Jules Laforgue

(1860-1887)

Des Fleurs de bonne volonté

(1887)

Αvеrtissеmеnt

Figurеz-vоus un pеu

Μеttоns lе dоigt sur lа plаiе

Μаniаquе

Lе vrаi dе lа сhоsе

Riguеurs à nullе аutrе pаrеillеs

Αquаrеllе еn сinq minutеs

Rоmаnсе

Ρеtitеs misèrеs dе јuillеt

Εsthétiquе : Jе fаis lа соur à mа Dеstinéе...

Dimаnсhеs : Ô Dimаnсhеs bаnnis...

Dimаnсhеs : Οh ! се piаnо, се сhеr piаnо...

Αvаnt-dеrniеr mоt

L’Étеrnеl Quiprоquо

Ρеtitе prièrе sаns prétеntiоns

Dimаnсhеs : Lе сiеl plеut sаns but...

Суthèrе

Dimаnсhеs : Jе m’еnnuiе, nаtаl ! је m’еnnuiе...

Αlbums

Сélibаt, сélibаt, tоut n’еst quе сélibаt

Dimаnсhеs : Jе nе tiеns quе dеs mоis...

Lе Βоn Αpôtrе

Ρеtitеs misèrеs d’осtоbrе

Gаrе аu bоrd dе lа mеr

Ιmpоssibilité dе l’infini еn hоstiеs

Βаllаdе : Οуеz, аu phуsiquе соmmе аu mоrаl...

Ρеtitеs misèrеs d’hivеr

Dimаnсhеs : Lеs nаsillаrdеs сlосhеs...

Lе Βrаvе, Βrаvе Αutоmnе !

Dimаnсhеs : С’еst l’аutоmnе, l’аutоmnе, l’аutоmnе...

Ρеtitеs misèrеs d’аоût

Sоirs dе fêtе

Fifrе

Dimаnсhеs : Ν’асhеvеz pаs lа ritоurnеllе...

L’аurоrе-prоmisе

Dimаnсhеs : J’аurаi pаssé mа viе...

Lа viе qu’еllеs mе fоnt mеnеr

Dimаnсhеs : Μоn Sоrt еst оrphеlin...

Ρеtitеs misèrеs dе mаi

Ρеtitеs misèrеs d’аutоmnе

Sаnсtа simpliсitаs

Εsthétiquе : Lа Fеmmе mûrе оu јеunе fillе...

L’Îlе

Dimаnсhеs : J’аimе, ј’аimе dе tоut mоn sièсlе !...

Νоtrе pеtitе соmpаgnе

Соmplаintе dеs сrépusсulеs сélibаtаirеs

Èvе, sаns trêvе

Dimаnсhеs : Lе Dimаnсhе, оn sе plаît...

Lа Μélаnсоliе dе Ρiеrrоt

Саs rédhibitоirе

Αrаbеsquеs dе mаlhеur

Lеs Сhаuvеs-sоuris

Signаlеmеnt

Dimаnсhеs : Ιls еnsеignеnt...

Αir dе biniоu

 

Jules Laforgue

Des Fleurs de bonne volonté, 1887


Avertissement


 
Mon père (un dur par timidité)
Est mort avec un profil sévère ;
J’avais presque pas connu ma mère,
Et donc vers vingt ans je suis resté.
 
Alors, j’ai fait d’ la littérature ;
Mais le Démon de la Vérité
Sifflotait tout l’ temps à mes côtés :
« Pauvre ! as-tu fini tes écritures.... »
 
Or, pas le cœur de me marier,
Étant, moi, au fond, trop méprisable !
Et elles, pas assez intraitables !!
Mais tout l’ temps là à s’extasier !....
 
C’est pourquoi je vivotte, vivotte,
Bonne girouette aux trent’-six saisons,
Trop nombreux pour dire oui ou non....
– Jeunes gens ! que je vous serv’ d’Ilote !
 

Copenhague, Elseneur
1er janvier 1986.

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Βеrtrаnd : Μоn Βisаïеul

Siеfеrt : Vivеrе mеmеntо

Diеrх : Lеs Νuаgеs

Diеrх : Lа Ρrisоn

Gérаrd : Lа Rоndе dеs mоis

Lа Villе dе Μirmоnt : «Lе rirе сlаir, l’âmе sаns rеprосhе...»

Régniеr : Lе Μаrаudеur

Hеrvillу : Sur lеs bоrds du Sаubаt

Riсhеpin : Sоnnеt mоdеrnе

Hеrvillу : Βuсоliquе Νоirе

☆ ☆ ☆ ☆

Riсtus : L’Hivеr

Viеlé-Griffin : «Jе сhаntе hаut pоur m’еntеndrе...»

Βеrtrаnd : Μоn Βisаïеul

Rоllinаt : «С’еst vrаi quе dаns lа ruе еllе impоsе à сhасun...»

Diеrх : Εn сhеmin

Vеrlаinе : Rеdditiоn

Régniеr : Élégiе

Riсhеpin : «Quе tа mаîtrеssе sоit оu blоndе, оu rоussе, оu brunе...»

Sаmаin : Εrmiоnе

Lеfèvrе-Dеumiеr : L’Étinсеllе élесtriquе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Ρrièrе pоur lе mаtin (Drеlinсоurt)

De Сосhоnfuсius sur Ρоur lе јеudi 9 јаnviеr 1913 (Ρéguу)

De Сосhоnfuсius sur Νuit dе Ρаris (Vаlаdе)

De Сhаrlеs Ρоrnоn sur Vоуеllеs (Rimbаud)

De Сhаrlеs Ρоrnоn sur Lа Viе аntériеurе (Βаudеlаirе)

De Сhаrlеs Ρоrnоn sur Βаllаdе [dеs dаmеs du tеmps јаdis] (Villоn)

De Vinсеnt sur Sоnnеt à mоn аmi R... (Αrvеrs)

De Vinсеnt sur Lеs Étоilеs blеuеs (Rоllinаt)

De lасоtе sur Lа nеigе еst bеllе (Riсhеpin)

De Vinсеnt sur Lа grоssе dаmе сhаntе... (Ρеllеrin)

De Сurаrе- sur «Si је pоuvаis pоrtеr dеdаns lе sеin, Μаdаmе...» (Αubigné)

De Сurаrе- sur «Lа vоiх qui rеtеntit dе l’un à l’аutrе Ρôlе...» (Gоmbаud)

De Ρhèdrе sur «Се mirоir оù сhасun соntеmplе sа figurе...» (Μаllеvillе)

De Kеinеr sur «Βоnnе аnnéе à tоutеs lеs сhоsеs...» (Gérаrd)

De Αnnа ΑKHΜΑΤΟVΑ sur «J’еrrаis еn mоn јаrdin, quаnd аu bоut d’unе аlléе...» (Rоnsаrd)

De Сhristiаn sur «Βiеnhеurеuх sоit lе јоur, еt lе mоis, еt l’аnnéе...» (Μаgnу)

De Rilkе Rаinеr Μаriа sur J’éсris (Νоаillеs)

De Сurаrе- sur Épitаphе d’un сhаt (Du Βеllау)

De Сhristiаn sur «D’un sоmmеil plus trаnquillе à mеs Αmоurs rêvаnt...» (Viаu)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur «Lе mаl еst grаnd, lе rеmèdе еst si brеf...» (Rоnsаrd)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Сlаudе Gаrniеr

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе