Jean Godard



 
Un peu devant que l’aube amenât la journée,
Naguère je songeais dans un lit en dormant
Qu’un vilain me suivait, mais courant vitement
Que j’avais devant lui bonne place gagnée.
 
Ainsi courant j’avise une colombe ornée
D’un plumage neigeux, que bien habilement
J’empoigne de ma main, et puis soudainement
Lors ma course et ma peur se trouve là bornée.
 
M’éveillant en sursaut je conte tout joyeux
À un qui était là mon songe gracieux.
À mon songe plaisant lors je songe et resonge,
 
Mais soudain un ami m’annonça mes malheurs.
Je ne vous croirai plus, songes, allez ailleurs,
Ah songes, à mon dam vous n’êtes que mensonges !
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 30 avril 2018 à 12h21

Verger des prodiges
-----------------

On peut le parcourir pendant plusieurs journées,
On peut y rencontrer le vieux Merlin, dormant
Sous la splendeur des fruits qui dansent joliment;
Ce verger nous surprend tout au long de l’année.

Que j’aime contempler cette ramure ornée
De cerises, de noix, d’excellents aliments !
Je peux même y trouver d’étranges condiments,
La richesse du lieu ne semble pas bornée.

Or, la plupart du temps, je mange avec mes yeux
Ces trésors reflétant la richesse des cieux ;
Les touchant, je craindrais qu’ils ne fussent qu’un songe,

Lequel disparaîtrait alors, pour mon malheur.
Même en rêve, ces fruits ont beaucoup de valeur,
Ainsi que le verger où mon âme se plonge.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par La licorne enragée le 1er mai 2018 à 11h09

/Ceux qui sont tellement bons qu’on leur voit le cœur brodé sur le tricot, etc. JEAN-LOUIS KUFFER·LUNDI 30 AVRIL 2018

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par vincent le 3 mai 2018 à 12h23

La révolte


Bien avant que l’aube n’annonce la journée,
Elle quitte la maison en le laissant dormant.
Dans la ville déserte, elle court vitement
Car sa sécurité n’est pas encore gagnée.

La prise de conscience est heureusement née,
Il l’a manipulait assez habilement,
Sa fureur qui toujours venait soudainement,
Il l’en rendait coupable ; « Ah, que tu es bornée !».

Puis peu de temps après, l’air pas du tout joyeux,
Il jurait qu’à présent, il resterait gracieux
En toutes circonstances, or c’était des mensonges.

Son visage est couvert des preuves du malheur,
La gendarmerie l’aide à trouver un ailleurs
Après avoir pris l’homme au milieu de ses songes.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βаnvillе : «Sсulptеur, сhеrсhе аvес sоin...»

Siеfеrt : Rêvеs, аnхiétés, sоupirs

Sаtiе : Lе Ρiсniс

Νеrvаl : Ρоlitiquе

Viviеn : Εllе pаssе

Viviеn : Sоis Fеmmе...

Gérаrd : Lеs Саnаrds

Lесоntе dе Lislе : Ιn ехсеlsis

☆ ☆ ☆ ☆

Βаudеlаirе : Lа Vоiх

Frаnс-Νоhаin : Sоlliсitudеs

Sullу Ρrudhоmmе : Lеs Сhаînеs

Vеrlаinе : À Μоnsiеur еt Μаdаmе Τ.

Fаnсhу : Αllоns аu bоis

Rоllinаt : Lе Соnvоi funèbrе

Jаmmеs : Dаns l’аubеrgе fumеusе...

Αpоllinаirе : Εnfаnсе

Sаmаin : Lе Rеpаs prépаré

Βruаnt : Αllеluiа !

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «L’еspоir luit соmmе un brin dе pаillе dаns l’étаblе...» (Vеrlаinе)

De Сосhоnfuсius sur Révоltе (Сrоs)

De Сосhоnfuсius sur «Jе vivаis mаis је mеurs, еt mоn сœur, gоuvеrnеur...» (Jоdеllе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

De Εsprit dе сеllе sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Сurаrе- sur Τhérаpеutiquе (Μénаrd)

De Jаdis sur Соmpаrаisоn du Ρhéniх (Jаmуn)

De Jаdis sur Stаnсеs sur mоn јаrdin dе Βоuсhеrvillе (Quеsnеl)

De Εsprit dе сеllе sur Ρоur un аmi (Sаintе-Βеuvе)

De Lеwis Ρ. Shаnks sur Lе Μаuvаis Μоinе (Βаudеlаirе)

De Τhundеrbird sur L’Éсlаtаntе viсtоirе dе Sаrrеbruсk (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Εllе а bеаuсоup dе l’аir d’unе аntiquе mаrоttе...» (Sigоgnе)

De Vinсеnt sur «Соmmе un соrps féminin...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Élеvеur sur Sоnnеt : «Ιl у а dеs mоmеnts оù lеs fеmmеs sоnt flеurs...» (Сrоs)

De Quеlсаin sur «Dаphné sе vit еn lаuriеr соnvеrtiе...» (Sсаliоn dе Virblunеаu)

De Сurаrе- sur Végétаl (Jаrrу)

De Ρlutоrquе sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Εsprit dе сеllе sur «Τоn оrguеil pеut durеr аu plus dеuх оu trоis аns...» (Viаu)

De Τh. dе Viаu sur Lеs trоis hуmnеs primitifs (Sеgаlеn)

De сindrеl sur Βаllаdе dе l’аrbrе d’аmоur (Сhаrtiеr)

De Duguinе sur Αmstеrdаm (Jаmmеs)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz