Heredia

Les Trophées, 1893


La Trebbia


 
L’aube d’un jour sinistre a blanchi les hauteurs.
Le camp s’éveille. En bas roule et gronde le fleuve
Où l’escadron léger des Numides s’abreuve.
Partout sonne l’appel clair des buccinateurs.
 
Car malgré Scipion, les augures menteurs,
La Trebbia débordée, et qu’il vente et qu’il pleuve,
Sempronius Consul, fier de sa gloire neuve,
A fait lever la hache et marcher les licteurs.
 
Rougissant le ciel noir de flamboîments lugubres,
À l’horizon, brûlaient les villages Insubres ;
On entendait au loin barrir un éléphant.
 
Et là-bas, sous le pont, adossé contre une arche,
Hannibal écoutait, pensif et triomphant,
Le piétinement sourd des légions en marche.
 

Commentaire (s)
Déposé par Jadis le 16 janvier 2022 à 15h17


Ah ! Très bien.
--------------------

Il n’y avait alors pas de vélomoteurs,
La plaine, inhabitée, de troquets restait veuve ;
Mais eux, sans défaillir, stoïques dans l’épreuve,
Allaient en bénissant l’oeuvre du Créateur.

Et tout en progressant ainsi, avec lenteur,
Ils avaient, comme seuls des exilés le peuvent,
Depuis longtemps déjà dépassé La Courneuve.
Ne va pas croire ici, ô sceptique lecteur,

Que, pour faire joli, je brode et j’élucubre :
Non, partout le désert hostile et insalubre,
Et eux seuls, obstinés, sous un ciel étouffant.
 
Le soleil déclinait, quand le vieux patriarche,
Tendant son maigre bras, s’écria : – Mes enfants,
L’Éternel soit loué, devant nous, c’est Luzarches.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 31 juillet 2022 à 13h51

Éléphant des montagnes
----------

Je respire un air pur, je vis sur les hauteurs,
C’est de neige fondue que souvent je m’abreuve ;
Mes pattes souplement sur les pentes se meuvent,
Bien que je ne sois pas un animal sauteur.

Les élégants dahus sont mes admirateurs,
Afin de me complaire, ils font tout ce qu’ils peuvent ;
J’en suis fort estimé, leur zèle en est la preuve,
Je me prends à sourire à leurs propos flatteurs.

Parfois à ce propos un poète élucubre,
Il  pense à haute voix, j’entends sa voix lugubre ;
Cet homme ne lit pas dans mon coeur d’éléphant.

J’aime mieux écouter la dame de Luzarches :
Elle me rend visite avec ses trois enfants,
En cette compagnie, sur les sentiers je marche.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Τоulеt : «Се n’еst pаs drôlе dе mоurir...»

Αpоllinаirе : Lе Сhаt

Τоulеt : «Μоn âmе pаisiblе étаit pаrеillе аutrеfоis...»

Hugо : «Εllе étаit déсhаusséе, еllе étаit déсоifféе...»

Τоulеt : «Τоutе аllégrеssе а sоn défаut...»

Vаlérу : Сhаnsоn à pаrt

Сhéniеr : «Ô Μusеs, ассоurеz ; sоlitаirеs divinеs...»

Αubigné : Соntrе lа présеnсе réеllе

Régniеr : Εn fоrêt

Riсhеpin : Lе Сhеmin сrеuх

☆ ☆ ☆ ☆

Évаnturеl : Sоuvеnir

Rоllinаt : Lе Сhаssеur еn sоutаnе

Dеrèmе : «Μоn еspérаnсе étаit tоmbéе...»

Ρоnсhоn : Rоndеl : «Αh ! lа prоmеnаdе ехquisе...»

Ρоnсhоn : Сhаnsоn : «Lе јоli vin dе mоn аmi...»

Μussеt : Соnsеils à unе Ρаrisiеnnе

Vаlérу : Сhаnsоn à pаrt

Gill : Déménаgеmеnt

Αubigné : «Sоupirs épаrs, sаnglоts еn l’аir pеrdus...»

Rоnsаrd : «Ιl nе suffit dе bоirе еn l’еаu quе ј’аi sасréе...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Εхpliсаtiоn (Vеrlаinе)

De Сосhоnfuсius sur «Vоуаnt сеs mоnts dе vuе аinsi lоintаinе...» (Sаint-Gеlаis)

De Сосhоnfuсius sur Αu Саrdinаl Μаzаrin, sur lа Соmédiе dеs mасhinеs (Vоiturе)

De Сhristiаn sur Сrépusсulе dе dimаnсhе d’été (Lаfоrguе)

De Сurаrе- sur L’Ιndifférеnt (Sаmаin)

De Τhundеrbird sur Αgnus Dеi (Vеrlаinе)

De Сurаrе- sur À сеllеs qui plеurеnt (Dеsbоrdеs-Vаlmоrе)

De Сurаrе- sur Lа Ρаssаntе (Νеlligаn)

De Сhristiаn sur «Lе сhеmin qui mènе аuх étоilеs...» (Αpоllinаirе)

De Ιо Kаnааn sur Jоуаu mémоriаl (Sеgаlеn)

De Lilith sur «Се fut un Vеndrеdi quе ј’аpеrçus lеs Diеuх...» (Νuуsеmеnt)

De Сurаrе_ sur Lе Dоnјоn (Rоllinаt)

De Сhristiаn sur Lе Μusiсiеn dе Sаint-Μеrrу (Αpоllinаirе)

De Ιо Kаnааn sur «Αh trаîtrе Αmоur, dоnnе-mоi pаiх оu trêvе...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur Lе Dоrmеur du vаl (Rimbаud)

De Αlаin sur Lа Сhаpеllе аbаndоnnéе (Fоrt)

De Βеrgаud Α sur Lеs Gеnêts (Fаbié)

De Jаdis sur Lе Rоi dе Τhulé (Νеrvаl)

De Jаdis sur «Τоut n’еst plеin iсi-bаs quе dе vаinе аppаrеnсе...» (Vаlléе dеs Βаrrеаuх)

De Jеаn Luс ΡRΟFFΙΤ sur Ρrièrе dе соnfidеnсе (Ρéguу)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе