Du Bellay



Sacrés coteaux, et vous saintes ruines,
Qui le seul nom de Rome retenez,
Vieux monuments, qui encor soutenez
L’honneur poudreux de tant d’âmes divines :
 
Arcs triomphaux, pointes du ciel voisines,
Qui de vous voir le ciel même étonnez,
Las, peu à peu cendre vous devenez,
Fable du peuple et publiques rapines !
 
Et bien qu’au temps pour un temps fassent guerre
Les bâtiments, si est-ce que le temps
Œuvres et noms finablement atterre.
 
Tristes désirs, vivez doncques contents :
Car si le temps finit chose si dure,
Il finira la peine que j’endure.
 

Les Antiquités de Rome, 1558

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 2 avril 2019 à 12h15

La ruche et l’anticruche
-------------

Dans un reflet, l’anticruche on devine.
Craignez son eau, car si vous en prenez,
De cauchemars vous serez malmené ;
L’eau de la cruche est pure et cristalline.

Pourquoi ces deux sont-elles ainsi voisines ?
Or, de cela, si vous vous étonnez,
L’explication, je pourrai la donner,
Ou tout du moins, celle que j’imagine.

Ces deux objets, rapportés d’une guerre
Dans les fourgons d’un voyageur du temps,
Ne viennent point de la planète Terre.

L’explorateur les a payés comptant
Pour les poser dans cette devanture
En souvenir de sa belle aventure.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 2 avril 2019 à 12h20


La « cruche » et l’anticruche
----------------------------

* * * * * * * * * * * * *

(retouche dans le titre, ci-dessus)

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Thunderbird le 5 avril 2019 à 10h10


« Pourquoi ces deux sont-elles des voisines ? »

(cinquième vers).

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Christian le 6 avril 2019 à 05h36

« Pourquoi ces deux sont-ell’ ainsi voisines ? » mieux sonne...

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 25 juillet 2019 à 16h19

Planète Kettenheim
-----------------

Des habitants, peut-être on les devine,
Et parlez-leur si vous les comprenez ;
Qui autrement vous peuvent malmener,
Ce nonobstant, leur âme est cristalline.

Or, de la nôtre elle n’est point voisine,
Ce qui n’a point de quoi nous étonner ;
Car dans les cieux clairement ordonnés
Sont plus de points que tu n’en imagines.

Donc, avec eux nous n’aurons pas la guerre,
Sauf si le veut un voyageur du temps,
Un de Vénus, de Mars ou de la Terre.

D’être inconnus, ces gens fiers et contents
Boivent leur thé sous de belles tentures,
Peu désireux de la moindre aventure.

[Lien vers ce commentaire]


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μаuсlаir : Légеndе : «Ιls l’оnt сlоuéе pаr lеs mаins...»

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βаnvillе : «Sсulptеur, сhеrсhе аvес sоin...»

Siеfеrt : Rêvеs, аnхiétés, sоupirs

Sаtiе : Lе Ρiсniс

Νеrvаl : Ρоlitiquе

Viviеn : Εllе pаssе

Viviеn : Sоis Fеmmе...

Gérаrd : Lеs Саnаrds

Lесоntе dе Lislе : Ιn ехсеlsis

☆ ☆ ☆ ☆

Lаutréаmоnt : «Jе сhеrсhаis unе âmе qui mе rеssеmblât...»

Βаudеlаirе : Lа Vоiх

Frаnс-Νоhаin : Sоlliсitudеs

Sullу Ρrudhоmmе : Lеs Сhаînеs

Vеrlаinе : À Μоnsiеur еt Μаdаmе Τ.

Fаnсhу : Αllоns аu bоis

Rоllinаt : Lе Соnvоi funèbrе

Jаmmеs : Dаns l’аubеrgе fumеusе...

Αpоllinаirе : Εnfаnсе

Sаmаin : Lе Rеpаs prépаré

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Сеllе qui dе sоn сhеf lеs étоilеs pаssаit...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur Саughnаwаgа (Fréсhеttе)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt mоrnе (Riсhеpin)

De Сurаrе- sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

De Сurаrе- sur Τhérаpеutiquе (Μénаrd)

De Jаdis sur Соmpаrаisоn du Ρhéniх (Jаmуn)

De Jаdis sur Stаnсеs sur mоn јаrdin dе Βоuсhеrvillе (Quеsnеl)

De Εsprit dе сеllе sur Ρоur un аmi (Sаintе-Βеuvе)

De Lеwis Ρ. Shаnks sur Lе Μаuvаis Μоinе (Βаudеlаirе)

De Τhundеrbird sur L’Éсlаtаntе viсtоirе dе Sаrrеbruсk (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Εllе а bеаuсоup dе l’аir d’unе аntiquе mаrоttе...» (Sigоgnе)

De Vinсеnt sur «Соmmе un соrps féminin...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Élеvеur sur Sоnnеt : «Ιl у а dеs mоmеnts оù lеs fеmmеs sоnt flеurs...» (Сrоs)

De Quеlсаin sur «Dаphné sе vit еn lаuriеr соnvеrtiе...» (Sсаliоn dе Virblunеаu)

De Ρlutоrquе sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Εsprit dе сеllе sur «Τоn оrguеil pеut durеr аu plus dеuх оu trоis аns...» (Viаu)

De Τh. dе Viаu sur Lеs trоis hуmnеs primitifs (Sеgаlеn)

De Сосhоnnе Furius sur Sоnnеt : «J’аi pеur dе lа fеmmе qui dоrt...» (Сrоs)

De сindrеl sur Βаllаdе dе l’аrbrе d’аmоur (Сhаrtiеr)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе