Théophile Gautier


Les Souhaits


   
      ...Quelque bonne fée Urgèle,
      Promettant palais et trésor
      Au filleul mis sous sa tutelle,
      Pour te promener t’aurait-elle
      Ravi sur son nuage d’or ?
JOSEPH DELORME.


Si quelque jeune fée à l’aile de saphir,
      Sous une sombre et fraîche arcade,
Blanche comme un reflet de la perle d’Ophir,
Surgissait à mes yeux, au doux bruit du zéphyr,
      De l’écume de la cascade,
 
Me disant : « Que veux-tu ? larges coffres pleins d’or,
      Palais immenses, pierreries ?
Parle ; mon art est grand. Te faut-il plus encor ?
Je te le donnerai ; je puis faire un trésor
      D’un vil monceau d’herbes flétries ! »
 
Je lui dirais : « Je veux un ciel riant et pur
      Réfléchi par un lac limpide,
Je veux un beau soleil qui luise dans l’azur,
Sans que jamais brouillard, vapeur, nuage obscur
      Ne voile son orbe splendide ;
 
« Et pour bondir sous moi je veux un cheval blanc,
      Enfant léger de l’Arabie,
À la crinière longue, à l’œil étincelant,
Et, comme l’hippogriffe, en une heure volant
      De la Norvège à la Nubie ;
 
« Je veux un kiosque rouge, aux minarets dorés,
      Aux minces colonnes d’albâtre,
Aux fantasques arceaux d’œufs pendant décorés,
Aux murs de mosaïque, aux vitraux colorés
      Par où se glisse un jour bleuâtre ;
 
« Et quand il fera chaud, je veux un bois mouvant
      De sycomores et d’yeuses,
Qui me suive partout au souffle d’un doux vent,
Comme un grand éventail sans cesse soulevant
      Ses masses de feuilles soyeuses.
 
« Je veux une tartane avec ses matelots,
      Ses cordages, ses blanches voiles
Et son corset de cuivre où se brisent les flots,
Qui me berce le long de verdoyants îlots
      Aux molles lueurs des étoiles.
 
« Je veux, soir et matin, m’éveiller, m’endormir
      Au son de voix italiennes,
Et pendant tout le jour entendre au loin frémir
Le murmure plaintif des eaux du Bendemir,
      Ou des harpes éoliennes ;
 
« Et je veux, les seins nus, une Almée agitant
      Son écharpe de cachemire
Au-dessus de son front de rubis éclatant,
Des spahis, un harem, comme un riche sultan
      Ou de Bagdad ou de Palmyre.
 
« Je veux un sabre turc, un poignard indien
      Dont le manche de saphirs brille ;
Mais surtout je voudrais un cœur fait pour le mien,
Qui le sentît, l’aimât, et qui le comprît bien,
      Un cœur naïf de jeune fille ! »
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 22 janvier 2013 à 15h38

Un vieux maître se tient au bord d’un grand cours d’eau,
Disant : «Ecoutez voir, j’en ai une bien bonne :
Toute chose qui passe est pareille à ce flot.»
Cette dure leçon que le vieux maître donne

N’est pas inattendue, et ne surprend personne.
Il n’est refuge aucun, dans le ciel, pour l’oiseau,
Et l’univers n’est pas une horloge qui sonne.
Mais pour un arrivant, comme il paraît nouveau !

Un enfant découvrant son premier champ de neige,
Puis, tout ce qui effraie, et tout ce qui protège,
Et le vent qui s’amuse à coiffer ses cheveux...

De ces cent mille instants que l’on ne sait décrire,
Tenter l’évocation, vous la donner à lire :
C’est, comme humble vieillard, tout le bien que je veux.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 21 novembre 2018 à 20h10

Au fil de la Garonne
----------------------

Quand je retourne auprès de ce cours d’eau
Que tu connais sous le nom de Garonne,
Mon coeur dérive en aval de ce flot
Majestueux, que le calme environne.

Ce fleuve aimé de Neptune en personne,
Aux vifs remous, au capricieux niveau,
Semble écouter les carillons qui sonnent
Lorsque débute ici le jour nouveau.

De la montagne il a connu la neige,
La vigne aussi, que Dionysos protège,
Et le grand vent que parfois j’ai cru voir.

Ma plume est faible en cet art de décrire :
Ce chant vivra si tu aimes le lire,
Car sur ce point, je suis en ton pouvoir.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Vаlérу : Αu plаtаnе

Βruаnt : À lа Βаstосhе

Hugо : Lе Dоigt dе lа fеmmе

*** : «Lе pаuvrе lаbоurеur...»

Villоn : Βаllаdе [du соnсоurs dе Βlоis]

Grévin : Villаnеsquе

*** : Lе Grаnd Соmbаt dе Lеса соntrе Μаndа pоur lеs bеаuх уеuх dе Саsquе d’Οr

Ρоnсhоn : Smоking

Сrоs : Βаllаdе dе lа ruinе

Hugо : Sаisоn dеs sеmаillеs — Lе Sоir

☆ ☆ ☆ ☆

Βаudеlаirе : «Τu mеttrаis l’univеrs еntiеr dаns tа ruеllе...»

Dumаs : Lа Βеllе Ιsаbеаu

Vеrhаеrеn : Un sоir : «Αvес lеs dоigts dе mа tоrturе...»

Hugо : «Jе prеndrаi pаr lа mаin...»

Vеrhаеrеn : Αrt flаmаnd

Déguignеt : «С’еst à vоus, mеs éсrits, qu’аuјоurd’hui је m’аdrеssе...»

Ρоnсhоn : Sоnnеt dе l’аmоur sаns phrаsеs

Τоulеt : «Étrаngеr, је sеns bоn...»

Du Βеllау : «Ô qu’hеurеuх еst сеlui qui pеut pаssеr sоn âgе...»

Ρrivаt d’Αnglеmоnt : À Yvоnnе Ρеn-Μооr

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur «Εllе étаit pâlе, еt pоurtаnt rоsе...» (Hugо)

De Jаdis sur «Εllе еst un pеu pédаntе...» (Соppéе)

De Сосhоnfuсius sur «Μ’аs-tu éprоuvé tеl quе се Τrоуеn pаrјurе...» (Νuуsеmеnt)

De Jаdis sur L’Αlbаtrоs (Βаudеlаirе)

De Сосhоnfuсius sur Sоir étеrnеl (Сrоs)

De Сосhоnfuсius sur À Lоuis ΙΙ dе Βаvièrе (Vеrlаinе)

De Diсkо rimеur sur «Jе rêvе dе vеrs dоuх еt d’intimеs rаmаgеs...» (Sаmаin)

De Νаguèrе sur «Sеs purs оnglеs très hаut dédiаnt lеur оnух...» (Μаllаrmé)

De Vinсеnt sur «Ô qu’hеurеuх еst сеlui qui pеut pаssеr sоn âgе...» (Du Βеllау)

De Εsprit dе сеllе sur Сhаnsоn (Οmbrе du bоis) (Lоuÿs)

De ΒiΒpаtаpоuètе sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Αlbеrtus sur Сhаnsоn : «Ô biеnhеurеuх qui pеut pаssеr sа viе...» (Dеspоrtеs)

De mаl еntеndеur sur Sоnnеt à Μаdаmе Μ.Ν. : «Quаnd, pаr un јоur dе pluiе, un оisеаu dе pаssаgе...» (Μussеt)

De Μеillеur trаduсtеur sur Lе Βоis аmiсаl (Vаlérу)

De Vinсеnt sur «Αfin quе pоur јаmаis...» (Βаïf)

De Εsprit dе сеllе sur «Ô Τоi qui аs еt pоur mèrе еt pоur pèrе...» (Jоdеllе)

De Сurаrе- sur Εl Dеsdiсhаdо (Νеrvаl)

De Τоurniсоti-tоurniсоt sur Αu Саbаrеt-Vеrt, сinq hеurеs du sоir (Rimbаud)

De соmmеntаtеur sur L’Αnсоliе (Sоulаrу)

De аrаmis sur Lа Βеllе Guеusе (Τristаn L'Hеrmitе)

De Wеndу & ΡеtеrΡаn sur À lа Βrеtаgnе (Сhаpmаn)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе