François Coppée

Le Reliquaire, 1866


L’Étape


 

À Albert Mérat


Les longs récits autour du poêle, à la caserne,
La guinguette et l’amour ne sont plus de saison.
Boucle ton sac et sangle à tes reins la giberne ;
Conscrit, le régiment change de garnison.
 
La route est sèche et blanche, et lointain l’horizon ;
Si tes pieds sont meurtris, marche dans la luzerne,
Et ne regarde pas le houx de la taverne ;
Les traînards ont la belle étoile pour maison.
 
— Je suis du régiment de misère. La tombe,
Dernière étape, est loin encore, et je succombe
De fatigue, de faim, de soif et de chaleur.
 
Je marche, sans espoir que mon tourment s’apaise,
Et, comme un soldat fait de l’arme qui lui pèse,
Je ne puis que changer d’épaule ma douleur.
 

Commentaire(s)
Déposé par Cochonfucius le 5 septembre 2014 à 14h37

Brèves de toile
-------------------

Plusieurs de mes sonnets sont des histoires brèves,
Des portraits esquissés, des propos de saison.
Ma mémoire, envahie par ma vie et mes rêves,
Chaque jour se sature, et déborde à foison.

Personnages venant de tous les horizons,
Dans ce théâtre obscur, vous surgissez sans trêve,
Assis à la taverne, allongés sur la grève,
Ou sagement marchant vers la vieille maison.

Comme une fresque ornant les parois d’une tombe,
Mes mots disent vos traits qui jamais ne succombent
À l’oubli, certes non, telle est votre valeur !

Mais ce goût de narrer à certains jours s’apaise ;
Je me mets en repos, sans que rien ne me pèse,
Pas même le jardin où se fane une fleur.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 19 mai 2017 à 17h15

Licorne d’abondance
-------------------------

De la sainte licorne est la légende brève,
Elle offre des fruits mûrs en fonction des saisons.
Licorne d’abondance, éleveuse de rêves,
Elle dicte au rimeur des sonnets à foison.

Son manoir est au loin, derrière l’horizon,
Dans ce séjour obscur, elle chante sans trêve ;
Licorne de taverne et licorne de grève
Lui ont rendu visite en sa vieille maison.

Parfois, des pharaons voulaient que dans leur tombe
Les suivît cette fée qui jamais ne succombe
À la mélancolie, à l’ivresse des pleurs.

La voix de la licorne en de tels cas s’apaise ;
Elle reste immobile et se livre à l’ascèse,
Son esprit renonçant aux désirs sans valeur.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Αrvеrs : Sоnnеt à mоn аmi R...

Rоllinаt : Vаpеurs dе mаrеs

Rоllinаt : «Ô musе inсоrrigiblе, оù fаut-il quе tu аillеs !...»

Νеlligаn : Dеvаnt dеuх pоrtrаits dе mа mèrе

Lесоntе dе Lislе : Lа Τristеssе du Diаblе

Sаint-Ρоl-Rоuх

Соppéе : Flеurs impurеs

Νоuvеаu : Fêtеs gаlаntеs

Νоuvеаu : Sоnnеt dе lа lаnguе

Сlаudеl : Τénèbrеs

☆ ☆ ☆ ☆

Riсhеpin : Sоnnеt rоmаntiquе

Rоllinаt : Lеs Étоilеs blеuеs

Hеrvillу : Βuсоliquе Νоirе

Lоuÿs : Lа Fеmmе qui dаnsе

Spirе : Αh ! ј’аimеrаis аimеr, dаns се frоid еnivrаnt,

Lоrrаin : L’Étаng mоrt

Lоuÿs : L’Εnfоurсhеmеnt

Соppéе : «J’éсris près dе lа lаmpе. Ιl fаit bоn. Riеn nе bоugе...»

Νоuvеаu : Fêtеs gаlаntеs

Lоrrаin : Lе Jеunе Hоmmе еt lа Μоrt

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Сiеl rеluisаnt, qui déсоuvrе lе lustrе...» (Lе Саrоn)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt rоmаntiquе (Riсhеpin)

De Сосhоnfuсius sur «Sоlitаirе еt pеnsif, dаns un bоis éсаrté...» (Dеspоrtеs)

De Сhristiаn sur «Βiеnhеurеuх sоit lе јоur, еt lе mоis, еt l’аnnéе...» (Μаgnу)

De Rilkе Rаinеr Μаriа sur J’éсris (Νоаillеs)

De Jеаn-Βаptistе sur Épitаphе d’un сhаt (Du Βеllау)

De Сhristiаn sur «D’un sоmmеil plus trаnquillе à mеs Αmоurs rêvаnt...» (Viаu)

De Vinсеnt sur «Τаnt quе mеs уеuх pоurrоnt lаrmеs épаndrе...» (Lаbé)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur «Lе mаl еst grаnd, lе rеmèdе еst si brеf...» (Rоnsаrd)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Сlаudе Gаrniеr

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Αpоllinаirе

De Lа fоuinе sur «J’аimе lа sоlitudе еt mе rеnds sоlitаirе...» (Νеrvèzе)

De ΙsisΜusе sur Соuplеs prédеstinés (Νоuvеаu)

De Lа fоuinе sur Ρâlе sоlеil d’hivеr (Lаfоrguе)

De piсh24 sur Μуrthо (Νеrvаl)

De Μаrсеlinе Dеsbоrdеs- sur «Unе flеur pаssаgèrе, unе vаinе pеinturе...» (Gоmbаud)

De gеpеttоz sur Αutоmnе (Αpоllinаirе)

De piсh24 sur Sеnsаtiоn (Rimbаud)

De piсh24 sur Lе Gоût dеs lаrmеs (Rоllinаt)

De Gоrdеаuх sur Ρsеudо-sоnnеt quе lеs аmаtеurs dе plаisаntеriе fасilе (Fоurеst)

De Сhristiаn sur «Quiсоnquе, mоn Βаillеul, fаit lоnguеmеnt séјоur...» (Du Βеllау)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе