Aloysius Bertrand

Gaspard de la nuit, 1842


La Tour de Nesle


 

Il y avait à la tour de Nesle un corps-de-garde auquel se logeait le guet pendant la nuit.
  BRANTÔME.

« Valet de trèfle ! — Dame de pique ! de gagne ! » Et le soudard qui perdait envoya d’un coup de poing sur la table son enjeu au plancher.

 

Mais alors messire Hugues, le prévôt, cracha dans un brasier de fer avec la grimace d’un cagou qui a avalé une araignée en mangeant sa soupe.

 

« Pouah ! les chaircuitiers échaudent-ils leurs cochons à minuit ? Ventre-dieu ! c’est un bateau de feurre qui brûle en Seine ! »

 

*

 

L’incendie qui n’était d’abord qu’un innocent follet égaré dans les brouillards de la rivière fut bientôt un diable à quatre tirant le canon et force arquebusades au fil de l’eau.

 

Une foule innombrable de turlupins, de béquillards, de gueux de nuit accourus sur la grève, dansaient des gigues devant la spirale de flamme et de fumée.

 

Et rougeoyaient face à face la tour de Nesle, d’où le guet sortit l’escopette sur l’épaule, et la tour du Louvre, d’où, par une fenêtre, le roi et la reine voyaient tout sans être vus.

 


Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 4 janvier 2020 à 12h25

Tour et scriptorium
-----------------

En la tour vénérable est un scribe subtil
Qui tout au long du jour traduit «L’Enfer» de Dante;
Il boit le vin qu’apporte une jeune servante
Dont le regard est vif derrière ses longs cils.

« Relisez mon travail, Jeannette, lui dit-il,
Pour moi votre opinion est vraiment importante;
Car vous pouvez juger cet exploit que je tente
Et lire cet écrit sans en perdre le fil. »

« Jadis j’offrais à boire à la table du roi,
Mais ma nouvelle place est mieux faite pour moi ;
Je n’ai regret des ducs ni des grands personnages. »

Ils ont ainsi parlé, puis le soir est venu
Chez eux comme un voleur, à petits pas menus,
L’oeuvre de la journée fut à peine trois pages.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Vincent le 8 janvier 2020 à 19h02

Cuisine interne

On peut le reconnaitre à son style subtil,
Comparable à celui d’Alighieri Dante,
En ce sens que la rime est aussi sa servante,
Mais entre leurs talents, il y a plus qu’un cil.

Jeune, il s’en désolait, “j’aimerais, disait-il,
Être l’auteur d’une œuvre en tous points importante”.
Désormais, de ses vers, nombreux, il se contente,
Dès lors que grâce à eux, il reste sur son fil ;

Si, des prix littéraires, il est loin d’être roi,
L’homme ne tombe pas dans ce vide d’émois,
Qui fut déjà fatal à bien des personnages.

Pour chacun, le néant, n’est pas le bienvenu,
Et tous nous déplorons de l’avoir au menu,
L’écrivain l’accommode en noircissant des pages.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 21 novembre 2021 à 12h56

Tour de Carabas
------------

Je m’orne du portrait d’un prédateur subtil,
Ce chat qui déployait des ruses étonnantes ;
Or, une fois vaincu l’ogre à la voix tonnante,
Aucun autre agresseur ne le mit en péril.

Au cellier du château sont d’énormes barils,
Mais ce félin s’abstient des boissons enivrantes ;
Il n’est pas amateur d’images délirantes,
Il ne veut pas trinquer avec des êtres vils.

Il est le confident de la fille du roi,
Il marche à ses côtés dans l’ombre des grands bois ;
Il ne se prend jamais pour un grand personnage.

Il s’est assez souvent du moulin souvenu
Où il donnait la chasse à des rongeurs menus ;
Lui-même et son bon maître ont tourné cette page.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 31 janvier 2022 à 13h32

Roi de sinople
---------

Gouverner, selon moi, c’est un jeu très subtil,
Étrange acrobatie, jonglerie fascinante ;
Je me garde toujours d’une gaffe imminente,
Moi qui n’ai jamais mis le royaume en péril.

Des Dames de la Cour j’ignore le babil,
J’observe de très loin leurs manières charmantes ;
Celles qui disent vrai, comme celles qui mentent,
.De mes calculs, leurs mots me font perdre le fil.

C’est un pesant fardeau que ce métier de roi,
Il faut gérer la caisse et connaître les lois ;
Tu dois être content d’échapper à tout ça, petit page.

Laissant délibérer les ministres chenus,
Nul compte je ne tiens de leurs plans saugrenus ;
Je préfère écouter les bergers des alpages.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 5 janvier 2023 à 21h01

Fille du roi
----

Notre roi sur son pont
Entend parler sa fille ;
Ce père de famille
Sagement lui répond.

Il voudrait être bon
Comme un soleil qui brille :
Gentiment il babille,
Toujours elle dit « Non ».

Il voudrait être ferme
Et dans la tour l’enferme
Afin de l’avertir.

Dans cette chambre basse
Il croit qu’elle trépasse ;
Il tombe en repentir.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 6 janvier 2023 à 09h19

Voir

https://www.chants-populaires-francais.com/textes4/La_fille_au_roi_Louis.html

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 6 janvier 2023 à 17h59

Et aussi

http://sonnets-de-cochonfucius.lescigales.org/chanson.html

à recharger jusqu’à plus soif.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 13 février 2023 à 11h03

« Quia nominor Leo »
---------------

Point ne suis un cochon,
Ni chef de leur famille ;
Je suis l’astre qui brille,
Montant de l’horizon.

Je suis grand, je suis bon,
Plus fort que le gorille ;
Les seigneurs de Castille
Font honneur à mon nom.

Je suis doux, je suis ferme,
Mon robuste épiderme
Sait bien me revêtir.

Jamais la pensée basse
En ce grand coeur ne passe
Ni n’en pourra sortir.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 19 octobre 2023 à 11h35

Les ducs de Blanquefort
-----------------------

Ces grands seigneurs, dans leur donjon,
Vident leurs verres en famille ;
Dans le champagne qui pétille
Ils découvrent des horizons.

« Blanquefort » est le noble nom
Dont leur identité s’habille ;
Plus fiers que des grands de Castille,
Ils portent un vaillant blason.

Aux alentours sont des cultures,
Des églises, des sépultures ;
Un charmant pays, sans mentir.

Les ducs vont parfois à la chasse
À la biche ou à la bécasse,
Mais ils ratent souvent leur tir.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 20 octobre 2023 à 14h13

* * *
—-

Le poète voit
Les spirales de néant,
Il n’en pense rien.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Αpоllinаirе : «Εt tоi mоn сœur pоurquоi bаts-tu ?...»

Villiеrs dе L’Ιslе-Αdаm : Αu bоrd dе lа mеr

Αpоllinаirе : Lа Grеnоuillèrе

Νеrvаl : Lеs Éсrivаins

Hаrаuсоurt : Αu tеmps dеs féеs

Gаutiеr : Quеstiоns

Hеrеdiа : Lа Sоurсе

Jаmmеs : Ρrièrе pоur аimеr lа dоulеur

Соppéе : «С’еst vrаi, ј’аimе Ρаris d’unе аmitié mаlsаinе...»

Μаllеvillе : «Lе silеnсе régnаit sur lа tеrrе еt sur l’оndе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Сrоs : Lе Βut

Ρеllissоn-Fоntаniеr : «L’ехеmplе dе Gоdеаu...»

Αpоllinаirе : Lе Suiсidé

Νоuvеаu : Hуmnе

Αpоllinаirе : «Lе сhеmin qui mènе аuх étоilеs...»

Соrbièrе : Lе Ρоètе еt lа Сigаlе

Vоltаirе : «Si vоus vоulеz quе ј’аimе еnсоrе...»

Du Βеllау : «Τhiаrd, qui аs сhаngé еn plus grаvе éсriturе...»

Εlskаmp : «À présеnt с’еst lа nuit qui tоmbе...»

Rоllinаt : Lа Сhèvrе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Dеvаulх, lа mеr rеçоit tоus lеs flеuvеs du mоndе...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur «Μillе bаisеrs pеrdus, millе еt millе fаvеurs...» (Αubigné)

De Сurаrе- sur «Τоi qui trоublеs lа pаiх dеs nоnсhаlаntеs еаuх...» (Βеrnаrd)

De Сосhоnfuсius sur Ρrièrе du vоуаgеur (Drеlinсоurt)

De Jаdis sur À l’еnvеrs (Sеgаlеn)

De Xi’аn sur Μirlitоn (Соrbièrе)

De Jаdis sur Lа Сhèvrе (Rоllinаt)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De Dаmе dе flаmmе sur Vеrlаinе

De Сurаrе- sur Sur l’Hélènе dе Gustаvе Μоrеаu (Lаfоrguе)

De Dаmе dе flаmmе sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Сurаrе- sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Jаdis sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Dаmе dе flаmmе sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Yеаts sur Ρаul-Jеаn Τоulеt

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

De Rоzès sur Μédесins (Siсаud)

De Rоzès sur Lе Сhеmin dе sаblе (Siсаud)

De Sеzоr sur «Jе vоudrаis biеn êtrе vеnt quеlquеfоis...» (Durаnt dе lа Βеrgеriе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе