Tristan Corbière

Les Amours jaunes, 1873


Sonnet de nuit


 
Ô croisée ensommeillée,
Dure à mes trente-six morts !
Vitre en diamant, éraillée
Par mes atroces accords !
 
Herse hérissant rouillée
Tes crocs où je pends et mords !
Oubliette verrouillée
Qui me renferme... dehors !
 
Pour Toi, Bourreau que j’encense,
L’amour n’est donc que vengeance ?...
Ton balcon : gril à braiser ?...
 
Ton col : collier de garotte ?...
Eh bien ! ouvre, Iscariote,
Ton judas pour un baiser !
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 19 juin 2015 à 13h41

Danseur hexapode
-----------------

Sa danse est vraiment lente, elle est ensommeillée
Comme le menuet d’un pantin de bois mort ;
Et pour l’accompagner, la musique éraillée
D’un piano vieillissant, qui rate ses accords.

Elle est ainsi, la vie, elle finit, rouillée,
La tartine trop dure à celui qui la mord,
La main qui n’ouvre plus la porte verrouillée,
Le corps qui, frileux, dit : Que ferions-nous, dehors ?

Ainsi le Chat Botté, ne portant plus ses bottes,
Contemplant le jardin, de son regard qui flotte,
Peut rester, tout un jour, blotti sur une chaise ;

Dans un coin du cerveau, ce vieil esprit qui pense,
Qui se perd volontiers dans une remembrance,
Qui réfléchit un peu, puis s’endort, apaisé.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 19 juin 2015 à 15h20

Fin du premier tercet :

...................................."sur sa chaise posé".

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 19 octobre 2021 à 12h41

Doigt qui montre un astre
------------

Le Sage a désigné la Lune ensommeillée,
De regarder son doigt le disciple aurait tort ;
Tous deux sont revêtus de robes mal taillées,
Leur établissement ne roule pas sur l’or.

Leur porte grince un peu, la serrure est rouillée,
Une fenêtre laisse entrer le vent du Nord ;
Leur petite maison n’est jamais verrouillée,
Sauf, assez rarement, quand tout le monde sort.

Pour un tonneau de vin, le Maître vend ses bottes,
Même si son breuvage est surtout de la flotte ;
Deux verres devant lui toujours sont disposés.

Qu’a-t-il donc découvert, ce vieil homme qui pense ?
D’une belle trouvaille il n’a point remembrance,
Mais un petit sonnet suffit à l’apaiser.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Vеrlаinе : Sérénаdе

*** : «Μа bеrgèrе Νоn légèrе...»

Jаmmеs : Lе Dеuil du соnsеillеr muniсipаl

Τhаlу : L’Îlе lоintаinе

Riсhеpin : Sоnnеt mоrnе

Siеfеrt : Αmоur

Τоulеt : L’Ιngénuе.

Rоnsаrd : «Quаnd је vоus vоis, оu quаnd је pеnsе à vоus...»

Μаgnу : «Quаnd un сhаnt sur lе luth mа Μаîtrеssе frеdоnnе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Τоulеt : «Се fut pаr un sоir dе l’аutоmnе...»

Sаint-Αmаnt : Sоnnеt sur dеs mоts qui n’оnt pоint dе rimе

Αpоllinаirе : Lе Hibоu

Viаu : «Αh ! Ρhilis, quе lе Сiеl mе fаit mаuvаis visаgе !...»

Vеrlаinе : Çаvitrî

Сrоs : À Μ. Hаussmаnn

Lingеndеs : Stаnсеs : «Соnnаissаnt vоtrе humеur, је vеuх biеn, mа Sуlviе...»

Hеrеdiа : Épigrаmmе vоtivе

Lаfоrguе : Sоnnеt pоur évеntаil

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur Lе Βаtеаu ivrе (Rimbаud)

De Сосhоnfuсius sur L’Αubе à l’Εnvеrs (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sсhеvеninguе mоrtе sаisоn (Lаrbаud)

De Сосhоnfuсius sur Lе Suссubе (Rоllinаt)

De Jаdis sur «Αh ! Ρhilis, quе lе Сiеl mе fаit mаuvаis visаgе !...» (Viаu)

De Сосhоnfuсius sur Соntrе lа јаlоusiе (Urfé)

De Сurаrе- sur Lеs Νègrеs (Jаmmеs)

De Сurаrе- sur «J’étаis еn libеrté quаnd сеllе qui m’еngаgе...» (Lа Rоquе)

De Xiаn sur Sоnnеt : «Dеuх sоnnеts pаrtаgеnt lа villе...» (Соrnеillе)

De Xiаn sur Vеrs imprоvisés sur un аlbum (Lаmаrtinе)

De Саnаrd sur Sur Jоnаs (Drеlinсоurt)

De Sаuvеtеur sur À Μаdаmе G., Sоnnеt (Μussеt)

De Μоnrоsе sur «Lа nudité dеs flеurs с’еst lеur оdеur сhаrnеllе...» (Αpоllinаirе)

De Сurаrе- sur Νuit tоmbаntе (Hugо)

De Сhristiаn sur Lа Guеrrе (Sаint-Ρоl-Rоuх)

De Сhristiаn sur «Соmmе unе bеllе flеur аssisе еntrе lеs flеurs...» (Rоnsаrd)

De dеsfоrgеs sur Sуmphоniе inасhеvéе (Μilоsz)

De Ιо Kаnааn sur L’Éсhо (Соppéе)

De Сurаrе- sur «Се rusé Саlаbrаis tоut viсе, quеl qu’il sоit...» (Du Βеllау)

De Ιо Kаnааn sur Ρèlеrinаgе (Vеrhаеrеn)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе