Georges Chennevière

Poèmes, 1911-1918, 1920


Préface


 
On vit donc ainsi des années,
Entre des murs, parmi des choses
        Qui sont rangées.
 
Les pas vont du lit à la table,
Les pas vont de la porte aux chaises,
        Et rien ne bouge.
 
On s’assied à la même place ;
On regarde le temps qu’il fait,
        Et les jours passent.
 
On vit d’avance ; on a déjà
Sucé tous les fruits de septembre
        Avant l’été,
 
Et quand l’été qu’on attendait
Luit aux vitres, déjà l’on songe
        Au proche hiver.
 
Ô pauvre cœur insatisfait,
Homme trouble, que faudrait-il
        À ton bonheur ?
 
Vois, une âme est là qui demeure,
Le monde gonfle chaque objet,
        Tu n’es pas seul.
 
Tu sais la force qui anime
Et le secret qui transfigure.
        Tu es le maître.
 
Tu possèdes plus de trésors
Que le fond fabuleux des mers,
        Puisque d’ici
 
Tu peux faire à ton gré tenir
Dans ce vase ou cette seconde
        Tout l’infini.
 
Que t’importent l’ombre et la pluie ?
Qu’importe au dieu qui loge en toi
        Le temps qui fuit ?
 
Me diras-tu, ô toi qui règnes
Sur un empire sans frontières
        Et sans hasards ;
 
Me diras-tu, toi qui ne crains
Ni les hommes, ni les destins,
        Ni l’infortune ;
 
Me diras-tu, toi qui domines
L’univers dont tu fais le tour ;
        Toi qui détiens
 
Plus de sagesse et plus d’amour
Qu’il n’en faudrait pour le bonheur
        Des malheureux ;
 
Toi qui te tais, toi qui regardes,
Me diras-tu pourquoi tes yeux
        Sont pleins de larmes ?...
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 24 novembre 2014 à 15h12

Quelques décennies
------------------

De l’écoulement des années
Témoignent les amours fanées ;
Et rien ne manque en nos maisons,
Sauf que s’éteint notre raison.

Le temps qu’il fait nous intéresse
Plus que nos anciennes maîtresses ;
On est là, rongeant des vieux fruits
Dans un coin, sans faire aucun bruit.

Mais parfois, parfois, ça va mieux :
Car notre esprit retourne aux cieux,
Un petit soleil s’y allume
Au hasard, au gré d’une plume.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Αpоllinаirе : Réсlаmе pоur lа mаisоn Wаlk оvеr

Lа Fоntаinе : Lе Lоup еt l’Αgnеаu

Τhаlу : L’Îlе lоintаinе

Lоrrаin : Déсаdеnсе

Βаudеlаirе : Саusеriе

Lоrrаin : Lа Μоrt dеs lуs

Сrоs : Αu саfé

Сrоs : À unе сhаttе

Rоllinаt : Lа Dаmе еn сirе

Vеrlаinе : Сlаir dе lunе

☆ ☆ ☆ ☆

Lоuvеnсоurt : «Lеs fеmmеs еt lа mеr n’оnt riеn dе dissеmblаblе...»

Viviеn : Lеs Lèvrеs pаrеillеs

Spоndе : «Qui sоnt, qui sоnt сеuх-là, dоnt lе сœur idоlâtrе...»

Gаutiеr : «Dаns un bаisеr, l’оndе аu rivаgе...»

Lоrrаin : Μiss Μisеr

Hugо : Сhаnsоn еn саnоt

Viаu : «Τоut у сhеvаuсhе, tоut у fоut...»

Соppéе : «Αuprès dе Sаint-Sulpiсе, un spесtасlе оdiеuх...»

Hugо : Ρrès d’Αvrаnсhеs

Klingsоr : L’Αubеrgе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lа Μоrt du sоlеil (Lесоntе dе Lislе)

De Сосhоnfuсius sur «Hеurеuх, lоin dе Ρаris, d’еrrеr еn се dоuх liеu...» (Sаintе-Βеuvе)

De Jаdis sur Εn fасе dе lа pièсе d’еаu (Sаintе-Βеuvе)

De Αdа еn Hérаldiе sur Sоnnеt : «Τristе, lоin dе l’Αmiе, еt quаnd l’été déсlinе...» (Sаintе-Βеuvе)

De Сосhоnfuсius sur «Lе Βаbуlоniеn sеs hаuts murs vаntеrа...» (Du Βеllау)

De Αdа еn Hérаldiе sur «Lеs fеmmеs еt lа mеr n’оnt riеn dе dissеmblаblе...» (Lоuvеnсоurt)

De Αdа еn Hérаldiе sur Lа Ρоrtе vitréе (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Jаdis sur Lеs Сhrуsаlidеs (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Сurаrе- sur Саusеriе (Βаudеlаirе)

De Jаdis sur Lе Сid (Fоurеst)

De Ρеrutz sur Lе Dеuil du mоulin (Соuté)

De Krоnеnbоurg sur «Εn un pеtit еsquif épеrdu, mаlhеurеuх...» (Αubigné)

De Ρоpаul ΙΙ sur Grееn (Vеrlаinе)

De Сurаrе- sur Lа Jumеnt Zizi (Rоllinаt)

De Сurаrе- sur «Lа mоrt а tоut mоn biеn еt mоn еspоir étеint...» (Αubin dе Μоrеllеs)

De Εsprit dе сеllе sur Lе Μаuvаis Jаrdiniеr (Gilkin)

De Vinсеnt sur «Dе Μуrtе еt dе Lаuriеr fеuillе à fеuillе еnsеrrés...» (Rоnsаrd)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur «Jе sеns unе dоuсеur à соntеr impоssiblе...» (Rоnsаrd)

De Vinсеnt sur Dеvаnt dеuх pоrtrаits dе mа mèrе (Νеlligаn)

De Соrbеаu sur Lе Сосhоn (Rеnаrd)

De Gаrdiеn dеs саnаrds sur L’Εspоir еn Diеu (Μussеt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz