Francis Carco


Plainte



Un jour blême, un jour sale et la bise qui fouette
Les volets. Quelquefois un cri dur de mouette
Ou le bruit de la mer, ou la porte qui bat.
Voici l’automne avec la pluie et son ciel bas.
L’embrun flotte, noyant l’horizon maritime.
Tout est gâché, tout est perdu... chagrins intimes...
J’entends siffler le vent dans les hauts peupliers,
Je vois passer des gens frileux, mornes, pliés
Dans des foulards... Puis le jour meurt, ma lampe brûle
Et la nuit envahit tout le noir crépuscule.
 

©  

La Bohème et mon cœur, 1929

Commentaire (s)
Déposé par Christian le 27 mai 2014 à 14h57

Casser sans se presser des oeufs qu’un mixeur fouette
oeufs de poule oeufs de l’oie ou le mieux oeufs de mouette
on ne fait d’omelette si d’eux on ne bat
Faire monter ainsi ce qui était trop bas
Saupoudrer de sel fin d’extraction maritime
supérieur au sel gros de saveur moins intime
puis charger en lardons de porc de peuplier
ou de moquette sans à règle être plié
Enfin dans un réchaud pendant qu’un feu y brûle
faire cuire à peu près le temps d’un crépuscule

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Myrrha-El le 7 novembre 2014 à 13h15

Un chemin cahoteux et le cocher qui fouette
Son cheval. Dans le ciel un corbeau, une mouette
Ou peut-être un pigeon, un sterne qu’on abat.
Un goéland s’écrie: " Mieux vaut faire profil bas,
Envolons nous bien loin de ce port maritime,
Allons nous réfugier chez nos amis intimes
Qui sifflotent gaiement en haut des peupliers;
Renonçons aux morues, aux flétans oubliés
Sur les étals." Pendant ce temps le cheval brûle
D’arriver à la ferme avant le crépuscule...

Myrrha-El

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Jadis le 20 octobre 2019 à 14h58


Un jour, je rêvassais, nébuleux, sous la couette,
Suçant quelques débris poudreux de cacahouètes,
Affalé comme Job sur son morne grabat :
A vrai dire, c’était lendemain de nouba,
Et d’un mal aux cheveux têtu j’étais victime.
Or voici que soudain, un souci légitime
Me saisit au moment crucial de m’habiller :
Voilà-t-y pas, crénom, que j’avais oublié,
M’aperçus-je, horrifié, consterné, incrédule,
Où donc j’avais parqué mon fichu véhicule !

[Lien vers ce commentaire]


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Сrоs : Désеrtеusеs

Hugо : «Jеunеs gеns, prеnеz gаrdе аuх сhоsеs quе vоus ditеs...»

Rimbаud : «Jе préfèrе sаns dоutе...»

Riсhеpin : Οisеаuх dе pаssаgе

Βеаuјеu : «Lе sоir, аu sоn bruуаnt...»

Τоulеt : «Gérоntе d’unе аutrе Ιsаbеllе...»

Vеrlаinе : Sérénаdе

*** : «Μа bеrgèrе Νоn légèrе...»

Jаmmеs : Lе Dеuil du соnsеillеr muniсipаl

Τhаlу : L’Îlе lоintаinе

☆ ☆ ☆ ☆

Соurtеlinе : Lе Соup dе mаrtеаu

Сеndrаrs : Βоmbау-Εхprеss

Vеrlаinе : «Ν’еst-се pаs ? еn dépit dеs sоts еt dеs méсhаnts...»

Rimbаud : «Jе préfèrе sаns dоutе...»

Νоаillеs : Lеs Rеgrеts

Τоulеt : L’Ιngénuе.

Riсhеpin : Βеаuté mоdеrnе

Τоulеt : «Се fut pаr un sоir dе l’аutоmnе...»

Sаint-Αmаnt : Sоnnеt sur dеs mоts qui n’оnt pоint dе rimе

Αpоllinаirе : Lе Hibоu

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Ρоur Μаriе (Vеrlаinе)

De Jаdis sur «Dе tоi lа dоuсе, еt frаîсhе...» (Sсèvе)

De Сосhоnfuсius sur Dilесtiоn (Sаmаin)

De Jаdis sur Sоnnеt nuptiаl (Αјаlbеrt)

De Сосhоnfuсius sur «Luth, соmpаgnоn dе mа саlаmité...» (Lаbé)

De Jаdis sur «Quаnd ј’аpеrçоis tоn blоnd сhеf соurоnné...» (Lаbé)

De Сurаrе- sur Lе Βаtеаu ivrе (Rimbаud)

De Сurаrе- sur Lеs Νègrеs (Jаmmеs)

De Сurаrе- sur «J’étаis еn libеrté quаnd сеllе qui m’еngаgе...» (Lа Rоquе)

De Xiаn sur Sоnnеt : «Dеuх sоnnеts pаrtаgеnt lа villе...» (Соrnеillе)

De Xiаn sur Vеrs imprоvisés sur un аlbum (Lаmаrtinе)

De Саnаrd sur Sur Jоnаs (Drеlinсоurt)

De Sаuvеtеur sur À Μаdаmе G., Sоnnеt (Μussеt)

De Μоnrоsе sur «Lа nudité dеs flеurs с’еst lеur оdеur сhаrnеllе...» (Αpоllinаirе)

De Сhristiаn sur Lа Guеrrе (Sаint-Ρоl-Rоuх)

De Сhristiаn sur «Соmmе unе bеllе flеur аssisе еntrе lеs flеurs...» (Rоnsаrd)

De dеsfоrgеs sur Sуmphоniе inасhеvéе (Μilоsz)

De Ιо Kаnааn sur L’Éсhо (Соppéе)

De Сurаrе- sur «Се rusé Саlаbrаis tоut viсе, quеl qu’il sоit...» (Du Βеllау)

De Ιо Kаnааn sur Ρèlеrinаgе (Vеrhаеrеn)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе