Charles Cros

Le Collier de griffes, 1908


Scène d’atelier


 

À Louis Montégut.


Exquis musicien, devant son chevalet,
Le peintre aux cheveux d’or, à la barbe fleurie
Chantonne. Et cependant il brosse avec furie
La toile, car, vraiment, ce sujet-là lui plaît.
 
Le modèle est un tigre, un vrai tigre, complet,
Vivant et miaulant comme dans sa patrie ;
Ce tigre pose mal, son mouvement varie,
Ce n’est plus le profil que le peintre voulait.
 
Il faut voir de la griffe, et de la jalousie...
Et le peintre, chantant des chants de rossignol,
Pousse la bête, qui rugit. Lui s’extasie.
 
Et de sa brosse au noir, qui court d’un léger vol,
Sème parmi le poil rayé « La Fantaisie »,
Double-croche, et soupir et dièze et bémol.
 

Commentaire(s)
Déposé par Cochonfucius le 6 juin 2015 à 18h42

Sanglier de sable
---------------------

Reste, beau sanglier, près de mon chevalet ;
Cesse un peu d’arpenter la campagne fleurie,
Cesse un peu de grogner comme un homme en furie ;
Je veux te dessiner, sanglier, s’il te plaît.

Car tu es un cochon, un vrai porc, au complet ;
La forêt francilienne est ta noble patrie,
Où, selon ton bon goût, qui jamais ne varie,
Tu as su dévorer tout ce que tu voulais.

De ton malin regard, un chacun s’extasie,
Et ton joli profil crée de la jalousie ;
Au milieu de la nuit te chante un rossignol.

On doit te célébrer, cochon de fantaisie,
C’est le premier devoir de notre poésie,
Un aimable devoir, comme aurait dit Pagnol.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 1er janvier 2017 à 12h05

Stéphane Cattaneo
-------------------------

Stéphane a terminé ce beau tableau qu’il signe
Cattaneo, car c’est, le saviez-vous, son nom.
Il s’interroge alors : le vendra-t-il, ou non ?
D’un musée, d’une expo, la toile est-elle digne ?

Choisissant un papier plus blanc que n’est un cygne,
Il traça mon portrait, au temps où son renom
Était confidentiel ; de tels artistes n’ont,
Quand ils sont débutants, qu’éloges en trois lignes.

Stéphane, si souvent nous avons ri ensemble,
Je peux te consacrer un sonnet, que t’en semble ?
En souvenir des mots du grand Gérard Mentor.

Or, tu as bien raison de jouir de ta peinture,
Même lorsque tu dois te serrer la ceinture ;
Elle est comme un printemps, n’en déplaise aux butors.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 31 décembre 2017 à 16h49

Dauphin de Nouvelle Aquitaine
--------------------

Jamais, d’être un poisson, il ne donne aucun signe ;
Cétacé, c’est sa classe, et Dolphin est  son nom.
Il s’interroge alors : poisson, l’est-il, ou non ?
D’être une vraie question, la phrase est-elle digne ?

Car un dauphin n’est pas plus blanc que n’est un cygne,
Mais on fit son portrait, au temps où son renom
Était providentiel ; et les artistes n’ont,
Sur ce bel animal, qu’éloges en trois lignes.

Beau dauphin, si souvent nous avons ri ensemble,
Cela peut devenir un sonnet, que t’en semble ?
Le Dauphin du Primate est souvent le Mentor.

Mes blasons ne sont pas des oeuvres de peinture,
Ou sinon je devrais me serrer la ceinture ;
Mais j’aime les dauphins, n’en déplaise aux butors.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Sсèvе : «Sеul аvес mоi, еllе аvес sа pаrtiе...»

Αuvrау : Соntrе unе dаmе trоp mаigrе

Αuvrау : Lеs Ρаlаdins аvеnturiеrs

Αuvrау : «Αu mоis qu’аmоur еst lе plus еn viguеur...»

Соppéе : «Εllе viеndrа се sоir ; еllе mе l’а prоmis...»

Riсtus : Lеs Μоntе-еn-l’аir

Hаrаuсоurt : «Ιl plеut sur lа mеr, lеntеmеnt...»

Lа Gеsséе : «Lа Μоuсhе pеintе еst mаrquе d’impudеnсе...»

Vаlléе dеs Βаrrеаuх : «Соurtisаns, qui trаînеz vоs јоurs déshоnоrés...»

Du Βеllау : «Si l’аvеuglе furеur, qui саusе lеs bаtаillеs...»

☆ ☆ ☆ ☆

Соrbièrе : Ρаuvrе gаrçоn

Соppéе : «Εllе viеndrа се sоir ; еllе mе l’а prоmis...»

Rоnsаrd : «Yеuх, qui vеrsеz еn l’âmе, аinsi quе dеuх Ρlаnètеs...»

Riсhеpin : Lа Μignоtе

Βеrtrаnd : Sоnnеt : «À lа Rеinе dеs Frаnçаis...»

Μоntrеuil : Épigrаmmе : «Сlоris à vingt аns étаit bеllе...»

Νоuvеаu : Lа Rеnсоntrе

Αubigné : «Lеs lуs mе sеmblеnt nоirs...»

Rоllinаt : Viеrgе dаmnéе

Αpоllinаirе : Сhаpеаu-tоmbеаu

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Vоus аvеz su l’еspоir еt pаrtаgé lа rаgе...» (Siеfеrt)

De Сосhоnfuсius sur «Οbsсur vаllоn, mоntаgnе sоurсillеusе...» (Lа Rоquе)

De Сосhоnfuсius sur À unе Villе mоrtе (Hеrеdiа)

De Εsprit dе сеllе sur «Ô Diеu qui vоis сеttе rоuе ехéсrаblе...» (Vеrmеil)

De Lа Fаisаnе sur Lа Соlоmbе pоignаrdéе (Lеfèvrе-Dеumiеr)

De Εsprit dе сеllе sur «Νе rеprеnеz, Dаmеs, si ј’аi аimé...» (Lаbé)

De Μоrin dе Βlаnquеfоrt sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Fоrаin dе Βlаnсhеmоr sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De Jеhаn Çètоù sur Lе Τаlismаn (Νеlligаn)

De Сhаrlus Ρоpulаirе sur Viеuх mаrin, viеil аrtistе (Ρоpеlin)

De Hаn Riсutе sur Соmplаintе аmоurеusе (Αllаis)

De Lе Gаrdiеn sur L’Hоspitаlité (Fаbrе d'Églаntinе)

De Сhristiаn sur Lе Μоnt dеs Οliviеrs (Vignу)

De Lе Gаrdiеn sur Μоrt d’un аutrе Juif (Μоrаnd)

De Εsprit dе сеllе sur Sоnnеt : «Ιgnоrаntе оu plutôt dédаignеusе dеs mаuх...» (Сrоs)

De Τhundеrbird sur «Sасrés соtеаuх, еt vоus sаintеs ruinеs...» (Du Βеllау)

De Αrаmis sur Guitаrе : «Gаstibеlzа, l’hоmmе à lа саrаbinе...» (Hugо)

De Αrаmis sur Stаnсеs à Μаrquisе (Соrnеillе)

De piсh24 sur Ρhilis dаnsе lа Sаrаbаndе (Sсudérу)

De Rоlаnd Βасri sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Ρ10H24- sur Εllе еt lui (Αutrаn)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе