Louis Chadourne


Demerara


 
Demerara ! Demerara ! un ciel d’orage
              Bistre et goudron,
Des nuages livides, alignés, bien sages
Pareils à des ballots de coton.
 
Quelques palmiers agriffent l’émail
Des toits de zinc chauffés à blanc.
On toucherait le ciel avec sa main.
Un soleil mou crève dans son pansement.
 
Une ligne noire partage le monde
Vert pâle et jaune et sans une ombre.
Des docks accroupis lèchent un flot gras
Irisé d’arcs-en-ciel d’essences.
C’est là que viennent s’étirer les pirogues
Des silencieux qui cherchent les placers.
 
Demerara ! Demerara ! Lointaine terre.
 
Ce sont les boues de l’Orénoque, dites-vous,
Qui font cette mer visqueuse et ces remous d’opale ?
D’ailleurs elle foisonne de squales.
 
Mais cet énorme policeman ne s’en soucie guère
Il roule et tangue sur le pont du paquebot,
Avec sa casquette à plaque, son casse-tête
Et sa face pareille à un soleil noir.
 
Des évadés, paraît-il ! Cinq jours de canot.
Ils voulaient gagner Surinam,
Mais ils n’avaient plus de vivres... Et alors...
Ici il y a le « hard labour » et la police noire.
Les Anglais ne plaisantent pas. Dieu merci !
 
Demerara ! Demerara ! Lointaine terre !
 
All right ! My boy...
              Cinq cents tonnes de cacao...
À San Juan de Porto Rico...
              Le cours du rhum...
 
Faut-il qu’ils aient souffert, tout de même,
              Pour avoir ces gueules !
              Ah ! ces visages de cire
Comme on en voit dans les musées de foire.
On n’a pas besoin de leur mettre les menottes.
Ils ont des yeux de fièvre et des barbes sales.
Et des gestes las dans leurs vêtements de coton gris.
 
Trois paires d’yeux luisent dans l’entrepont.
Le plus grand a mis les mains dans ses poches,
Et c’est peut-être le seul qui ait l’air triste.
 
Demerara ! Demerara !
              Sirène
On a soufflé une lampe, brusquement à l’horizon.
Une grenade écrasée saigne au raz de la mer.
Des écharpes de suie traînent le long des mâts.
 
La nuit s’abat comme un poing brutal sur le pont,
Le feu d’avant, le feu d’arrière
Se balancent rouge et vert.
 
Demerara ! Demerara ! Lointaine terre...
 

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μас Οrlаn : «Соmmе ј’étаis mаl...»

Rаоul Ρоnсhоn

Hugо : Lа Vасhе

Μаrоt : «Un grоs priеur sоn pеtit-fils bаisаit...»

Μаrоt : Dеs nоnnеs, qui sоrtirеnt du соuvеnt pоur аllеr sе réсréеr

Μаrоt : Βаllаdе dе frèrе Lubin

Τоulеt : «Соmmе lеs diеuх gаvаnt lеur pаnsе...»

Βаrbеу d’Αurеvillу : À Vаlоgnеs

Viviеn : «Ô fоrmе quе lеs mаins...»

Τоulеt : Sur lа Hаltе dе сhаssе dе Vаn Lоо.

☆ ☆ ☆ ☆

Μаrоt : À Αntоinе : «Si tu еs pаuvrе...»

Jаmmеs : Dаns l’аubеrgе fumеusе...

Βérоаldе : «Dе fеu, d’hоrrеur, dе mоrt, dе pеinе, dе ruinе...»

Βérоаldе : «Dе fеu, d’hоrrеur, dе mоrt, dе pеinе, dе ruinе...»

Sаiх : «Соmmе еn lа flеur dеsсеnd dоuсе rоséе...»

Αсkеrmаnn : Lе Сri

Vеrlаinе : Εх imо

*** : «Μа bеrgèrе Νоn légèrе...»

Rоllinаt : À l’inассеssiblе

Ρоpеlin : Lеs Сеrisеs

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur «Déјà lа nuit еn sоn pаrс аmаssаit...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur «Βаrquе, qui vаs flоttаnt sur lеs éсuеils du mоndе...» (Duplеssis-Μоrnау)

De Jаdis sur Αu lесtеur (Swаrth)

De Сосhоnfuсius sur «Τu t’аbusеs, Βеllеаu, si pоur êtrе sаvаnt...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt à fеu Μ. Dеsуvеtеаuх (Sаint-Αmаnt)

De Jаdis sur L’аdiеu du саvаliеr (Αpоllinаirе)

De Сurаrе- sur «Jе vоguе sur lа mеr, оù mоn âmе сrаintivе...» (Gоmbаud)

De Сurаrе- sur Lе Vœu (Hеrеdiа)

De hiаtus sur Ρоur lе Vаissеаu dе Virgilе (Hеrеdiа)

De Сurаrе- sur Sоnnеt à Sir Βоb (Соrbièrе)

De Ιхеu.е sur À l’inассеssiblе (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Un Ρеintrе (Hеrеdiа)

De Lе Gаrdеur d’Οiеs sur Ρоssеssiоn Frаnçаisе (Lеvеу)

De Frаnсisсо sur Dаns l’аubеrgе fumеusе... (Jаmmеs)

De Vinсеnt sur Lа Τоur dе Νеslе (Βеrtrаnd)

De Сhristiаn sur Lézаrd (Βruаnt)

De Dаmе Sаlаmаndrе sur «J’аi pоur mаîtrеssе unе étrаngе Gоrgоnе...» (Rоnsаrd)

De Jеаn-Ρаul ΙΙΙ sur «Εllе аimаit сеuх dоnt lе gоussеt...» (Ρеllеrin)

De јеаn-pаul sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Βirgittе sur Sоnnеt à mоn аmi R... (Αrvеrs)

De Vinсеnt sur Τrаnquillus (Hеrеdiа)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz