Lucien Boyer

(1876-1942)

D’autrеs pоèmеs :

Lа Τruffе

Lеs Gоélаnds

 

 

Lucien Boyer


De place en place


 
Ça naît un beau soir sur la Butte,
Ça pousse on ne sait trop comment,
Et puis d’cabrioles en culbutes,
Ça tomb’ dans les bras d’un amant :
Un joyeux, un enfant d’ Montmertre,
Qui, pour deux ronds de frit’, un beau jour,
L’initie aux choses de l’amour,
          Place du Tertre.
 
Comme on n’peut pas vivr’ sans galette,
Un jour qu’on n’a rien à briffer,
On s’en va vendre des violettes
À la terrasse des grands cafés.
La frimousse est plutôt pas mal,
Et tent’ le pinceau d’un rapin,
Alors on pose les « Diane au Bain »,
          Place Pigalle.
 
La peinture c’est beau mais c’est triste,
Et ça manque par trop d’essentiel,
Faut pas compter sur un artiste
Pour vous meubler chez Dufayel,
On a d’la poitrine et des hanches
On sait qu’on produit son effet,
Et, sur le coup d’minuit l’on fait,
          La place Blanche.
 
Puis pour un nom à particule,
On chang’ le sien, trop roturier,
On s’flanque une couronne majuscule
Sur son bucéphale armorié.
On s’appelle Gislène de Brantôme,
Ou Sophie de Pont à Mousson.
Et on arbore son écusson,
          Place Vendôme.
 
Mais ça n’dure qu’le temps d’un caprice,
Paris, inconstant, s’est lassé
Passant à d’autres exercices,
Délaissant le joujou brisé.
C’est alors un bourgeois qui vous loge
Tout en lésinant sur les frais
Dans un vieil hôtel du Marais
          Place des Vosges.
 
Mais le bourgeois est plein de principes
Et vous quitte pour raison de santé.
Tout ce qu’on a des meubles et de nippes
S’en va finir au mont de piété
On d’vient « la fée au maillot jaune »
Qu’admire sur les tréteaux forains
Les artilleurs du fort voisin,
          Place du Trône.
 
Puis c’est la débauche, c’est la boue,
L’amour, ah ! quel métier d’enfer !
Et le dernier acte se joue
La nuit sur un trottoir désert.
Dans les fumées glacées de l’aube
Comme on ramasse un chien crevé,
On l’a r’trouvée sur le pavé,
          D’la place Maube.
 

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Klingsоr : Lеs Ânеs

Τristаn Klingsоr

Rimbаud : Βаl dеs Ρеndus

Εrik Sаtiе

Lаbé : «Τоut аussitôt quе је соmmеnсе à prеndrе...»

Соppéе : «Sеptеmbrе аu сiеl légеr tасhé dе сеrfs-vоlаnts...»

Sаtiе : Lа Ρêсhе

Vеrlаinе : «Lе сiеl еst, pаr-dеssus lе tоit...»

☆ ☆ ☆ ☆

Klingsоr : Klingsоr

Τоulеt : «Сеttе frаîсhеur du sоir...»

Ghil : Lеs Yеuх dе l’аïеulе

Sсhwоb : Βоuts rimés

Cоmmеntaires récеnts

De Gаrdеur dе саnаrds sur Βаllаdе dеs Εnfаnts sаns sоuсi (Glаtignу)

De Сосhоnfuсius sur Αu Τrаgédiеn Ε. Rоssi (Hеrеdiа)

De Vinсеnt sur «Si vоus vоуiеz mоn сœur аinsi quе mоn visаgе...» (Αubigné)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt à Μаdаmе Μ.Ν. : «Jе vоus аi vuе еnfаnt, mаintеnаnt quе ј’у pеnsе...» (Μussеt)

De Сосhоnfuсius sur Jаsоn еt Μédéе (Hеrеdiа)

De Τhundеrbird sur «Ρrélаt, à qui lеs сiеuх се bоnhеur оnt dоnné...» (Du Βеllау)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Vuе (Vаlérу)

De Τhundеrbird sur «Dеpuis quе ј’аi lаissé mоn nаturеl séјоur...» (Du Βеllау)

De lасоtе sur «Εn un pеtit еsquif épеrdu, mаlhеurеuх...» (Αubigné)

De Τhundеrbird sur Fin d’еmpirе (Sаmаin)

De Vinсеnt sur «Gоrdеs, ј’аi еn hоrrеur un viеillаrd viсiеuх...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur Lе Βibliоphilе (Βеrtrаnd)

De Сurаrе- sur «Vоуоns, d’оù viеnt lе vеrbе ?...» (Hugо)

De Сurаrе- sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Сurаrе- sur Сhаnsоn : «Lе bаtеаu sеntаit lе thé...» (Dоminiquе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sisinа (Βаudеlаirе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Μа Βоhèmе (Rimbаud)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sоnnеt аu Lесtеur (Μussеt)

De јоh.lisа sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

De Jаdis sur Соmpаrаisоn du Ρhéniх (Jаmуn)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz