Jehan Rictus


Le Retour de Jésus

Légende


Quand Jésus revint à Paris,
Voulut refaire ses miracles.
Ce fut un étonnant spectacle
Et voilà comment il s’y prit :
 
Il alla d’abord vers la Seine
Afin de bénir les pêcheurs,
Les lignes et les hameçons,
Comme autrefois en Galilée.
 
Mais là déjà perdit sa peine.
On n’amena que trois poissons,
Le cadavre d’un chien « plongeur »
Et deux bottines éculées.
 
Alors, comme il fit pour Lazare,
Jésus voulut ressusciter
Un mort depuis longtemps en terre,
Mais ce dernier, très réfractaire :
 
« Revivre ? Quelle offre bizarre !
Dessous on est mieux que dessus,
Divin Maître, vous m’embêtez ! »,
Ose-t-il répondre à Jésus.
 
Chez un Mastroquet de barrière
Jésus-Christ se mit en prière
Pour que l’Eau se changeât en Vin.
C’est le contraire qui survint.
 
L’oraison ne put réagir.
Le Vin tourna jus de rivière ;
L’Eau de la carafe et des verres
Ne consentit pas à rougir.
 
Lors au Pain Jésus s’attaqua :
Le Pain ne voulut rien entendre,
Pour se rompre, il était trop tendre ;
Avec peine il se déchira.
 
Triste et vaguement étonné,
Jésus, errant et solitaire,
Rencontra « la Femme adultère »,
Vite voulut lui pardonner.
 
Mais celle-ci dit : « Je ne peux
Redevenir honnête et sage :
Mon mari serait furieux
À cause des frais du ménage. »
 
Et Jésus, reprenant sa course,
Vit « la Femme ayant une perte »,
Pâle et sur le point d’en mourir.
Mais, c’était une perte en Bourse,
Et Jésus ne put la guérir.
 
Lors un Aveugle dit : « Rabbi,
Je suis sans pain, je suis sans toit,
Souliers, tabac, chemise, habit :
Personne n’a pitié de moi.
 
Souffrez qu’un infirme vous tape ! »
Et quand Jésus lui eut donné,
L’Aveugle jeta la monnaie,
En grognant : « Seigneur, c’est un Pape. »
 
Bientôt accourut Véronique
Pour, avec son linge indulgent,
Imprimer la sanglante Face
Qui, n’étant point photogénique,
N’y laissa pas la moindre trace
 
Et nul n’en put tirer d’épreuve,
Car ce carré de toile neuve
Manquait de bromure d’argent.
 
Bref, pour perpétuer l’exemple,
Jésus s’en alla sur-le-champ
Du côté du « Marché du Temple »,
Afin d’en chasser les marchands.
 
Mais, là, les brocanteurs massés
En chœur lui cognèrent dessus,
Et ce fut lui qui fut battu,
Et ce fut lui qui fut chassé.
 
Jésus cria : « Soyez maudits,
Je m’en retourne au Paradis ! »
Mais il était trop tard sans doute,
Il n’en retrouva pas la route.
 
Et dans l’espace il se perdit.
 

Commentaire (s)
Déposé par dr abu le 6 août 2014 à 11h14

Est votre votre mari d’avoir une liaison en dehors de votre mariage et vous voulez lui de vous et vous aime uniquement, ou votre fils est trop têtu qu’il normalement ne pas vous écouter thier parents.or vous souhaitez que votre petite amie ou votre petit ami doit toujours vous traiter à droite et vous voir comme son seul et unique love.then nous rendre visite à drabuspellshrine@gmail.com et tous vos problèmes seront résolus.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Christian le 13 août 2014 à 08h03

Est votre mari d’avoir une liaison
en dehors de votre mariage
et vous voulez lui de vous
et vous aime uniquement...

ou votre fils est trop têtu
qu’il normalement ne pas
vous écouter ses parents...

ou vous souhaitez que votre petite amie
ou votre petit ami
doit toujours vous traiter à droite
et vous voir comme son seul et unique love...

n’importe le cas nous rendre visite
à drabuspellshrine@gmail.com
et tous vos problèmes seront résolus.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Lаmаrtinе : Ρеnséе dеs mоrts

Сrоs : Сrоquis

Αpоllinаirе : Grаtitudе

Αgоult : L’Αdiеu

Μауnаrd : «Νуmphеs, dе grâсе, аpprосhеz-vоus...»

Ρlаntin : Lе Βоnhеur dе се mоndе

Hugо : Sаrа lа bаignеusе

Lоuÿs : Αu vаissеаu

Guillеt : «Lа nuit étаit pоur mоi si très оbsсurе...»

Μаgnу : «Ô bеаuх уеuх bruns, ô rеgаrds détоurnés...»

Rасinе : Βritаnniсus. Αсtе ΙΙ, Sсènе 2

Βеllеаu : Lа Βеllе Νuit

☆ ☆ ☆ ☆

Vеrlаinе : «Lеs pаssаgеs Сhоisеul аuх оdеurs dе јаdis...»

Rоdеnbасh : Dégоût

Vоltаirе : «Hé quоi ! vоus êtеs étоnnéе...»

Vоiturе : «Ρоur vоus sеrvir...»

Du Βеllау : Villаnеllе : «Εn се mоis déliсiеuх...»

Rimbаud : Lеs Lèvrеs сlоsеs — Vu à Rоmе

Lаutréаmоnt : «Сеt еnfаnt, qui еst аssis sur un bаnс du јаrdin dеs Τuilеriеs...»

Dеrèmе : «Lа pоrtе du јаrdin dоnnе sur lа ruеllе...»

Μоréаs : «Dе се tаrdif аvril, rаmеаuх, vеrtе lumièrе...»

Βоnnаud : Lе Jоur dе l’аn

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Désеspérémеnt (Соppéе)

De Jаdis sur «Lа pоrtе du јаrdin dоnnе sur lа ruеllе...» (Dеrèmе)

De Jаdis sur Histоirе (lаmеntаblе еt véridiquе) d’un pоètе subјесtif еt inédit (Fоurеst)

De Сосhоnfuсius sur Μеlаnсhоliа (Gаutiеr)

De Сосhоnfuсius sur Сirсé (Μénаrd)

De Jаdis sur Βritаnniсus. Αсtе ΙΙ, Sсènе 2 (Rасinе)

De Сurаrе- sur «Jе nе sаis соmmеnt је durе...» (Ρizаn)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Ρhèdrе (Fоurеst)

De Gégé sur Sоir dе Μоntmаrtrе. (Τоulеt)

De Μаlvinа- sur «Quе tristе tоmbе un sоir dе nоvеmbrе...» (Νоuvеаu)

De Lеmiеuх Sеrgе sur «Vоtrе rirе еst éсlаtаnt...» (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Сurаrе- sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Сhristiаn sur Rêvеriе sur tа vеnuе (Αpоllinаirе)

De Diсkо rimеur sur «Jе rêvе dе vеrs dоuх еt d’intimеs rаmаgеs...» (Sаmаin)

De Νаguèrе sur «Sеs purs оnglеs très hаut dédiаnt lеur оnух...» (Μаllаrmé)

De Vinсеnt sur «Ô qu’hеurеuх еst сеlui qui pеut pаssеr sоn âgе...» (Du Βеllау)

De Εsprit dе сеllе sur Сhаnsоn (Οmbrе du bоis) (Lоuÿs)

De Αlbеrtus sur Сhаnsоn : «Ô biеnhеurеuх qui pеut pаssеr sа viе...» (Dеspоrtеs)

De Vinсеnt sur «Αfin quе pоur јаmаis...» (Βаïf)

De Εsprit dе сеllе sur «Ô Τоi qui аs еt pоur mèrе еt pоur pèrе...» (Jоdеllе)

De Сurаrе- sur Εl Dеsdiсhаdо (Νеrvаl)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе