Anatole France


À la lumière


 
Dans l’essaim nébuleux des constellations,
        Ô toi qui naquis la première,
Ô nourrice des fleurs et des fruits, ô lumière,
        Blanche mère des visions,
 
Tu nous viens du soleil à travers les doux voiles
        Des vapeurs flottantes dans l’air :
La vie alors s’anime et, sous ton frisson clair,
        Sourit, ô fille des étoiles !
 
Salut ! car avant toi les choses n’étaient pas.
    Salut ! douce ; salut ! puissante.
Salut ! de mes regards conductrice innocente
    Et conseillère de mes pas.
 
Par toi sont les couleurs et les formes divines,
    Par toi, tout ce que nous aimons.
Tu fais briller la neige à la cime des monts,
    Tu charmes le bord des ravines.
 
Tu fais sous le ciel bleu fleurir les colibris
    Dans les parfums et la rosée ;
Et la grâce décente avec toi s’est posée
    Sur les choses que tu chéris.
 
Le matin est joyeux de tes bonnes caresses ;
    Tu donnes aux nuits la douceur,
Aux bois l’ombre mouvante et la molle épaisseur
    Que cherchent les jeunes tendresses.
 
Par toi la mer profonde a de vivantes fleurs
    Et de blonds nageurs que tu dores.
Au ciel humide encore et pur tes météores
    Prêtent l’éclat des sept couleurs.
 
Lumière, c’est par toi que les femmes sont belles
    Sous ton vêtement glorieux ;
Et tes chères clartés, en passant par leurs yeux,
    Versent des délices nouvelles.
 
Leurs oreilles te font un trône oriental
    Où tu brilles dans une gemme,
Et partout où tu luis, tu restes, toi que j’aime,
    Vierge comme en ton jour natal.
 
Sois ma force, ô Lumière ! et puissent mes pensées,
    Belles et simples comme toi,
Dans la grâce et la paix, dérouler sous ta foi
    Leurs formes toujours cadencées !
 
Donne à mes yeux heureux de voir longtemps encor,
    En une volupté sereine,
La Beauté se dressant marcher comme une reine
    Sous ta chaste couronne d’or.
 
Et, lorsque dans son sein la Nature des choses
    Formera mes destins futurs,
Reviens baigner, reviens nourrir de tes flots purs
    Mes nouvelles métamorphoses.
 

Les Poèmes dorés, 1873

Commentaire (s)

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rimbаud : «Qu’еst-се pоur nоus, mоn сœur...»

Ρоnсhоn : Lе Gigоt

Τоulеt : «Étrаngеr, је sеns bоn...»

Riсhеpin : Сhаnsоn dеs сlосhеs dе bаptêmеs

Régniеr : Lа Lunе јаunе

Rаmuz : Lе Viеuх Jеаn-Lоuis

Βаudеlаirе : Саusеriе

Βruаnt : À Μоntpеrnаssе

Rimbаud : Βаrbаrе

Rоnsаrd

☆ ☆ ☆ ☆

Gоudеаu : Lа Rоndе du rеmоrds

Viоn Dаlibrау : «Quеl еmbаrrаs à сеttе pоrtе !...»

Βrissаrt : Lа Dаmе а un аmi

Μоntеsquiоu :

Αpоllinаirе : Αnniе

Ρrоust : «Αfin dе mе соuvrir dе fоurrurе еt dе mоirе...»

Rоstаnd : Ρаstоrаlе dеs сосhоns rоsеs

Lоuvigné du Dézеrt : «Guillоt, tiеn сеstе сhеsvrе à lа соrnе dоréе...»

Vеrlаinе : Αrt pоétiquе

Εlskаmp : Μаis соmmе еn imаgе à présеnt

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Μоn rêvе fаmiliеr (Vеrlаinе)

De Jаdis sur «Εllе а bеаuсоup dе l’аir d’unе аntiquе mаrоttе...» (Sigоgnе)

De Jаdis sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Сосhоnfuсius sur «Sоufflе dаns mоi...» (Grévin)

De Jаdis sur L’Hоspitаlité (Fаbrе d'Églаntinе)

De Сосhоnfuсius sur «Се јоurd’hui, du sоlеil lа сhаlеur аltéréе...» (Lа Βоétiе)

De Vinсеnt sur «Соmmе un соrps féminin...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Élеvеur sur Sоnnеt : «Ιl у а dеs mоmеnts оù lеs fеmmеs sоnt flеurs...» (Сrоs)

De Quеlсаin sur «Dаphné sе vit еn lаuriеr соnvеrtiе...» (Sсаliоn dе Virblunеаu)

De Сurаrе- sur Végétаl (Jаrrу)

De Ρlutоrquе sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Εsprit dе сеllе sur «Τоn оrguеil pеut durеr аu plus dеuх оu trоis аns...» (Viаu)

De Сurаrе- sur Sоlitudе (Μilоsz)

De Τh. dе Viаu sur Lеs trоis hуmnеs primitifs (Sеgаlеn)

De Сосhоnnе Furius sur Sоnnеt : «J’аi pеur dе lа fеmmе qui dоrt...» (Сrоs)

De Сurаrе- sur «Νi lа furеur dе lа flаmmе еnrаgéе...» (Du Βеllау)

De Αrсhivistе sur Βаllаdе dе l’аrbrе d’аmоur (Сhаrtiеr)

De Duguinе sur Αmstеrdаm (Jаmmеs)

De Gаrdiеn dеs саnаrds sur Μа dаnsе (Сеndrаrs)

De Суоrаnе- sur «Ρаr l’аmplе mеr, lоin dеs pоrts еt аrènеs» (Sаint-Gеlаis)

De Τhundеrbird sur Lе Ρоètе соntumасе (Соrbièrе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе