Théophile Gautier


Les Souhaits


   
      ...Quelque bonne fée Urgèle,
      Promettant palais et trésor
      Au filleul mis sous sa tutelle,
      Pour te promener t’aurait-elle
      Ravi sur son nuage d’or ?
JOSEPH DELORME.


Si quelque jeune fée à l’aile de saphir,
      Sous une sombre et fraîche arcade,
Blanche comme un reflet de la perle d’Ophir,
Surgissait à mes yeux, au doux bruit du zéphyr,
      De l’écume de la cascade,
 
Me disant : « Que veux-tu ? larges coffres pleins d’or,
      Palais immenses, pierreries ?
Parle ; mon art est grand. Te faut-il plus encor ?
Je te le donnerai ; je puis faire un trésor
      D’un vil monceau d’herbes flétries ! »
 
Je lui dirais : « Je veux un ciel riant et pur
      Réfléchi par un lac limpide,
Je veux un beau soleil qui luise dans l’azur,
Sans que jamais brouillard, vapeur, nuage obscur
      Ne voile son orbe splendide ;
 
« Et pour bondir sous moi je veux un cheval blanc,
      Enfant léger de l’Arabie,
À la crinière longue, à l’œil étincelant,
Et, comme l’hippogriffe, en une heure volant
      De la Norvège à la Nubie ;
 
« Je veux un kiosque rouge, aux minarets dorés,
      Aux minces colonnes d’albâtre,
Aux fantasques arceaux d’œufs pendant décorés,
Aux murs de mosaïque, aux vitraux colorés
      Par où se glisse un jour bleuâtre ;
 
« Et quand il fera chaud, je veux un bois mouvant
      De sycomores et d’yeuses,
Qui me suive partout au souffle d’un doux vent,
Comme un grand éventail sans cesse soulevant
      Ses masses de feuilles soyeuses.
 
« Je veux une tartane avec ses matelots,
      Ses cordages, ses blanches voiles
Et son corset de cuivre où se brisent les flots,
Qui me berce le long de verdoyants îlots
      Aux molles lueurs des étoiles.
 
« Je veux, soir et matin, m’éveiller, m’endormir
      Au son de voix italiennes,
Et pendant tout le jour entendre au loin frémir
Le murmure plaintif des eaux du Bendemir,
      Ou des harpes éoliennes ;
 
« Et je veux, les seins nus, une Almée agitant
      Son écharpe de cachemire
Au-dessus de son front de rubis éclatant,
Des spahis, un harem, comme un riche sultan
      Ou de Bagdad ou de Palmyre.
 
« Je veux un sabre turc, un poignard indien
      Dont le manche de saphirs brille ;
Mais surtout je voudrais un cœur fait pour le mien,
Qui le sentît, l’aimât, et qui le comprît bien,
      Un cœur naïf de jeune fille ! »
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 22 janvier 2013 à 15h38

Un vieux maître se tient au bord d’un grand cours d’eau,
Disant : «Ecoutez voir, j’en ai une bien bonne :
Toute chose qui passe est pareille à ce flot.»
Cette dure leçon que le vieux maître donne

N’est pas inattendue, et ne surprend personne.
Il n’est refuge aucun, dans le ciel, pour l’oiseau,
Et l’univers n’est pas une horloge qui sonne.
Mais pour un arrivant, comme il paraît nouveau !

Un enfant découvrant son premier champ de neige,
Puis, tout ce qui effraie, et tout ce qui protège,
Et le vent qui s’amuse à coiffer ses cheveux...

De ces cent mille instants que l’on ne sait décrire,
Tenter l’évocation, vous la donner à lire :
C’est, comme humble vieillard, tout le bien que je veux.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 21 novembre 2018 à 20h10

Au fil de la Garonne
----------------------

Quand je retourne auprès de ce cours d’eau
Que tu connais sous le nom de Garonne,
Mon coeur dérive en aval de ce flot
Majestueux, que le calme environne.

Ce fleuve aimé de Neptune en personne,
Aux vifs remous, au capricieux niveau,
Semble écouter les carillons qui sonnent
Lorsque débute ici le jour nouveau.

De la montagne il a connu la neige,
La vigne aussi, que Dionysos protège,
Et le grand vent que parfois j’ai cru voir.

Ma plume est faible en cet art de décrire :
Ce chant vivra si tu aimes le lire,
Car sur ce point, je suis en ton pouvoir.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Riсhеpin : Βеrсеusе

Dеrèmе : «Ρuisquе је suis аssis sоus се pin vеrt еt sоmbrе...»

Соppéе : «Quеlquеfоis tu mе prеnds lеs mаins еt tu lеs sеrrеs...»

Τоulеt : Éléphаnt dе Ρаris.

Μаllаrmé : «Quаnd l’оmbrе mеnаçа dе lа fаtаlе lоi...»

Riсtus : Βеrсеusе pоur un Ρаs-dе-Сhаnсе

Klingsоr : À lа сhаndеllе

Τоulеt : «С’étаit sur un сhеmin сrауеuх...»

Lа Fоntаinе : «Αimоns, fоutоns, се sоnt plаisirs...»

Μаrоt : Αnnе, pаr јеu, mе јеtа dе lа nеigе

☆ ☆ ☆ ☆

Dеlillе : Vеrs fаits dаns lе јаrdin dе mаdаmе dе Ρ...

Τоulеt : «Lе соuсоu сhаntе аu bоis qui dоrt....»

Τоulеt : «Τrоttоir dе l’Élуsé’-Ρаlасе...»

Gill : Lе Ρаillаssоn

Gill : Εхhоrtаtiоn

Gill : Lа Lеvrеttе еt lе gаmin

Сhаrlеvаl : À unе Dаmе, qui rаillаit l’Αutеur d’êtrе lоngtеmps à lа саmpаgnе

Μаеtеrlinсk : «Ιls оnt tué trоis pеtitеs fillеs...»

Rоllinаt : Βаlzас

Μаrоt : Sur quеlquеs mаuvаisеs mаnièrеs dе pаrlеr

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Βоuquеtièrе (Соppéе)

De Jаdis sur Βrumаirе (Βlémоnt)

De Jаdis sur Qu’il nе fаut pоint аimеr sаns êtrе аimé (Urfé)

De Сосhоnfuсius sur Sоngе (Du Βеllау)

De Jаdis sur «Ρuisquе је suis аssis sоus се pin vеrt еt sоmbrе...» (Dеrèmе)

De Сосhоnfuсius sur Μеlаnсhоliа (Gаutiеr)

De Сhristiаn sur Un јеunе pоètе pеnsе à sа biеn-аiméе qui hаbitе dе l’аutrе сôté du flеuvе (Βlémоnt)

De Сhristiаn sur Οrаisоn du sоir (Rimbаud)

De Vinсеnt sur «Jе nе vеuх plus, Ρаillеur, mе rоmprе tаnt lа têtе...» (Viоn Dаlibrау)

De Сriсtuе sur «Vоs сélеstеs bеаutés, Dаmе, rеndеz аuх сiеuх...» (Μаgnу)

De Сriсtuе sur Lе Βruit dе l’еаu (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Lе Rоsе (Gаutiеr)

De Сriсtus sur «Gоrdеs, quе fеrоns-nоus ? Αurоns-nоus pоint lа pаiх ?...» (Μаgnу)

De Vinсеnt sur Lеs Саrmélitеs (Νеlligаn)

De Εsprit dе сеllе sur «Dès quе се Diеu...» (Jоdеllе)

De Vinсеnt sur Lе Dоrmеur du vаl (Rimbаud)

De Sаint Τripоdе sur Lеs Litаniеs dе Sаtаn (Βаudеlаirе)

De Εхасt pоdе sur Lа Rоsе (Αсkеrmаnn)

De Εsprit dе сеllе sur «Lе sоn du соr s’аffligе vеrs lеs bоis...» (Vеrlаinе)

De Сurаrе- sur «Jе nе sаis соmmеnt је durе...» (Ρizаn)

De Саttаnео Dаniеl-Ρiеr sur Ρhèdrе (Fоurеst)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе