Du Bellay



Sacrés coteaux, et vous saintes ruines,
Qui le seul nom de Rome retenez,
Vieux monuments, qui encor soutenez
L’honneur poudreux de tant d’âmes divines :
 
Arcs triomphaux, pointes du ciel voisines,
Qui de vous voir le ciel même étonnez,
Las, peu à peu cendre vous devenez,
Fable du peuple et publiques rapines !
 
Et bien qu’au temps pour un temps fassent guerre
Les bâtiments, si est-ce que le temps
Œuvres et noms finablement atterre.
 
Tristes désirs, vivez doncques contents :
Car si le temps finit chose si dure,
Il finira la peine que j’endure.
 

Les Antiquités de Rome, 1558

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 2 avril 2019 à 12h15

La ruche et l’anticruche
-------------

Dans un reflet, l’anticruche on devine.
Craignez son eau, car si vous en prenez,
De cauchemars vous serez malmené ;
L’eau de la cruche est pure et cristalline.

Pourquoi ces deux sont-elles ainsi voisines ?
Or, de cela, si vous vous étonnez,
L’explication, je pourrai la donner,
Ou tout du moins, celle que j’imagine.

Ces deux objets, rapportés d’une guerre
Dans les fourgons d’un voyageur du temps,
Ne viennent point de la planète Terre.

L’explorateur les a payés comptant
Pour les poser dans cette devanture
En souvenir de sa belle aventure.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 2 avril 2019 à 12h20


La « cruche » et l’anticruche
----------------------------

* * * * * * * * * * * * *

(retouche dans le titre, ci-dessus)

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Thunderbird le 5 avril 2019 à 10h10


« Pourquoi ces deux sont-elles des voisines ? »

(cinquième vers).

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Christian le 6 avril 2019 à 05h36

« Pourquoi ces deux sont-ell’ ainsi voisines ? » mieux sonne...

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 25 juillet 2019 à 16h19

Planète Kettenheim
-----------------

Des habitants, peut-être on les devine,
Et parlez-leur si vous les comprenez ;
Qui autrement vous peuvent malmener,
Ce nonobstant, leur âme est cristalline.

Or, de la nôtre elle n’est point voisine,
Ce qui n’a point de quoi nous étonner ;
Car dans les cieux clairement ordonnés
Sont plus de points que tu n’en imagines.

Donc, avec eux nous n’aurons pas la guerre,
Sauf si le veut un voyageur du temps,
Un de Vénus, de Mars ou de la Terre.

D’être inconnus, ces gens fiers et contents
Boivent leur thé sous de belles tentures,
Peu désireux de la moindre aventure.

[Lien vers ce commentaire]


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Соrbièrе : Lе Сrаpаud

Соrbièrе : Lе Сrаpаud

Riсhеpin : Βеrсеusе

Dеrèmе : «Ρuisquе је suis аssis sоus се pin vеrt еt sоmbrе...»

Соppéе : «Quеlquеfоis tu mе prеnds lеs mаins еt tu lеs sеrrеs...»

Τоulеt : Éléphаnt dе Ρаris.

Μаllаrmé : «Quаnd l’оmbrе mеnаçа dе lа fаtаlе lоi...»

Riсtus : Βеrсеusе pоur un Ρаs-dе-Сhаnсе

Klingsоr : À lа сhаndеllе

Τоulеt : «С’étаit sur un сhеmin сrауеuх...»

Lа Fоntаinе : «Αimоns, fоutоns, се sоnt plаisirs...»

Μаrоt : Αnnе, pаr јеu, mе јеtа dе lа nеigе

☆ ☆ ☆ ☆

Dеlillе : Vеrs fаits dаns lе јаrdin dе mаdаmе dе Ρ...

Τоulеt : «Lе соuсоu сhаntе аu bоis qui dоrt....»

Τоulеt : «Τrоttоir dе l’Élуsé’-Ρаlасе...»

Gill : Lе Ρаillаssоn

Gill : Εхhоrtаtiоn

Gill : Lа Lеvrеttе еt lе gаmin

Μаеtеrlinсk : «Ιls оnt tué trоis pеtitеs fillеs...»

Rоllinаt : Βаlzас

Μаrоt : Sur quеlquеs mаuvаisеs mаnièrеs dе pаrlеr

Соppéе : «Εn plеin sоlеil, lе lоng du сhеmin dе hаlаgе...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Ρаn (Hеrеdiа)

De Сhristiаn sur Âmе dе nuit (Μаеtеrlinсk)

De Сосhоnfuсius sur «Τristе еt hidеuх fаntômе, еffrоуаblе figurе...» (***)

De Jаdis sur Τrоp tаrd (Sullу Ρrudhоmmе)

De Εsprit dе сеllе sur Sur lе présеnt d’un vаsе dе сristаl (Βеrtаut)

De Сосhоnfuсius sur «Соmmе un nаvirе еn mеr аu fоrt dе lа tоurmеntе...» (Fiеfmеlin)

De Jаdis sur Τоmbеаu : «Lе nоir rос соurrоuсé quе lа bisе lе rоulе...» (Μаllаrmé)

De Jаdis sur Βrumаirе (Βlémоnt)

De Сhristiаn sur Un јеunе pоètе pеnsе à sа biеn-аiméе qui hаbitе dе l’аutrе сôté du flеuvе (Βlémоnt)

De Сhristiаn sur Οrаisоn du sоir (Rimbаud)

De Vinсеnt sur «Jе nе vеuх plus, Ρаillеur, mе rоmprе tаnt lа têtе...» (Viоn Dаlibrау)

De Сriсtuе sur «Vоs сélеstеs bеаutés, Dаmе, rеndеz аuх сiеuх...» (Μаgnу)

De Сriсtuе sur Lе Βruit dе l’еаu (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Lе Rоsе (Gаutiеr)

De Сriсtus sur «Gоrdеs, quе fеrоns-nоus ? Αurоns-nоus pоint lа pаiх ?...» (Μаgnу)

De Vinсеnt sur Lеs Саrmélitеs (Νеlligаn)

De Εsprit dе сеllе sur «Dès quе се Diеu...» (Jоdеllе)

De Vinсеnt sur Lе Dоrmеur du vаl (Rimbаud)

De Sаint Τripоdе sur Lеs Litаniеs dе Sаtаn (Βаudеlаirе)

De Εsprit dе сеllе sur «Lе sоn du соr s’аffligе vеrs lеs bоis...» (Vеrlаinе)

De Сurаrе- sur «Jе nе sаis соmmеnt је durе...» (Ρizаn)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе