Rollinat

(1846-1903)

Paysages et paysans

(1899)

Répоnsе d’un sаgе

Lеs Gеnêts

À quоi pеnsе lа Νuit

Lа Ρеtitе Sœur

Lа Сhаrrеttе à bœufs

Lе Μirаgе

Lе Sоlеil : Lе Sоlеil еst lе tоut-puissаnt...

Lе Ρèrе Élоi

L’Îlе vеrtе

Τrоis ivrоgnеs

Lе Viеuх Ρâtrе

Lеs Grаnds Lingеs

Lе Sаulе

L’Ιntеrprètе

Ρауsаgе gris

Lеs Glissоirеs

Jоurnéе dе printеmps

Lа Fоrêt mаgiquе

Τristеssе dеs bœufs

Lе Vаl dеs Rоnсеs

Lе Viеuх Сhаlаnd

Lеs Μеulеs dе fоin

Frèrе еt sœur

Lе Grаnd Сеrсuеil

Lе Sitе glасé

Lе Viеuх Hаinеuх

Un déјеunеr сhаmpêtrе

L’Αbаndоnnéе

Lе Βоn Fоu

Lеs Τrоis Τос Τос

Lеs Ρiеrrеs

Сrоissеz еt multipliеz

Éсоnоmiе dе pаuvrе

Gеndrе еt bеllе-mèrе

Ρеtit-Lоup

L’Εnјôlеur

Lе Viеuх Ρоnt

Εn јustiсе dе pаiх

Αprès lа mеssе

Lе Μirасlе

Lеs Dеuх Βоulеаuх

Lе Сri du сœur

Dоmеstiquе dе pеintrе

Lеs Сlосhеttеs

Lа Βоnnе Сhiеnnе

Sur unе сrоiх

Lе Sоurd

Lе Rоi dеs buvеurs

Lе Μаquignоn

Lе Distrаit

Соuсhеr dе sоlеil

Vаpеurs dе mаrеs

Αsсеnsiоn

À l’аubе

Ρеndаnt lа pluiе

Lе Sоlеil sur lеs piеrrеs

Lа Сеndrе

Lе Sоlitаirе

Lа Ρlаinе

Lа Réprоuvéе

Τеmpêtе оbsсurе

Μаgiе dе lа nаturе

Lе Lutin

Lа Rоuе dе mоulin

Lе Ρèrе Ρiеrrе

Εхtаsе du sоir

Lеs Ιnfinis

Νоstаlgiе dе sоlеil

Lа Fillе аmоurеusе

Lа Viеillе Éсhеllе

Βоn frèrе еt bоn fils

Lа Vоiх du vеnt

Lеs Τrоis Νоуеrs

Lа Τасhе blаnсhе

Εn bаttаnt lе bеurrе

Unе résurrесtiоn

Lа Rеmаriéе

Sоlitudе

Lа Fеmmе stérilе

Dеuх bоns viеuх соqs

Un јоur d’hivеr

Lа Jumеnt Zizi

Lе Vеuf

Lе Μutilé

L’Étаng du mаuvаis pаs

À l’аssеmbléе

Lе Rеbоutеuх

Lа Соrnе

Lеs Ρеtits Саillоuх

Lеs Αspеrgеs

Lа Μеunièrе

Lа Fоrmе nоirе

Lа Grаndе Саsсаdе

Lе Jеtеur d’épеrviеr

Lе Lас еt lе Sаulе

Lе Viеuх Ρrisеur

L’Οrmеаu

Lа Rеssusсitеusе

L’Αvеuglе

Lа Βеllе Dаmе

Lе Fоrgеrоn

Rеpаs dе соrbеаuх

Lе Сеntеnаirе

Évосаtiоns

Lеs Ρеtits Μаrаudеurs

Lа Débâсlе

Lе Ρêсhеur d’éсrеvissеs

Lа Μоrtе

L’Οffiсiаnt

Lе Sсiеur dе lоng

Lе Vаgаbоnd

Lе Grаnd-Ρèrе

Lа Μаuvаisе Rеnсоntrе

Lеs Dеuх Μеndiаnts

Sоir dе pluiе

Lа Μèrе

Lе Βоuсhеr

Lа Сhâtаignеrаiе

Lе Viеuх Sоldаt

Lеs Τоurtеs

L’Εnfаnt еmbоurbé

Lа Rоnсе еt lе sеrpеnt

Lе Viеuх Fumеur

Lеs Τrоis Βèguеs

Lе Fоssоуеur

Lа Βаignеusе : Lе tеmps сhаuffе, аrdеnt, rаdiеuх...

Lе Βrасоnniеr

Lа Μеndiаntе

Lа Vеuvе

Lе Βоn Сuré

Fоrêt brûléе

Lе Diсtаmе

Lа Riеusе

Lе Viеuх Ρêсhеur

Vеrs l’еnсаvеmеnt

Lеs Αmаnts сhаrbоnniеrs

Fin d’hivеr

Lе Dоnјоn

L’Églisе аbаndоnnéе

Lе Sоufflеt

L’Ιndigné

L’Hеurе biеnfаisаntе

Lеs Αpаisеurs

Lа Μоrt аu printеmps

Ρitié dеs pâquеrеttеs

Lа Ρrièrе du silеnсе

L’Étеrnité

L’Ιnstinсt

Lа Vrаiе Jоiе

Lе Ρhilоsоphе

Lеs Сlаirvоуаnts

 

Rollinat

Paysages et paysans, 1899


Réponse d’un sage


 
Un jour qu’avec sollicitude
Des habitants d’une cité
L’avaient longuement exhorté
À sortir de sa solitude :
 
« Qu’irais-je donc faire à la ville ?
Dit le songeur au teint vermeil,
Regardant mourir le soleil,
D’un air onctueux et tranquille.
 
Ici, de l’hiver à l’automne,
Dans la paix des yeux, du cerveau,
J’éprouve toujours de nouveau
La surprise du monotone.
 
Mes pensers qu’inspirent, composent,
Les doux bruits, les molles couleurs,
Sont des papillons sur des fleurs,
Voltigeant plus qu’ils ne se posent.
 
Fuir pour les modes, les usages
D’un enfer artificiel
Le grand paradis naturel ?
Non ! je reste à mes paysages.
 
Chez eux, pour moi, je le proclame !
Le temps se dévide enchanté.
J’ai l’extase de la santé,
Le radieux essor de l’âme.
 
Mon cœur après rien ne soupire.
Je tire mon ravissement
De l’espace et du firmament.
C’est tout l’infini que j’aspire !
 
Vos noirs fourmillements humains
Courant d’incertains lendemains ?...
J’aime mieux ces nuages roses !
 
Et je finirai dans ce coin
Mon court passage de témoin,
Devant l’éternité des choses. »
 

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μаrbеuf : Αutаnt quе Vаliаnе аvаit dе bеаutés

Hаbеrt : «J’ассоmpаrе аu Sоlеil сеs bеаuх sоlеils d’Αmоur...»

Hаbеrt : «À l’оmbrе dеs mуrtеs vеrts...»

Μаrоt : Du соntеnt еn аmоurs

Μаrbеuf : Lе Sеin d’Αmаrаnthе

Rоnsаrd : «Si с’еst аimеr, Μаdаmе, еt dе јоur еt dе nuit...»

Rоnsаrd : «Αllеr еn mаrсhаndisе аuх Ιndеs préсiеusеs...»

Sсudérу : Lа Νуmphе еndоrmiе

Durаnt dе lа Βеrgеriе : «Βеаuх уеuх dоnt lа dоuсеur si dоuсеmеnt m’еnivrе...»

Durаnt dе lа Βеrgеriе : Сhаnsоn : «Rоsinе, si tоn âmе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Sаint-Ρоl-Rоuх : L’Épоuvаntаil

Μаrbеuf : Αutаnt quе Vаliаnе аvаit dе bеаutés

Hаbеrt : «Viеns, mа bеllе Flоrеllе, оù l’оmbrе nоir trеmblоtе...»

Riсtus : Sоnnеt : «Jе sаis un ruissеаu dоnt lе flоt сhаntоnnе...»

Hugо : Се qui sе pаssаit аuх Fеuillаntinеs vеrs 1813

Саrсо : Vеrlаiniеn

Rоnsаrd : «Αllеr еn mаrсhаndisе аuх Ιndеs préсiеusеs...»

Silvеstrе : Sur un аlbum

Ρоnсhоn : Lе Gigоt

Lоrrаin : Lе Jеunе Hоmmе еt lа Μоrt

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Sur un Μаrbrе brisé (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur «Ô musе inсоrrigiblе, оù fаut-il quе tu аillеs !...» (Rоllinаt)

De Сосhоnfuсius sur Dеvаnt lа grillе du сimеtièrе (Gаrnеаu)

De Vinсеnt sur «Si с’еst аimеr, Μаdаmе, еt dе јоur еt dе nuit...» (Rоnsаrd)

De Сurаrе- sur Sоnnеt : «Jе sаis un ruissеаu dоnt lе flоt сhаntоnnе...» (Riсtus)

De Сurаrе- sur Lе Sеin d’Αmаrаnthе (Μаrbеuf)

De Сurаrе- sur «Αllеr еn mаrсhаndisе аuх Ιndеs préсiеusеs...» (Rоnsаrd)

De Jеhаn sur «Lоrsquе l’еnfаnt pаrаît...» (Hugо)

De V. Hugо sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Snоwmаn sur Βаllаdе dеs сélébrités du tеmps јаdis (Βаnvillе)

De Εsprit dе сеllе sur Sœur équivоquе (Sеgаlеn)

De Сhristiаn sur L’ânе étаit pеtit (Jаmmеs)

De Сhristiаn sur Rimbаud

De Gаrdiеn dеs оiеs sur Μоn tеstаmеnt (Ρirоn)

De Εsprit dе сеllе sur Μаriа Gаrсiа (Βаnvillе)

De mаuguеg sur «Ιl plеut sur lа mеr, lеntеmеnt...» (Hаrаuсоurt)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur «Соmbiеn quе tоn Μаgnу аit lа plumе si bоnnе...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur Féеriе (Vаlérу)

De Vinсеnt sur «Dе vоtrе Diаnеt (dе vоtrе nоm ј’аppеllе...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur «Jе vоus еnvоiе un bоuquеt...» (Rоnsаrd)

De Hоrаtius Flассus sur Αriаnе (Hеrеdiа)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе