Tristan Corbière

Les Amours jaunes, 1873


À une Rose


 
Rose, rose-d’amour vannée,
    Jamais fanée,
Le rouge-fin est ta couleur,
    Ô fausse-fleur !
 
Feuille où pondent les journalistes
    Un fait-divers,
Papier-Joseph, croquis d’artistes :
    — Chiffres ou vers —
 
Cœur de parfum, montant arôme
    Qui nous embaume...
Et ferait même avec succès,
    Après décès ;
 
Grise l’amour de ton haleine,
    Vapeur malsaine,
Vent de pastille-du-sérail,
    Hanté par l’ail !
 
Ton épingle, épine-postiche,
    Chaque nuit fiche
Le hanneton-d’or, ton amant...
Sensitive ouverte, arrosée
De fausses-perles de rosée,
    En diamant !
 
Chaque jour palpite à la colle
    De la corolle
Un papillon-coquelicot,
    Pur calicot.
 
Rose-thé !... — Dans le grog, peut-être ! —
    Tu dois renaître
Jaune, sous le fard du tampon,
    Rose-pompon !
 
Vénus-Coton, née en pelote,
    Un soir-matin,
Parmi l’écume... que culotte
    Le clan rapin !
 
Rose-mousseuse, sur toi pousse
    Souvent la mousse
De l’Aï..... Du BOCK plus souvent
    — À 30 Cent.
 
— Un coup-de-soleil de la rampe !
    Qui te retrempe ;
Un coup de pouce à ton grand air
    Sur fil-de-fer !...
 
Va, gommeuse et gommée, ô rose
    De couperose,
Fleurir les faux-cols et les cœurs,
    Gilets vainqueurs !
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 26 novembre 2013 à 13h54

Il n’est pas oublié, le parfum d’une rose
Que j’ai cru respirer, m’endormant, l’autre soir.
La suite du sonnet, l’écrire ici je n’ose
Où tous les habitants du monde iront la voir.

De soi-même on n’a deuil, pitié, ni désespoir.
Pour profiter du jour, un vieillard se repose
Sitôt que c’est possible, ou, tel un vieux miroir,
Fait surgir des reflets dans ses vers et sa prose.

L’hiver de notre vie ne va pas vers l’été.
D’avoir été heureux (et nous l’avons été),
C’est de quoi mitiger ce crépuscule sombre.

Lisons donc de beaux vers dans ce restant de jour,
Ils ne sont point gravés au marbre pour toujours,
Ils sont comme la neige amoncelée dans l’ombre.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Lаfоrguе : «Ρаuvrе pеtit сœur sur lа mаin...»

Lаfоrguе : Splееn : «Τоut m’еnnuiе аuјоurd’hui. J’éсаrtе mоn ridеаu...»

Μаupаssаnt : Αu bоrd dе l’еаu

Rоllinаt : À unе mуstériеusе

Εlskаmp : «J’аi tristе d’unе villе еn bоis...»

Frаnсе : Sоnnеt : «Εllе а dеs уеuх d’асiеr ; sеs сhеvеuх nоirs еt lоurds...»

Rасаn : Stаnсеs sur lа rеtrаitе

Rасаn : Stаnсеs sur lа rеtrаitе

Rimbаud : Sоlеil еt сhаir

Jеаn Dоminiquе

☆ ☆ ☆ ☆

Lаfоrguе : Dеrniеrs sоupirs d’un pаrnаssiеn

Lаfоrguе : Sоnnеt : «J’éсаrtе mоn ridеаu, ј’étоuffе un bâillеmеnt...»

Viviеn : Sоnnеt : «J’аimе lа bоuе humidе еt tristе оù sе rеflètе...»

Vеrhаеrеn : Lе Ρаssеur d’еаu

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Саrоlо Quintо impеrаntе (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur Stupеur (Lаfоrguе)

De Сосhоnfuсius sur Lа Соrnе (Rоllinаt)

De Сurаrе- sur Sоnnеt : «Un livrе n’аurаit pаs suffi...» (Ρrivаt d'Αnglеmоnt)

De Τrуphоn Τоurnеsоl sur À unе mуstériеusе (Rоllinаt)

De Сurаrе- sur L’Αngе (Lоuÿs)

De Αlbаtrосе sur «Dоuсе plаgе оù nаquit mоn âmе...» (Τоulеt)

De Τhundеrbird sur Unе flаmmе (Соrаn)

De Ιо Kаnааn sur Sur lа Сrоiх dе nоtrе Sеignеur — Sа Саusе (Drеlinсоurt)

De Сurаrе- sur À Μ. Α. Τ. : «Αinsi, mоn сhеr аmi, vоus аllеz dоnс pаrtir !...» (Μussеt)

De Gеf sur Villеs : «Се sоnt dеs villеs !...» (Rimbаud)

De Jаdis sur Τаblеаu (Сrоs)

De Βibоsаurе sur À Αlf. Τ. : «Qu’il еst dоuх d’êtrе аu mоndе, еt quеl biеn quе lа viе !...» (Μussеt)

De Βоurg sur «Lоngtеmps si ј’аi dеmеuré sеul...» (Τоulеt)

De nоn sur Vеrlаinе

De Jаdis sur Épigrаmmе d’аmоur sur sоn nоm (Αubеspinе)

De Jаdis sur Un hоmmе (Fоurеst)

De Ιsis Μusе sur Lа grоssе dаmе сhаntе... (Ρеllеrin)

De Dаmе dе flаmmе sur Сhаnsоn dе lа mélаnсоliе (Fоrt)

De Μiсhеl sur L’Hоrlоgе : «Lеs Сhinоis vоiеnt l’hеurе dаns l’œil dеs сhаts...» (Βаudеlаirе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе