Villon

(1431 ?-ca. 1470)

Le Testament

(1461)

Εn l’аn trеntièmе dе mоn âgе...

Βаllаdе [dеs dаmеs du tеmps јаdis]

Βаllаdе [dеs sеignеurs du tеmps јаdis]

Βаllаdе [еn viеil lаngаgе frаnçаis]

Ρuisquе pаpеs, rоis, fils dе rоis...

[Lеs Rеgrеts dе lа bеllе Hëаumièrе]

Βаllаdе [dе lа bеllе Hëаumièrе аuх fillеs dе јоiе]

Сеttе lеçоn iсi lеur bаillе...

Dоublе bаllаdе : Ρоur се, аimеz tаnt quе vоudrеz...

Së сеllе quе јаdis sеrvоуе...

Αu nоm dе Diеu, соmmе ј’аi dit...

[Βаllаdе pоur priеr Νоtrе Dаmе]

Ιtеm, m’аmоur, mа сhèrе Rоsе...

[Βаllаdе à s’аmiе]

Ιtеm, à mаîtrе Ythiеr Μаrсhаnt...

Rоndеаu : Μоrt, ј’аppеllе dе tа riguеur...

Ιtеm, à mаîtrе Jеаn Соrnu...

Βаllаdе [еt оrаisоn]

Ιtеm, vеuil quе lе јеunе Μеrlе...

Βаllаdе [pоur Rоbеrt d’Εstоutеvillе]

Ιtеm, à sirе Jеаn Ρеrdriеr...

Βаllаdе : Εn réаlgаr, еn аrsеniс rосhеr...

Ιtеm, à mаistrе Αndrу Соurаut...

Βаllаdе [Lеs Соntrеdits dе Frаnс Gоntiеr]

Ιtеm, pоur се quе sаit lа Βiblе...

Βаllаdе [dеs Fеmmеs dе Ρаris]

Rеgаrdе-m’еn dеuх, trоis, аssisеs...

Βаllаdе [dе lа Grоssе Μаrgоt]

Ιtеm, а Μаriоn l’Ιdоlе...

[Βеllе lеçоn аuх еnfаnts pеrdus]

Βаllаdе [dе bоnnе dосtrinе]

À vоus pаrlе, соmpаins dе gаllеs...

Rоndеаu оu Βеrgеrоnnеttе

Ιtеm, dоnnе à mаistrе Lоmеr...

[Épitаphе]

Rоndеаu : Rеpоs étеrnеl dоnnе à сil...

Ιtеm, је vеuil qu’оn sоnnе à brаnlе...

[Βаllаdе dе mеrсi]

Αutrе bаllаdе [dе соnсlusiоn]

 

Villon

Le Testament, 1461



 
166
 
Item, je veuil qu’on sonne à branle
Le gros beffroi, qui est de verre ;
Combien qu’il n’est cœur qui ne tremble,
Quand de sonner est à son erre.
Sauvé a mainte bonne terre,
Le temps passé, chacun le sait :
Fussent gens d’armes ou tonnerre,
Au son de lui, tout mal cessait.
 
167
 
Les sonneurs auront quatre miches,
Et si c’est peu, demi-douzaine ;
Autant n’en donnent les plus riches,
Mais ils seront de Saint-Étienne.
Volant est homme de grand peine,
L’un en sera. Quand j’y regarde,
Il en vivra une semaine.
Et l’autre ? Au fort, Jean de la Garde.
 
168
 
Pour tout ce fournir et parfaire,
J’ordonne mes exécuteurs,
Auxquels fait bon avoir affaire,
Et contentent bien leurs detteurs.
Ils ne sont pas mout grands venteurs
Et ont bien de quoi, Dieu mercis !
De ce fait seront directeurs...
Écris : je t’en nommerai six :
 
169
 
C’est maître Martin Bellefaye,
Lieutenant du cas criminel.
Qui sera l’autre ? J’y pensaie :
Ce sera sire Colombel.
S’il lui plaît et il lui est bel,
Il entreprendra cette charge.
Et l’autre ? Michel Jouvenel.
Ces trois seuls, et pour tout, j’en charge ;
 
170
 
Mais au cas qu’ils s’en excusassent,
En redoutant les premiers frais,
Ou totalement récusassent,
Ceux qui s’ensuivent ci-après
Instituë, gens de bien très,
Philippe Brunel, noble écuyer,
Et l’autre ? son voisin d’emprès,
Si est maître Jacques Raguier.
 
171
 
Et l’autre, maître Jacques James :
Trois hommes de bien et d’honneur,
Désirant de sauver leurs âmes,
Et doutant Dieu Notre Seigneur.
Plus tôt y mettraient du leur :
Que cette ordonnance ne baillent.
Point n’auront de contreroleur;
Mais à leur bon plaisir en taillent.
 
172
 
Des testaments qu’on dit le maître,
De mon fait n’aura qui në quod ;
Mais ce sera un jeune prêtre
Qui est nommé Thomas Tricot.
Volontiers busse à son écot
Et qu’il me coûtât ma cornette !
S’il sût jouer en un tripot,
Il eût de moi le Trou Perrette.
 
173
 
Quant au regard du luminaire,
Guillaume du Ru j’y commets.
Pour porter les coins du suaire,
Aux exécuteurs le remets.
Mais plus mal me font qu’oncques mais
Barbe, cheveux, pénil, sourcils.
Mal me presse ; temps désormais
Que crie à toutes gens, merci !
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 24 avril 2014 à 11h27

Cérémonie pour Villon
-----------------------------

Allez, sonneurs de la commune,
Ainsi le réclame Villon :
Faites tinter le carillon
Pour consoler son infortune ;

Puis de pain mangez une tranche
Que son testament vous offrit ;
Ce sont miches valant leur prix,
Pétries de farine bien blanche.

Allez, lieutenants et gendarmes,
Faire justice aux créanciers,
Plus nombreux que vous ne pensiez
(Point n’est besoin qu’on s’en alarme).

Puis de vin buvez la carafe
Qu’il vous donne, en bon souvenir ;
Grand vin qui a de qui tenir,
Ainsi qu’il l’écrit et paraphe.

Allez, prêtres et dignitaires,
Dire pour lui une oraison ;
Et puis rentrez en vos maisons,
Villon dormira sous la terre.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βаnvillе : «Sсulptеur, сhеrсhе аvес sоin...»

Siеfеrt : Rêvеs, аnхiétés, sоupirs

Sаtiе : Lе Ρiсniс

Νеrvаl : Ρоlitiquе

Viviеn : Εllе pаssе

Viviеn : Sоis Fеmmе...

Gérаrd : Lеs Саnаrds

Lесоntе dе Lislе : Ιn ехсеlsis

☆ ☆ ☆ ☆

Lаutréаmоnt : «Jе сhеrсhаis unе âmе qui mе rеssеmblât...»

Βаudеlаirе : Lа Vоiх

Frаnс-Νоhаin : Sоlliсitudеs

Sullу Ρrudhоmmе : Lеs Сhаînеs

Vеrlаinе : À Μоnsiеur еt Μаdаmе Τ.

Fаnсhу : Αllоns аu bоis

Rоllinаt : Lе Соnvоi funèbrе

Jаmmеs : Dаns l’аubеrgе fumеusе...

Αpоllinаirе : Εnfаnсе

Sаmаin : Lе Rеpаs prépаré

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Οr, dis-је biеn, mоn еspérаnсе еst mоrtе...» (Lа Βоétiе)

De јоh.lisа sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Сосhоnfuсius sur «Сеllе quе Ρуrrhе еt lе Μаrs dе Libуе...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur «L’еspоir luit соmmе un brin dе pаillе dаns l’étаblе...» (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

De Сurаrе- sur Τhérаpеutiquе (Μénаrd)

De Jаdis sur Соmpаrаisоn du Ρhéniх (Jаmуn)

De Jаdis sur Stаnсеs sur mоn јаrdin dе Βоuсhеrvillе (Quеsnеl)

De Εsprit dе сеllе sur Ρоur un аmi (Sаintе-Βеuvе)

De Lеwis Ρ. Shаnks sur Lе Μаuvаis Μоinе (Βаudеlаirе)

De Τhundеrbird sur L’Éсlаtаntе viсtоirе dе Sаrrеbruсk (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Εllе а bеаuсоup dе l’аir d’unе аntiquе mаrоttе...» (Sigоgnе)

De Vinсеnt sur «Соmmе un соrps féminin...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Élеvеur sur Sоnnеt : «Ιl у а dеs mоmеnts оù lеs fеmmеs sоnt flеurs...» (Сrоs)

De Quеlсаin sur «Dаphné sе vit еn lаuriеr соnvеrtiе...» (Sсаliоn dе Virblunеаu)

De Сurаrе- sur Végétаl (Jаrrу)

De Ρlutоrquе sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Εsprit dе сеllе sur «Τоn оrguеil pеut durеr аu plus dеuх оu trоis аns...» (Viаu)

De Τh. dе Viаu sur Lеs trоis hуmnеs primitifs (Sеgаlеn)

De Сосhоnnе Furius sur Sоnnеt : «J’аi pеur dе lа fеmmе qui dоrt...» (Сrоs)

De сindrеl sur Βаllаdе dе l’аrbrе d’аmоur (Сhаrtiеr)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе