Jean Godard



Noire poison, tu ne fais demeurance
Au vase clos qui te puisse étouffer,
Tu viens chez moi, fausse fille d’Enfer
Et de la Nuit, sœur du somme, Espérance.
 
Tu me repais de la vaine apparence
D’un bien futur, tu aiguises le fer
Qui vient m’occir’, tu sais seule étoffer
De fausse ardeur chose puante et rance.
 
Seule c’est toi qui files le tourment
Du malheureux et misérable amant,
Ton seul venin le tourmente et travaille,
 
Et promettant tu déçois le plus fin,
Puis tout s’en va en fumée à la fin.
L’espoir n’est rien qu’un songe d’un qui veille.
 

Commentaire(s)
Déposé par Cochonfucius le 19 février 2015 à 14h08

Sagesse monastique
---------------------

D’un lion de sable usurpant l’apparence,
Un sphinx visite un cloître, en plein hiver.
Piéger un moine et le mettre en enfer,
Tel est son voeu, telle est son espérance.

Il en trouve un, de ceux qui parfois pensent
À la beauté de ce grand Univers,
À la douceur que porte parfois l’air,
Aux belles voix qu’on entend à distance.

-- Moine, quittons ce palais de tourments ;
D’une vestale, en te faisant l’amant,
Tu gagneras les plaisirs les plus amples.

-- Sphinx, dit le moine, es-tu vraiment si fin ?
De ces biens-là, tu n’en as jamais faim :
Faible orateur, qui ne prêche d’exemple.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 27 novembre 2016 à 17h12

四书 == Quatre Livres
---------------------------

Quatre traités de modeste apparence :
Livre d’azur pour évoquer l’hiver,
Puis, le printemps dans un volume vert,
Ces deux saisons sont chargées d’espérance.

Le livre d’or, c’est pour l’automne, où danse
La feuille morte en son bel univers ;
Quant à l’été, avec ses matins clairs,
Tu trouveras ce qu’un poète en pense,

Bien raconté dans un livre d’argent.
Tous ces écrits, si tu t’y vas plongeant,
Te transmettront le savoir des grands sages.

-- Pourquoi, toujours, ce recours aux bouquins,
Quelle sagesse, en tout ce saint-frusquin ?
Je ne veux plus m’encombrer d’emballages.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 15 avril 2018 à 12h26

Seigneur du marécage
--------------------------

Un échassier de fort belle apparence
Règne sur l’onde, à la fin de l’hiver.
C’est le Marais, ce n’est pas un enfer,
Ce roi pêcheur est rempli d’espérance.

Mais les poissons, sait-on ce qu’ils en pensent ?
Car le Marais, c’est tout leur univers ;
Ne pouvant pas voyager dans les airs,
Aucun moyen de prendre leurs distances.

-- Poissons, comment jugez-vous ce tourment ?
Les vieux poissons répondent prudemment
Que ce plan d’eau leur paraît assez ample ;

-- Un prédateur est ici, mais enfin
Il ne nous prend qu’au moment de sa faim ;
Aux rois du monde, il peut servir d’exemple.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Viаu : Épigrаmmе d’un impuissаnt

Lа Villе dе Μirmоnt : «Jе suis un êtrе dе sаng frоid...»

Régniеr : Juliе аuх уеuх d’еnfаnt

Sаint-Αmаnt : «Vоiсi lе rеndеz-vоus dеs Εnfаnts sаns sоuсi...»

Сrоs : L’Hеurе frоidе

Rimbаud : Μа Βоhèmе

Rimbаud : Οphéliе

Vеrlаinе : Νеvеrmоrе : «Sоuvеnir, sоuvеnir, quе mе vеuх-tu ?...»

Vеrlаinе : Μоn rêvе fаmiliеr

Αpоllinаirе : Lа Lоrеlеу

Lаhоr : Саlmе dеs plаntеs

Μussеt : Sоnnеt : «Sе vоir lе plus pоssiblе еt s’аimеr sеulеmеnt...»

☆ ☆ ☆ ☆

Сhrеtiеn dе Τrоуеs

Sсаrrоn : Сhаnsоn à bоirе

Саrсо : Βоhèmе

Αpоllinаirе : «Lа nudité dеs flеurs с’еst lеur оdеur сhаrnеllе...»

Ρоnсhоn : Sоnnеt à Сhеvrеul

Μоlièrе : À Μоnsiеur Lе Vауеr, sur lа Μоrt dе sоn Fils

Lе Μоuël : «À lа sаintе, mаrtуrе еt viеrgе...»

Βаtаillе : Lеs Sоuvеnirs

Αllаrd : Αu dеrniеr сiеl

Gеоrgin : Τristеssе аu bоrd dе l’еаu

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Qu’еst-се qu’аmоur ? еst-се unе quintе еssеnсе ?...» (Ρаsquiеr)

De Сосhоnfuсius sur Sеt Οhаëdаt (Νоuvеаu)

De Сосhоnfuсius sur Μаlgré tоut (Сrоs)

De Lа Μusérаntе sur «Lösсh mir diе Αugеn аus...» (Rilkе)

De Vinсеnt sur Lа Νосе à Gоnеssе (Fоrt)

De Frаnçоis Соppéе sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De Gеоrgеs Соurtеlinе sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Τоtо28 sur Βibliоthèquеs (Αutrаn)

De Τоtо28 sur Sоnnеt : «Sе vоir lе plus pоssiblе еt s’аimеr sеulеmеnt...» (Μussеt)

De Lа Μusérаntе sur «Jе vis mа Νуmphе еntrе сеnt dаmоisеllеs...» (Rоnsаrd)

De Αzuré dе lа fаuсillе sur Соntrе lа јаlоusiе (Urfé)

De Lа Μusérаntе sur «Sоit quе је sоis hаï dе tоi, mа Ρаsithéе...» (Rоnsаrd)

De Vinсеnt sur Lеs Βiеnfаits dе lа nuit (Rоllinаt)

De Siхtе sur «D’un оutrаgеuх соmbаt...» (Αubigné)

De lасоtе sur «Jе sаis biеn qu’оn dirа quе је suis témérаirе...» (Βirаguе)

De mdrlоl sur Lеs Léprеuх (Βеrtrаnd)

De Vinсеnt sur Ρаrsifаl (Vеrlаinе)

De K’оuеn-lоuеn sur «Μаdаmе, si tu vеuх mе prêtеr tоn оrеillе...» (Βirаguе)

De Lа piаnistе sur Αlmаnасh (Сrоs)

De vinсеnt sur «Un pеu dеvаnt quе l’аubе аmеnât lа јоurnéе...» (Gоdаrd)

De Ρiеrrоt sur «Sеs purs оnglеs très hаut dédiаnt lеur оnух...» (Μаllаrmé)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz