Robert Angot de L’Éperonnière


Sur le cul d’une demoiselle


 
Beau cul de marbre vif dont amour fait sa gloire,
Cul dont les doux regards sont d’attraits embellis,
Cul qui par sur tout autre obliges mes écrits,
De sacrer vos honneurs au temple de Mémoire ;
 
Cul qui sur tous les culs reportes la victoire,
Cul qui passe en blancheur et la Rose et les Lys,
Cul de qui le mérite oblige mes écrits
De sacrer vos honneurs au temple de Mémoire,
 
Beau cul, bien que tant d’heur se marque assez en vous,
Ce n’est pas le sujet qui fait qu’aux yeux de tous,
J’étale en ces écrits vos beautés que j’admire,
 
Mais surtout, je vous aime, ô beau cul tout divin
Pour être le plus proche et l’unique voisin
De ce doux Paradis où l’Amour se retire !
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 25 juin 2016 à 16h01

Ambivache
----------


Elle n’a pour pasteur le noble roi de gloire,
Ses sabots ne sont point de vernis embellis ;
Lui donnant, toutefois, sa place en mes écrits,
Je chante un ruminant de joyeuse mémoire.

Son double chef cornu remporte des victoires,
Un écu est orné de son profil joli,
Et d’or et de sinople est ce blason fleuri
Que fit un héraldiste au talent méritoire.

Sans doute existe-t-il, dans l’univers divin
Un djinn quadricornu qu’adorent ses voisins
Comme ils ont exalté le Seigneur de Palmyre ;

Ambivache, priez les ambidieux pour nous,
Et la postérité se souviendra de vous,
Comme d’un phénomène, un bovin qu’on admire.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 29 mars 2019 à 13h01

Ambicigogne
----------

Voir une ambicigogne est présage de gloire,
De sa noble présence est le jour embelli ;
Dans un savant traité par Aristote écrit,
On voit de cet oiseau la fidèle mémoire.

Son cri dans la bataille annonce la victoire,
Et le connaissent bien les soldats aguerris ;
Le roi l’entend aussi dans son jardin fleuri,
Commémorant pour lui des exploits méritoires.

On dit qu’elle comprend le langage divin
Et celui du Tibet, qui du ciel est voisin :
C’est ce que nous a dit le duc de Cachemire.

De vous avoir ici, c’est un honneur pour nous,
Ambicigogne, un ange est moins sacré que vous ;
Ayez une pensée pour ceux qui vous admirent.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 4 septembre 2019 à 11h55

Pont des Splendeurs
------------

Bâti pour connecter les deux rives de gloire,
Il honore la ville, et puis il l’embellit ;
Notre maire jadis a son éloge écrit,
Dont nous conserverons l’infrangible mémoire.

Ici des militants célèbrent leurs victoires,
De notre  liberté défenseurs aguerris ;
Puis, l’une et l’autre rive ont des talus fleuris
Que vous entretenez, jardiniers méritoires.

On y boit de la bière, on y fête le vin,
On flâne sur les quais, on parle entre voisins  ;
De charmantes beautés en cette onde se mirent.

D’avoir un pareil pont, c’est un honneur pour nous,
Celui qui l’installa fut très sage et très fou ;
Tout au long des saisons, nos visiteurs l’admirent.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Vеrlаinе : Сhаrlеrоi

Οrléаns : «Ρuis çà, puis là...»

Νоuvеаu : «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...»

Sаint-Αmаnt : Sоnnеt inасhеvé

Νоаillеs : Lе Jеunеssе dеs mоrts

Dеrèmе : «Lеs јоurs sоnt plаts соmmе dеs sоlеs...»

Αpоllinаirе : Un pоèmе

Соrbièrе : Lе Сrаpаud

Соrbièrе : Lе Сrаpаud

Riсhеpin : Βеrсеusе

☆ ☆ ☆ ☆

Οrléаns : «Fiеz-vоus-у...»

Gаlоу : Νаturе pаrisiеnnе

Соrbièrе : Lе Μоussе

Νеlligаn : Évаngélinе

Dеrèmе : «Lеs јоurs sоnt plаts соmmе dеs sоlеs...»

Βruаnt : À lа Glасièrе

Dеlillе : Vеrs fаits dаns lе јаrdin dе mаdаmе dе Ρ...

Τоulеt : «Τrоttоir dе l’Élуsé’-Ρаlасе...»

Gill : Lе Ρаillаssоn

Gill : Εхhоrtаtiоn

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur Sоnnеt à mоn аmi R... (Αrvеrs)

De Сосhоnfuсius sur Lе Rishi (Μénаrd)

De Jаdis sur «Lе Μаriniеr qui plus аgité n’еrrе...» (Lа Gеsséе)

De Сосhоnfuсius sur «À bеаuсоup dе dаngеr еst suјеttе lа flеur...» (Сhаssignеt)

De Сосhоnfuсius sur Lа Frégаtе Lа Sériеusе (Vignу)

De Jаdis sur «Νе ditеs pаs...» (Μоréаs)

De Vinсеnt sur Τrаnquillus (Hеrеdiа)

De Μаrсеlinе sur À mа bеllе lесtriсе (Βоuilhеt)

De Snоwmаn sur À Zurbаrаn (Gаutiеr)

De Саrlа Οliviеr sur Émilе Νеlligаn

De Vinсеnt sur «Frаnсе, mèrе dеs аrts, dеs аrmеs еt dеs lоis...» (Du Βеllау)

De Сhristiаn sur «Jе vоus еnvоiе un bоuquеt...» (Rоnsаrd)

De Сhristiаn sur Âmе dе nuit (Μаеtеrlinсk)

De Εsprit dе сеllе sur Sur lе présеnt d’un vаsе dе сristаl (Βеrtаut)

De Сhristiаn sur Un јеunе pоètе pеnsе à sа biеn-аiméе qui hаbitе dе l’аutrе сôté du flеuvе (Βlémоnt)

De Vinсеnt sur «Jе nе vеuх plus, Ρаillеur, mе rоmprе tаnt lа têtе...» (Viоn Dаlibrау)

De Сriсtuе sur «Vоs сélеstеs bеаutés, Dаmе, rеndеz аuх сiеuх...» (Μаgnу)

De Сriсtuе sur Lе Βruit dе l’еаu (Rоllinаt)

De Сriсtus sur «Gоrdеs, quе fеrоns-nоus ? Αurоns-nоus pоint lа pаiх ?...» (Μаgnу)

De Vinсеnt sur Lеs Саrmélitеs (Νеlligаn)

De Εsprit dе сеllе sur «Dès quе се Diеu...» (Jоdеllе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz