Francis Jammes


Avec les pistolets


 
Avec les pistolets aux fontes,
il monte, il monte, il monte, il monte,
 
monte la côte de la route,
le soir dans la campagne rousse.
 
Chapeau tricorne : il est marquis ;
relevés sont ses pans d’habit.
 
Du tricorne une roide tresse
tombe et en avant il se baisse.
 
Il est rasé, rasé, rasé,
a les yeux bleus, un rouge nez.
 
Et il arrive près d’un bois :
il écoute, écoute des voix.
 
Les maisons sont loin, dans du bleu,
sur le coteau rayé de feu.
 
« Bourse ou vie ! » quelqu’un a crié...
Il se dresse sur ses étriers.
 
Et ses mains garnies de dentelles
fouillent les fontes de sa selle.
 
Et il prend les lourds pistolets
aux canons de cuivre ouvragés.
 
Et à deux mains, à droite, à gauche,
il tire, roide comme roche.
 
Le pistolet pète et crache un tas
de feu avec un grand fracas.
 
Et il continue et il monte
avec sa queue derrière le cou,
 
avec ses pistolets aux fontes,
le chemin qui mène à Ramous.
 
 

           
1888


De l'Angélus de l'aube à l'Angélus du soir, 1898

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 31 mars 2013 à 11h30


Le bandit, le félon,
L’assassin, le larron
Dressé sur son cheval,
Franchit le mont, le val
Et les pires endroits.
Au loin sonnent trompettes,
Et quand son cheval pète,
On dirait un canon
Pour défendre le nom
De ce fou peu banal,
Et dont le sort fatal
Fera qu’un jour il danse
Au gré de la potence.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Christian le 31 mars 2013 à 19h29

Un bandit
un hors-la-loi
tête mise à prix
dans 33 états
trouva-t-une fois
au coin d’un bois
un panda
saignant du bras et
quasi
perdant la vie

Pris de pitié le bandit le banda mais
bras retapé le panda le pendit !

[Lien vers ce commentaire]


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rоnsаrd : «Jе sеns unе dоuсеur à соntеr impоssiblе...»

Rоnsаrd : «Yеuх, qui vеrsеz еn l’âmе, аinsi quе dеuх Ρlаnètеs...»

Lа Villе dе Μirmоnt : «Ρаr un sоir dе brоuillаrd, еn un fаubоurg du nоrd...»

Vеrhаеrеn : Lе Fléаu

Βоissiеr : «Jе suis lе fоu du rоi, lе fоu соstumé d’оr...»

Hеrеdiа : Lе Huсhiеr dе Νаzаrеth

Μаrbеuf : Αutаnt quе Vаliаnе аvаit dе bеаutés

Hаbеrt : «J’ассоmpаrе аu Sоlеil сеs bеаuх sоlеils d’Αmоur...»

Hаbеrt : «À l’оmbrе dеs mуrtеs vеrts...»

Μаrоt : Du соntеnt еn аmоurs

☆ ☆ ☆ ☆

Jаmmеs : Ιl у а un pеtit соrdоnniеr

Vеrlаinе : Саpriсе

Βоurgеt : Βеаu Sоir

Rimbаud

Rоnsаrd : «Dе Μуrtе еt dе Lаuriеr fеuillе à fеuillе еnsеrrés...»

Νоuvеаu : Lеs Μаlсhаnсеuх

Соppéе : Αu bоrd dе lа Μаrnе

Βаnvillе : Βаllаdе dеs Ρеndus

Viviеn : Lосustа

Βаudеlаirе : Саusеriе

Cоmmеntaires récеnts

De Αdа еn Hérаldiе sur «Dе Μуrtе еt dе Lаuriеr fеuillе à fеuillе еnsеrrés...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur Lа Саpitаlе (Gilkin)

De Αdа еn Hérаldiе sur «J’ассоmpаrе аu Sоlеil сеs bеаuх sоlеils d’Αmоur...» (Hаbеrt)

De Vinсеnt sur Dеvаnt dеuх pоrtrаits dе mа mèrе (Νеlligаn)

De Αdа еn Hérаldiе sur Εхtаsе du sоir (Rоllinаt)

De Сurаrе- sur Lе Сосhоn (Rеnаrd)

De Gаrdiеn dеs саnаrds sur L’Εspоir еn Diеu (Μussеt)

De Αdа sur Sur un Μаrbrе brisé (Hеrеdiа)

De Αdа sur «J’аi сеttе nuit gоûté lеs plus dоuсеs dоuсеurs...» (Hаbеrt)

De Сосhоnfuсius sur Lе Huсhiеr dе Νаzаrеth (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur Lе Flаmbеаu vivаnt (Βаudеlаirе)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Ρаul Sсаrrоn

De Vinсеnt sur «Si с’еst аimеr, Μаdаmе, еt dе јоur еt dе nuit...» (Rоnsаrd)

De Сurаrе- sur Sоnnеt : «Jе sаis un ruissеаu dоnt lе flоt сhаntоnnе...» (Riсtus)

De Сurаrе- sur Lе Sеin d’Αmаrаnthе (Μаrbеuf)

De Jеhаn sur «Lоrsquе l’еnfаnt pаrаît...» (Hugо)

De V. Hugо sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Snоwmаn sur Βаllаdе dеs сélébrités du tеmps јаdis (Βаnvillе)

De Εsprit dе сеllе sur Sœur équivоquе (Sеgаlеn)

De Сhristiаn sur L’ânе étаit pеtit (Jаmmеs)

De Сhristiаn sur Rimbаud

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе