Du Bellay

Les Regrets, 1558



Qu’heureux tu es, Baïf, heureux, et plus qu’heureux,
De ne suivre abusé cette aveugle déesse,
Qui d’un tour inconstant et nous hausse et nous baisse,
Mais cet aveugle enfant qui nous fait amoureux !
 
Tu n’éprouves, Baïf, d’un maître rigoureux
Le sévère sourcil : mais la douce rudesse
D’une belle, courtoise et gentille maîtresse,
Qui fait languir ton cœur doucement langoureux.
 
Moi chétif, cependant, loin des yeux de mon prince,
Je vieillis malheureux en étrange province,
Fuyant la pauvreté : mais las ne fuyant pas
 
Les regrets, les ennuis, le travail et la peine,
Le tardif repentir d’une espérance vaine,
Et l’importun souci, qui me suit pas à pas.
 

Commentaire(s)
Déposé par Cochonfucius le 14 juillet 2015 à 11h38

Poisson de turquoise
-------------------------

Le poisson plutonien est sacrément heureux,
Ce dont il remercie une obscure déesse :
L’océan lui paraît débordant de promesses,
De festins, de douceur, de plaisirs amoureux.

Un Terrien trouverait le climat rigoureux ;
Ce joli poisson vert n’en sent pas la rudesse,
Il boit son apéro, parle avec sa maîtresse,
Puis entend des oiseaux le babil langoureux.

N’ayant point de baron, ni de duc, ni de prince,
Cet endroit est pour lui la joyeuse province
Où l’on aime la vie, où l’on ne s’en fait pas.

Le Terrien, cependant, est toujours à la peine,
Victime, bien souvent, d’une espérance vaine ;
Pourquoi donc, vers Pluton, ne fait-il quelques pas ?

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 11 décembre 2018 à 22h10

Ambipoisson qui doute
---------------------

L’ambipoisson martien sait-il qu’il est heureux ?
Il n’a pas d’égérie, démone ni déesse,
Car à nulle poissonne il n’a fait des promesses ;
Et toujours en secret son coeur fut amoureux.

Or, tu pourrais trouver ce destin rigoureux,
Mais non pas accuser son porteur de rudesse :
La sirène des flots, sans être sa maîtresse,
Lui adresse souvent des regards langoureux.

De lui, nul empereur ne voulut faire un prince,
On ne le vit jamais gouverner des provinces,
Ce sont là des honneurs qu’il ne recherche pas.

L’ambipoisson martien ne se met pas en peine,
Bien loin de cultiver une espérance vaine ;
C’est chose vers laquelle il ne fait aucun pas.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Sаtiе : Lе Ρiсniс

Hуspа : Lеs Éléphаnts

Dubus : Ρаntоum : «À l’аbri dеs ridеаuх...»

Μilоsz : Τоus lеs Μоrts sоnt ivrеs...

Swаrth : Lеs Αrtistеs

Rоllinаt : Lа Jumеnt Zizi

Αrvеrs : «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...»

Dоnnау : Lаmеntо du trоmpé

Ρоpеlin : Viеuх mаrin, viеil аrtistе

Ρоpеlin : Viеuх mаrin, viеil аrtistе

☆ ☆ ☆ ☆

Rоnsаrd : «Αmоur еst sаns miliеu, с’еst unе сhоsе ехtrêmе...»

Vаlаdе : Réminisсеnсе

Hеrоld : Lа Саthédrаlе

Rоllinаt : L’Étоilе du fоu

Lа Villе dе Μirmоnt : «Νоvеmbrеs pluviеuх, tristеs аu bоrd dеs flеuvеs...»

Hеrоld : Lа Саthédrаlе

Vаuсаirе : «Hоrs lа dоulеur, l’аmоur nе dоnnе pаs grаnd-сhоsе...»

Swаrth : Αu lесtеur

Suаrès : Μеssаgе dе Ρâris

Lа Βоétiе : «Се јоurd’hui, du sоlеil lа сhаlеur аltéréе...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Vоiсi lе bоis, quе mа sаintе Αngеlеttе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur «Qu’hеurеuх tu еs, Βаïf, hеurеuх, еt plus qu’hеurеuх...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur «Viсtоriеusеmеnt fui lе suiсidе bеаu...» (Μаllаrmé)

De Сliеnt sur Sоnnеt du huit févriеr 1915 (Αpоllinаirе)

De Fоurmi sur Lе Τunnеl (Rоllinаt)

De Julеs dе Βlаnсhеmоrt sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De Jеаn dе Βlаnquеfоrt sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Αlаntе-Limа sur «Соmbiеn durеrоnt nоs аmоurs ?...» (Ρrivаt d'Αnglеmоnt)

De Νаrсissе Hérоn sur «Соmbiеn durеrоnt nоs аmоurs ?...» (Βаudеlаirе)

De Νiсhоlаs nеwmаn sur Frаnсis Jаmmеs

De Αmigо* sur Dаns lе јаrdin d’Αnnа (Αpоllinаirе)

De Μаlvinа sur «Quаnd l’оmbrе mеnаçа dе lа fаtаlе lоi...» (Μаllаrmé)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur Lеs Ρоrсs : «Αvес lеurs grоins...» (Vеrhаеrеn)

De gаutiеr sur Lеs Αssis (Rimbаud)

De Lа Μusérаntе sur L’Éсhеllе (Αutrаn)

De Didiеr СΟLΡΙΝ sur «Αmоur, је nе mе plаins dе l’оrguеil еndurсi...» (Rоnsаrd)

De Μаriа sur «Αprès unе јоurnéе dе vеnt...» (Rilkе)

De Vinсеnt sur «Αu prеmiеr trаit, quе mоn œil rеnсоntrа...» (Τуаrd)

De vinсеnt sur «Ν’еs-tu lаssе, аussi, dе rêvеr d’hiеr ?...» (Viеlé-Griffin)

De Vinсеnt sur Lа Grеnоuillе blеuе (Fоrt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе