Du Bellay

Les Regrets, 1558



Mauny, prenons en gré la mauvaise fortune,
Puisque nul ne se peut de la bonne assurer,
Et que de la mauvaise on peut bien espérer,
Étant son naturel de n’être jamais une.
 
Le sage nocher craint la faveur de Neptune,
Sachant que le beau temps longtemps ne peut durer :
Et ne vaut-il pas mieux quelque orage endurer,
Que d’avoir toujours peur de la mer importune ?
 
Par la bonne fortune on se trouve abusé,
Par la fortune adverse on devient plus rusé :
L’une éteint la vertu, l’autre la fait paraître :
 
L’une trompe nos yeux d’un visage menteur,
L’autre nous fait l’ami connaître du flatteur,
Et si nous fait encore à nous-mêmes connaître.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 20 août 2015 à 11h22

Trois insectes magiques
-----------------------------

Les trois scarabées d’or apportent la fortune ;
Par le zèbre magique, on peut s’en assurer,
Il suffit de l’attendre, il suffit d’espérer,
En observant, surtout, les phases de la lune.

Car ces bousiers dorés sont aimés de Neptune,
Sa faveur envers eux est faite pour durer,
Laquelle est le moyen de tout se procurer ;
Il suffit de savoir les dates opportunes.

Jamais un scarabée ne s’est montré menteur,
Ils ignorent l’emphase et les discours flatteurs,
Ils ont la probité vénérable des prêtres.

L’un s’appelle Gaspard, on ne peut l’abuser ;
Le deuxième, Melchior, et c’est le plus rusé ;
Et l’autre, Balthazar, c’est leur seigneur et maître.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 9 février 2017 à 16h04

Cinq éléphants héraldiques
-----------------------------

Ils ont à partager un blason de fortune ;
En ce modeste état, leur pas est assuré,
Dressés en pyramide, ils ont l’air d’espérer
Que par cette méthode ils atteindront la lune.

Or, ils logent pourtant sous l’oeil du vieux Neptune,
Sans qu’il leur ait fallu forte vague endurer ;
Mais d’excellent poisson, ils s’en sont procuré,
Ayant mis à profit les marées opportunes.

Ils ne sont pas trompé par le soleil menteur
Qui veut les endormir de ses propos flatteurs ;
Aussi, chaque dimanche, ils font venir un prêtre.

Par nul genre de mythe ils ne sont abusés ;
Même le Père Abbé n’est pas assez rusé
Pour soumettre leur coeur, et devenir leur maître.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 9 février 2017 à 16h16

Début du premier quatrain :

trompés

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Guillеt : «Lа nuit étаit pоur mоi si très оbsсurе...»

Lоuÿs : Αu vаissеаu

Μаgnу : «Ô bеаuх уеuх bruns, ô rеgаrds détоurnés...»

Rасinе : Βritаnniсus. Αсtе ΙΙ, Sсènе 2

Βеllеаu : Lа Βеllе Νuit

Τаilhаdе : Ιnitiаtiоn

Klingsоr : Lе Νаin

Саmillе Μаuсlаir

Βruаnt : Fins dе sièсlе

Dеlillе : Lе Соin du fеu

☆ ☆ ☆ ☆

Τоulеt : «Vоus qui rеtоurnеz du Саthаi...»

Μussеt : Sur unе mоrtе

Du Βеllау : «Μаudit sоit millе fоis lе Βоrgnе dе Libуе...»

Hugо : Répоnsе à un асtе d’ассusаtiоn

Βruаnt : Fins dе sièсlе

Gréсоurt : Lе biеn viеnt еn dоrmаnt

Vitré : «Μоn âmе еst un rоsеаu fаiblе, sес еt stérilе...»

Hugо : À dеs оisеаuх еnvоlés

Diеrх : Εn сhеmin

Rоllinаt : Lа Сhаnsоn dеs Αmоurеusеs

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Si nоs tаrdifs Νеvеuх lisеnt се јеunе оuvrаgе...» (Lа Gеsséе)

De Сосhоnfuсius sur «Jе plаntе еn tа fаvеur сеt аrbrе dе Суbèlе...» (Rоnsаrd)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Ρhèdrе (Fоurеst)

De Jаdis sur Ρоur unе аnаtоmiе (Guillеt)

De Сосhоnfuсius sur «Ô bеаuх уеuх bruns, ô rеgаrds détоurnés...» (Μаgnу)

De Gégé sur Sоir dе Μоntmаrtrе. (Τоulеt)

De Jаdis sur Vœu (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Jаdis sur «Се n’еst pаs drôlе dе mоurir...» (Τоulеt)

De Μаlvinа- sur «Quе tristе tоmbе un sоir dе nоvеmbrе...» (Νоuvеаu)

De Lеmiеuх Sеrgе sur «Vоtrе rirе еst éсlаtаnt...» (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Сurаrе- sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Сhristiаn sur Rêvеriе sur tа vеnuе (Αpоllinаirе)

De Diсkо rimеur sur «Jе rêvе dе vеrs dоuх еt d’intimеs rаmаgеs...» (Sаmаin)

De Νаguèrе sur «Sеs purs оnglеs très hаut dédiаnt lеur оnух...» (Μаllаrmé)

De Vinсеnt sur «Ô qu’hеurеuх еst сеlui qui pеut pаssеr sоn âgе...» (Du Βеllау)

De Εsprit dе сеllе sur Сhаnsоn (Οmbrе du bоis) (Lоuÿs)

De Αlbеrtus sur Сhаnsоn : «Ô biеnhеurеuх qui pеut pаssеr sа viе...» (Dеspоrtеs)

De Vinсеnt sur «Αfin quе pоur јаmаis...» (Βаïf)

De Εsprit dе сеllе sur «Ô Τоi qui аs еt pоur mèrе еt pоur pèrе...» (Jоdеllе)

De Сurаrе- sur Εl Dеsdiсhаdо (Νеrvаl)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе