Franc-Nohain

Les Chansons des trains et des gares, 1900


La dernière ronde


 
Nous n’irons plus aux gares,
Tous les trains sont coupés :
Il s’est bien rattrapé,
Le syndicat Guérard !
Orléans, Saint-Lazare
Et la gare du Nord,
Et Montparnasse encor,
Lyon, l’Est, et Sceaux même, —
 
Nous n’irons plus aux gares,
Tous les trains sont coupés...
 
Ah ! que Dieu nous pardonne !
Qu’est-ce que nous ferons :
Restera la maison, —
(Femme, enfants, et la bonne) !... —
Ne plus prendre le train,
Reprendre le train-train,
De la vie monotone...
Comme le temps me dure
De la grande ceinture !
Allons plutôt à pié
Jusques à Saint-Mandé...
 
Et l’on vendra les rails
À la vieille ferraille,
Et l’on prendra les disques
Pour jouer aux oublies
À un sou la partie :
— Tâche d’en gagner dix !... —
 
Nous n’irons plus aux gares,
Tous les trains sont coupés :
La belle que voilà
Ira les ramasser. —
 
La belle qui ramasse
Les trains à bout de bras,
Qui vous épousera
Ne manque pas d’audace !...
 
Ne manque pas d’audace,
Et même de santé,
(Tu parles !...) ;
Je sais que, pour ma part,
J’aime mieux m’en aller :
Bonsoir, belle ! et bonsoir
Toute la société !...
 
Nous n’irons plus aux gares...
 

Commentaire (s)
Déposé par Jadis le 18 décembre 2019 à 15h26

Nous n’irons plus aux gares,
Les trains sont annulés.
Ah, y’a de quoi râler,
C’est partout le bazar !
Austerlitz, Saint-Lazare
Et la Gare du Nord,
Et Montparnasse encor,
Lyon, l’Est, et Bercy –
Y’a mêm’ plus de taxis !

Qu’est c’qu’y nous empoisonnent !
C’est la faute à Macron,
Aux ch’minots, aux patrons        
Et puis aux gilets jaunes.
Plus de bus, plus de trains :
Va falloir, je le crains,
Aller jusqu’à Cambronne
A pied, en trottinette,
En scooter, en brouette,
En uber, en baignoire
Ou bien en blablacar.

Laissons tomber les rails
Puisque c’est la pagaille !
Y’a Tonton Martinez
Qui nous sort des foutaises
Et la CFDT
Qui vient nous embêter :
On s’ passera du métro,
On restera couchés,
On ira au bistro,
Et leur télétravail,
Y peuv’t se l’accrocher.

On a tous tant crié
Faut dégager les voies !
Qu’ils ont, sans s’fair’ prier
Dégagé Delevoye.
Avec leur âg’-pivot
Y nous prenn’t pour des veaux,
Pendant qu’à l’hôpital
C’est le bordel total.
Buzyn, le grand Philippe
Et tout’ leur fine équipe
Nous les brisent menu :
Faut toujours travailler,
On a rien obtenu !

Pour être heureux, vraiment,
Faut plus d’ gouvernement,
Plus d’ lois, plus d’syndicats
De jug’s ni d’avocats.
Au diable le boulot,
Les transports, les impôts !
Plus d’écol’ ni de crèche,
Plus besoin qu’on s’dépêche,
Plus d’train, plus d’autobus
Et plus de boniments :
Qu’est c’qu’y vous faut de plus ?

On s’la coulera douce
Tranquillou, à glander,
En s’tapant une mousse :
Fini de s’emmerder !
Les PV, les parcmètres,
On les enverra paître.
Ce s’ra les grand’ vacances,
Alors on s’ra les rois,
Oui, les rois de la France !
Saluons en chantant
La retraite à vingt ans !

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Christian le 18 décembre 2019 à 20h38

Ya aussi le vélib
(le correcteur veut ’vélin’
non, ’vélib’ j’écris bien),
le pouss-pouss du célib,
le rickshaw du pas-manchot
du pays pas telman chaud...

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μаuсlаir : Légеndе : «Ιls l’оnt сlоuéе pаr lеs mаins...»

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βаnvillе : «Sсulptеur, сhеrсhе аvес sоin...»

Siеfеrt : Rêvеs, аnхiétés, sоupirs

Sаtiе : Lе Ρiсniс

Νеrvаl : Ρоlitiquе

Viviеn : Εllе pаssе

Viviеn : Sоis Fеmmе...

Gérаrd : Lеs Саnаrds

Lесоntе dе Lislе : Ιn ехсеlsis

☆ ☆ ☆ ☆

Lаutréаmоnt : «Jе сhеrсhаis unе âmе qui mе rеssеmblât...»

Βаudеlаirе : Lа Vоiх

Frаnс-Νоhаin : Sоlliсitudеs

Sullу Ρrudhоmmе : Lеs Сhаînеs

Vеrlаinе : À Μоnsiеur еt Μаdаmе Τ.

Fаnсhу : Αllоns аu bоis

Rоllinаt : Lе Соnvоi funèbrе

Jаmmеs : Dаns l’аubеrgе fumеusе...

Αpоllinаirе : Εnfаnсе

Sаmаin : Lе Rеpаs prépаré

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Сеuх qui dеs Rоis, pаr fаits сhеvаlеurеuх...» (Τаhurеаu)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt : «Lа rоbе dе lаinе а dеs tоns d’ivоirе...» (Сrоs)

De Сосhоnfuсius sur Lа Siеstе (Hеrеdiа)

De Сurаrе- sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

De Сurаrе- sur Τhérаpеutiquе (Μénаrd)

De Jаdis sur Соmpаrаisоn du Ρhéniх (Jаmуn)

De Jаdis sur Stаnсеs sur mоn јаrdin dе Βоuсhеrvillе (Quеsnеl)

De Εsprit dе сеllе sur Ρоur un аmi (Sаintе-Βеuvе)

De Lеwis Ρ. Shаnks sur Lе Μаuvаis Μоinе (Βаudеlаirе)

De Τhundеrbird sur L’Éсlаtаntе viсtоirе dе Sаrrеbruсk (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Εllе а bеаuсоup dе l’аir d’unе аntiquе mаrоttе...» (Sigоgnе)

De Vinсеnt sur «Соmmе un соrps féminin...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Élеvеur sur Sоnnеt : «Ιl у а dеs mоmеnts оù lеs fеmmеs sоnt flеurs...» (Сrоs)

De Quеlсаin sur «Dаphné sе vit еn lаuriеr соnvеrtiе...» (Sсаliоn dе Virblunеаu)

De Ρlutоrquе sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Εsprit dе сеllе sur «Τоn оrguеil pеut durеr аu plus dеuх оu trоis аns...» (Viаu)

De Τh. dе Viаu sur Lеs trоis hуmnеs primitifs (Sеgаlеn)

De Сосhоnnе Furius sur Sоnnеt : «J’аi pеur dе lа fеmmе qui dоrt...» (Сrоs)

De сindrеl sur Βаllаdе dе l’аrbrе d’аmоur (Сhаrtiеr)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе