Antoine de Bertin

Les Amours, 1780


Aux manes d’Eucharis


 
Depuis que tu n’es plus, depuis que je te pleure,
Le soleil a fini, recommencé son tour :
          Je puis enfin vers ta demeure
Tourner mes tristes yeux lassés de voir le jour.
Ô toi, jadis l’objet du plus ardent amour,
Toi que j’aimais encor d’une amitié si tendre,
          Eucharis, si tu peux m’entendre
Des bords du fleuve affreux qu’on passe sans retour,
Reçois ces derniers vers que j’adresse à ta cendre.
Lorsque, du sort, si jeune, éprouvant la rigueur,
Tu périssais hélas ! d’un mal lent et funeste,
Moi-même, tu le sais, consumé de langueur,
Je voyais de mes jours s’évanouir le reste.
Tu mourus : à ce coup, j’en atteste les Dieux,
Je demandai la mort ; j’étais prêt à te suivre ;
À mes plus chers amis j’avais fait mes adieux.
Catilie à l’instant vint s’offrir à mes yeux,
Me serra sur son cœur ; et je promis de vivre.
          Trop heureux sous sa douce loi,
Elle-même aujourd’hui permet que je t’écrive :
Tout ce qui te connut te regrette avec moi,
Et cherche à consoler ton ombre fugitive.
          Déjà, les yeux mouillés de pleurs,
Et brisant son beau luth qui résonnait encore,
          Le doux chantre d’Éléonore
Sur tes restes chéris a répandu des fleurs ;
Il t’élève un tombeau : c’est assez pour ta gloire.
          Moi, plus timide, tout auprès
          Je choisis un jeune cyprès,
          Et là je grave notre histoire.
À ce mot, Eucharis, ne va point t’alarmer.
Loin de moi tous ces noms dont un amant accable
          L’objet qu’il cesse de charmer !
          Le temps a dû me désarmer,
          Et ton cœur n’est point si coupable.
Pour un autre que moi s’il a pu s’enflammer,
          Sans doute il était plus aimable :
          Hélas ! savait-il mieux aimer ?
N’importe : dors en paix, ombre toujours chérie ;
D’un reproche jaloux ne crains plus la rigueur :
          Ma haine s’est évanouie.
Tu fis, sept ans entiers, le bonheur de ma vie :
C’est le seul souvenir qui reste dans mon cœur.
 

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Βаïf : «Αfin quе pоur јаmаis...»

Viviеn : Sоis Fеmmе...

Rimbаud : Αu Саbаrеt-Vеrt, сinq hеurеs du sоir

Νеrvаl : Εl Dеsdiсhаdо

Rimbаud : Αu Саbаrеt-Vеrt, сinq hеurеs du sоir

Αјаlbеrt : Ρеtitеs оuvrièrеs

Τоulеt : «Sur l’осéаn соulеur dе fеr...»

Βаtаillе : Lеs Sоuvеnirs

Rоnsаrd : «Lе Сiеl nе vеut, Dаmе, quе је јоuissе...»

Μаgnу : «Αnnе, је vоus suppliе, à bаisеr аpprеnеz...»

☆ ☆ ☆ ☆

Fоurеst : Rеnоnсеmеnt

Lаfоrguе : Сélibаt, сélibаt, tоut n’еst quе сélibаt

Lе Μоinе : L’Îlе du Ρlаisir

Lеfèvrе-Dеumiеr : Lеs Сhеmins dе Fеr

Сеndrаrs : Соmplеt blаnс

Lоrrаin : Соquinеs

Gаutiеr : Lе Jаrdin dеs Ρlаntеs : «J’étаis pаrti, vоуаnt lе сiеl...»

Βérоаldе : Αdiеu : «Jе vеuх sеul, éсаrté, оrеs dаns un bосаgе...»

Sаmаin : Αutоmnе

Сrоs : Libеrté

Cоmmеntaires récеnts

De Εsprit dе сеllе sur «Ô Τоi qui аs еt pоur mèrе еt pоur pèrе...» (Jоdеllе)

De Сосhоnfuсius sur L’Étаpе (Соppéе)

De Сосhоnfuсius sur Lе Ρоnt (Hugо)

De Сосhоnfuсius sur «Βеаuх уеuх, qui rесélеz tаnt dе trаits еt dе fеuх...» (Durаnd)

De Сurаrе- sur Εl Dеsdiсhаdо (Νеrvаl)

De Τоurniсоti-tоurniсоt sur Αu Саbаrеt-Vеrt, сinq hеurеs du sоir (Rimbаud)

De соmmеntаtеur sur L’Αnсоliе (Sоulаrу)

De tRΟLL sur Lа Βеllе Guеusе (Τristаn L'Hеrmitе)

De L’âmе аuх ninаs sur À lа Βrеtаgnе (Сhаpmаn)

De Сurаrе- sur «Dоulсin, quаnd quеlquеfоis је vоis сеs pаuvrеs fillеs...» (Du Βеllау)

De Fоllоwеur sur «Jе vоis millе bеаutés, еt si n’еn vоis pаs unе...» (Rоnsаrd)

De Εsprit dе сеllе sur «Jе rеgrеttе еn plеurаnt lеs јоurs mаl еmplоуés...» (Dеspоrtеs)

De Ρоr’d’âmе sur Ρlus tаrd (Μusеlli)

De Сhr... sur Αu Соllègе (Évаnturеl)

De Vinсеnt sur À unе Villе mоrtе (Hеrеdiа)

De Μоrin dе Βlаnquеfоrt sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Fоrаin dе Βlаnсhеmоr sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De Jеhаn Çètоù sur Lе Τаlismаn (Νеlligаn)

De Αrаmis sur L’Hоspitаlité (Fаbrе d'Églаntinе)

De Αrаmis sur Μоrt d’un аutrе Juif (Μоrаnd)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе