Tristan Corbière

Les Amours jaunes, 1873


Grand Opéra


 

             
Ier Acte (Vêpres).


 
Dors sous le tabernacle, ô Figure de cire !
        Triple Châsse vierge et martyre,
        Derrière un verre, sous le plomb,
Et dans les siècles des siècles... ... Comme c’est long !
 
Portes-tu ton cœur d’or sur ta robe lamée,
Ton âme veille-t-elle en la lampe allumée ?...
 
                Elle est éteinte
                Cette huile sainte...
                Il est éteint
                Le sacristain !...
 
L’orgue sacré, ses flots et ses bruits de rafale
Sous les voûtes, font-ils frissonner ton front pâle ?...
 
Dans ton éternité sais-tu la barbarie
De mon orgue infernal, orgue de Barbarie ?
 
Du prêtre, sous l’autel, n’ouïs-tu pas les pas
Et le mot qu’à l’Hostie il murmure tout bas ?...
 
— Eh bien ! moi j’attendrai que sur ton oreiller,
La trompette de Dieu vienne te réveiller !
 
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Châsse, ne sais-tu pas qu’en passant ta chapelle,
        De par le Pape, tout fidèle,
Évêque, publicain ou lépreux, a le droit
De t’entr’ouvrir sa plaie et d’en toucher ton doigt ?...
        À Saint-Jacques de Compostelle
J’en ai bien fait autant pour un bout de chandelle.
 
À ce prix-là je dois baiser la blanche hostie
Qui scelle, sur ta bouche en or, ta chasteté
        Close en odeur de sainteté
        . . . . . . . . . . . . . . . . . .
        Cordieu ! Madame est donc sortie ?...
 
 
 
 

             
IIe Acte (Sabbat).


 
        Je suis un bon ange, ô bel Ange !
        Pour te couvrir, doux gardien...
        La terre maudite me tient.
        Ma plume a trempé dans la fange...
 
        Hâ ! je ne bats plus que d’une aile !...
        Prions... l’esprit du Diable est prompt...
        — Ah ! si j’étais lui, de quel bond
        Je serais sur toi, la Donzelle !
 
        ... Ma blanche couronne à ma tête
        Déjà s’effeuille ; la tempête
        Dans mes mains a brisé mon lys...
 
        — Par Belzébuth ! contre la borne
        Je viens de me rompre la corne !
        . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
        Comme les trucs sont démolis !
 
 
 
 

             
IIIe Acte (Sereno).


 
  Holà !... je vois poindre un fanal oblique
      — Flamberge au vent, joli Muguet !
      Sangre Dios ! rossons le guet !...
 
      Un bonhomme mélancolique
Chante : — Bonsoir Señor, Señor Caballero,
      Sereno... — Sereno toi-même !
      — Minuit : second jour de carême,
      Prêtez-moi donc un cigaro...
 
      Gracia ! La Vierge vous garde !
— La Vierge ?... grand merci, vieux ! Je sens la moutarde !...
— Par Saint-Joseph ! Señor, que faites-vous ici ? —
      — Mais... pas grand’chose et toi, merci.
 
— C’est pour votre plaisir ?... — Je damne les alcades
      De Tolose au Guadalété !
— Il est un violon, là-bas sous les arcades...
      — Ça : n’as-tu jamais arrêté
      Musset... musset pour sérénade ?
 
      — Santos !... non, sur la promenade,
      Je n’ai jamais vu de mussets...
      — Son page était en embuscade...
— Ah Carambah ! Monsieur est un señor Français
      Qui vient nous la faire à l’aubade ?...
 

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rоnsаrd : Dе l’Élесtiоn dе sоn Sépulсrе

Βаudеlаirе : Lеs Ρlаintеs d’un Ιсаrе

Βаnvillе : À Αdоlphе Gаïffе

Du Ρеrrоn : «Αu bоrd tristеmеnt dоuх dеs еаuх...»

Βlаisе Сеndrаrs

Rоnsаrd : Dе l’Élесtiоn dе sоn Sépulсrе

Νuуsеmеnt : «Lе vаutоur аffаmé qui du viеil Ρrоméthéе...»

Lа Сеppèdе : «Сеpеndаnt lе sоlеil fоurnissаnt sа јоurnéе...»

Τоulеt : «Dаns lе silеnсiеuх аutоmnе...»

Μussеt : À Αlf. Τ. : «Qu’il еst dоuх d’êtrе аu mоndе, еt quеl biеn quе lа viе !...»

Vеrlаinе : «Lа mеr еst plus bеllе...»

Jасоb : Lе Dépаrt

☆ ☆ ☆ ☆

Lаfоrguе : Lе Sаnglоt univеrsеl

Сrоs : Ρituitе

Jаmmеs : Lа sаllе à mаngеr

Régniеr : Lа Lunе јаunе

Rоdеnbасh : «Αllеluiа ! Сlосhеs dе Ρâquеs !...»

Lаfоrguе : Соmplаintе d’un аutrе dimаnсhе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur L’Étоilе du fоu (Rоllinаt)

De Сосhоnfuсius sur «Vоiсi lе mоis d’Αvril, оù nаquit lа mеrvеillе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur Lеs Quаtrе-Соins (Sаtiе)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De Dаmе dе flаmmе sur Vеrlаinе

De Сurаrе- sur Sur l’Hélènе dе Gustаvе Μоrеаu (Lаfоrguе)

De Dаmе dе flаmmе sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Сurаrе- sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Jаdis sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «Qu’еst-се dе vоtrе viе ? unе bоutеillе mоllе...» (Сhаssignеt)

De Dаmе dе flаmmе sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Yеаts sur Ρаul-Jеаn Τоulеt

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

De Rоzès sur Μédесins (Siсаud)

De Dаmе dе flаmmе sur «Hélаs ! vоiсi lе јоur quе mоn mаîtrе оn еntеrrе...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «J’аdоrе lа bаnliеuе аvес sеs сhаmps еn friсhе...» (Соppéе)

De Rоzès sur Lе Сhеmin dе sаblе (Siсаud)

De Sеzоr sur «Jе vоudrаis biеn êtrе vеnt quеlquеfоis...» (Durаnt dе lа Βеrgеriе)

De KUΝG Lоuisе sur Villе dе Frаnсе (Régniеr)

De Xi’аn sur Jеhаn Riсtus

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе