Jean Bertaut


Sur le présent d’un vase de cristal


 
Je vous fais deux présents en ce présent ici,
Dont l’un c’est un cristal taillé par artifice.
L’autre un ardent désir de vous rendre service,
À ce cristal semblable et dissemblable aussi.
 
Semblable d’une part, en ce qu’il est ainsi
Pur, et net, et luisant, et sans tache et sans vice,
Et que votre vertu, sa mère et sa nourrice,
L’a dans sa vive roche en constance endurci :
 
Mais aussi d’autre part en ceci dissemblable,
Qu’il est en amitié non moins ferme et durable,
Que ce vase est fragile au choc des moindres coups :
 
Car bien que mille éclaire lui brillent sur la face,
Si n’est-ce de nature autre chose que glace,
Au lieu que mon désir est de flamme pour vous.
 

Commentaire(s)
Déposé par Cochonfucius le 13 avril 2017 à 17h50

Marquis à plumes
----------------

D’un marquis magicien, c’est la demeure, ici,
Que transforme en oiseau un étrange artifice ;
Non pas pour amuser l’oiseleur de service,
Mais pour prendre son vol, et pour chanter, aussi.

Et sachez que fort peu de seigneurs sont ainsi,
Car un tour de magie leur semble un maléfice ;
Mais ce marquis l’apprit de sa bonne nourrice,
Sans pourtant devenir un sorcier endurci.

Étant ce volatile au plumage admirable,
Il a fait ses amis du chêne et de l’érable,
Et trouve fréquemment un insecte à son goût.

Vers le soir, que chacun s’abrite et se délasse,
Je le vois admirer ses plumes dans la  glace,
Qui sont d’un bel azur, surtout celles du cou.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Christian le 20 avril 2017 à 10h21

Sans trop buriner
mais sans bourriner,
Cochonfucius un jour aura bout-rimé
chacun des dix mille poèmes du Paradis des Albatros...

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Βruаnt : Lеs Lоupiоts

Τоulеt : «Dаns lа ruе-dеs-Dеuх-Déсаdis...»

Τristаn L’Hеrmitе : L’Εхtаsе d’un bаisеr

Lаfоrguе : Соmplаintе-Épitаphе

Βаudеlаirе : Lе Vоуаgе

Sаint-Αmаnt : Lе Ρаrеssеuх

Сhоdеrlоs dе Lасlоs : Сhаnsоn : : «L’аmоur lui-mêmе а сréé mа bеrgèrе...»

Sаtiе : Lе Gоlf

Sаint-Αmаnt : Sоnnеt sur dеs mоts qui n’оnt pоint dе rimе

Riсtus : Сrèvе-Сœur

☆ ☆ ☆ ☆

Gаlоу : Νаturе pаrisiеnnе

Lаrbаud : Lа Ruе Sоufflоt

Lаrbаud : Vœuх du pоètе

Lаrbаud : Саrpе diеm...

Fоrt : Y аurа du bоn !

Rеnаrd : Lе Сhаt

Hugо : Sоmmаtiоn irrеspесtuеusе

Соppéе : L’Étаpе

Stéphаnе : Lе Lаrrоn d’аmоur

Vеrlаinе : Τаblеаu pоpulаirе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Gеntil Quimpеr, lе nid dе mоn еnfаnсе...» (Jасоb)

De Сосhоnfuсius sur Sur lе Саlvаirе (Vеrlаinе)

De Сосhоnfuсius sur «Ρаnјаs, vеuх-tu sаvоir quеls sоnt mеs pаssе-tеmps ?...» (Du Βеllау)

De Léо Lаrguiеr sur Léо Lаrguiеr

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Αnnе, pаr јеu, mе јеtа dе lа nеigе (Μаrоt)

De Jérômе ΤΕRΝYΝСK sur H (Μilоsz)

De XRumеrΤеst sur L’Éсuуèrе (Frаnс-Νоhаin)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur À Viсtоr Hugо (Νеrvаl)

De piсh24 sur D’unе fоntаinе (Dеspоrtеs)

De piсh24 sur Silеnсе (Sullу Ρrudhоmmе)

De Сhristiаn sur Sur lе présеnt d’un vаsе dе сristаl (Βеrtаut)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Ρуbrас (Lоuÿs)

De piсh24 sur [Épitаphе] (Villоn)

De Сhаrlеs Βаudеlаirе sur Βаllаdе [dеs dаmеs du tеmps јаdis] (Villоn)

De Сосhоnfсius sur Сirсé (Μénаrd)

De Сосhоnfuсus sur Rоsе blаnсhе (Βruаnt)

De Jеаn Gоudеzki sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Féliх Αrvеrs sur Sоnnеt d’Αrt Vеrt (Gоudеzki)

De Jеаn Dоnаti sur Jе pеnsе à Jеаn-Jасquеs (Jаmmеs)

De Xiао Βоb sur «Jе сhаntаis сеs Sоnnеts, аmоurеuх d’unе Hélènе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоfuсius sur «J’аllаis sеul rеmâсhаnt mеs аngоissеs pаsséеs...» (Lа Βоétiе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz