(collaborations) ***


Dans les fortifs


 
Sur les fortifs, un beau matin,
M’ont trouvée des vieux d’ la barrière,
Comm’ c’étaient pas des gens rupins
I’ m’ont él’vée à leur manière.
 
Sur les fortifs... là-bas... là-bas...
J’ai poussé comme un’ fleur sauvage,
J’m’ai amusé’ avec les gâs,
Avec les goss’lin’s de mon âge.
On courait, on s’y bousculait
Sans craindre les coups ni les chutes...
Mince alors ! c’qu’on y rigolait !
Ah ! quell’s culbutes !
 
Quand j’eus seize ans, le beau Julot
Me dit : La goss’, tu d’viens bell’ môme !
Tes mirett’s m’ont troublé l’cerveau ;
Si tu voulais, j’ s’rais ton p’tit homme.
 
Sur les fortifs... là-bas... là-bas...
Un soir d’ la saison printanière,
Julot m’a prise en ses deux bras,
Et j’me suis donnée tout entière...
Pendant longtemps ce fut si beau,
Qu’ les jours passaient comm’ des minutes...
On s’ bécottait comm’ des moineaux...
Ah ! quell’s culbutes !
 
L’ bonheur des uns rend les aut’s fous ;
Un jour Polyt’, retour du bagne,
Dit à mon homm’ : Moi, j’ suis jaloux !
Ta femm’ me plaît, viens qu’on s’ la gagne.
 
Sur les fortifs... là-bas... là-bas...
I’ sont partis dans la nuit brune...
C’étaient deux homm’s qui flanchaient pas...
Leurs couteaux brillaient sous la lune...
I’ luttaient, d’ la hain’ plein les yeux...
Quand tout à coup du haut d’ la butte...
V’là qu’i’ sont tombés tous les deux...
Ah ! quell’ culbute !
 
Un cri... des râl’s... et puis, plus rien !
J’ suis restée là comme un’ femm’ soûle...
J’ me suis penchée... et j’m’en souviens !...
J’ai vu !... j’avais perdu la boule !...
 
Sur les fortifs... là-bas... là-bas...
Quèqu’ chos’ qui saign’ !! quèqu’ chos’ de rouge !!
Vers quoi Julot tendait les bras,
Malgré la mort, l’ignoble gouge !
C’était mon cœur... qui s’trouvait là,
Emporté par lui dans sa chute...
Et j’l’ai jamais r’trouvé d’puis ça...
Ah ! quell’ culbute !
 

René Champigny, Ferdinand-Louis Bénech

Commentaire (s)

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μас Οrlаn : «Соmmе ј’étаis mаl...»

Rаоul Ρоnсhоn

Hugо : Lа Vасhе

Μаrоt : «Un grоs priеur sоn pеtit-fils bаisаit...»

Μаrоt : Dеs nоnnеs, qui sоrtirеnt du соuvеnt pоur аllеr sе réсréеr

Μаrоt : Βаllаdе dе frèrе Lubin

Τоulеt : «Соmmе lеs diеuх gаvаnt lеur pаnsе...»

Βаrbеу d’Αurеvillу : À Vаlоgnеs

Viviеn : «Ô fоrmе quе lеs mаins...»

Τоulеt : Sur lа Hаltе dе сhаssе dе Vаn Lоо.

☆ ☆ ☆ ☆

Μаrоt : À Αntоinе : «Si tu еs pаuvrе...»

Jаmmеs : Dаns l’аubеrgе fumеusе...

Βérоаldе : «Dе fеu, d’hоrrеur, dе mоrt, dе pеinе, dе ruinе...»

Βérоаldе : «Dе fеu, d’hоrrеur, dе mоrt, dе pеinе, dе ruinе...»

Sаiх : «Соmmе еn lа flеur dеsсеnd dоuсе rоséе...»

Αсkеrmаnn : Lе Сri

Vеrlаinе : Εх imо

*** : «Μа bеrgèrе Νоn légèrе...»

Rоllinаt : À l’inассеssiblе

Ρоpеlin : Lеs Сеrisеs

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur Dеlfiса (Νеrvаl)

De Сосhоnfuсius sur «Ô саlmе nuit, qui dоuсеmеnt соmpоsеs...» (Τуаrd)

De Jаdis sur Βоnјоur ! (Gérаldу)

De Сосhоnfuсius sur «Luth, соmpаgnоn dе mа саlаmité...» (Lаbé)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt rоmаntiquе (Riсhеpin)

De Jаdis sur «Jе nе suis plus сеlui qui rеspirаit lа viе...» (Βérоаldе)

De Сurаrе- sur «Jе vоguе sur lа mеr, оù mоn âmе сrаintivе...» (Gоmbаud)

De Сurаrе- sur Lе Vœu (Hеrеdiа)

De hiаtus sur Ρоur lе Vаissеаu dе Virgilе (Hеrеdiа)

De Сurаrе- sur Sоnnеt à Sir Βоb (Соrbièrе)

De Ιхеu.е sur À l’inассеssiblе (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Un Ρеintrе (Hеrеdiа)

De Lе Gаrdеur d’Οiеs sur Ρоssеssiоn Frаnçаisе (Lеvеу)

De Frаnсisсо sur Dаns l’аubеrgе fumеusе... (Jаmmеs)

De Vinсеnt sur Lа Τоur dе Νеslе (Βеrtrаnd)

De Сhristiаn sur Lézаrd (Βruаnt)

De Dаmе Sаlаmаndrе sur «J’аi pоur mаîtrеssе unе étrаngе Gоrgоnе...» (Rоnsаrd)

De Jеаn-Ρаul ΙΙΙ sur «Εllе аimаit сеuх dоnt lе gоussеt...» (Ρеllеrin)

De јеаn-pаul sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Βirgittе sur Sоnnеt à mоn аmi R... (Αrvеrs)

De Vinсеnt sur Τrаnquillus (Hеrеdiа)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz