Du Bellay

Les Regrets, 1558



De votre Dianet (de votre nom j’appelle
Votre maison d’Anet) la belle architecture,
Les marbres animés, la vivante peinture,
Qui la font estimer des maisons la plus belle :
 
Les beaux lambris dorés, la luisante chapelle,
Les superbes donjons, la riche couverture,
Le jardin tapissé d’éternelle verdure,
Et la vive fontaine à la source immortelle :
 
Ces ouvrages, Madame, à qui bien les contemple,
Rapportant de l’antiq’ le plus parfait exemple,
Montrent un artifice et dépense admirable.
 
Mais cette grand’ douceur jointe à cette hautesse,
Et cet astre bénin joint à cette sagesse,
Trop plus que tout cela vous font émerveillable.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 24 juin 2020 à 12h30

Maison de quelques trolls
----------------

Le troll jaune surgit dès qu’un oiseau l’appelle,
Il est des emplumés l’auguste protecteur;
Le troll mauve nourrit les lapins du secteur,
Ayant cueilli pour eux les herbes les plus belles.

Le troll orange prie au fond de la chapelle,
De la Sainte Écriture il est un grand lecteur.
Le troll rose patrouille ainsi qu’un inspecteur,
Poursuivant les démons qu’il ramasse à la pelle.

Ces quatre bouffons-là, lorsque je les contemple,
Je dis : «De trollitude ils sont un bon exemple,
Pour le dire en un mot, j’en suis admiratif».

Mais le noble troll rouge est champion de paresse,
De l’en féliciter chaque jour je m’empresse;
J’ai toujours estimé l’état contemplatif.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 19 novembre 2020 à 14h08

Maison de quelques cénobites
-------------------------------------

À vivre saintement les anges nous appellent,
Et nous les écoutons, ce sont nos protecteurs ;
Saint Benoît de Nursie est notre directeur,
Ayant jadis écrit la règle la plus belle.

C’est un petit grenier qui nous sert de chapelle,
Où point ne peut entrer le démon séducteur ;
Ici chaque novice entend ses instructeurs,
Que son coeur soit docile  ou bien qu’il soit rebelle.

Celui qui, du chemin, cette maison contemple,
Devine qu’à ce jour elle nous sert de temple ;
Il ôte son chapeau, souvent, pour ce motif.

Nous n’avons pas ici un logis de paresse,
Cet endroit ne verra nulle scène d’ivresse ;
De tout cela témoigne un monument votif.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Vincent le 22 novembre 2020 à 20h43

La haine pour temple

Un prêtre poignardé, d’une voix faible, appelle
Une âme secourable, un ange protecteur,
Quelqu’un pour qui l’amour est le seul directeur,
Bref, un individu pour qui la vie est belle.

L’homme de Dieu priait seul dans une chapelle
Quand entra doucement un être destructeur
Qui planta son couteau dans le génuflecteur ;
Il s’écroula d’un coup, sans un geste rebelle.

L’islamiste, un instant, le sang jaillir, contemple,
Puis tranche le blessé car la haine est son temple
(La cause religieuse étant un faux motif).

Enfin il met le chef sur la table de messe
Et crie Allah akbar, d’une voix vengeresse
En regardant le ciel du monument votif.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Dеrèmе : «Сhаmbrе d’hôtеl mоrоsе еt vidе. Un œillеt pеnсhе...»

Rоnsаrd : «Αmоur еst sаns miliеu, с’еst unе сhоsе ехtrêmе...»

Klingsоr : Lеs Ânеs

Τristаn Klingsоr

Rimbаud : Βаl dеs Ρеndus

Εrik Sаtiе

Lаbé : «Τоut аussitôt quе је соmmеnсе à prеndrе...»

Соppéе : «Sеptеmbrе аu сiеl légеr tасhé dе сеrfs-vоlаnts...»

☆ ☆ ☆ ☆

Μаupаssаnt : Τеrrеur

Rоllinаt : Lе Vаl dеs Rоnсеs

Сrоs : Ρаrоlеs pеrduеs

Сrоs : Dаns lа сlаirièrе

Rimbаud : Βаl dеs Ρеndus

Viviеn : Sоnnеt à unе Εnfаnt

Klingsоr : Klingsоr

Τоulеt : «Сеttе frаîсhеur du sоir...»

Cоmmеntaires récеnts

De Vinсеnt sur Féеriе (Vаlérу)

De Сосhоnfuсius sur «Si сеlui qui s’аpprêtе à fаirе un lоng vоуаgе...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur Αu Саbаrеt-Vеrt, сinq hеurеs du sоir (Rimbаud)

De Сосhоnfuсius sur «Βiеn quе lеs сhаmps, lеs flеuvеs еt lеs liеuх...» (Rоnsаrd)

De Соrnu sur Μоn tеstаmеnt (Ρirоn)

De Сurаrе- sur «Jе vоus еnvоiе un bоuquеt...» (Rоnsаrd)

De Vinсеnt sur «Dе vоtrе Diаnеt (dе vоtrе nоm ј’аppеllе...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur «Βеl аlbâtrе vivаnt qu’un fin сrêpе nоus сасhе...» (Lа Rоquе)

De Hоrаtius Flассus sur Αriаnе (Hеrеdiа)

De Ιо Kаnааn sur «Ô qu’hеurеuх еst сеlui qui pеut pаssеr sоn âgе...» (Du Βеllау)

De lасоtе sur D’un bоuquеt d’œillеts gris еt rоugеs (Sаint-Gеlаis)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Βаllаdе dеs Εnfаnts sаns sоuсi (Glаtignу)

De Τhundеrbird sur «Ρrélаt, à qui lеs сiеuх се bоnhеur оnt dоnné...» (Du Βеllау)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Vuе (Vаlérу)

De lасоtе sur «Εn un pеtit еsquif épеrdu, mаlhеurеuх...» (Αubigné)

De Сurаrе- sur «Vоуоns, d’оù viеnt lе vеrbе ?...» (Hugо)

De Сurаrе- sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sisinа (Βаudеlаirе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Μа Βоhèmе (Rimbаud)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sоnnеt аu Lесtеur (Μussеt)

De јоh.lisа sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе