Constant Dubos

Les Épigrammes de Martial traduites en vers français, 1841


À Maximus


   
Vis fieri liber? mentiris, Maxime, non vis:
    Sed fieri si vis, hac ratione potes.
Liber eris, cenare foris si, Maxime, nolis,
    Veientana tuam si domat uva sitim,
Si ridere potes miseri chrysendeta Cinnae,
    Contentus nostra si potes esse toga,
Si plebeia Venus gemino tibi vincitur asse,
    Si tua non rectus tecta subire potes.
Haec tibi si vis est, si mentis tanta potestas,
    Liberior Partho vivere rege potes.
MARTIAL, II, 53.


Je prétends être libre. — Est-il vrai ?... Veux-tu l’être ?
Toi-même, Maximus, tu t’abuses peut-être ?
    Mais, si pourtant c’est un ferme désir,
    Apprends comment tu peux y parvenir.
Laisse là les dîners ; plus de soupers en ville ;
Chez toi, table à trois pieds et vaisselle d’argile
          T’offriront, dans deux ou trois plats,
          Des mets, sains, mais peu délicats.
Qu’une coquille soit ta modeste salière ;
          Ne redoute pas l’âpreté
          D’un vin dur et non frelaté
          Que te verse, une simple aiguière ;
    Vois en pitié les vases précieux
    Dont ton Cinna, chaque soir à tes yeux,
Étale avec orgueil l’opulente misère.
    Fais ton palais d’une étroite chaumière ;
    Que ton manteau, l’hiver comme l’été,
Soit, ainsi que le mien, d’une étoffe grossière ;
Tu seras, si tu prends cet empire sur toi,
Plus libre que le Parthe et plus heureux qu’un roi.
 

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Viviеn : Dеvаnt lе соuсhаnt

Viviеn : Lа Соnquе

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βrulé : «Ρоur mаl tеmps ni pоur gеléе...»

Dеsсhаmps : «Jе dеviеns соurbеs еt bоssu...»

Αndré Sаlmоn

Μас Οrlаn : Lе Μаnègе d’аérоplаnеs

Dеsсhаmps : Ρlаintеs d’аmоurеuх

Τоulеt : «Сеt huissiеr, qui јеtаit, l’été...»

☆ ☆ ☆ ☆

Hugо : «Ιl lui disаit : Vоis-tu, si tоus dеuх nоus pоuviоns...»

*** : Dаns lеs fоrtifs

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur «Ρаr l’аmplе mеr, lоin dеs pоrts еt аrènеs» (Sаint-Gеlаis)

De Τhundеrbird sur Lе Ρоètе соntumасе (Соrbièrе)

De Μаgélаnt sur Αiguillеs dе саdrаn (Sаint-Ρоl-Rоuх)

De Сосhоnfuсius sur «Lа viе humblе аuх trаvаuх еnnuуеuх еt fасilеs...» (Vеrlаinе)

De Сосhоnfuсius sur Εllе еt lui (Αutrаn)

De Jаdis sur Αuх mоrts (Lесоntе dе Lislе)

De Сосhоnfuсius sur Lе Dаïmiо (Hеrеdiа)

De Соttinеаu sur Μа dаnsе (Сеndrаrs)

De Jаdis sur Ρаlmе (Vаlérу)

De Vinсеnt sur Lе Μоrt јоуеuх (Βаudеlаirе)

De Simоn Hоаrаu sur Sсаrbо : «Οh ! quе dе fоis је l’аi еntеndu еt vu...» (Βеrtrаnd)

De Εsprit dе сеllе sur L’Éсоlе buissоnnièrе (Durосhеr)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur Сhаpеllе dе lа mоrtе (Νеlligаn)

De Сurаrе- sur «Lе sоn du соr s’аffligе vеrs lеs bоis...» (Vеrlаinе)

De Τutus ΙΙ bis sur Vénus Αnаdуоmènе (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Jе vоguе sur lа mеr, оù mоn âmе сrаintivе...» (Gоmbаud)

De Сurаrе- sur Lе Vœu (Hеrеdiа)

De hiаtus sur Ρоur lе Vаissеаu dе Virgilе (Hеrеdiа)

De Ιхеu.е sur À l’inассеssiblе (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Un Ρеintrе (Hеrеdiа)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz