Blaise Cendrars

Feuilles de route, 1924


L’Oiseau bleu


 
Mon oiseau bleu a le ventre tout bleu
Sa tête est d’un vert mordoré
Il a une tache noire sous la gorge
Ses ailes sont bleues avec des touffes de petites plumes jaune doré
Au bout de la queue il y a des traces de vermillon
Son dos est zébré de noir et de vert
Il a le bec noir les pattes incarnat et deux petits yeux de jais
Il adore faire trempette se nourrit de bananes et pousse un cri qui ressemble au sifflement d’un tout petit jet de vapeur
On le nomme le septicolore
 

©  

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 21 juillet 2019 à 18h02

Ambiquark d’azur
------------------

Un ambiquark d’azur intercepte le vent
De photons traversant sa ténébreuse écorce ;
Je ne puis mesurer cette quantique force,
En faire le calcul serait bien  éprouvant.

L’ardeur des neutrinos s’accroît au fil des ans,
Captant de mieux en mieux les gluons qui s’amorcent ;
Avec l’antiproton, certains jours, ça se corse,
Sans parler des torrents d’électrons valaisans.

Si l’ambiquark d’azur était pris en photo,
Cela nous permettrait d’en compter les pétales
Et l’image pourrait servir comme ex-voto.

Lorsque les verts leptons retrouveront leur sève,
Nous les replanterons dans leur terre natale ;
Ce serait très joli, j’ai pu le voir en rêve.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 14 mars 2020 à 11h58



Oiseau des versificateurs
-----------------------

C’est un oiseau d’azur, c’est un buveur de vent,
Il aime aussi les pins dont il ronge l’écorce ;
Il évite de faire usage de sa force,
Il sait que c’est pénible et que c’est éprouvant.

Sa personnalité s’affirme au fil des ans,
Il peut rire aussitôt qu’une blague s’amorce ;
Il n’est jamais craintif quand les choses se corsent,
Il se rassure avec des dictons valaisans.

Ce n’est pas évident de le prendre en photo,
Puisque cela lui semble une intrusion brutale ;
Il fait une exception pour quelques vieux poteaux.

Les arbustes en mars ont retrouvé leur sève,
C’est là qu’il est heureux, dans sa terre natale ;
S’il en est éloigné, il y retourne en rêve.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 5 octobre 2020 à 12h46

L’oiseau qui parle en prose
-----------

Cet oiseau vagabond ne se tait pas souvent,
Il s’exprime en étrusque, en batave et en corse ;
Ses arguments parfois ne manquent pas de force,
Il divertit ainsi les nonnes du couvent.

Car il est plaisantin, mais n’est pas médisant,
Aussi, de respecter tout le monde il s’efforce ;
Règle à laquelle il peut pourtant faire une entorse,
Comme l’ont remarqué de sages paysans.

Il ne méprise point le vin de nos coteaux,
Ni le cidre aigrelet de sa terre natale ;
Il aime raconter des blagues de Toto.

Du fragile bouleau il absorbe la sève,
C’est bon pour son moral et sa force vitale ;
C’est un brave animal, c’est un oiseau de rêve.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Régniеr : Οdеlеttе : «J’аi gаrdé се mirоir оù vоus vоus êtеs vuе...»

Hugо : Lа Сhаnsоn dе Jеаn Ρrоuvаirе

Τаilhаdе : Ruе dе lа Сlеf

Hеrvillу : Βuсоliquе Νоirе

Hugо : Viеillе сhаnsоn du јеunе tеmps

Rimbаud : Lе Dоrmеur du vаl

Rimbаud : «L’Étоilе а plеuré rоsе...»

Vеrlаinе : Μоn rêvе fаmiliеr

Αutrаn : Εllе еt lui

Hugо : Lа Légеndе dе lа Νоnnе

Τоulеt : «Νоn, се tахi, quеllе сhаrrеttе....»

Régniеr : Εn fоrêt

☆ ☆ ☆ ☆

Lа Сеppèdе : «Αprès qu’il еut аuх siеns rеdit сеttе lеçоn...»

Сrоs : Jоurs d’éprеuvе

Rоnsаrd : «Μаriе, bаisеz-mоi ; nоn, nе mе bаisеz pаs...»

Νоuvеаu : Lе Livrе

Régniеr : Lеs Livrеs

Βruаnt : Сhаnsоn dеs miсhеtоns

Vеrlаinе : Μоn rêvе fаmiliеr

Αltаrосhе : Ρétitiоn d’un vоlеur à un rоi sоn vоisin

Ρеrgаud : Rеnаissаnсе

Μауnаrd : «Quаnd dоis-је quittеr lеs rосhеrs...»

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur Εхpériеnсе (Régniеr)

De Сосhоnfuсius sur «Μаriе, bаisеz-mоi ; nоn, nе mе bаisеz pаs...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «Dеs pеurеuх оisеlеts lа trоupе gаzоuillаrdе...» (Lа Сеppèdе)

De Сосhоnfuсius sur «Αprès qu’il еut аuх siеns rеdit сеttе lеçоn...» (Lа Сеppèdе)

De Сосhоnfuсius sur Ρауsаgе gris (Rоllinаt)

De Jаdis sur Αuх mоdеrnеs (Lесоntе dе Lislе)

De Μасrоn démissiоn sur Sоnnеt : «Μаîtrеssе, d’аprès tоi је vеuх fаirе un pаstеl...» (Соrаn)

De Сurаrе- sur Ρоur lе јеudi 9 јаnviеr 1913 (Ρéguу)

De Сhristiаn sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Ιо Kаnааn sur Ρèlеrinаgе (Vеrhаеrеn)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

De Μоdérаtеur sur Éléphаnt dе Ρаris. (Τоulеt)

De Сhristiаn sur Sоnnеt sur dеs mоts qui n’оnt pоint dе rimе (Sаint-Αmаnt)

De Сhristiаn sur Сlаir dе lunе (Αpоllinаirе)

De Jоhаnn sur L’Éсhо dе lа саvеrnе (Sаint-Ρоl-Rоuх)

De Égо Viсtоr sur «Lаissе dе Ρhаrаоn lа tеrrе Égуptiеnnе...» (Rоnsаrd)

De Сurаrе- sur «Νоus nе fаisоns lа соur аuх fillеs dе Μémоirе...» (Du Βеllау)

De Μаriаnnе sur «Jе sоngе à се villаgе аssis аu bоrd dеs bоis...» (Μоréаs)

De Ιо Kаnааn sur Ρériоdе élесtоrаlе (Соppéе)

De Ιо Kаnааn sur Αrums dе Ρаlеstinе (Viviеn)

De Сurаrе- sur «Ô fоrmе quе lеs mаins...» (Viviеn)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе