Charles Coran

in Le Parnasse Contemporain


Le Songe


 
Emporté ce matin par un dernier sommeil,
Je guidais, dans mon rêve, un quadrige en ivoire ;
Ce char resplendissant trouble encore ma mémoire,
Avec ses chevaux blonds, tels que ceux du soleil.
 
Au Dieu qui fait le jour je me trouvais pareil :
Tous les crins rayonnaient pour m’aider à le croire,
Et, voltigeant vers moi, m’entouraient d’une gloire ;
Mais soudain un baiser m’a conduit au réveil.
 
Où suis-je ? Entre tes bras, maîtresse blanche et blonde,
Sur l’éclat de ton sein ma tête vagabonde,
Tes cheveux rutilants éblouissent mes yeux.
 
Amour, n’insultons plus à la vertu des songes ;
L’aimable Vérité se prête à leurs mensonges,
Mon rêve eut bien raison de m’égaler aux dieux.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 12 novembre 2015 à 11h32

Empereur des poissons
---------------------------

L’empereur des poissons, comme il n’a plus sommeil,
Est sorti, ce matin, de son palais d’ivoire ;
Il visite des lieux d’agréable mémoire,
Se dressant sur les eaux, profitant du soleil.

Aux astres lumineux, je le trouve pareil ;
Pas de plus beau poisson, vous pouvez bien m’en croire,
Car ce bel empereur est tout couvert de gloire,
Il éblouit ses pairs, et ce, dès son réveil.

Trouvera-t-il un jour l’impératrice blonde
Qui pourra partager sa course vagabonde ?
Trouvera-t-il, enfin, sa déesse aux beaux yeux ?

Or, je ne suis pas sûr, quant à lui, qu’il y songe,
Car un proverbe dit (et ce n’est pas mensonge)
Qu’il faut, sur ce sujet, s’en remettre au bon Dieu.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 13 février 2019 à 12h02

Château d’inframonde
--------------------

En ce tiède inframonde, il n’est pas de sommeil,
Les démons sont actifs dans leur château d’ivoire ;
Un ténébreux serpent de sinistre mémoire
Se souvient d’un beau fruit mûrissant au soleil.

Aux quartiers de banlieue l’inframonde est pareil ;
Je pourrais donc y vivre, ou bien, je veux le croire,
Car je suis familier de ces décors sans gloire
Issus d’un rêve noir sans espoir de réveil.

J’écoute les leçons d’une démone blonde
Qui veut mettre en repos mon âme vagabonde,
La noirceur du décor se reflète en ses yeux.

Je n’ai pas de regrets, ma vie ne fut qu’un songe
Et puisque je l’écris, ce n’est pas un mensonge ;
On dit la vérité, souvent, quand on est vieux.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 20 février 2023 à 11h10

Manoir d’Aquitaine
----------

Sur ce lieu règne le Sommeil,
Logis de chevaliers sans gloire ;
Pauvre sens et pauvre mémoire,
C’est un dénuement sans pareil.

Mais dans leur cave, un vin vermeil
Leur procure un peu de quoi boire ;
Ils en oublient tous leurs déboires,
C’est comme un rayon de soleil.

Dans leur verger les fruits abondent,
Pas besoin de courir le monde ;
Pas besoin de voir d’autres cieux.

Si l’existence n’est qu’un songe,
Oublions-la, passons l’éponge,
Alors nous n’en irons que mieux.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Gаutiеr : Quеstiоns

Hаrаuсоurt : Αu tеmps dеs féеs

Hеrеdiа : Lа Sоurсе

Jаmmеs : Ρrièrе pоur аimеr lа dоulеur

Соppéе : «С’еst vrаi, ј’аimе Ρаris d’unе аmitié mаlsаinе...»

Μаllеvillе : «Lе silеnсе régnаit sur lа tеrrе еt sur l’оndе...»

Dubоs : À Frоntоn : «Τоi qui, саpitаinе, оrаtеur...»

Lаmаrtinе : L’Αutоmnе

Βаudеlаirе : Μаdеmоisеllе Βistоuri

Ρаrnу : «D’un lоng sоmmеil, ј’аi gоûté lа dоuсеur...»

☆ ☆ ☆ ☆

Hаrаuсоurt : Αu tеmps dеs féеs

Сrоs : Lе Βut

Ρеllissоn-Fоntаniеr : «L’ехеmplе dе Gоdеаu...»

Αpоllinаirе : Lе Suiсidé

Νоuvеаu : Hуmnе

Αpоllinаirе : «Lе сhеmin qui mènе аuх étоilеs...»

Соrbièrе : Lе Ρоètе еt lа Сigаlе

Vоltаirе : «Si vоus vоulеz quе ј’аimе еnсоrе...»

Du Βеllау : «Τhiаrd, qui аs сhаngé еn plus grаvе éсriturе...»

Εlskаmp : «À présеnt с’еst lа nuit qui tоmbе...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Jе brûlе аvес mоn âmе...» (Αubigné)

De Сосhоnfuсius sur «Si с’еst dеssus lеs еаuх quе lа tеrrе еst prеsséе...» (Spоndе)

De Сосhоnfuсius sur «Μа Dаmе, је mе mеurs аbаndоnné d’еspоir...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur À l’еnvеrs (Sеgаlеn)

De Xi’аn sur Μirlitоn (Соrbièrе)

De Jаdis sur Lа Сhèvrе (Rоllinаt)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De Dаmе dе flаmmе sur Vеrlаinе

De Сurаrе- sur Sur l’Hélènе dе Gustаvе Μоrеаu (Lаfоrguе)

De Dаmе dе flаmmе sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Сurаrе- sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Jаdis sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Dаmе dе flаmmе sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Yеаts sur Ρаul-Jеаn Τоulеt

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

De Rоzès sur Μédесins (Siсаud)

De Dаmе dе flаmmе sur «Hélаs ! vоiсi lе јоur quе mоn mаîtrе оn еntеrrе...» (Rоnsаrd)

De Rоzès sur Lе Сhеmin dе sаblе (Siсаud)

De Sеzоr sur «Jе vоudrаis biеn êtrе vеnt quеlquеfоis...» (Durаnt dе lа Βеrgеriе)

De KUΝG Lоuisе sur Villе dе Frаnсе (Régniеr)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе