Charles Cros

Le Coffret de santal, 1873


Sonnet


 

À Madame de M.


Ignorante ou plutôt dédaigneuse des maux
Et des perversités, vous sachant hors d’atteinte,
Vous traversez la vie en aimant sans contrainte,
Donnant de votre charme aux faits les plus normaux.
 
J’ai comme un souvenir vague, en de vieux émaux
D’un portrait lumineux de reine ou bien de sainte
À la grâce élancée, où je vous trouvais peinte
Mieux que je ne ferais en alignant des mots.
 
Comme la sainte, vous avez le don de plaire
Sans recherche fiévreuse ; aussi votre âme claire
Aux ouragans mondains ne se troublera pas.
 
Et vous avez encor, comme dans cette image,
Le fin et long aspect des reines moyen âge
Dont un peuple naïf et doux baisait les pas.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 5 avril 2019 à 12h18

Fleur de la résignation
-------

C’est la fleur magenta qui soigne tous les maux,
Qui malheureusement est toujours hors d’atteinte ;
Nul n’a compris, d’ailleurs, d’où vient cette contrainte,
Pourquoi ne l’a-t-on pas dans les jardins normaux ?

Sa couleur est un peu celle des vieux émaux,
Elle pourrait orner la robe d’une sainte
Qu’en l’église des Trolls, jadis, j’avais vu peinte ;
Son nom, je ne sais plus, c’est un drôle de mot.

Au diable comme aux dieux elle a le don de plaire,
Elle qui, loin de tout, garde son âme claire ;
Même les ouragans ne la troubleront pas.

Sur le blason d’un duc on trouve son image
Choisie par son ancêtre au coeur du Moyen Âge,
Lui qui la préférait à la Fleur du Trépas.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Christian le 6 avril 2019 à 05h41

Magenta est la couleur du boulevard

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 6 avril 2019 à 10h23

Voir en effet

https://hadominique75.wordpress.com/2014/02/18/couleurs-magenta/

« tout le boulevard de Magenta »

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Esprit de celle le 6 avril 2019 à 11h31

La nostalgie est la fleur du Trépas -  

Quand tu es spleen . . ce sont là tes plus beaux poèmes chercheur de lumière-

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Thunderbird le 8 juillet 2022 à 21h07

Longueurs  d’ondes
--------

Même la lumière
Parfois peut sembler obscure,
Sombre en sa clarté.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Curare- le 8 juillet 2022 à 21h40


’C’est beau comme un sonnet, beau comme une chanson.’

Je pense à toi toujours
Chaque jour chercheur
Je suis heureuse en Bretagne
Seule mais heureuse-

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 9 juillet 2022 à 11h58

Monstre ignorant
------------

Il oublie son savoir, il méconnaît ses maux,
De mille infirmités sa personne est atteinte ;
Il ne laissera pas échapper une plainte,
Lui qui n’est nullement jaloux des gens normaux.

Il écoute les fleurs, il parle aux animaux,
Son affection pour eux n’est aucunement feinte ;
Il laisse s’écouler sa vie en demi-teinte,
Pour évoquer son spleen il sait trouver les mots.

Que j’écrive sur lui n’est pas pour lui déplaire,
Ainsi quelques lecteurs partagent ses galères ;
D’autres, ça les fait rire, il ne leur en veut pas.

Il peut aussi m’aider à choisir des images,
Ce n’est pas évident, c’est assez chronophage,
Quand il a bien bossé je lui offre un repas.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Ρizаn : «À qui dirа-t-еllе sа pеinе...»

Sаint-Αmаnt : «Jе viеns dе rесеvоir unе bеllе missivе...»

Αubеspinе : Lе luth

Rасаn : Stаnсеs sur lа rеtrаitе

Du Βеllау : «Ô Ρrisоn dоuсе, оù саptif је dеmеurе...»

Gаutiеr : Lе Βаnс dе piеrrе

Sigоgnе : «Εllе а bеаuсоup dе l’аir d’unе аntiquе mаrоttе...»

Sigоgnе : «Vоtrе têtе rеssеmblе аu mаrmоusеt d’un sistrе...»

Rоnsаrd : «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...»

Μаrоt : «Jоuissаnсе vоus dоnnеrаi...»

☆ ☆ ☆ ☆

Μаrbеuf : «Βеаuх уеuх оù luisеz-vоus, mеs sоlеils quе ј’аdоrе...»

Viviеn : «Τu gаrdеs dаns tеs уеuх lа vоlupté dеs nuits...»

Μаrоt : Dе l’Αbbé еt dе sоn Vаlеt

Μаrоt : «Νе sаis соmbiеn lа hаinе еst durе...»

Viviеn : Ρоèmе d’аmоur

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Rêvаnt pаrmi сеs bоis, је vоis s’еntrеbаisеr...» (Αubеspinе)

De Сосhоnfuсius sur Lеs Frèrеs аînés (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Сосhоnfuсius sur L’Αnсоliе (Sоulаrу)

De Jаdis sur Sur quеlquеs mаuvаisеs mаnièrеs dе pаrlеr (Μаrоt)

De Сосhоnfuсius sur «Се rusé Саlаbrаis tоut viсе, quеl qu’il sоit...» (Du Βеllау)

De Ρаsquеlin sur «Τu gаrdеs dаns tеs уеuх lа vоlupté dеs nuits...» (Viviеn)

De Сurаrе- sur Lе Dоnјоn (Rоllinаt)

De Сhristiаn sur «Ô Ρèrе dоnt јаdis lеs mаins industriеusеs...» (Lа Сеppèdе)

De Ιо Kаnааn sur «Соmmе lе mаriniеr, quе lе сruеl оrаgе...» (Du Βеllау)

De Ιо Kаnааn sur «Ô Ρrisоn dоuсе, оù саptif је dеmеurе...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur «Rоssignоl, rоi dеs bоis, vоus, tоurtrе sоlitаirе...» (Ρаssеrаt)

De Xi’Αn sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Αlех Sаndrin sur «Μаrаud, qui n’еs mаrаud quе dе nоm sеulеmеnt...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur «Qu’оn m’аrrасhе lе сœur, qu’оn mе fаssе еndurеr...» (Dеspоrtеs)

De Jаdis sur Βоuts rimés (Sсhwоb)

De Сrасhеtоnmuсus sur «Si pаr pеinе еt suеur еt pаr fidélité...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Lа Μusе Vénаlе (Βаudеlаirе)

De Сésаr Βistruklа sur «Lеs еsсаdrоns аilés du сélеstе pоurpris...» (Lа Сеppèdе)

De Jаdis sur Lа Βеrgе (Μérаt)

De Соnсоurs Lépinе sur L’Égоïstе (Sсhwоb)

De Xi’аn sur Lа Μоrt еt lе Μаlhеurеuх. Lа Μоrt еt lе Βûсhеrоn (Lа Fоntаinе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе