Apollinaire


Per te praesentit aruspex


 
Ô mon très cher amour, toi mon œuvre et que j’aime,
À jamais j’allumai le feu de ton regard,
Je t’aime comme j’aime une belle œuvre d’art,
Une noble statue, un magique poème.
 
Tu seras, mon aimée, un témoin de moi-même.
Je te crée à jamais pour qu’après mon départ,
Tu transmettes mon nom aux hommes en retard
Toi, la vie et l’amour, ma gloire et mon emblême ;
 
Et je suis soucieux de ta grande beauté
Bien plus que tu ne peux toi-même en être fière :
C’est moi qui l’ai conçue et faite toute entière.
 
Ainsi, belle œuvre d’art, nos amours ont été
Et seront l’ornement du ciel et de la terre,
Ô toi, ma créature et ma divinité !
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 4 avril 2017 à 12h21

Amiral au masque d’or
--------------------------

Mon grand-oncle amiral, un fantôme que j’aime,
Dort sous son masque d’or  au pénétrant regard ;
Même si ce n’est pas une grande œuvre d’art,
Cela mérite bien que j’écrive un poème.

Mais aurais-je voulu être amiral, moi-même?
Non, jamais mon cursus ne prit un tel départ,
Et je n’ai nul regret, à présent qu’il est tard,
De n’avoir point cueilli la gloire et ses emblèmes ;

Pour goûter de la mer la grâce et la beauté,
Nul besoin de voguer en une escadre fière ;
Car il vaut mieux garder sa liberté entière.

Ainsi, bel amiral, ce que tu as été,
Ce dont se souviendront  les traités militaires,
Est-ce autant que le vol d’un papillon d’été?

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 11 mai 2022 à 12h24

Confession d’un masque
------------------

Je ne me trouve pas digne de ceux que j’aime,
Moi qui veux cependant rester dans leur regard ;
De me dissimuler je veux ignorer l’art,
Je veux me dévoiler u long de mes poèmes.

Il faut que tout soit clair et que je sois moi-même,
Cependant, suis-je prêt pour ce nouveau départ ?
Comment pourrais-je donc savoir s’il est trop tard ?
Je n’aime pas traiter ce genre de problèmes.

Peut-être qu’illusoire est toute vérité,
Il serait alors vain de chercher la lumière ;
Ainsi chante mon coeur, tel le coq de Saint Pierre.

Cet apôtre lui-même a lourdement fauté,
Ayant de son chemin négligé cette ornière ;
Et ces causes d’erreur, comment les éviter ?

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 11 mai 2022 à 12h35

Confession d’un masque   (retouche)
------------------

Je ne me trouve pas digne de ceux que j’aime,
Moi qui veux cependant rester dans leur regard ;
De me dissimuler je veux ignorer l’art,
Je veux me dévoiler au long de mes poèmes.

Il faut que tout soit clair et que je sois moi-même,
Cependant, suis-je prêt pour ce nouveau départ ?
Comment pourrais-je donc savoir s’il est trop tard ?
Je n’aime pas traiter ce genre de problèmes.

Peut-être qu’illusoire est toute vérité,
Il serait alors vain de chercher la lumière ;
Ainsi chante mon coeur, tel le coq de Saint Pierre.

Cet apôtre lui-même a lourdement fauté,
Ayant de son chemin négligé cette ornière ;
Et ces causes d’erreur, comment les éviter ?

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Βоurgеt : Lа Rоmаnсе d’Αriеl

Rоussеаu : Lе Rоssignоl еt lа Grеnоuillе

Ρérin : Αubе

Αpоllinаirе : Lе Drоmаdаirе

Соignаrd : «Οbsсurе nuit, lаissе tоn nоir mаntеаu...»

Lаfоrguе : Βоufféе dе printеmps

Τоulеt : «Si vivrе еst un dеvоir...»

Ρéguу : Ρrésеntаtiоn dе lа Βеаuсе à Νоtrе-Dаmе dе Сhаrtrеs

☆ ☆ ☆ ☆

Βоurgеt : Lа Rоmаnсе d’Αriеl

Rоussеаu : Lе Rоssignоl еt lа Grеnоuillе

Vеrlаinе : L’Αubеrgе

Vеrlаinе : À Hоrаtiо

Соrnеillе : Sоnnеt : «Dеuх sоnnеts pаrtаgеnt lа villе...»

Fоurеst : Sаrdinеs à l’huilе

Sullу Ρrudhоmmе : Lеs Сhаînеs

Ρоnсhоn : Lе Gigоt

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lе Vоl nосturnе (Sаint-Αmаnt)

De Сосhоnfuсius sur Εхtаsе (Αubigné)

De Сосhоnfuсius sur «Un сlаirvоуаnt fаuсоn еn vоlаnt pаr rivièrе...» (Αubigné)

De Ιоhаnnеs sur Ρrièrе dе соnfidеnсе (Ρéguу)

De Сurаrе- sur Lеs Fеuillеs mоrtеs (Gоurmоnt)

De Lilith sur Vеrlаinе

De Μоntеrrоsо sur Lа Μоuсhе (Αpоllinаirе)

De Jаdis sur Саrоlо Quintо impеrаntе (Hеrеdiа)

De Сurаrе- sur Sоnnеt : «Un livrе n’аurаit pаs suffi...» (Ρrivаt d'Αnglеmоnt)

De Τrуphоn Τоurnеsоl sur À unе mуstériеusе (Rоllinаt)

De Сurаrе- sur L’Αngе (Lоuÿs)

De Αlbаtrосе sur «Dоuсе plаgе оù nаquit mоn âmе...» (Τоulеt)

De Gеf sur À Μ. Α. Τ. : «Αinsi, mоn сhеr аmi, vоus аllеz dоnс pаrtir !...» (Μussеt)

De Gеf sur Villеs : «Се sоnt dеs villеs !...» (Rimbаud)

De Jаdis sur Τаblеаu (Сrоs)

De Βibоsаurе sur À Αlf. Τ. : «Qu’il еst dоuх d’êtrе аu mоndе, еt quеl biеn quе lа viе !...» (Μussеt)

De Βоurg sur «Lоngtеmps si ј’аi dеmеuré sеul...» (Τоulеt)

De Jаdis sur Épigrаmmе d’аmоur sur sоn nоm (Αubеspinе)

De Ιsis Μusе sur Lа grоssе dаmе сhаntе... (Ρеllеrin)

De Dаmе dе flаmmе sur Сhаnsоn dе lа mélаnсоliе (Fоrt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе