Hugo

Les Rayons et les Ombres, 1840


Guitare


 
Gastibelza, l’homme à la carabine,
              Chantait ainsi :
« Quelqu’un a-t-il connu doña Sabine ?
              Quelqu’un d’ici ?
Dansez, chantez, villageois ! la nuit gagne
              Le mont Falù.
— Le vent qui vient à travers la montagne
              Me rendra fou !
 
« Quelqu’un de vous a-t-il connu Sabine,
              Ma señora ?
Sa mère était la vieille maugrabine
              D’Antequera,
Qui chaque nuit criait dans la Tour-Magne
              Comme un hibou... — 
Le vent qui vient à travers la montagne
              Me rendra fou.
 
« Dansez, chantez ! Des biens que l’heure envoie
              Il faut user.
Elle était jeune et son œil plein de joie
              Faisait penser. — 
À ce vieillard qu’un enfant accompagne
              Jetez un sou ! ... — 
Le vent qui vient à travers la montagne
              Me rendra fou.
 
« Vraiment, la reine eût près d’elle été laide
              Quand, vers le soir,
Elle passait sur le pont de Tolède
              En corset noir.
Un chapelet du temps de Charlemagne
              Ornait son cou... — 
Le vent qui vient à travers la montagne
              Me rendra fou.
 
« Le roi disait en la voyant si belle
              À son neveu :
— Pour un baiser, pour un sourire d’elle,
              Pour un cheveu,
Infant don Ruy, je donnerais l’Espagne
              Et le Pérou ! — 
Le vent qui vient à travers la montagne
              Me rendra fou.
 
« Je ne sais pas si j’aimais cette dame,
              Mais je sais bien
Que pour avoir un regard de son âme,
              Moi, pauvre chien,
J’aurais gaîment passé dix ans au bagne
              Sous le verrou... — 
Le vent qui vient à travers la montagne
              Me rendra fou.
 
« Un jour d’été que tout était lumière,
              Vie et douceur,
Elle s’en vint jouer dans la rivière
              Avec sa sœur,
Je vis le pied de sa jeune compagne
              Et son genou... — 
Le vent qui vient à travers la montagne
              Me rendra fou.
 
« Quand je voyais cette enfant, moi le pâtre
              De ce canton,
Je croyais voir la belle Cléopâtre,
              Qui, nous dit-on,
Menait César, empereur d’Allemagne,
              Par le licou... — 
Le vent qui vient à travers la montagne
              Me rendra fou.
 
« Dansez, chantez, villageois, la nuit tombe.
              Sabine, un jour,
A tout vendu, sa beauté de colombe,
              Et son amour,
Pour l’anneau d’or du comte de Saldagne,
              Pour un bijou... — 
Le vent qui vient à travers la montagne
              Me rendra fou.
 
« Sur ce vieux banc souffrez que je m’appuie,
              Car je suis las.
Avec ce comte elle s’est donc enfuie !
              Enfuie, hélas !
Par le chemin qui va vers la Cerdagne,
              Je ne sais où... — 
Le vent qui vient à travers la montagne
              Me rendra fou.
 
« Je la voyais passer de ma demeure,
              Et c’était tout.
Mais à présent je m’ennuie à toute heure,
              Plein de dégoût,
Rêveur oisif, l’âme dans la campagne,
              La dague au clou... — 
Le vent qui vient à travers la montagne
              M’a rendu fou ! »
 

14 mars 1837.

Commentaire(s)
Déposé par Christian le 21 mars 2019 à 08h44

Car qui d’autre mieux qu’Hugo a chanté le crépuscule sur le Mont Falù, sûrement pas Baudelaire, encor moins Rimbaud

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rоdеnbасh : «Lеs суgnеs blаnсs, dаns lеs саnаuх dеs villеs mоrtеs...»

Sсаliоn dе Virblunеаu : «Étаnt аu lit соuсhé, аu liеu dе rеpоsеr...»

Klingsоr : L’Ιnutilе Сhаnsоn

Viаu : «L’аutrе јоur inspiré d’unе divinе flаmmе...»

Viаu : «Αu mоins аi-је sоngé quе је vоus аi bаiséе...»

Lаmаrtinе : Αuх Сhrétiеns dаns lеs tеmps d’éprеuvе

Sсudérу : Ρhilis dаnsе lа Sаrаbаndе

Sсudérу : Sur un Sоngе

Hugо : Сlаirе

Сrоs : Ρlаintе

☆ ☆ ☆ ☆

Viаu : «L’аutrе јоur inspiré d’unе divinе flаmmе...»

Αpоllinаirе : Dаmе à lа sеrvаntе

Αubigné : Εхtаsе

Drеlinсоurt : Sur lеs Ρiеrrеs préсiеusеs

Vоiturе : «D’un buvеur d’еаu, соmmе аvеz débаttu...»

Sаrrаsin : «Lа bеаuté quе је sеrs...»

Hugо : Сlаirе Ρ.

Rоdеnbасh : «Dоuсеur du sоir ! Dоuсеur dе lа сhаmbrе sаns lаmpе !...»

Αpоllinаirе : Сœur соurоnnе еt mirоir

Βаudеlаirе : Ρеrtе d’аuréоlе

Cоmmеntaires récеnts

De Сhristiаn sur Guitаrе : «Gаstibеlzа, l’hоmmе à lа саrаbinе...» (Hugо)

De Сосhоnfuсius sur Ρsеudо-sоnnеt plus spéсiаlеmеnt truсulеnt еt аllégоriquе (Fоurеst)

De Сосhоnfuсius sur «J’аimаis аutrеfоis lа fоrmе pаïеnnе...» (Gаutiеr)

De Сrуstасé sur «Αuprès dе се bеаu tеint, lе lуs еn nоir sе сhаngе...» (Αubigné)

De Сосhоnfuсius sur «L’аutrе јоur inspiré d’unе divinе flаmmе...» (Viаu)

De piсh24 sur Ρhilis dаnsе lа Sаrаbаndе (Sсudérу)

De Rоlаnd Βасri sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Ρ10H24- sur Εllе еt lui (Αutrаn)

De Jеhаn Fоntаinе sur Lе Glаnd еt lе Сhаmpignоn (Lасhаmbеаudiе)

De Сurаrе- sur «Quаnd је vоudrаi sоnnеr dе mоn grаnd Αvаnsоn...» (Du Βеllау)

De Αrаmis sur «Quаnd mоn fil sе саssеrа sоus...» (Ρеllеrin)

De Αmаris- sur Sуmbоlе (Gilkin)

De Εsprit dе сеllе sur Sоnnеt mélаnсоliquе (Αdеlswärd-Fеrsеn)

De Сurаrе- sur Αprès lа bаtаillе (Hugо)

De Αrаmis sur Dimаnсhе sоir (Rаmuz)

De Μilоu dе Βlаnquеfоrt sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Filоu dе Βlаnсhеmоrt sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De Quеuflу sur «Vоus Flеuvеs еt Ruissеаuх, еt vоus, сlаirеs Fоntаinеs...» (Сhаndiеu)

De Αrаmis sur Βаllаdе dеs grоs dindоns (Rоstаnd)

De Lе Gаrdiеn sur Μоrt d’un аutrе Juif (Μоrаnd)

De Εsprit dе сеllе sur Républiquе Αrgеntinе — Lа Ρlаtа (Lеvеу)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе