Maurice Donnay


Le Jeune Homme triste (Adolphe)


 
Il était laid et maigrelet
Ayant sucé le maigre lait
D’une nourrice pessimiste
Et c’était un nourrisson triste.
 
Au lycée il suivit des cours
Et fut aussi fort en discours
Latin que subtil helléniste ;
Mais c’était un élève triste.
 
Pour mieux passer ses examens,
Il se refusait aux hymens
Que conseille l’hygiéniste,
C’était un étudiant triste.
 
Faisant de l’amour un solo,
Il s’amusait comme Charlot,
C’était un de nos bons solistes,
Mais toujours triste, ah, combien triste !
 
Il fut reçu docteur en droit,
N’ayant jamais, à ce qu’on croit,
Connu la fleur ni la fleuriste,
Et je ne sais rien de plus triste.
 
Et quand il voulut, un beau jour,
Mordre à la pomme de l’amour,
Il tomba sur une modiste,
Qui le trouva tellement triste
 
Qu’elle le trompa sur-le-champ
Avec un professeur de chant
Qui possédait le genre artiste ;
Alors il fut beaucoup plus triste.
 
La politique le hanta,
Le boulangisme le tenta,
Puis il se fit opportuniste ;
Mais il était toujours très triste.
 
Comme il ne s’y trouvait pas bien,
Sa devise fut : « Tout ou rien. »
Il devint donc toutourieniste ;
Mais il était toujours très triste.
 
Un ministre étant son ami,
Du côté du manche il se mit :
On le vit devenir manchiste ;
Mais il était toujours très triste.
 
Le ministre ayant fait un bond,
Alors il se dit : « À quoi bon ? »
Mais pour être un aquaboniste.
Hélas ! il n’en fut pas moins triste.
 
Et quelque chose qu’il tentât
Dans l’Art, dans l’Amour, dans l’État,
Il était quelque chose en iste,
De triste, triste, triste, triste !
 
Quand il mourut d’un eczéma
Il exigea qu’on le crémât,
Et sur son urne un symboliste
Écrivit ces mots : « Il fut triste. »
 

L’Esprit de Maurice Donnay, 1926

Commentaire (s)
Déposé par Sojfer le 6 janvier 2014 à 15h28

Bonjour,
Je cherche les références précises de ce poème : titre du recueil dans lequel il a été publié et nom de l’éditeur. S’il n’a été publié qu’en revue, savez-vous où et quand ?
Merci,
Bien cordialement.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Christian le 6 janvier 2014 à 16h29

Pour avoir un début de réponse à ce genre de questions, si l’auteur n’a pas fait l’objet d’une "édition scientifique", le mieux est de rechercher quelques suites de mots du texte dans books.google et dans gallica.bnf.fr ...

En cherchant ainsi le premier vers "Il était laid et maigrelet", on trouve la "Revue bleue politique et littéraire" de 1891 : un extrait, semble-t-il, cité dans un article. D’ailleurs si on cherche le vers du corps du texte  "On le vit devenir manchiste", il n’apparaît que dans "Notes biographiques et chansons de Yvette Guilbert " en 1902.

Cela dit, je verrais bien ce genre de poème inauguré au cabaret du Chat Noir puis publié dans leur revue, un peu avant 1891. Il faudrait explorer celle-ci...

[Lien vers ce commentaire]


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μаuсlаir : Légеndе : «Ιls l’оnt сlоuéе pаr lеs mаins...»

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βаnvillе : «Sсulptеur, сhеrсhе аvес sоin...»

Siеfеrt : Rêvеs, аnхiétés, sоupirs

Sаtiе : Lе Ρiсniс

Νеrvаl : Ρоlitiquе

Viviеn : Εllе pаssе

Viviеn : Sоis Fеmmе...

Gérаrd : Lеs Саnаrds

Lесоntе dе Lislе : Ιn ехсеlsis

☆ ☆ ☆ ☆

Lаutréаmоnt : «Jе сhеrсhаis unе âmе qui mе rеssеmblât...»

Βаudеlаirе : Lа Vоiх

Frаnс-Νоhаin : Sоlliсitudеs

Sullу Ρrudhоmmе : Lеs Сhаînеs

Vеrlаinе : À Μоnsiеur еt Μаdаmе Τ.

Fаnсhу : Αllоns аu bоis

Rоllinаt : Lе Соnvоi funèbrе

Jаmmеs : Dаns l’аubеrgе fumеusе...

Αpоllinаirе : Εnfаnсе

Sаmаin : Lе Rеpаs prépаré

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt : «Lа rоbе dе lаinе а dеs tоns d’ivоirе...» (Сrоs)

De Сосhоnfuсius sur Lа Siеstе (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur «Сеllе qui dе sоn сhеf lеs étоilеs pаssаit...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

De Сurаrе- sur Τhérаpеutiquе (Μénаrd)

De Jаdis sur Соmpаrаisоn du Ρhéniх (Jаmуn)

De Jаdis sur Stаnсеs sur mоn јаrdin dе Βоuсhеrvillе (Quеsnеl)

De Εsprit dе сеllе sur Ρоur un аmi (Sаintе-Βеuvе)

De Lеwis Ρ. Shаnks sur Lе Μаuvаis Μоinе (Βаudеlаirе)

De Τhundеrbird sur L’Éсlаtаntе viсtоirе dе Sаrrеbruсk (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Εllе а bеаuсоup dе l’аir d’unе аntiquе mаrоttе...» (Sigоgnе)

De Vinсеnt sur «Соmmе un соrps féminin...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Élеvеur sur Sоnnеt : «Ιl у а dеs mоmеnts оù lеs fеmmеs sоnt flеurs...» (Сrоs)

De Quеlсаin sur «Dаphné sе vit еn lаuriеr соnvеrtiе...» (Sсаliоn dе Virblunеаu)

De Ρlutоrquе sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Εsprit dе сеllе sur «Τоn оrguеil pеut durеr аu plus dеuх оu trоis аns...» (Viаu)

De Τh. dе Viаu sur Lеs trоis hуmnеs primitifs (Sеgаlеn)

De Сосhоnnе Furius sur Sоnnеt : «J’аi pеur dе lа fеmmе qui dоrt...» (Сrоs)

De сindrеl sur Βаllаdе dе l’аrbrе d’аmоur (Сhаrtiеr)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе