Gabrielle de Coignard

de "Poètes chrétiens du XVIe siècle"



Instrument de Pallas, quenouille ménagère
Chargée de fin lin gentiment replié,
Ton fardeau d’un lacet verdoyant est lié,
Décorant le beau sein de la gaie bergère.
 
Par ton subtil moyen la soigneuse lingère,
Agence proprement son filet délié,
L’heur de ces grands effets ne doit être oublié,
Départant tes trésors à la rive étrangère.
 
Quenouille s’il te plait m’apprendre la façon
De tordre le fuseau aggravé du peson,
Mouiller les bouts des doigts, allonger la dépouille ;
 
Et en pirouettant rendre les brins égaux,
Faisant par ton métier adoucir mes travaux,
Je l’aimerai toujours, ô ma chère quenouille.



Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 7 octobre 2014 à 13h55

Le barde aux iris
--------------------

Au jardin, cette fleur est-elle messagère,
Est-ce un feuillet secret, finement replié,
Par lequel un amant aurait son coeur lié ?
Un prince a-t-il écrit à la jolie bergère ?

Est-ce un paquet discret que cousit la lingère
Pour dire son amour au seigneur chancelier ?
Un clandestin sonnet, un poème oublié
Formé des mots obscurs d’une langue étrangère ?

Ce ne sont que des fleurs, des plantes sans façon,
Arborant leurs couleurs à la bonne saison,
Puis, mortes sous la brise, inclinant leur dépouille.

Ainsi va ce jardin, à petits pas égaux,
Entretenu qu’il est par fort peu de travaux ;
Puis, sachez qu’une fleur, c’est mieux qu’une bafouille.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Dеubеl : Détrеssе

Viviеn : Dеvаnt lе соuсhаnt

Viviеn : Lа Соnquе

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βrulé : «Ρоur mаl tеmps ni pоur gеléе...»

Dеsсhаmps : «Jе dеviеns соurbеs еt bоssu...»

Αndré Sаlmоn

Μас Οrlаn : Lе Μаnègе d’аérоplаnеs

Dеsсhаmps : Ρlаintеs d’аmоurеuх

Τоulеt : «Сеt huissiеr, qui јеtаit, l’été...»

☆ ☆ ☆ ☆

Νаvаrrе : «J’аimе unе аmiе еntièrеmеnt pаrfаitе...»

Соppéе : Désir dе glоirе

Hugо : «Ιl lui disаit : Vоis-tu, si tоus dеuх nоus pоuviоns...»

*** : Dаns lеs fоrtifs

Cоmmеntaires récеnts

De Gаrdiеn dеs саnаrds sur Μа dаnsе (Сеndrаrs)

De Jаdis sur L’Αvеuglе (Ρéguу)

De Сосhоnfuсius sur Ρаris vаissеаu dе сhаrgе (Ρéguу)

De Jаdis sur «Ρаr l’аmplе mеr, lоin dеs pоrts еt аrènеs» (Sаint-Gеlаis)

De Τhundеrbird sur Lе Ρоètе соntumасе (Соrbièrе)

De Μаgélаnt sur Αiguillеs dе саdrаn (Sаint-Ρоl-Rоuх)

De Сосhоnfuсius sur «Lа viе humblе аuх trаvаuх еnnuуеuх еt fасilеs...» (Vеrlаinе)

De Сосhоnfuсius sur Εllе еt lui (Αutrаn)

De Jаdis sur Αuх mоrts (Lесоntе dе Lislе)

De Vinсеnt sur Lе Μоrt јоуеuх (Βаudеlаirе)

De Simоn Hоаrаu sur Sсаrbо : «Οh ! quе dе fоis је l’аi еntеndu еt vu...» (Βеrtrаnd)

De Εsprit dе сеllе sur L’Éсоlе buissоnnièrе (Durосhеr)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur Сhаpеllе dе lа mоrtе (Νеlligаn)

De Сurаrе- sur «Lе sоn du соr s’аffligе vеrs lеs bоis...» (Vеrlаinе)

De Τutus ΙΙ bis sur Vénus Αnаdуоmènе (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Jе vоguе sur lа mеr, оù mоn âmе сrаintivе...» (Gоmbаud)

De Сurаrе- sur Lе Vœu (Hеrеdiа)

De hiаtus sur Ρоur lе Vаissеаu dе Virgilе (Hеrеdiа)

De Ιхеu.е sur À l’inассеssiblе (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Un Ρеintrе (Hеrеdiа)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz