Joseph Autran

Sonnets capricieux, 1873


Elle et lui


 
C’est l’éternelle histoire. On la tient, on la juge.
Elle étouffa le fruit d’un amour clandestin.
« Ce crime est exécrable, il causa le déluge, »
Dit son accusateur, qui cite du latin.
 
Orpheline, elle était sans appui, sans refuge ;
Un amant revenait, pressant, chaque matin.
« J’ai trop cru, malheureuse, aux serments d’un transfuge, »
Dit-elle, en s’inclinant sous l’arrêt qui l’atteint.
 
Mais l’amant, mais le père, ô justice éternelle !
Pourquoi n’est-il pas là, flétri, broyé comme elle ?
S’est-il du noir cachot évadé par hasard ?
 
Non. Il est au café, comme à son ordinaire.
Quand il aura fini de jouer au billard,
Il prendra le journal et lira cette affaire.
 

Commentaire(s)
Déposé par Coconfucius le 10 mars 2019 à 11h46



Un alambic trônait dans la cave d’un juge
Dont cet homme tirait des profits clandestins.
Qu’importe, pensait-il, après nous, le déluge,
« Cras moriturus sum», comme on dit en latin.

Les buveurs du quartier, trouvant chez lui refuge,
Venaient pour consommer (parfois, dès le matin)
Qui furent du labeur ainsi toujours transfuges,
Chacun d’eux savourant l’ivresse qui l’atteint.

Bacchus mérite-t-il une gloire éternelle ?
Sur ce vaste sujet, le bon sens nous rappelle
Qu’on trouve du danger aux capiteux brouillards ;

Ce juge-tavernier boit, à son ordinaire,
L’eau qui plaisait aussi à Monsieur Fenouillard ;
Il ne mélange pas sa vie et ses affaires.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Thunderbird le 10 mars 2019 à 11h53

Fourmis de comptoir
------------

Ce sont les fourmis de comptoir
Dont l’existence est un foutoir ;
Mais les vertus de la bouteille
Font oublier ce dépotoir.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 10 mars 2019 à 11h57


Enseigne de taverne
----------

Sur l’enseigne de la taverne,
Je remarque une amphore arverne ;
Le patron trouva le modèle
Dans un roman de Jules Verne.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 10 mars 2019 à 12h04

Sagesse d’un juge
-----------------

Je vis un alambic dans la maison d’un juge,


(voir la suite au-dessus).

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Esprit de celle le 10 mars 2019 à 12h55


’’Mais si ça n’vaut pas la peine
Que j’y revienne
Il faut me l’dire au fond des yeux
Quel que soit le temps que ça prenne
Quel que soit l’enjeu . . ’’   William Sheller

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par P10H24- le 10 mars 2019 à 13h13

La coulante me prend, j’ai besoin de lecture,
Le temps de soulager mon ventre, au cabinet ;
Tiens ! Voilà des vers sots et de simple facture...
Le Cochon Jean-Baptiste a torché un sonnet ! ___

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 11 mars 2019 à 10h24

Sonnets Pour Mettre Aux Cabinets
-----------------------

http://sonnets-de-cochonfucius.lescigales.org/sonnets.html

avec un savant commentaire.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Τristаn L’Hеrmitе : Lе Ρrоmеnоir dеs dеuх аmаnts

Hеrеdiа

Νоdiеr : Lа Jеunе Fillе

Αubigné : «Αuprès dе се bеаu tеint, lе lуs еn nоir sе сhаngе...»

Αubigné : «Се dоuх hivеr...»

Jаmmеs : Lоrsquе је sеrаi mоrt

Βirаguе : «Ô сœur tristе еt pеnsif, qui еn si dur mаrtуrе...»

Νеlligаn : Lеs Αngéliquеs

Νеrvаl : Αvril

Rоdеnbасh : Соllègе аnсiеn

☆ ☆ ☆ ☆

Rоllinаt : Viеrgе dаmnéе

Αpоllinаirе : Сhаpеаu-tоmbеаu

Βаtаillе : Lеs Villаgеs

Οrléаns : «Jе mеurs dе sоif, еn сôté lа fоntаinе...»

Αpоllinаirе : «Μоn сhеr Ρаblо lа guеrrе durе...»

Dumеstrе : Lеs Ιnquiеts

Сrоs : Sоnnеt : «Βiеn quе Ρаrisiеnnе еn tоus pоints, vоus аvеz...»

Νuуsеmеnt : «Соmbiеn, соmbiеn dе fоis, аu sоir sоus lа nuit brunе...»

Rоllinаt : Lа Βuvеusе d’аbsinthе

Riсtus : Νосturnе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Viеrgе dаmnéе (Rоllinаt)

De Сосhоnfuсius sur À Sаint-Сlоud (Lаfоrguе)

De Сосhоnfuсius sur «Ô fаiblе еsprit, сhаrgé dе tаnt dе pеinеs...» (Du Βеllау)

De Hаn Riсutе sur Соmplаintе аmоurеusе (Αllаis)

De Lе Gаrdiеn sur L’Hоspitаlité (Fаbrе d'Églаntinе)

De Сhristiаn sur Lе Μоnt dеs Οliviеrs (Vignу)

De Lе Gаrdiеn sur Μоrt d’un аutrе Juif (Μоrаnd)

De Εsprit dе сеllе sur Sоnnеt : «Ιgnоrаntе оu plutôt dédаignеusе dеs mаuх...» (Сrоs)

De Сhristiаn sur «Sасrés соtеаuх, еt vоus sаintеs ruinеs...» (Du Βеllау)

De Gеоrgеs sur Αdiеuх (Αpоllinаirе)

De Αrаmis sur Guitаrе : «Gаstibеlzа, l’hоmmе à lа саrаbinе...» (Hugо)

De Αrаmis sur Stаnсеs à Μаrquisе (Соrnеillе)

De piсh24 sur Ρhilis dаnsе lа Sаrаbаndе (Sсudérу)

De Rоlаnd Βасri sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Ρ10H24- sur Εllе еt lui (Αutrаn)

De Сurаrе- sur «Quаnd је vоudrаi sоnnеr dе mоn grаnd Αvаnsоn...» (Du Βеllау)

De Αrаmis sur «Quаnd mоn fil sе саssеrа sоus...» (Ρеllеrin)

De Αmаris- sur Sуmbоlе (Gilkin)

De Εsprit dе сеllе sur Sоnnеt mélаnсоliquе (Αdеlswärd-Fеrsеn)

De Сurаrе- sur Αprès lа bаtаillе (Hugо)

De Μilоu dе Βlаnquеfоrt sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz