Du Bellay

Les Regrets, 1558



Si celui qui s’apprête à faire un long voyage
Doit croire celui-là qui a jà voyagé,
Et qui des flots marins longuement outragé,
Tout moite et dégouttant s’est sauvé du naufrage,
 
Tu me croiras, Ronsard, bien que tu sois plus sage,
Et quelque peu encor (ce crois-je) plus âgé,
Puisque j’ai devant toi en cette mer nagé,
Et que déjà ma nef découvre le rivage.
 
Donques je t’avertis que cette mer romaine,
De dangereux écueils et de bancs toute pleine,
Cache mille périls, et qu’ici bien souvent,
 
Trompé du chant pipeur des monstres de Sicile,
Pour Charybde éviter tu tomberas en Scylle,
Si tu ne sais nager d’une voile à tout vent.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 19 octobre 2014 à 14h58

Un long voyage   (Pays de Poésie  26-8-14)
---------------------

Pégase m’a conduit partout ;
Du monde j’ai vu presque tout,
Montagnes à pic ou à vaches,
Prairie où rôdent les Apaches,
Plaines couvertes de soldats,
Seigneurs en milieu de mandat,

Rêves d’enfant, rêves de femme,
Divines constructions d’une âme,
Aussi des terres sans chemin
Et des moines sans parchemin,
J’ai vu ce dont j’avais envie
Et j’ai vu le cours de ma vie.

Et que m’importe ? Je suis vieux ;
Nulle ambition dessous les cieux
Ne vient troubler mes jours paisibles ;
J’écoute la voix inaudible
De la maîtresse des ondins,
Ou d’un oiseau de mon jardin.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 29 novembre 2020 à 14h08

Errance de l’ermite
---------------

Sans but et sans mission cet ermite voyage,
Lui qui du vaste monde ignore les dangers ;
Sa porte est bien fermée, ses livres sont rangés,
Il a fait ses adieux aux gens du voisinage.

Il ne recherche point vers ailleurs un passage,
Il ne convoite pas un antre où se loger ;
Il va sans réfléchir et sans s’interroger,
Il ne veut proclamer d’aucun dieu le message.

Passeront les saisons, les jours et les semaines,
Prendront fin l’euphorie et les amours humaines ;
Il mangera parfois, ne boira pas souvent.

Être un atome errant, ce n’est pas difficile,
Un simple voyageur, à son destin docile,
Dont furent les désirs emportés par le vent.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 30 novembre 2020 à 10h24

Voyage immobile
-------------------------

https://paysdepoesie.wordpress.com/2014/10/19/voyage-immobile/

Sans même s’embarquer, le rhapsode voyage ;
Sans même diriger ses yeux vers l’horizon.
Vers lui vont convergeant des mondes à foison,
Déserts, gouffres marins, forêts et pâturages.

Ces décors ne sont pas de sa plume l’ouvrage :
Comme l’air vespéral entrant dans la maison,
Ils ont leur propre style et leur propre raison,
Aux auteurs du passé, souvent, rendant hommage.

La plume cependant accepte leur conseil ;
Sans pouvoir égaler ces bardes nonpareils,
Elle capte un reflet de leur verve féconde,

Deux ou trois mots bientôt en ce lieu sont formés.
L’éclat blanc du papier s’en retrouve animé
Par un menu fragment de la beauté du monde.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Τуаrd : «Jе vis rоugir sоn blаnс pоli ivоirе...»

Βаïf : «Sоngе hеurеuх еt divin, trоmpеur dе mа tristеssе...»

Αpоllinаirе : Réсlаmе pоur lа mаisоn Wаlk оvеr

Lа Fоntаinе : Lе Lоup еt l’Αgnеаu

Τhаlу : L’Îlе lоintаinе

Lоrrаin : Déсаdеnсе

Βаudеlаirе : Саusеriе

Lоrrаin : Lа Μоrt dеs lуs

Сrоs : Αu саfé

Сrоs : À unе сhаttе

☆ ☆ ☆ ☆

Lоuvеnсоurt : «Lеs fеmmеs еt lа mеr n’оnt riеn dе dissеmblаblе...»

Viviеn : Lеs Lèvrеs pаrеillеs

Spоndе : «Qui sоnt, qui sоnt сеuх-là, dоnt lе сœur idоlâtrе...»

Gаutiеr : «Dаns un bаisеr, l’оndе аu rivаgе...»

Lоrrаin : Μiss Μisеr

Hugо : Сhаnsоn еn саnоt

Viаu : «Τоut у сhеvаuсhе, tоut у fоut...»

Соppéе : «Αuprès dе Sаint-Sulpiсе, un spесtасlе оdiеuх...»

Hugо : Ρrès d’Αvrаnсhеs

Klingsоr : L’Αubеrgе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Hélаs ! vоiсi lе јоur quе mоn mаîtrе оn еntеrrе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur «Sоngе hеurеuх еt divin, trоmpеur dе mа tristеssе...» (Βаïf)

De Сосhоnfuсius sur «Lе sоlеil еn tоus liеuх déсоuvrе sа lumièrе...» (Μоtin)

De Jаdis sur Εn fасе dе lа pièсе d’еаu (Sаintе-Βеuvе)

De Αdа еn Hérаldiе sur Sоnnеt : «Τristе, lоin dе l’Αmiе, еt quаnd l’été déсlinе...» (Sаintе-Βеuvе)

De Αdа еn Hérаldiе sur «Lеs fеmmеs еt lа mеr n’оnt riеn dе dissеmblаblе...» (Lоuvеnсоurt)

De Αdа еn Hérаldiе sur Lа Ρоrtе vitréе (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Jаdis sur Lеs Сhrуsаlidеs (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Сurаrе- sur Саusеriе (Βаudеlаirе)

De Jаdis sur Lе Сid (Fоurеst)

De Ρеrutz sur Lе Dеuil du mоulin (Соuté)

De Krоnеnbоurg sur «Εn un pеtit еsquif épеrdu, mаlhеurеuх...» (Αubigné)

De Ρоpаul ΙΙ sur Grееn (Vеrlаinе)

De Сurаrе- sur Lа Jumеnt Zizi (Rоllinаt)

De Сurаrе- sur «Lа mоrt а tоut mоn biеn еt mоn еspоir étеint...» (Αubin dе Μоrеllеs)

De Εsprit dе сеllе sur Lе Μаuvаis Jаrdiniеr (Gilkin)

De Vinсеnt sur «Dе Μуrtе еt dе Lаuriеr fеuillе à fеuillе еnsеrrés...» (Rоnsаrd)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur «Jе sеns unе dоuсеur à соntеr impоssiblе...» (Rоnsаrd)

De Vinсеnt sur Dеvаnt dеuх pоrtrаits dе mа mèrе (Νеlligаn)

De Соrbеаu sur Lе Сосhоn (Rеnаrd)

De Gаrdiеn dеs саnаrds sur L’Εspоir еn Diеu (Μussеt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе