Jacques Grévin



 
L’automne suit l’été et la belle verdure
Du printemps rajeuni est ensuivant l’hiver,
Toujours sur la marine on ne voit étriver
Le Nord contre la nef errante à l’aventure,
 
Nous ne voyons la Lune être toujours obscure ;
Ainsi comme un croissant on la voit arriver ;
Toute chose se change au gré de la nature,
Et seul ce changement je ne puis éprouver :
 
Un an est jà passé, et l’autre recommence,
Que je suis poursuivant la plus belle de France
Sans avoir échangé le courage et le cœur
 
Qui fait qu’orénavant je ne me veux fier
À celui qui a dit, comme assuré menteur,
Qu’on n’est pas aujourdhui ce qu’on était hier.
 



Commentaire(s)
Déposé par Cochonfucius le 5 avril 2017 à 13h15

Rongeur de sinople
-----------------------

Ce rongeur innocent se nourrit de verdure,
Et Nature jamais ne songe à l’en priver ;
Sa pitance du jour est facile à trouver,
L’approvisionnement n’est pas une aventure,

Il dort, aussi longtemps que la nuit est obscure,
Et de rêver aussi, ça peut lui arriver ;
Car le songe survient au gré de la nature,
Et tout ce qu’un dormeur, la nuit, peut éprouver.

Un jour qui se termine, et l’autre recommence,
Ce rongeur fait sa vie dans les plaines de France
Et nul mauvais penchant ne tourmente son coeur.

Car il ne se perd pas dans des errances fières,
Il n’entre pas au bar pour boire de la bière :
Jamais il n’offre un verre au tavernier songeur.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 9 mai 2017 à 13h59

Coléoptère d’antan
----------------------

Je surgissais, jadis, au coeur de la verdure,
Bourdonnant à loisir, mangeant sans me priver ;
Et je suis, maintenant, peu facile à trouver,
Ayant bien commencé, mal finit l’aventure.

Que vous importe, à vous, ma destinée obscure,
C’était dans mon karma, ça devait m’arriver ;
Car le déclin survient au gré de la nature,
Et ce monde n’est là que pour nous éprouver.

Une époque prend fin, mais une autre commence,
L’Histoire se souvient des hannetons de France
Et d’anciens écoliers les gardent dans leur coeur.

Oui, c’est nous qui planions en des errances fières,
Pour ces vers, évoquant notre épopée altière,
Nous offrons un sourire au rhapsode songeur.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 2 août 2017 à 22h57

Ambiportier
---------------

Un mystérieux portail au coeur de la verdure
Semble délimiter un domaine privé ;
Espace où l’on ne sait ce qu’on pourra trouver,
Mais un ambiportier interdit l’aventure.

Il est impressionnant, dans sa livrée obscure;
Avec lui, nul ne sait ce qui peut arriver,
Ambiportier pesant, force de la nature,
Un démon n’oserait ton pouvoir éprouver.

Qui nous dira comment ton histoire commence?
Es-tu, pour ton honneur, un vieux soldat de France
Qui d’anciennes leçons conserve dans son coeur?

Te souvient-il ici de tes errances fières,
De mes vers, évoquant ton épopée altière ?
Tu ne daignes répondre, ambiportier songeur.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Christian le 3 août 2017 à 07h30

"Car un ambiportier interdit l’aventure." serait peut-être mieux comme vers 4 ?

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 3 août 2017 à 09h42

«Car un ambiportier interdit l’aventure»

Retouche bienvenue : Merci.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Vеrhаеrеn : Lеs Ρоrсs

Vеrhаеrеn : Lеs Ρоrсs : «Αvес lеurs grоins...»

Dеrèmе : «Μоn Diеu, mаdаmе, il fаut nоus соnsоlеr...»

Fаbié : Sаvоir viеillir

Sоulаrу : L’Αnсоliе

Sаmаin : Sоir : «С’еst un sоir tеndrе соmmе un visаgе dе fеmmе...»

Rоdеnbасh : Sеs уеuх

Βаudеlаirе : Βrumеs еt Ρluiеs

Vаn Lеrbеrghе : «С’еst lе prеmiеr mаtin du mоndе...»

Сhаrlеs Vаn Lеrbеrghе

☆ ☆ ☆ ☆

Βаudеlаirе : Βrumеs еt Ρluiеs

Αubigné : Ρrièrе du sоir

Μоréаs : «Été, tоus lеs plаisirs...»

Viviеn : Lа Ρlеurеusе

Sоulаrу : Sоnnеt dе Déсеmbrе

Sсudérу : L’Hivеr

Dеrèmе : «J’аvаis tоuјоurs rêvé d’étеrnеllеs аmоurs...»

Rоdеnbасh : Lе Sоir dаns lеs vitrеs

Rоdеnbасh : «Lа lunе dаns lе сiеl nосturnе s’étаlаit...»

Fоurеst : Histоirе (lаmеntаblе еt véridiquе) d’un pоètе subјесtif еt inédit

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Εntrеr dаns lе bоrdеl...» (Sаint-Αmаnt)

De Сосhоnfuсius sur Unе prоmеnаdе аu Jаrdin dеs Ρlаntеs (Μussеt)

De Сосhоnfuсius sur À unе mуstériеusе (Rоllinаt)

De Lа fоuinе sur «J’аimе lа sоlitudе еt mе rеnds sоlitаirе...» (Νеrvèzе)

De ΙsisΜusе sur Соuplеs prédеstinés (Νоuvеаu)

De Lа fоuinе sur Ρâlе sоlеil d’hivеr (Lаfоrguе)

De piсh24 sur Μуrthо (Νеrvаl)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur «Unе flеur pаssаgèrе, unе vаinе pеinturе...» (Gоmbаud)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Αutоmnе (Αpоllinаirе)

De piсh24 sur Sеnsаtiоn (Rimbаud)

De piсh24 sur Lе Gоût dеs lаrmеs (Rоllinаt)

De Gоrdеаuх sur Ρsеudо-sоnnеt quе lеs аmаtеurs dе plаisаntеriе fасilе (Fоurеst)

De Сhristiаn sur «Quiсоnquе, mоn Βаillеul, fаit lоnguеmеnt séјоur...» (Du Βеllау)

De ΟUSSΕΝΙ sur «Étrаngеr, је sеns bоn...» (Τоulеt)

De Сurаrе- sur Lе Сhênе еt lе Rоsеаu (Lа Fоntаinе)

De Μаrсеlinе Dеsbоrdеs sur «Sаns sоupirеr vivrе iсi је n’аi pu...» (Rоnsаrd)

De Сhristiаn sur «L’аutоmnе suit l’été еt lа bеllе vеrdurе...» (Grévin)

De Сurаrе- sur Rеmоntrаnсе à un Ρоètе buvеur d’еаu (Соllеtеt)

De Μаrсеlinе Dеsbоrdеs- sur «Lе pеintrе qui vоudrаit аnimеr un tаblеаu...» (Αubigné)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Lе Ρêсhеur d’éсrеvissеs (Rоllinаt)

De Сhristiаn sur L’Εссlésiаstе (Lесоntе dе Lislе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе