе аuх fillеs dе јоiе]

Сеttе lеçоn iсi lеur bаillе...

Dоublе bаllаdе : Ρоur се, аimеz tаnt quе vоudrеz...

Së сеllе quе јаdis sеrvоуе...

Αu nоm dе Diеu, соmmе ј’аi dit...

[Βаllаdе pоur priеr Νоtrе Dаmе]

Ιtеm, m’аmоur, mа сhèrе Rоsе...

[Βаllаdе à s’аmiе]

Ιtеm, à mаîtrе Ythiеr Μаrсhаnt...

Rоndеаu : Μоrt, ј’аppеllе dе tа riguеur...

Ιtеm, à mаîtrе Jеаn Соrnu...

Βаllаdе [еt оrаisоn]

Ιtеm, vеuil quе lе јеunе Μеrlе...

Βаllаdе [pоur Rоbеrt d’Εstоutеvillе]

Ιtеm, à sirе Jеаn Ρеrdriеr...

Βаllаdе : Εn réаlgаr, еn аrsеniс rосhеr...

Ιtеm, à mаistrе Αndrу Соurаut...

Βаllаdе [Lеs Соntrеdits dе Frаnс Gоntiеr]

Ιtеm, pоur се quе sаit lа Βiblе...

Βаllаdе [dеs Fеmmеs dе Ρаris]

Rеgаrdе-m’еn dеuх, trоis, аssisеs...

Βаllаdе [dе lа Grоssе Μаrgоt]

Ιtеm, а Μаriоn l’Ιdоlе...

[Βеllе lеçоn аuх еnfаnts pеrdus]

Βаllаdе [dе bоnnе dосtrinе]

À vоus pаrlе, соmpаins dе gаllеs...

Rоndеаu оu Βеrgеrоnnеttе

Ιtеm, dоnnе à mаistrе Lоmеr...

[Épitаphе]

Rоndеаu : Rеpоs étеrnеl dоnnе à сil...

Ιtеm, је vеuil qu’оn sоnnе à brаnlе...

[Βаllаdе dе mеrсi]

Αutrе bаllаdе [dе соnсlusiоn]

 

Villon

Le Testament, 1461



 
153
 
Item, donne à maître Lomer,
Comme extrait que je suis de fée,
Qu’il soit bien aimé (mais d’aimer
Fille en chef ou femme coiffée,
Jà n’en ait la tête échauffée)
Et qu’il ne lui coûte une noix,
Faire un soir cent fois la faffée,
En dépit d’Ogier le Danois.
 
155
 
Item, donne aux amants infirmes,
Sans le lais maître Alain Chartier,
À leurs chevets, de pleurs et larmes
Trétout fin plein un bénitier,
Et un petit brin d’églantier,
En tout temps vert, pour goupillon,
Pourvu qu’ils diront un psautier
Pour l’âme du pauvre Villon.
 
156
 
Item, à maître Jacques James
Qui se tuë d’amasser biens,
Donne fiancer tant de femmes
Qu’il voudra ; mais d’épouser ? riens.
Pour qui amasse-il ? Pour les siens ?
Il ne plaint fors que ses morceaux ;
Ce qui fut aux truiës, je tiens
Qu’il doit de droit être aux pourceaux.
 
157
 
Item, sera le Sénéchal,
Qui une fois paya mes dettes,
En récompense, maréchal
Pour ferrer oiës et canettes.
Je lui envoië ces sornettes
Pour soi désennuyer ; combien,
S’il veut, fasse-en des allumettes :
De bien chanter s’ennuie-on bien.
 
158
 
Item, au Chevalier du Guet
Je donne deux beaux petits pages,
Philibert et le gros Marquet,
Qui très bien servi, comme sages,
La plus grand partie de leurs âges,
Ont le prévôt des maréchaux.
Hélas, s’ils sont cassés de gages,
Aller leur faudra tous déchaux !
 
159
 
Item, à Chapelain je laisse
Ma chapelle à simple tonsure,
Chargéë d’une sèche messe
Où il ne faut pas grand lecture.
Résigné lui eusse ma cure,
Mais point ne veut de charge d’âmes :
De confesser, ce dit, n’a cure
Sinon chamberières et dames.
 
160
 
Pour ce que sait bien mon entente,
Jean de Calais, honorable homme,
Qui ne me vit des ans a trente
Et ne sait comment je me nomme.
De tout ce testament, en somme,
S’aucun y a difficulté,
Ôter jusqu’au rez d’une pomme
Je lui en donne faculté.
 
161
 
De le gloser et commenter,
De le définir et décrire,
Diminuer ou augmenter,
De le canceller et prescrire
De sa main, (et ne sût écrire),
Interpréter et donner sens
À son plaisir, meilleur ou pire,
À tout ceci je m’y consens.
 
162
 
Et s’aucun, dont n’ai connaissance,
Était allé de mort à vie,
Je veuil et lui donne puissance,
Afin que l’ordre soit suivie
Pour être mieux parassouvie,
Que cette aumône ailleurs transporte,
Car s’il l’appliquait par envie,
À son âme je m’en rapporte.
 
163
 
Item, j’ordonne à Sainte-Avoie,
Et non ailleurs, ma sépulture ;
Et, afin que chacun me voie,
Non pas en chair, mais en peinture,
Que l’on tire mon estature
D’encre, s’il ne coûtait trop cher.
De tombel ? Rien ; je n’en ai cure,
Car il grèverait le plancher.
 
164
 
Item, veuil qu’autour de ma fosse
Ce que s’ensuit, sans autre histoire,
Soit écrit en lettre assez grosse ;
Et, qui n’aurait point d’écritoire,
De charbon ou de pierre noire,
Sans en rien entamer le plâtre :
Au moins sera de moi mémoire,
Telle qu’elle est d’un bon folâtre :
 

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βаnvillе : «Sсulptеur, сhеrсhе аvес sоin...»

Siеfеrt : Rêvеs, аnхiétés, sоupirs

Sаtiе : Lе Ρiсniс

Νеrvаl : Ρоlitiquе

Viviеn : Εllе pаssе

Viviеn : Sоis Fеmmе...

Gérаrd : Lеs Саnаrds

Lесоntе dе Lislе : Ιn ехсеlsis

☆ ☆ ☆ ☆

Lаutréаmоnt : «Jе сhеrсhаis unе âmе qui mе rеssеmblât...»

Βаudеlаirе : Lа Vоiх

Frаnс-Νоhаin : Sоlliсitudеs

Sullу Ρrudhоmmе : Lеs Сhаînеs

Vеrlаinе : À Μоnsiеur еt Μаdаmе Τ.

Fаnсhу : Αllоns аu bоis

Rоllinаt : Lе Соnvоi funèbrе

Jаmmеs : Dаns l’аubеrgе fumеusе...

Αpоllinаirе : Εnfаnсе

Sаmаin : Lе Rеpаs prépаré

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Οr, dis-је biеn, mоn еspérаnсе еst mоrtе...» (Lа Βоétiе)

De јоh.lisа sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Сосhоnfuсius sur «Сеllе quе Ρуrrhе еt lе Μаrs dе Libуе...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur «L’еspоir luit соmmе un brin dе pаillе dаns l’étаblе...» (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

De Сurаrе- sur Τhérаpеutiquе (Μénаrd)

De Jаdis sur Соmpаrаisоn du Ρhéniх (Jаmуn)

De Jаdis sur Stаnсеs sur mоn јаrdin dе Βоuсhеrvillе (Quеsnеl)

De Εsprit dе сеllе sur Ρоur un аmi (Sаintе-Βеuvе)

De Lеwis Ρ. Shаnks sur Lе Μаuvаis Μоinе (Βаudеlаirе)

De Τhundеrbird sur L’Éсlаtаntе viсtоirе dе Sаrrеbruсk (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Εllе а bеаuсоup dе l’аir d’unе аntiquе mаrоttе...» (Sigоgnе)

De Vinсеnt sur «Соmmе un соrps féminin...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Élеvеur sur Sоnnеt : «Ιl у а dеs mоmеnts оù lеs fеmmеs sоnt flеurs...» (Сrоs)

De Quеlсаin sur «Dаphné sе vit еn lаuriеr соnvеrtiе...» (Sсаliоn dе Virblunеаu)

De Сurаrе- sur Végétаl (Jаrrу)

De Ρlutоrquе sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Εsprit dе сеllе sur «Τоn оrguеil pеut durеr аu plus dеuх оu trоis аns...» (Viаu)

De Τh. dе Viаu sur Lеs trоis hуmnеs primitifs (Sеgаlеn)

De Сосhоnnе Furius sur Sоnnеt : «J’аi pеur dе lа fеmmе qui dоrt...» (Сrоs)

De сindrеl sur Βаllаdе dе l’аrbrе d’аmоur (Сhаrtiеr)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе