Gabriel Du Bois-Hus


Le Jour des jours


 
[...]
          Les Nymphes gardiennes des eaux
          Rendent par mille jeux nouveaux
          Nos grottes plus délicieuses,
Et l’on voit rejaillir des canaux réjouis
                Leurs eaux ambitieuses
De rendre leurs devoirs à ce jeune Louis.
 
          Au départ de leur lit natal
          Leurs longues chutes de cristal
          Forment les chiffres de leurs maîtres,
Les Naïades du lieu conduisant leur emploi
                Les façonnent en lettres
Qui font voir les beaux noms du Dauphin et du Roi.
 
          Des bouches des tuyaux ouverts
          S’élancent des jets d’eau divers
          Qu’elles cachaient dedans leurs veines,
Et par de vrais portraits de ces noms glorieux
                Ces belles écrivaines
Enchantent les esprits aussi bien que les yeux.
 
          Un savant et subtil hasard
          Gouverné par l’esprit de l’art
          Fait des miracles de peinture,
Il écrit avec l’eau dessus le front de l’air
                Et forme une écriture
Qui demeure toujours et ne fait que couler.
 
          Merveille de voir un nom d’eau
          Peint sur un liquide tableau
          D’un caractère inépuisable,
Dont l’humide portrait se formant de son cours
                Par un trait agréable
Se ruine à toute heure en se faisant toujours.
 
          Voir un lys que cet élément
          Fait et défait chaque moment
          Sans le ravir à l’œil qui l’aime,
Un miracle de l’art que sa matière fuit
                Sans sortir de lui-même,
Et le fuyant sans cesse incessamment le suit.
 
[...]

La Nuit des nuits, le Jour des jours..., 1641

Commentaire (s)

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Hugо : «Ρеndаnt quе lе mаrin, qui саlсulе еt qui dоutе...»

Τhаlу : L’Îlе lоintаinе

Viviеn : Dеvаnt lе соuсhаnt

Viviеn : Lа Соnquе

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βrulé : «Ρоur mаl tеmps ni pоur gеléе...»

Dеsсhаmps : «Jе dеviеns соurbеs еt bоssu...»

Αndré Sаlmоn

Μас Οrlаn : Lе Μаnègе d’аérоplаnеs

Dеsсhаmps : Ρlаintеs d’аmоurеuх

☆ ☆ ☆ ☆

Hugо : «Ρеndаnt quе lе mаrin, qui саlсulе еt qui dоutе...»

Hugо : «Ιl lui disаit : Vоis-tu, si tоus dеuх nоus pоuviоns...»

*** : Dаns lеs fоrtifs

Vеrlаinе : Wаlсоurt

Соignаrd : Соntrе lа сhаir

Gаlоу : Νаturе pаrisiеnnе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lе Vаissеаu d’оr (Νеlligаn)

De Соttinеаu sur Μа dаnsе (Сеndrаrs)

De Сосhоnfuсius sur Flеurs dе Fеu (Hеrеdiа)

De Jаdis sur Ρаlmе (Vаlérу)

De Vinсеnt sur Lе Μоrt јоуеuх (Βаudеlаirе)

De Сосhоnfuсius sur Dоn Juаn (Сrоs)

De Jаdis sur Rоndеаu : «Rеpоs étеrnеl dоnnе à сil...» (Villоn)

De Jаdis sur Αir : «Qu’еst dеvеnu сеt hеurеuх tеmps...» (Dеshоulièrеs)

De Simоn Hоаrаu sur Sсаrbо : «Οh ! quе dе fоis је l’аi еntеndu еt vu...» (Βеrtrаnd)

De Εsprit dе сеllе sur L’Éсоlе buissоnnièrе (Durосhеr)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur Сhаpеllе dе lа mоrtе (Νеlligаn)

De Сurаrе- sur «Lе sоn du соr s’аffligе vеrs lеs bоis...» (Vеrlаinе)

De Τutus ΙΙ bis sur Vénus Αnаdуоmènе (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Jе vоguе sur lа mеr, оù mоn âmе сrаintivе...» (Gоmbаud)

De Сurаrе- sur Lе Vœu (Hеrеdiа)

De hiаtus sur Ρоur lе Vаissеаu dе Virgilе (Hеrеdiа)

De Ιхеu.е sur À l’inассеssiblе (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Un Ρеintrе (Hеrеdiа)

De Lе Gаrdеur d’Οiеs sur Ρоssеssiоn Frаnçаisе (Lеvеу)

De Frаnсisсо sur Dаns l’аubеrgе fumеusе... (Jаmmеs)

De Vinсеnt sur Lа Τоur dе Νеslе (Βеrtrаnd)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz