Guillaume Colletet


Sur une Chute causée par un bélier


 
Transporté de plaisir comme un valet de fête,
Ou comme un qui s’emploie à forger un cocu,
Je pensais à Cloris, de qui l’œil m’a vaincu,
M’estimant trop heureux de vivre en sa conquête,
 
Lorsque dans l’Arsenal une puissante bête,
Qui n’a pour mon malheur que trop longtemps vécu,
Me vint publiquement planter dedans le cul
Ce qu’en secret je plante aux autres sur la tête.
 
Lycandre, que devins-je à ce puissant effort !
Soudain je tombe à terre étourdi, demi-mort,
Ruminant en mon cœur mes saintes patenôtres.
 
Alors dit un passant, riant de mon ennui :
Faut-il qu’un coup de corne ait fait mourir celui
Qui par des coups de corne en fit naître tant d’autres !
 



Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 4 février 2019 à 14h25

Berger de l’être
-------------

Loin de la cour princière où sont les grandes fêtes,
Ce berger, qui toujours a sobrement vécu
Et jamais ne gagna plus de quelques écus
De sérénité fit, semble-t-il, la conquête.

Il erre par les bois, laissant libres ses bêtes,
Oubliant le désir qui par lui fut vaincu ;
Rien ne le contrarie, rien ne le pousse au cul,
Il flâne tout le jour, il n’en fait qu’à sa tête.

Or, cette liberté demande des efforts,
Car le désir surgit quand on le croyait mort,
Dont plusieurs noirs démons s’improvisent apôtres.

Mais un peu de tourment, ça vaut mieux que l’ennui,
C’est ainsi qu’autrefois nous a parlé celui
Qui instruisit Matthieu, Jean, Marc, Luc et les autres.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 4 février 2019 à 18h12


Bélier de Cap-Ferret
----------

C’est le bélier de Cap-Ferret,
Il est rose comme un goret ;
Puis il est parsemé d’hermine,
Ça lui donne un air guilleret.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 19 mai 2021 à 12h44

Visionnaire à poil laineux
----------

Sur la verte colline est un bélier-prophète
Qui pendant plus d’un mois au désert a vécu ;
Tu ne peux l’acquérir, même pour mille écus,
Il craint de se frotter à ton âme imparfaite.

Un homme, d’après lui, c’est une pauvre bête,
Un faible animal qui par le diable est vaincu ;
Quant aux autres vivants, ils en ont plein le cul
De ce primate humain, car il leur prend la tête.

Ce messager divin a pour disciple un porc
Qui, bien que vigoureux, ne pratique aucun sport ;
Il n’est pas très malin, mais c’est un bon apôtre.

Lorsque le ciel est sombre ou que le soleil luit,
Le prophète nous dit que tout va bien pour lui,
Et le cochon confirme : un jour comme les autres.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Vincent le 22 mai 2021 à 16h12

Apôtre de la beauté

Elle est à genoux devant un faux prophète.
Il lui fait miroiter le plus beau des vécus,
Mais il n’en veut en fait qu’à la poignée d’écus
Qu’elle gagne à l’usine alors qu’il fait la fête.

Pour lui, de ses amis, l’adepte s’est défaite
Comme on jette aux WC l’usagé papier-cul.
L’escroc a en elle l’entendement vaincu,
Avec ses histoires d’êtres d’autres planètes.

Ce vendeur de rêve n’a rien du sage-porc
Que j’admire en raison des très nombreux apports
Qu’il fait à la beauté, d’elle c’est un apôtre.

Des poésies en vers, Cochonfucius produit,
Et dans chacune d’elle un je-ne-sais-quoi luit,
Pour son propre bonheur mais aussi pour le nôtre.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Τhаlу : L’Îlе lоintаinе

Jаmmеs : ΑLΕXΑΝDRΕ DΕ RUСHΕΝFLΕUR (frаgmеnt)

Ρizаn : «À qui dirа-t-еllе sа pеinе...»

Sаint-Αmаnt : «Jе viеns dе rесеvоir unе bеllе missivе...»

Αubеspinе : Lе luth

Rасаn : Stаnсеs sur lа rеtrаitе

Du Βеllау : «Ô Ρrisоn dоuсе, оù саptif је dеmеurе...»

Gаutiеr : Lе Βаnс dе piеrrе

Sigоgnе : «Εllе а bеаuсоup dе l’аir d’unе аntiquе mаrоttе...»

Sigоgnе : «Vоtrе têtе rеssеmblе аu mаrmоusеt d’un sistrе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Μаrbеuf : «Βеаuх уеuх оù luisеz-vоus, mеs sоlеils quе ј’аdоrе...»

Viviеn : «Τu gаrdеs dаns tеs уеuх lа vоlupté dеs nuits...»

Μаrоt : Dе l’Αbbé еt dе sоn Vаlеt

Μаrоt : «Νе sаis соmbiеn lа hаinе еst durе...»

Viviеn : Ρоèmе d’аmоur

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Quоi ? qu’еst-се quе сесi...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Сосhоnfuсius sur «Νi tа simpliсité, ni tа bоnnе nаturе...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «Vоtrе têtе rеssеmblе аu mаrmоusеt d’un sistrе...» (Sigоgnе)

De Сосhоnfuсius sur «Μаl n’аttеint nul аnimаl...» (Fiеfmеlin)

De Jаdis sur «Jе viеns dе rесеvоir unе bеllе missivе...» (Sаint-Αmаnt)

De Jаdis sur Sur quеlquеs mаuvаisеs mаnièrеs dе pаrlеr (Μаrоt)

De Сосhоnfuсius sur «Се rusé Саlаbrаis tоut viсе, quеl qu’il sоit...» (Du Βеllау)

De Ρаsquеlin sur «Τu gаrdеs dаns tеs уеuх lа vоlupté dеs nuits...» (Viviеn)

De Сurаrе- sur Lе Dоnјоn (Rоllinаt)

De Сhristiаn sur «Ô Ρèrе dоnt јаdis lеs mаins industriеusеs...» (Lа Сеppèdе)

De Ιо Kаnааn sur «Соmmе lе mаriniеr, quе lе сruеl оrаgе...» (Du Βеllау)

De Ιо Kаnааn sur «Ô Ρrisоn dоuсе, оù саptif је dеmеurе...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur «Rоssignоl, rоi dеs bоis, vоus, tоurtrе sоlitаirе...» (Ρаssеrаt)

De Xi’Αn sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Αlех Sаndrin sur «Μаrаud, qui n’еs mаrаud quе dе nоm sеulеmеnt...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur «Qu’оn m’аrrасhе lе сœur, qu’оn mе fаssе еndurеr...» (Dеspоrtеs)

De Сrасhеtоnmuсus sur «Si pаr pеinе еt suеur еt pаr fidélité...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Lа Μusе Vénаlе (Βаudеlаirе)

De Сésаr Βistruklа sur «Lеs еsсаdrоns аilés du сélеstе pоurpris...» (Lа Сеppèdе)

De Соnсоurs Lépinе sur L’Égоïstе (Sсhwоb)

De Xi’аn sur Lа Μоrt еt lе Μаlhеurеuх. Lа Μоrt еt lе Βûсhеrоn (Lа Fоntаinе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz