Du Mas

(1575??-1625??)

 

 

Du Mas

Lydie, 1609



Dessous le silence des nuits
J’erre je cours je vagabonde
Pour échapper à mes ennuis
Je me veux séquestrer du monde
Afin de dérober au jour
Mon infortune et mon Amour
 
Ces champs de l’horreur habités
Retraite de la solitude
Ces bois tout par tout désertés
Fors que de mon inquiétude
Tristes objets de ma douleur
Me représentent mon malheur
 
Ces houx d’épines hérissés
Plancher de ces forêts obscures
Ces rocs de mousse tapissés
Simulacres de sépultures
Sinistres augures de mort
Semblent refigurer mon sort
 
Ces antres reclus et relants
Cachette d’hiboux et d’orfraies
Me sont pronostiques sanglants
De morts de meurtres et de plaies
De supplices et de tourments
Malencontreux événements
 
Emporté par un fier dépit
Au-delà des plus fortes rages
Mon âme n’a point de répit
Mêmes en ces déserts sauvages
Qu’à se plaire en son déplaisir
Effet d’un aveugle désir
 
Tout ce qui respire ici-bas
Sous le concave de la Lune
Se sauve par un seul trépas
Des tourbillons de la fortune
Mais j’ai beau mourir mille fois
Mon mal est exempt de ses lois
 
J’ai beau recourir à la mort
Pour faire mourir ma souffrance
Si la disgrâce de mon sort
M’en interdit la délivrance
Mourir et vivre m’est tout un
Tant ce vivre m’est importun
 
Ce vivre m’est un repentir
Vif seulement à tant de peines
De ne vivre que pour sentir
Tant de martyres et de gehennes
Et ce qui d’autant plus me nuit
Pour une ingrate qui me fuit
 
Vous qui dans le creux d’un tombeau
Traînez mes liesses éteintes
Croyez-vous faire un acte beau
De me sacrifier aux plaintes
Et d’ensevelir mes Amours
Dans le sépulchre de mes jours ?
 

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rаоul Ρоnсhоn

Hugо : Lа Vасhе

Μаrоt : «Un grоs priеur sоn pеtit-fils bаisаit...»

Μаrоt : Dеs nоnnеs, qui sоrtirеnt du соuvеnt pоur аllеr sе réсréеr

Μаrоt : Βаllаdе dе frèrе Lubin

Τоulеt : «Соmmе lеs diеuх gаvаnt lеur pаnsе...»

Βаrbеу d’Αurеvillу : À Vаlоgnеs

Viviеn : «Ô fоrmе quе lеs mаins...»

Τоulеt : Sur lа Hаltе dе сhаssе dе Vаn Lоо.

☆ ☆ ☆ ☆

Βérоаldе : «Dе fеu, d’hоrrеur, dе mоrt, dе pеinе, dе ruinе...»

Βérоаldе : «Dе fеu, d’hоrrеur, dе mоrt, dе pеinе, dе ruinе...»

Sаiх : «Соmmе еn lа flеur dеsсеnd dоuсе rоséе...»

Αсkеrmаnn : Lе Сri

Vеrlаinе : Εх imо

*** : «Μа bеrgèrе Νоn légèrе...»

Rоllinаt : À l’inассеssiblе

Ρоpеlin : Lеs Сеrisеs

Сrоs : Vеrtigе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt à fеu Μ. Dеsуvеtеаuх (Sаint-Αmаnt)

De Jаdis sur L’аdiеu du саvаliеr (Αpоllinаirе)

De Сосhоnfuсius sur Sоlеil соuсhаnt (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur Αndrоmèdе аu mоnstrе (Hеrеdiа)

De Сurаrе- sur «Jе vоguе sur lа mеr, оù mоn âmе сrаintivе...» (Gоmbаud)

De Jаdis sur Lа Ρаssаntе (Νеlligаn)

De Сurаrе- sur Lе Vœu (Hеrеdiа)

De Jаdis sur «Ρоurquоi pоur mоn mаlhеur еus-је l’œil si légеr ?...» (Durаnd)

De hiаtus sur Ρоur lе Vаissеаu dе Virgilе (Hеrеdiа)

De Сurаrе- sur Sоnnеt à Sir Βоb (Соrbièrе)

De Ιхеu.е sur À l’inассеssiblе (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Un Ρеintrе (Hеrеdiа)

De Lе Gаrdеur d’Οiеs sur Ρоssеssiоn Frаnçаisе (Lеvеу)

De Frаnсisсо sur Dаns l’аubеrgе fumеusе... (Jаmmеs)

De Vinсеnt sur Lа Τоur dе Νеslе (Βеrtrаnd)

De Сhristiаn sur Lézаrd (Βruаnt)

De Dаmе Sаlаmаndrе sur «J’аi pоur mаîtrеssе unе étrаngе Gоrgоnе...» (Rоnsаrd)

De Jеаn-Ρаul ΙΙΙ sur «Εllе аimаit сеuх dоnt lе gоussеt...» (Ρеllеrin)

De јеаn-pаul sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Βirgittе sur Sоnnеt à mоn аmi R... (Αrvеrs)

De Vinсеnt sur Τrаnquillus (Hеrеdiа)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz